Hey !! Vous savez quoi ? Voilà le chapitre 9 !!!! Bonne lecture à tous ! (Comme d'hab', commentez, likez, etc)


Chapitre 9 :

Alors que j'ouvrais les yeux et que j'observais le sourire satisfait de Théodule, je sentis que tout d'un coup que j'étais capable de me ressaisir.Je me relevais, puis gifla Théodule.
« Espèce de crétin !! sifflais-je
-Si tu ne le voulais pas, tu n'avais qu'à me repousser !
-Je ne pouvais pas,, j'étais encore sous le choc !!
-Ouais...en tout cas moi j'ai bien aimé !!
je le giflai de nouveau.
-Tu sais très bien que je suis en couple bouffon !! explosais-je
-Mais tu ne l'a même pas embrassé !! Ce n'est rien qu'un meilleur ami, Nina !! Tu te trompes !! Tu affrontes les sentiments que tu as pour moi, tu ne t'en rends pas comptes. »
Alors que j'allais de nouveau exploser et l'insulter, il s'approcha de moi et posa ses mains sur mes joues.Alors que je devinais ses intentions, je lui offrais un généreux coup de pied dans le tibia.
« Écoutes-moi bien, articulais-je, je ne serais JAMAIS amoureuse de toi !! Compris ?!
Il avait lâché mon visage et se massait la jambe.
-Si tu crois que je vais abandonner si facilement...siffla Théodule avant de partir. »
Tout le monde me dévisage avec des yeux ronds,
et je me retourne et les gratifient d'un sourire stupide.
Une fois arrivée en sport,je vérifie que mes lacets ne soient pas noués entre eux, et je part dans le gymnase.Alors que je marchais tranquillement en rêvassant, Taylor bondit devant moi.
« Tu as embrassé Théodule ? Dit-elle les points sur les hanches.
-Tu devrai plutôt dire que c'est LUI qui m'a embrassé.
-Et parce que tu es contente ? Je te rappelle qu'un premier de la classe t'as embrassé devant tout le monde, devant James, et tu n'as rien fais !! Tu t'es laissée faire !!
-J'étais encore sous le choc de la chute, je voulais le baffer, mais mes muscles ne m’obéissaient plus.
-Bon, passons ce détail. Mais qu'est-ce-que tu va dire à James ?
-Je ne sais pas...Je me demande si il va me pardonner.
-Alors va lui parler, fonces !! »
Avant que j'ai le temps de réagir, Taylor me pousse vers James, mais je réussis à ne pas m'affaler par terre.
« Heu...Salut ! Dis-je un peu gênée
-Salut.
-Écoutes,je sais que tu m'en veux pour tout à l'heure, mais ce n'est pas ce que tu crois !!
-Bien sûr...Nina!!Je ne vois pas comment je pourrais le voir autrement !! Ce bouffon de Théodule t'as embrassée, et tu t'es laissée faire en sachant que j'étais là !! Prends-moi pour un idiot tant que tu y es !!
-Ça, c'est les choses que tu as vu. Je n'ai pas bronché parce que j'étais tétanisée par la peur. Après que tu sois parti, j'ai repris le contrôle de moi-même et je l'ai tabassé. Excuses-moi de ce que j'ai fait, je suis désolée...Pardonnes-moi...
-Donnes-moi une bonne raison de te pardonner.
-Je t'aime, et...tu...m'aimes.
-Tu n'en sais rien. »
Il se leva, et je suis restée seule sur place.Je n'en croyais pas mes oreilles : « Tu n'en sais rien. » Peut-être qu'il s'était servit de moi.Peut-être qu'il allait révéler mon secret à tout le monde et que j'allais finir en prison. Peut-être qu'il ne m'a jamais aimé, et que demain il sortira avec Taylor ou Jane. Je rentre alors à pied chez moi, seule. Alors que cela faisait 5 minutes que j'étais rentrée, quelqu'un sonna à la porte.Je vis alors en ouvrant la porte un énorme bouquet de roses rouges derrières lesquelles était caché un livreur.
« Mademoiselle Nina Martin ? Demanda l'homme d'un voix étoufée
-Heu...oui.
-Bah...c'est pour vous, et bonne chance pour trouver un vase ! »
Je voyais une petite étiquette accrochée au magnifique bouquet. Il y avait marqué :
Désolé pour tout à l'heure.
Je suis navré de t'avoir causé de la peine.
Pardonnes-moi.
Théodule.
Ce bourgeois de Théodule a eu l'audace de m'envoyer des fleurs ? Que le livreur ne s'inquiète pas, je n'aurais pas besoins de vase. Je laisse alors tomber l'énorme bouquet pas terre, et me mets à arracher les pétales de chaque fleur.
Lorsque mon père rentre à a maison, le magnifique bouquet d'autrefois n'est plus désormais que des tiges équipées de piques.
« Mais qu'as-tu fais ? S'écria mon père en voyant la quantité de pétales par terre.
-Un bouffon m'a envoyé des fleurs.
-Je vois ça !
-Je ne veux pas en parler.
-D'accord,mais si tu as besoin de quoi que se soit, je suis là !! »
Je ne pris même pas la peine de lui répondre et filais jusqu'à ma chambre.
Je ne sais pas combien de temps j'ai pleuré, mais en tout cas, je crois que mon chagrin sera inguérissable.

