347 Photos - May 1, 2011
Photo: Vendredi 4 février 2011 à 6h15, Monique et Claudine attendent le train à la gare de Carentan.Photo: envol à 14 h de Roissy, 6 heures plus tard nous atteignons CotonouPhoto: accueillis par nos fidèles amis béninois.Photo: samedi matin chez Perpétue,Photo: Maryse, fille aînée de Perpétue et Marcel Houinato, sur un vélo que la donatrice reconnaîtra vitePhoto: nous rencontrons Lucrèce, une des petites parrainéesPhoto: le container de décembre est bien arrivé, avec tout le matériel médical entreposé chez nos amis coordinateurs Marcel et Perpétue HouinatoPhoto: armoires, lits, tout partira rapidement dans différentes structures médicalesPhoto: à gauche Ariké, 3 ans, et sa copine Arlette que nous ne connaissions pas encore, et qui sera  aussitôt parrainéePhoto: Ariké reçoit des DVD, pour utiliser davantage le téléviseur reçu l'an passéPhoto: ici avec Pierrette, leur nounou exceptionnelle, qui a grand soin de ces petites orphelinesPhoto: regard d'Arlette pour sa marraine et son parrainPhoto: dans la cour, au centre de CotonouPhoto: nous partons voir l'océanPhoto: Claudine, Monique et Perpétue ne se baigneront pas !Photo: à Abomey-Calavi, près du campus universitaire, Donatien et Victorin, parrainés dès la classe de 6ème, actuellement bac+5 en poche, nous accueillent...Photo: Donatien est content de nous montrer les chaises d'Isigny qui serviront lors des formations...Photo: dans leur Centre de formation informatique, entièrement fourni par le CTMPhoto: Prof de math, Zacharie vient de recevoir ce salon de jardin,Photo: cette gazinièrePhoto: cette chambre inaugurée par la famillePhoto: la gaieté règne aussi chez Pélagie, Directrice d'un groupe scolaire primairePhoto: pour aller à l'école, le VTT est roi
Gildas l'inaugure.Photo: les stations à essence en bonbonnes sont sur tous les grands axes routiersPhoto: le long des routes, les marchandes vendent leur bon painPhoto: Nous passons saluer le médecin-chef et le personnel de ce centre de santé qui bénéficie du matériel du CTMPhoto: le Docteur Firmin Gbessinon est fier devant le lit électrique provenant de GrandcampPhoto: perfusée pour crise de paludisme, maladie la plus meurtrière au mondePhoto: merci , j'adore ma peluche !Photo: Au noviciat de soeur Laëtitia, à Akodéha, non loin de la source thermale de PossotoméPhoto: Laëtitia est italienne, entourée de ses soeurs autochtones et novicesPhoto: la sobre chapellePhoto: nous partageons un bon dîner, dans une ambiance amicale très détenduePhoto: visite d'un petit dispensaire créé par une française que nous félicitons au passage pour cette belle réalisation utile, et qui reste propre !Photo: la sage-femme dans la salle d'accouchementPhoto: la pièce de consultation et le bureauPhoto: la salle d'hospitalisation, dont les murs ont été égayés par une jeune stagiaire française talentueuse, bravo !Photo: la modeste pharmacie, impeccablement rangéePhoto: et, chose rarissime en pleine brousse, ce magnifique cabinet dentaire offert par un retraité normand, où rien ne manque, où tout reste propre et protégé. Un professionnel y exerce sur rendez-vous une à deux fois la semaine.Photo: partout et toujours d'aussi beaux bébésPhoto: notre tensiomètre offert servira aussitôt !Photo: visite rapide et imprévue dans ce collège au millier d'élèves. Nous apportons ballons et coupes, et annonçons l'envoi de manuels scientifiques dans le container du 4 mai 11Photo: Marcel, notre exceptionnel coordinateur, et chauffeur ! va nous conduire à l'orphelinat de Comé...Photo: où nous accueille chaleureusement la directrice PaulinePhoto: le puits financé par le CTMPhoto: la citerne inox, provenant de la laiterie-coop d'Isigny, récupère la précieuse l'eau de pluie. Une trentaine de citernes sont ainsi disposées dans les maternités, dispensaires ou orphelinats du Mono depuis 20 ans.Photo: grand bananier...Photo: aux bananes rouges ! et bonnesPhoto: offerts l'an passé par le CTM, ces lits confectionnés au pays, sont précieux pour les enfants qui se souillentPhoto: il paraît que c'est un criquet ( merci à celui qui nous le confirmera ou l'infirmera )Photo: La paillote à la maternité de DréPhoto: la petite maternité-dispensairePhoto: installée depuis plus de 10 ans par le CTM, la clôture grillagée résistante  protège l'enclos du dispensaire.
