22 Photos - Apr 30, 2013
Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !Photo: L'exode du géraniumPar l'humoriste Jean-Louis DrozJean-Louis Droz est considéré comme l'étoile montante du rire romand. Passé en 2008 de la menuiserie qui l'employait aux scènes valaisannes, puis romandes, le jeune humoriste – homme de spectacle aussi à l'aise dans la vanne que dans le chant ou la danse – a eu l'heur d'être remarqué très tôt par Yann Lambiel et coaché par Jean-Luc Barbezat, qui signe la mise en scène de L'exode du géranium.Dans ce spectacle, le comique valaisan se retrouve dans un immeuble locatif, au coeur de la ville. Le voilà prêt a affronter les démons du showbizz, armé seulement de son instrument de musique, un euphonium. Il évoque le choc culturel du montagnard qui débarque en ville et se frotte aux moeurs urbaines, décidément curieuses... Le regard qu'il porte sur son exil volontaire est piquant sans être rosse, plein d'autodérision, de vitalité et de candeur délicieusement feinte.Un one man show à découvrir absolument !