Post has attachment
J'ai un nouvel écran pour mon ordi donc normalement le chapitre 9 ne devrait pas tarder ! (Désolée pour l'attente...)
Photo

voici le chapitre 8 ! malheureusement, demain et dimanche soir je ne pourrais pas poster de nouveaux chapitres, je suis désolée...
Bon, bonne lecture tout de même !! Commentez, partagez et aimez !

Chapitre 8 :

Je m'empare du combiné plus ou moins contente que quelqu'un m'appelle.
«  Nina ? C'est Taylor. Ça va ?
-Oui, ça va ! Mais pourquoi m'appelles-tu ?
-Tu n'avais pas l'air en grande forme tout à l'heure, donc j'avais envie de voir si tu allais mieux !
-Alors, oui, je vais bien, alors au revoir !
-Attends !!
-Quoi ?!
-A demain !!
-Oui, c'est ça, à demain. »
Je raccrochais en soupirant. Elle choisissait bien son moment pour m'appeler la Taylor !
Je remontais dans a chambre, un peu honteuse.
«  Alors c'était qui ?
-Taylor...
-Et en quelle occasion elle voulait te parler ? Elle te voit tout les jours !!
-Elle voulait juste s'assurer que j'allais mieux que tout à l'heure, apparemment, j'avais pas l'air très en forme.
-C'est clair, tu m'as fait peur !! Tu était dans la lune et tu tremblais à la fois ! 
-Je sais, je suis une fille complètement excentrique et bizarre !   
                                                                                                                                                              
-Et adorable ! Ajouta-t-il en me prenant pas la taille
-Arrête de me draguer !!
-Je croyais que mon cœur t'appartenais déjà !
-Ne t'inquiètes pas, il prends tellement de place que je vais devoir te donner le mien !
-Et après tu dis que c'est moi qui te drague !! »
Je ne lui répondais pas, je me contentais juste de laisser reposer ma tête sur ton torse.
Alors qu'il se penchais vers moi, je regardais pas la fenêtre, et vis que l'obscurité allait tomber. Mes yeux me paraissent tellement lourds...
« Il faut que tu rentre chez toi ! Dis-je en relevant la tête
-Quoi ?
-La nuit va tomber, cet endroit est trop dangereux pour toi maintenant, rentres chez toi.
-Tu es fatiguée ?
-Assez, surtout quand je je vois le soleil se coucher.
-Alors j'y vais.
-Oui, ça serait plus prudent pour toi
-Alors salut ! »
Il me déposa un léger baiser sur le front et partit tristement.