On aperçoit le puits au fondPhoto: il date de 1986, la 1ère action du CTM au BéninPhoto: nous avons demandé à Marcel Houinato de planter des arbres du voyageurPhoto: ou des flamboyants pour ombrager l'espace ( encore une citerne au fond )Photo: oranges, bananes et ananas seront notre copieux repasPhoto: nous assurons les réparations du treuil ;  les dames sont satisfaites de n'avoir plus à chercher de l'eau à 4 km du villagePhoto: pour la 3ème année consécutive, nous avons le plaisir de retrouver "la vieille" en bonne santéPhoto: Paulette, que nous avons sauvée à la naissance, parrainée, en classe de CM2, vient de recevoir table, chaises, lit, armoire...Photo: et dictionnaire. Elle vit avec sa grand-mère puisque sa maman est décédée lors de l'accouchement voici 11 ansPhoto: le 3ème puits financé par le CTM en 2006 contribue à l'essor d'un quartier de Dré qui n'était que broussaillesPhoto: les constructions se multiplient tout autour, mais les murs en terre de barre ne résistent pas aux fortes pluiesPhoto: un autre chantier près du puitsPhoto: A Lokossa, notre grand ami orthopédiste Emile Dohou nous accueille dans son centre de rééducationPhoto: une centaine d'enfants atteints de polio ou maladies génétiques graves y seront plâtrés, appareillés, rééduqués, scolarisésPhoto: Jacques est venu de France pour la 2ème fois passer 2 mois à l'atelier d'Emile pour confectionner ou réparer du matérielPhoto: Emile en plein travail. Notre relation date de 1989 !Photo: n'ayant pas de scie à plâtre, Emile se satisfait d'une simple égoïne, et tout ira bien !...Photo: l'atelier de cordonneriePhoto: avant et après traitement orthopédique ( sans chirurgie aucune ) voici plusieurs photos des réalisations "miraculeuses" d'Emile et son épouse kinésithérapeute EléonorePhoto: tous retrouveront une autonomie..Photo: ce jeune handicapé agriculteur remarchera bienPhoto: cet amputé profitera de nos envois en orthèses et prothèses ( que nous recherchons encore et toujours )Photo: de même cette jeune fille amputée qui remarche sans cannesPhoto: des mois de patience et de souffrance valent bien ce résultatPhoto: ou celui-làPhoto: et bien d'autres encorePhoto: je m'arrête, les photos sont trop nombreusesPhoto: au centre d'orthopédie, une petite sans pied droit...Photo: une orthèse et ...Photo: ...une chaussure providentielle du CTM lui permettront de marcherPhoto: Avec Dato Victorine,assistante sociale, amie de longue date, nous nous préparons à visiter plusieurs sites, avec dans notre véhicule des ballons de foot à distribuer, accueil garanti !!Photo: ici au Centre Psychiatrique de Madjré que nous connaissons depuis l'année dernière, où 48 malades résident et sont très bien soignés par des responsables bénévoles professionnelsPhoto: avant d'être récupérés et bien soignés au centre psychiatrique de Madjré, voici comment les responsables  ont trouvé ces malades, enchaînés depuis des mois dans les rues.
