Photo: Voici en quelques images le fonctionnement et le résumé avec des textes explicatifs sous les photos, l'histoire du Moulin à Huile Pesselières. Ce reportage est destiné à être édité dans le journal "Le Petit Berrichon" aux Editions C.P.E, il sera également disponible sur le site internet du journal dès sa parution, je mentionnerai le lien web.
Ce moulin appartient depuis toujours à la même famille.
Le premier acte officiel du moulin date de 1704, il a toujours été essentiellement dédié à l'huile de noix. Il était entraîné par la force animale (mulets, chevaux, ânes, etc...) jusqu'en 1939, année ou la meule a été entraînée par l'électricité.
La meule du moulin est en pierre calcaire dure, son poids est 1,3 tonne, on l'appelle la tournante. La partie qui supporte la meule est appelée dormante, elle est également en pierre calcaire avec un poids de 3,5 tonnes. Les pierres ont été taillées à Suilly-la-Tour.
Photo: Le patron actuel du moulin est Guy Millerioux, artisan huilier, il a repris le moulin il y a une dizaine d'année suite à un concours de circonstances et vit de son travail d'artisan huilier, c'est son activité principale.
Ce moulin est situé à Pesselières, petit village sur la commune de Jalognes dans le Sancerrois (département du Cher)
Photo: Les particuliers apportent leurs cerneaux de noix, les noix sont donc décortiquées lorsqu'elles arrivent au moulin.
Il faut environ 5 kg de noix qui donnent 2 kg de cerneaux pour fabriquer 1 litre d'huile, c'est la même chose pour les noisettes.
Photo: Environ 12,5 kg de cerneaux sont écrasés sous la meule par passe de 30 minutes.
25 kg de cerneaux sont écrasés pour une torréfaction, donc 2 passes de 12,5 kg.
Photo: Il n'y a aucun ajout d'additif, simplement un petit apport d'eau pour ramollir la pâte. Rien d'industriel, que de l'artisanal.
Loading...
Dominique Authier
Public
Voici en quelques images le fonctionnement et le résumé avec des textes explicatifs sous les photos, l'histoire du Moulin à Huile Pesselières. Ce reportage est destiné à être édité dans le journal "Le Petit Berrichon" aux Editions C.P.E, il sera également disponible sur le site internet du journal dès sa parution, je mentionnerai le lien web.
Ce moulin appartient depuis toujours à la même famille.
Le premier acte officiel du moulin date de 1704, il a toujours été essentiellement dédié à l'huile de noix. Il était entraîné par la force animale (mulets, chevaux, ânes, etc...) jusqu'en 1939, année ou la meule a été entraînée par l'électricité.
La meule du moulin est en pierre calcaire dure, son poids est 1,3 tonne, on l'appelle la tournante. La partie qui supporte la meule est appelée dormante, elle est également en pierre calcaire avec un poids de 3,5 tonnes. Les pierres ont été taillées à Suilly-la-Tour.
one plus one
4 comments