Le lendemain alors que je me réveillait, je me suis rendue compte que nous étions dimanche. Youpi !! 
« Salut mon ange ! Tu as bien dormis ? Me demanda mon père
-Toujours mieux que toi !
                                        
-Je sais. Il y a James qui t'attends dehors.                   
-QUOI ?! M'exclamais-je, mais je ne suis encore en pyjama !!
-Je sais, mais je peux l'inviter à rentrer ?
-Ah non !! Il est hors de question qu'il me voit comme ça !! Je vais vite m'habiller !!
-Ah, les filles... »
Je ne le fit pas exprès, mais pour aller plus vite, je me suis transformée en hirondelle.
Lorsque je fus arrivée à ma chambre, je me suis rendue compte de ma bêtise, et je laissait échapper un sifflement surpris de mon bec.
Alors que je regagnais ma forme humaine, j'entendis James rentrer dans la maison. Mon père !! Quel traître !!
Je me dépêchais de trouver des habits convenables, de me coiffer, et de descendre les escaliers.
«  Ça va Nina ? Demanda James 
-Ouais...murmurais-je en regardant lourdement mon père
-Tu vas quand-même pas faire la tête parce que je suis là ?
-Ça dépend à qui... »
La journée ce déroula dans le calme, je faisais des parties de cartes avec les garçons, et j'avais envie de dormir...
«  Quelle heure est-il ? S'affola mon père en me voyant bailler 
-18h30, lui répondis James
-Tu es sûre que tu as bien dormi cette nuit ? Reprit mon
                                        
 père
-Oui, oui...sifflais-je en baillant derechef                   
-Il vaut mieux que tu partes James. Suggéra le scientifique
-D'accord, j'y vais ! A demain Nina !
-A demain... »
Je me souvenais juste d'être allée jusque dans ma cage, et après, plus rien, j'ai dus sombrer. Je me levais donc, pris une douche et parti au lycée.
James m'attendait au même endroit que d'habitude. 
« Salut ! Me lançait-il, tu as bien dormis ?
-Oui, je crois. Je me suis endormie sans m'en rendre compte !
-Tant mieux ! Mais cette fois, tu ne pourra pas t'endormir en histoire-géo !!
-Tu as pris tes affaires de dessin ?
-Oui, on avait rien à faire à part d'apprendre la fiche sur le peintre ?
-Non.
-Alors c'est bon !
-Hello les amis !! lança Taylor  
-Aujourd'hui on a anglais ?
-Ouais, dommage qu'on ne soit pas dans la même option...soupira Taylor
-En plus, je suis dans la même classe que Théodule ! Dis-je en frissonnant
-Pas de chance !! Cria James en me tapant l'épaule »
la sonnerie retenti, et nous entamons la semaine par le
                                            
 fameux cours de sieste !!
Après le déjeuné, viens le moment tant attendu du cours d'anglais. Avec un prof qui est à moitié fou, et             obsessionnel, je ne vois pas mieux...
Alors que je commençais à m'endormir, la voix de mon prof monte d'une octave, ce qui me réveille.
Le cours est enfin terminé pour la plus grande joie de tout le monde.
Alors que je sortais du couloir, je vis au dernier moment l'élève penché pour refaire ses lacets...Je sens alors que je commence à basculer sur le côté...NON!!Je suis en train de tomber !!Je veux me ressaisir, mais mes muscles refusent de m’obéir. Je  sens enfin que tout est finit.Ou plutôt, tout va recommencer.Je viens d'en finir avec le scandale, et voilà que maintenant je vais m'exploser  la tête sur le carrelage du couloir ; je vais finir à l'hôpital et...Je ne tombe plus. J'ouvre les yeux et je vois le visage de Théodule à quelques centimètres du mien. Plus personne ne parle. Tout le monde à les yeux fixés sur nous.
« ça va Nina ? Me chuchota Théodule, tu n'as rien ?
-Oui, je crois que ça va. »
Ma voix était rauque et je me sentais mieux. Théodule continue à me contempler. Tout le monde avait formé un cercle autour de nous,et en regardant les lycéen du coin de l’œil, j'aperçus James. Alors que mes muscles étaient capables de fonctionner de nouveau, j'entrepris de me jeter dans ses bras, mais Théodule se cramponnais à moi 
                                            
comme à la vie. Il a remarqué que James était là.C'est alors qu'il a commit irréparable.Théodule se pencha vers moi et rapprocha ma tête qu'il tenait dans sa main. Je voulais protester, le gifler, lui faire une paire d’œil  au beurre-noir, mais encore une fois, j'étais tétanisée par le choc.Avant que ses lèvres atteignent les miennes, j'ai juste eu le temps de voir James décamper.