Non, ce n'est pas de la fiction, mais la réalité quotidienne qu'il faut connaître.Photo: enfant, il est tombé dans la marmite de la cuisine. Non soigné, ses séquelles sont impressionnantes et invalidantesPhoto: il n'aura plus jamais usage de sa main brûléePhoto: voici le fameux ballon qui va les occuper souvent, et le riz au lait les nourrir longtempsPhoto: nous avons payé la restauration totale des bâtiments en peinture, pour apporter plus d'hygiène et les protéger davantage des insectes prédateursPhoto: les produits médicamenteux génériques pèsent trop lourdement sur le budget de fonctionnement du Centre ( plus de 50% )Photo: cette malade est perfusée, crise de palu oblige !Photo: afin de les orienter vers une autonomie financière, nous venons de faire construire ce bâtiment...Photo: et leur avons offert un....Photo: moulin à maïsPhoto: flambant neufPhoto: dont la vente du produit moulu leur procure déjà un bénéfice..Photo: qui couvre les frais mensuels de la consommation importante d'eau courante très onéreuse, mais indispensable ( un puits n'est pas envisageable pour des locataires )Photo: à 3 km du Centre, un hectare de bonne terre est cultivé par les moins atteintsPhoto: les récoltes sont encourageantesPhoto: les papayes excellentes !Photo: des donateurs étrangers leur ont permis de construire des abris pour les récoltes et le repos, et un puits avec pompe alimente chaque parcelle de légumes variés qui nourrissent en partie les malades.Photo: la fleur de gomboPhoto: et son fruit bientôt comestible, qui se mange comme légumePhoto: le panier de patates est plein ! Nous envisageons les aider à acquérir une autre parcelle d'un hectare qui couvrirait leurs besoins alimentaires. Espérons que plusieurs généreux sponsors vont se manifester auprès du CTM - 06 12 70 29 97  ( réduction de 66% du montant du don sur les impôts )Photo: les grosses papayes dans les mains des malades psychiatriquesPhoto: à la léproserie de Madjré, soeur Rachelle est trop contente de nous montrer les précieuses boîtes de riz au lait qu'elle vient de recevoir du CTM pour ses maladesPhoto: et de poser, après un délicieux repas improvisé, devant la gazinière offerte par le CTM voici 15 ans !
Merci ma soeur !Photo: au village des lépreux, notre visite s'imposePhoto: cultivateur, eh oui ! ce père de famille nous connaît de longue date et apprécie notre incursion à son domicilePhoto: la lèpre attaque et ronge les extrémitésPhoto: il faut vivre ainsi, au bout du monde, par 35 à 40 ° dans une seule pièce, et...garder le sourire !Photo: il recevra en plusieurs tranches une petite aide financière pour la scolarité de ses enfantsPhoto: les nombreuses figurines offertes par l'usine de Lison feront un tabac dans tous les villagesPhoto: à Athiémé, nous retrouvons Laurent Adjara sur le tricycle donné par le CTM en 1994 !Photo: encore une distribution de figurines, moins nocives et plus durables que les bonbons !Photo: Monique chante et danse avec les enfants admiratifs et joyeuxPhoto: le fleuve Mono sépare le Bénin du TogoPhoto: la pirogue assure le transport des derniers passagers avant la nuitPhoto: un vendeur de tout et rien, surtout ici de sous-vêtements féminins !Photo: nos figurines le feront éclater de joie !Photo: Lendemain matin au Centre orthopédique Béthesda de Lokossa, nous constatons que le matériel envoyé dans notre container de décembre 10 est aussitôt utilisé, comme cette solide table de rééducationPhoto: ou cette bicyclette sur laquelle chacun va perdre de grosses gouttes de sueur, mais gagner de la force et de l'amplitudePhoto: ces orthèses, ces déambulateurs, cet appareil de verticalisation etc sont apportés par le CTM, qui en profite au passage pour remercier tous les généreux donateurs normandsPhoto: Sylvain , un autre filleul étudiant en agronomie, vient juste d'obtenir sa licence avec mention BienPhoto: Justine et Chantal, soeurs de Sylvain, parrainées aussi, collégiennes à LokossaPhoto: Victorine nous conduit près d'un jeune cordonnier handicapéPhoto: rien ne se perd, tout se transforme ; un vieux pneu servira de solide semelle !Photo: ce petit inaugure un fauteuil de coiffure qui vient d'arriver avec bien d'autre matériel à l'école de coiffure de Lokossa.
Les salons normands auront encore une longue vie au Bénin !Photo: souriante, la directrice est heureuse devant ses nouveaux fauteuils et casques que le CTM a acheté d'occasion à ....Gouville/MerPhoto: pour son petit internat, nos lits et matelas sont déjà installésPhoto: nos machines à coudre attendront la fin de la construction d'un bâtiment proche qui servira d'école de couturePhoto: les studieux élèves devant nos têtes à coiffer, nos miroirs et posters.Photo: tout ce que nous jetons en France est souvent un trésor pour ces gens démunisPhoto: d'autres têtes ou tout matériel de coiffure seraient encore les bienvenusPhoto: Dans un bas quartier de Lokossa, qui a subi cet hiver des inondations meurtrières, Victorine va nous présenter à la population reconnaissantePhoto: les habitants sauvés ont été relogés par une ONG internationale dans ces tentes d'urgence, ils ont tout perduPhoto: pour rejoindre le complexe scolaire, ce frêle passage vient d'être construitPhoto: il faut s'accrocher pour ne pas tomber !Photo: à présent l'eau est rarePhoto: avant midi, les écoliers et enseignants vont nous présenter leurs remerciements. Pourquoi ?Photo: ici une salle de classe primairePhoto: tout fut inondé, à moitié détruitPhoto: mais la vie reprend comme si rien n'étaitPhoto: alignement"militaire"Photo: on entendrait un moustique voler !Photo: tous les enfants et leurs familles du village, sans exception,ont reçu du CTM , des mains de Victorine, les habits nécessaires pendant les inondations.
Nous réitérons à notre tour nos sincères remerciements aux donateurs locaux ( CERI d'Isigny, Secours catholique de Bayeux etc )Photo: c'était lors de la réception à l'école de Lokossa qui a subi les ravageuses inondations.
Remise symbolique et amicale de coupes et ballonPhoto: le corps-enseignant et notre délégationPhoto: il faut repartir par le même chemin instable ,Photo: que les jeunes traversent en courant !Photo: à gauche, Bénie et sa mamanPhoto: la petite est actuellement scolarisée et parrainéePhoto: bonne chance Bénie !Photo: le soir à Athiémé, nous rencontrons Maxime, qui a reçu un vélo du CTM en juinPhoto: Jacques répare aussitôt les freins !Photo: et tente d'installer une armoire-penderie, mais sans électricité, on ne voit rien. Nous reviendrons demainPhoto: Visite matinale des dortoirs chez EmilePhoto: où chacun nous appelle "tonton, tata"Photo: une peluche va distraire ce petit, plâtré de longues semainesPhoto: je prends le temps de donner des conseils à la famille d'un malade qui doit rééduquer le papa hémiplégique, pour soulager la tâche d'EléonorePhoto: ce magnifique sourire est une grande leçon de vie...Photo: L'école de couture se construit, nous l'inaugurerons en février 2012. Juste en face...Photo: un garage...Photo: où nous rencontrons avec Victorine ce jeune-homme méritant en apprentissagePhoto: son  patron est très satisfait de son travail .