Post has attachment
d'autres fiches de personnages ? Si oui, qui ?
Photo

Post has attachment
Fiche de Jane:

Nom: Cyrus
Prénom: Jane
âge: 16 ans
aime: passer du bon temps avec ses amis
n'aime pas : les secrets
caractère: trrrrrrrrrèèèès fort mais gentille
caractéristique physique particulière: est magnifique; a de beaux et longs cils; des yeux  incroyables,...
meilleure amie: Nina Martin
Photo

Post has attachment
fiche de Duck:
Nom: Duck 
Prénom: Inconnu
âge: Inconnu
hobby préféré: fumer des cigares
n'aime pas: lorsqu'on lui ment

voilà...désolée mais ce personnage n'est pas important dans l'histoire donc voilà...il n'y a pas grand chose à savoir sur lui... 
Photo

Hello tout le monde !
J'espère que votre journée s'est bien passée (et bon courage pour ceux qui ne l'ont pas encore terminée...)
Merci beaucoup à +Edith Robert pour tout ses commentaires et +1, mais plus de participation en commentaire serait souhaitable, pour que j'ai plus d'avis, merci et bonne lecture à tous !!

chapitre 6 :


Alors que j'étais dans le lugubre véhicule, je vis James qui me regardais comme si il n'allait jamais me revoir.
 Je me demandais d’ailleurs si j'allais le revoir.
 Non, Nina, ne pense pas à ça, reste concentrée, tout ira bien.
 J'étais de plus en plus nerveuse en ces temps-ci à cause du scandale bien entendue, mais aussi car je ne peux plus me transformer, à cause de toutes ces caméras.Il y avait aussi James qui était toujours avec moi, mais lui, il sait garder un secret.Je meurs d'envie de lui dire la vérité à chaque seconde, mais j'ai promis à mon père de le dire à personne.Je me demande d’ailleurs si il n'as pas des soupçons.Je veux dire, je ne sais pas si il hésite sur le fait que je soit un monstre.Une fois arrivée au commissariat de police, on m'a fait rentré dans une salle où il y avait mon père et un policier.
« Bonjour jeune fille. Siffla le policier.
-Salut papa . Dis-je à l'intention de mon père sans répondre aux salutations du policier.
-Alors Nina, continua t-il, est t-il vrai que tu es un monstre ?
-Vous avez des yeux il me semble.Regardez par vous-même.
-Tu veux jouer à ce jeu avec moi ?
-Bah, vous me demandez si je suis un monstre, à vous de constater oui ou non.
-Alors je reformule ma phrase : Peux-tu te transformer en monstre ?                                                                 
-Voilà une toute autre version de la question...attendez que je réfléchisse...Non.
-Tu fais trop ta maline, on va te garder pour la nuit.
Mon père et moi avons échangés un long regard
-La...nuit... répétais-je
-Bah oui, la nuit.Tu sais, là où le soleil disparaît, où tout devient noir...
-Je veux dire...J'ai des devoirs, une vie privée, et une maison...Et un petit copain qui m'attends devant cette maison cernée de journalistes...
mon père me regarda d'un ton insistant
-Tu as un...
-On en parlera plus tard... le coupais-je
-Je veux bien vous libérer pour ce soir, mais je viendrais vous chercher demain à 9h00, donc ne va pas au lycée Nina si tu ne veux pas te faire remarquer d'avantage. Conclu le policier. »
Je fus soulagée à l'idée de ne pas massacrer tant de personnes.Mon père, comme je le pensais, continua notre discussion dans la voiture.
« Tu as un petit copain ?!
-Oui, seulement depuis que tu as été arrêté .
-Et je peux savoir qui est l'heureux élu ?
-Je pense que tu dois avoir une petite idée !
-Si je te le demande, c'est que je ne sais pas.
-Ça commence par un...
-Ne joues pas à ce jeu avec moi.
-Ok, tu as gagné, c'est James
-Bingo !!                                                                      
-Tu vois que tu le savais !!!
-euh...Pas bingo... »
Je me demandais si James était toujours là.Effectivement, il étais dans sa voiture.
« Tu es encore là ? Lui demanda-je
-Je n'allais pas rentrer chez moi alors que tu étais au commissariat !
-Je te signale que tu a failli attendre toute la nuit !
-Parce qu'ils voulaient te garder la nuit en plus ?
-Oui, mais j'ai négocié...
-En disant quoi ?
-Que j'avais des devoir et une vie à côté quand-même...et voilà. »
Mon père et moi avons encore échangés un regard avant de dire au revoir à James et de dîner. Avant d'aller me coucher, mon père m'interpella.
« Je sais que c'est dur pour toi. (comme il savait qu'il y avait sûrement des micros il ajouta ) Tu peux en parler à James.
En savant moi aussi que nos discussions risquaient d'être enregistrées, je lui répondis 
-Mais...tu...m'avait dis que non.
-Je sais, mais je sais qu'il...te respectera. »
Je me suis donc endormie avec la peur au ventre.Je ne savais pas comment lui dire.Je ne savais pas si il  le
prendrai mal ou pas, si il m'abandonnerai ou pas, si il irai me dénoncer à la police.
Le lendemain, mon père était là à mon réveil. 
« Prépares-toi vite ; il est déjà 8h30. Me prévenu                 t-il.
-J'ai beaucoup dormi...
-Oui, et tu as fais un sacré boucan!!Heureusement que tu as sus nous sortir du commissariat !! Sinon, tout le monde serait mort...Moi en premier.
-Je sais, mais c'était aussi à cause de moi...Si je n'avait pas été aussi mal polie avec lui...
-Ce n'est pas grave, tu as sus réparer ton erreur.
-Je devrai aller m'habiller, avant que le policier arrive !
-Il s'appelle Sergent Duck.
-Je m'en souviendrai !! criais-je en montant les escaliers. »
Alors que je coiffais ma chevelure brune et lisse, j'entendis quelqu'un ou plutôt un quelque chose frapper à ma fenêtre. C'était James qui jetait des cailloux.
« Que fait tu ici ? Lui demandais-je par la fenêtre, tu sèches les cours ?
-Comment veux -tu que j'étudie en sachant que tu subis un interrogatoire ?
-Comment tu...
-J'ai regardé les informations. Me coupa t-il 
-Ah ! Oui ! J'oubliais que tout le monde savait ce que je faisais, et même ce que je vais faire !!
-Donc, tu n'as pas trop peur de passer un interrogatoire ?
-Et pourquoi j'aurais peur, je suis innocente, non ?
-Justement, j'aimerais bien qu'on discute de ça. Ces scientifiques ne sont pas fous tout de même ! Pourquoi t'accusent-il d'être un...un monstre ?
-Je...Je n'en sais rien en fait...                                      
-Alors descends dans ton jardin pour en parler avec moi .
-Tu doutes ?
-Je te demande de venir en parler avec moi !
-ok, j'arrive !!

une fois descendu à pleine vitesse, je le regardait dans les yeux.

-Alors ? Déclarais-je en rompant le silence
-Je commençais à me dire que des scientifiques connus et réputés pour leurs dons, ne pouvaient pas être fous à ce point.
-Tu insinues donc que je suis un monstre ?
-Je n'en sais rien.

Après avoir jeté un rapide coup d’œil autour de moi, je lui répondis 

-Et bien tu as raison.
-Quoi ?!s'emporta t-il, tu...
-Pas ici !! Le coupais-je en chuchotant, si tu veux, on en parle chez toi après mon interrogatoire!Ici il y a trop de micros planqués n'importe où !!
                                          