 Nous en recevons régulièrement de bonnes nouvellesPhoto: comme annoncé, nous revenons chez Maxime avec la fameuse penderie déjà montéePhoto: il ne reste qu'à poser la toilePhoto: et ranger les habits, quel luxe !Photo: un cadeau précieux de Jacques à Maxime pour étudier le soir : une lampe solaire de 2 heures d'autonomiePhoto: quel chargement ! et certaines disent que les hommes ne travaillent pas !!!Photo: Visite traditionnelle à l'orphelinat la Providence, connu de nombreuses ONGPhoto: de retour de l'école, Nicole arrive à l'orphelinat, prête à nous serrer dans les brasPhoto: deux parrainés du CTM, Nicole et UlrichPhoto: Gros bisous et à bientôt Nicole !Photo: fleur de frangipanierPhoto: Les missionnaires religieuses italiennes d'Azové, qui nous hébergent depuis 1987, reçoivent des vélos pour les écoliers, des friperies, des jouets, des machines à coudre etc ainsi que du lait maternisé qui sauvera de nombreux bébésPhoto: du lait entier en poudre en sacs de 25 kgr, fabriqué à la laiterie coopérative d'Isigny/MerPhoto: et même un ordinateur que leur installe gentiment Marcel, et qui nous permettra de correspondre enfin par courrielPhoto: à l'école maternelle de KlouékanméPhoto: tous les beaux enfants profitent chaque semestre de nos envois..Photo: de peluches...Photo: et de jouetsPhoto: ils vous remercient de tout coeurPhoto: Parrainé au collège d"Aplahoué dès la classe de 6ème, Bernadin a fondé un foyer. Il est actuellement professeur d'anglais et vient de réussir sa maîtrise avec mention Bien
Son épouse est couturière, nous lui apportons les machines nécessaires à son activité en expension.Photo: en 2010, ce jeune voisin jouait sur une géniale batterie faite de boîtes de conserve ; nous lui apportons sa photo et une surprise.....Photo: une vraie batterie ! quel bonheurPhoto: l'initiation est immédiate, nous en avons d'excellentes nouvellesPhoto: Bernadin a reçu aussi un écran plat. Il correspond souvent avec nous, parlant de sa famille, mais aussi de l'orphelinat non loin de chez lui...Photo: que nous visitons chaque annéePhoto: pour rencontrer les enfants parrainnésPhoto: cela n'est pas frappant sur la photo, Elvie à droite devra être hospitalisée d'urgence pour survivrePhoto: telle ici Merveille...Photo: elle nous montre les traces de son opération qui lui a redonné un parfait usage de sa jambePhoto: il fallait une grande cicatrice pour libérer les rétractions au genouPhoto: depuis un an, les lits offerts par le CTM sont utiles et résistantsPhoto: détruite par un ouragan, la cuisine vient d'être reconstruite grâce au CTMPhoto: en terre de barre locale et tôle onduléePhoto: l'intérieur traditionnelPhoto: à l'orphelinat de Klouékanmé, la petite malnutrie risquait de mourir rapidement. Nous avons aussitôt pris les dispositions afin qu'elle bénéficie des meilleurs soins hospitaliers, dans ce service spécialiséPhoto: quelques semaines plus tard, nous avons reçu de notre coordinateur cette photo rassurantePhoto: la petite Elvie se porte très bien à présent.
Vos dons sont toujours les bienvenus, la preuve ! et MERCIPhoto: Arrivée à Gbongbonhoué, typique village du MonoPhoto: où habite la famille de VictorinPhoto: avec son très éveillé neveu Géraud, fier de poser sur les nouvelles chaises,Photo: de recevoir courrier et photos de son parrainPhoto: et de la famille française.Photo: ainsi que des cadeauxPhoto: qu'il partagera avec ses nombreux copains.Photo: Chacun ira de ses remerciements chaleureux et sincèresPhoto: Nous prévoyons agrandir ce petit coin d'élevage pour améliorer le quotidien des parents, et leur permettre de mieux financer les études de leurs très studieux adolescentsPhoto: quel bon riz au lait !Photo: Géraud adore...Photo: sa maman aussi..Photo: miam-miam !Photo: Marcel nous conseille 30 moutons parqués ici ...Photo: le prochain reportage montrera la réalisation financée par le CTMPhoto: partout où nous rencontrons des bébés...Photo: nous n'oublions pas de distribuer la précieuse layette, confectionnée par les dames d'Isigny et Carentan
Merci mesdames !Photo: Cette année encore, nous avions demandé à soeur Assunta de nous faire confectionner 10 lits à AzovéPhoto: portés par Monique et Raoul,Photo: deux partent par moto-ULM  !!!Photo: les autres sont chargés sur une vieille 504 PeugeotPhoto: accrochés par une seule sangle, ils arriveront à bon port....Photo: chez les malades psychiatriques qui nous saluent en guise de remerciementsPhoto: ces lits sont destinés aux incontinents.Photo: Ce dimanche, nous partons au hasard des pistes, nous arrêtant dans les maternités inconnuesPhoto: et distribuons encore layettes et peluchesPhoto: le nom du village incite à le visiterPhoto: surprises : deux parturientes ont des jumeaux : il faut le double de layette !!Photo: des garçons d'un jourPhoto: les papas sont très typésPhoto: ils sont ravis d'être photographiés et voudraient un exemplaire !Photo: souhaitons longue vie à ces jumeaux, qui naissent dans des conditions précaires, devant affronter la chaleur, le manque d'hygiène et de couverture sanitaire suffisantePhoto: c'est le lieu et l'heure des papotages !Photo: la journée se termine en beauté, chez les Sorelle d'Azové ...Photo: une surprise se prépare...Photo: tous les enfants du pensionnat font une apparition joyeuse et une ovation chantée en l'honneur de l'anniversaire de Soeur SérénaPhoto: notre dévoué et efficace coordinateur Marcel apporte lui-même de Cotonou les cartons de riz au lait destinés au Centre Social d'Aplahoué et au dispensaire de Soeur SérénaPhoto: Retour en arrière, lorsque notre vieux C25 arrive par container à Cotonou en octobre 2010Photo: et davantage encore, comme ici à l'hôpital de Coutances où nous chargions beaucoup de matériel déjà parvenu au BéninPhoto: notre Citroën C25 était bien malade !Photo: mais récupérable. Où ? au Bénin !Photo: les amortisseurs du C25 sont mis à l'épreuvePhoto: à Isigny nous envisagions le mettre à la casse, il était rongé par la corrosion. Remis à neuf à peu de frais, Marcel a eu raison de nous convaincre de lui envoyer à CotonouPhoto: chargement en pente sur la triste bâchée....Photo: ça roule encore ??? non...Photo: mais si, à condition de la pousser et démarrer à reculons !!!! Elle parviendra effectivement au centre social sans encombre, pas comme...Photo: ce poids-lourd, en pleine ligne droite !
Le danger routier est permanent au BéninPhoto: nous passons saluer la famille peule qui garde et entretient la ferme de MarcelPhoto: très élégante jeune-fillePhoto: le repas se préparePhoto: chacune désire une photo.
Nos 2 citernes inox ne sont pas de trop dans cette région aridePhoto: à Bohicon, le Centre de Santé Sédegbé du Dr Rogatien est devenu une référence locale. Tout le matériel médical a été fourni par le CTMPhoto: il faut agrandir sur la parcelle d'en face !Photo: Nous ne manquerons pas de rendre visite à notre ami Sosthène, handicapé polio, asthmatique et diabétique, poète de surcroîtPhoto: ici avec son harem ! constitué de sa nouvelle épouse couturière et de ses 2 filles ( sur 3 )Photo: un peu de tourisme instructifPhoto: nous visitons la petite usine de A à Z
dans la cour : un tas de têtes coupées d'ananasPhoto: Monique et Marcel s'impatientent, le photographe prend son temps !Photo: le lavage...Photo: la coupe...Photo: l'hygiène est bien respectéePhoto: tous les "yeux" doivent disparaîtrePhoto: la mise en tranche, avec des couteaux spéciaux double lame, respectant l'épaisseur souhaitée par le clientPhoto: les plaques recouvertes de tranches d'ananas passeront 24 heures à sécher dans le four à gazPhoto: refroidies, les extrémités des tranches trop cuites seront coupées et récupérées par les enfants du quartierPhoto: elle seront empaquetées par sachets de 250 gr, sachant qu'il faut 6 kg d'ananas frais par sachet !Photo: quelle patience et quelle précisionPhoto: il ne reste que l'encollage..Photo: et l'étiquetage. Ceci dans le cadre du commerce équitablePhoto: voici les produits finis, rien ne se perd, le jus d'ananas se vend par 25 ou 75 clPhoto: incontournable !Photo: en cage, ce n'est pas une réserve...Photo: dans les sites touristiques...Photo: il faut attirer les curieuxPhoto: qui sont heureusement peu nombreuxPhoto: à Azové chez les soeursPhoto: la pharmacie du dispensairePhoto: hélas, nous n'avons plus le droit de les fournir en médicaments de récupération, qui sauvaient de nombreuses viesPhoto: trop c'est tropPhoto: une salle de consultationPhoto: trois matinées par semaine soeur Séréna consulte en moyenne 80 malades qui se pressent dès 7 heures dans la salle d'attente qui ne désemplie pas avant midi.