Alors que je m'en allais, j'ai rajouté d'un ton beaucoup plus sérieux.
-Ne t'amuse pas à le raconter à tout le monde. Je voudrai même que tu ne le dise à personne.
-Comptes sur moi. Me dit-il toujours aussi sous le      choc. »
Je faisait le tour du jardin pour pouvoir revenir sur le devant de la maison.
Duck et mon père était déjà dehors et ils m'attendaient.
« Euh...Excusez-moi, je traînais un peu. Déclarais-je
-On avait bien remarqués... siffla Duck
-Ça ne fait rien. Dit mon père d'un ton plus calme
-Bon, on va pas y passer la nuit. Soupira le policier
-Je vous suis !! déclarais-je à l'intention de Duck »
le trajet se déroula dans le silence. J'observais la manière dont mon père se tenait. Il semblait avoir du mal à respirer, son teint était cireux, et son front luisant. Il avait peur. C'était l'une des rares fois que je voyais mon père avoir peur. Il n'était pas le genre de type à montrer ce qu'il ressentait, à part sa joie. Il était toujours souriant, prêt à revendre de sa bonne humeur, et à rendre les gens heureux. J'adore mon père, il est génial.Mais là, je ne le reconnaissait plus, il avalait ça salive avec précaution, et on entendit le bruit de ce mouvent descendre le long de sa gorge de porcelaine.

coucou ! voici le chapitre 7 ! bonne lecture à tous !

Chapitre 7 : 


Il y a toujours ce silence qui règne dans la petite voiture de police. Duck commence alors à fredonner un air de vieille chanson, ce qui lui donne un air tout à fait ridicule. Une fois arrivés à destination, nous somme descendu tout les trois en parfaite synchronisation. (ce qui m'a légèrement étonnée). Nous avons traversé un immense parking, et avons tourné dans tout le commissariat pour qu Duck fasse ses salutations quotidiennes, avant de gagner son bureau. La pièce était assez petite, elle était composé d'un bureau, de 3 chaises et d'une immense pile de feuilles. (à croire qu'il n'était pas très organisé...)
« Bon, arrivons au fait...commença Duck, vous êtes coupables ou pas ?
-Évidement que non ! Répondis-je avant que mon père ai le temps d'ouvrir la bouche.
-Et même si ce serai le cas, que vous nous reprocheriez nous ? Soupira mon père
-D'avoir menti à la justice, et de commettre des expériences non communiquées à l’État.
-Pourquoi nous mentirions-vous et pourquoi trafiquerions-nous des choses derrière votre dos ? Continua mon père avec un air pensif
-Je ne sais pas... avoua Duck, écoutez, je suis crevé avec tout ce scandale, vous pouvez partir...Vous êtes non   coupables, et moi je vais dormir, ok ?
-Ok !! criais-je assez fort pour tirer mon père de ses pensées. »

Une fois rentrés chez nous, mon père s'approche de moi
« Tu ne vas pas aller au lycée aujourd'hui.
-D'accord, mais racontes-moi pourquoi tu avais l'air si pensif lors de l'interrogatoire ?
-J'essayais de cacher ma peur
-Ta peur de quoi ?
-J'avais peur qui nous accuse coupables...
-Mais ça n'a pas été fait...tout va bien !!
alors que j'allais m'en aller, il me prit par la manche.
-Ce n'est pas tout...
-Quoi alors ?
-Je croyais que l'affaire allait durer plus longtemps que ça...
-Et ce n'est pas positif ?
-Tu ne te souviens pas d'avoir dis quelque chose à James ?
-Oh... Ah oui...

Je venais de me souvenir que je lui avait révélé mon secret...Et l'affaire c'était close en fin de matinée... J'aurai pus me retenir un jour de plus, mince alors !! Il faillais vraiment que ma grande bouche s'ouvre à ce
moment là...Je suis minable...

-Tu devrait en parler demain avec lui. Me suggéra      mon père
-Tu as raison, je crois même que je vais lui écrire un mail. »

Après être rapidement montée en haut de l'escalier, j'ai alors compris ma vision. James allais être le seul à me comprendre, le seul à rester pour moi alors que n'importe qui d'autre aurait fuit.
J'ouvris mon ordinateur, et écris :

Chez James, 
Désolée pour ce matin, mais je devais vraiment partir.
J'espère que tu n'es pas trop effrayé.
Comme tu as sûrement pus le voir à la télévision, l'affaire est close, et je suis non coupable (même si toi tu sais que oui). Je n'aurai pas du te le dire aujourd'hui, mais je ne pouvais pas savoir que l'affaire serai terminée aujourd'hui.J'avais besoin de quelqu'un pour me réconforter, pour me comprendre. Je suis vraiment désolée de t'avoir infligé ça. Tu aura plus de détails demain.
Je t'en supplie, pardonnes-moi.
                                                                                       Nina.