Une jeune infirmière lui vient en aide et s'initie à ce dur labeurPhoto: le paludisme, mais aussit le sida font des ravagesPhoto: ce petit survivra-t-il ?Photo: sans doute que non, hélasPhoto: une vieille habituée des lieux arrive...Photo: donne, donne !...Photo: Les premiers enfants que nous avons connus ici en 1987 sont à présent sûrement tous mariésPhoto: peut-être même que nous allons jouer avec leur progéniture !Photo: ils sont tous aussi beauxPhoto: le corps enseignant, le personnel, les parents d'élèves tiennent à nous, donc vous , remercier de ce fidèle partenariat qui permet aux écoles locales de bénéficier de jouets 2 fois par anPhoto: la motivation est intacte, seuls les cheveux ont blanchi !Photo: 17 heures, la journée n'est pas finie, il fait encore chaud, trop chaud !Photo: continuons malgré tout à distribuer jouets et peluches, que certains donateurs auront le plaisir de reconnaîtrePhoto: aussi grosse qu'elles, mais blanche !Photo: publicité interdite, le donateur se reconnaitraPhoto: soeur Assunta est satisfaite de recevoir nos solides tables...Photo: qu'il faut monter nous-mêmesPhoto: et suer à grosses gouttes !..jusqu'à la veille du retour sur CotonouPhoto: Nous évitons exceptionnellement le grand axe, et préférons cette longue piste menant à LokossaPhoto: découverte d'une carrière de gravierPhoto: en sortant du véhicule climatisé, on a l'impression d'entrer dans un four !..juste le temps de la photo...Photo: ces grands bambous servent à confectionner des plafondsPhoto: une palmeraie marécageusePhoto: où le riz se cultive de façon expérimentale, le coton semblant disparaître peu à peu dans cette régionPhoto: partout des enfantsPhoto: devant des paniers de fruit de palme qui, pilé, deviendra huile alimentaire très priséePhoto: ils nous tentent ces petits !Photo: d'autres plus grands travaillent à la lessivePhoto: simple abri salutairePhoto: Après une courte halte à Lokossa, nous filons sur le macadam jusqu'au village de Houéyikou, dont voici la mamanPhoto: qui ne connaît pas Houéiykou ? il a eu la chance de sa vie lors de notre passage en 1997, lorsque nous l'avons découvert marchant comme un chien errantPhoto: atteint de paralysie des 2 membres inférieurs, nous lui avons apporté un fauteuil roulant, l'avons fait rééduquer et appareiller chez Emile, scolarisé au village, puis au collège de Bopa où il se rend avec un tricyclePhoto: son parrain, qui le gâte régulièrement, est récompensé de son succès au BEPC et sa poursuite en classe de 2nde au lycéePhoto: bravo, nous t'encouragerons toujours si tu ne nous déçois jamaisPhoto: une soirée amicale et une nuit reposante chez Soeur Laëtitia, et nous visiterons ...Photo: Le complexe scolaire primaire d'Acropokodji, où notre amie Pélagie a obtenu le poste de directrice en 2010Photo: elle a la charge du parrainage d'une dizaine d'enfants défavorisés, auxquels elle apporte nourriture ou fournitures, grâce à un couple de Cérences que nous remercions très sincèrementPhoto: L'unique maison de retraite béninoise tenue par de courageuses et dévouées religieusesPhoto: spacieuse, propre, claire, moderne, calme, chaleureuse, cette maison est exemplairePhoto: la nourriture, les soins, les loisirs, rien ne manque pour satisfaire humainement ces" sages"Photo: nous continuons d'apporter du matériel ( déambulateurs, fauteuils roulants, lève-malade, couches, sans oublier les produits lactés )Photo: De retour à Cotonou, le docteur Barthélémy, directeur de l'hôpital Béthesda ( inauguré par le CTM en 1990 ), nous présente le matériel neuf qu'il vient de recevoir pour son service d'ophtalmologiePhoto: c'est un centre connu et fréquenté par de très nombreux BéninoisPhoto: envoyées par le CTM, ces tables d'ophtalmologie sont un don de deux spécialistes de BayeuxPhoto: le but de nos séjours est aussi de vérifier que tous nos envois sont et restent utiles, entretenus et fonctionnelsPhoto: c'est la cas de ce cabinet de kinésithérapie transplanté d'Isigny à CotonouPhoto: la fréquentation ne cesse d'augmenter, les locaux sont exigus, il va falloir trouver d'autres sallesPhoto: le service de radiologie vient d'acquérir du matériel plus récent qui soulage les spécialistesPhoto: l'ancien matériel datait de la grande guerre !Photo: un fauteuil manquait, il vient d'arriver avec notre container, les techniciens s'affairent et parviennent à le rendre fonctionnelPhoto: c'est en quelque sorte la récompense de tous nos efforts annuels à rechercher, confectionner, charger, envoyer une bonne partie de leurs doléancesPhoto: nous traversons Cotonou et nous rendons au Centre de Santé Anastasis, en plein travaux d'agrandissementPhoto: l'accueil des responsables est convivial, notre partenariat va s'amplifier : notre container du 4 mai leur sera à demi réservé, avec une partie de leurs doléances satisfaites ( dont 50 matelas, des tables d'examen, lits pédiatriques etc..)Photo: fin juin 2011, le bâtiment d'un étage devrait être fini de construirePhoto: leur salle de stockage restera comble jusqu'à la finition des travauxPhoto: au revoir bébéPhoto: dernier bisou sur ce trésor endormi, chut !Photo: Une famille déshéritée que nous soutenons depuis 22 ans.
à gauche la maman Florence, à droite Diane que nous avons vue naître, nous avons payé sa scolarité jusqu'au BEPC....mais après ???Photo: Pour remercier l'équipe du CTM et tous les donateurs depuis 1990, Béthesda nous invite à une chaude soirée avec une partie du personnelPhoto: tous participeront à la danse traditionnelle, sauf le photographe !Photo: l'ambiance amicale règne. Merci à tous et à l'année prochaine, si Dieu le veut !Photo: Ces 2 frères parrainés, Rodolpho et Justin,  sont venus  avec leur papa nous dire au revoir et ...Photo: Merci parrain et marraine !Photo: 3 grands filleuls, Sylvain, Donatien et Victorin ne savent comment nous remercier. Sans parrainage, ces universitaires seraient des enfants des rues ou des champs...Photo: nous ramènerons quelques beaux objets d'art du marché artisanal de Cotonou. Vous pourrez nous en acheter lors des diaporamas et manifestations à venir.Photo: faites votre choix !
 MERCI encore à toutes et tous de votre soutien.
( Bravo à tous les internautes qui auront pris le temps et eu la curiosité de parcourir ce diaporama jusqu'au bout. Vos suggestions ou commentaires seraient les bienvenus )