                                         

Alors que je venais d'envoyer ce mail, je sentais que les larmes me montaient au yeux. Pourquoi je suis si stupide, je suis tellement idiote de lui avoir parlé de ça ! J'aurai voulu qu'il ne saches pas, qu'il me regarde       comme si j'étais un simple fille, et non pas un monstre sanguinaire !! Alors que je me donnait des coups dans le ventre et que je pleurai à chaudes larmes, je vis un courrier non lut dans ma boîte de réception.

Nina, 
Ne t'en fais pas pour ça. Je suis juste heureux pour toi que toute cette histoire soit enfin finie, et que tout rentre dans l'ordre. Je ne t'en veux pas. Comment veux-tu que je te fasse la tête, ce serai aussi douloureux pour toi que pour moi. Je voudrai effectivement un peu plus de détails quand-même. 

Ne pleures pas.

                                                                             James.

Alors que je venais de finir de lire, je me suis rendue compte que je ne pleurais plus. Étrange...Il ne m'en voulait même pas de lui avoir communiqué un lourd secret qui met fin à sa vie normale.D'ailleurs, je ne me souvenais plus ce que ça faisait de vivre une vie normale. Mais je n'ai aucune envie que James vive la même chose que moi, c'est or de question. 
Alors que je songeais à ce qui m'attendrai demain, je me rappelle que je pourrai bientôt pouvoir me transformer à ma guise. Il faudrait attendre encore un petit moment, pour que les gens oublient cette histoire, certes, mais jamais je sentais que la libération était aussi proche.  La libération. Ce mot signifie la libération de mon secret, mai aussi la libération que j'éprouve quand je vole de mes propres ailes... Voler... Ça faisait longtemps que je n'avais plus utilisé ce mot... Mais bon ! Je dois me reposer à présent, c'est tout ce qui compte.

Le lendemain, arrivée au lycée, tout le monde ne me regardait plus, à part certaines personnes, c'est inévitable. Lorsque je m'approchais vers Taylor, celle-ci courait dans ma direction.
«  C'est finit ! C'est finit !! Youpi !!! cria t-elle 
-Je sais, je sais, moins fort !! la suppliais-je en chuchotant 
-Désolé, je me suis un peu emportée...
-J'avais remarqué !!! »
Alors que nous discutions tranquillement, Jane arriva avec un large sourire qui illuminait ses belles lèvres.
«  Alors, c'est finit ? Demanda t-elle, c'est finit pour de bon ?
-Apparemment ! Lui répondis-je en lui rendant son sourire
-OUI !!!! cria Taylor de plus belle 
-Je peux savoir pourquoi tu cries comme ça Taylor ? Demanda Émilie en se rapprochant
-C'est finit !!! lui répondit-elle en la prenant vivement dans ses bras
-Du calme !! chuchotais-je, je me suis fais assez remarqué comme ça cette semaine !! »
En effet, en y repensant, cette semaine, je m'étais       assez fait remarqué !! Mais le pire restait à venir : il fallait qu j'explique tout un tas de choses à James, sans lui faire de peine. En parlant de James, le voilà qui approche. Son regard remplit de questions me dévisagea.
« Bon, c'est parti pour la routine annonça Jane
-Je n'en suis pas si sûr. Rectifia James en me regardant 
-Tout...va rentrer...dans l'ordre... lui répondis-je après avoir avalé ma salive. »

Les cours commencent aujourd'hui par Permanence. Je n'ai rien fais à part gribouiller des petits dessins sur mon cahier de brouillon. Le cours suivant est celui de musique. Comme d'habitude, à part répondre « Oui, madame... » à chacune de ses questions, il n'avait pas besoins de participer.
Mais à la fin du cours, Taylor m’envoya un petit bout de papier où il était marqué de sa belle écriture :
Reste après le cours, je dois te faire voir quelque chose ♪

                                                                             
La sonnerie retenti quelques secondes après que j'ai finis de lire son message. Elle avait préparé son coup !!
Je crois que je n'étais pas la seule à avoir reçu par surprise un petit bout de papier en classe, car toute notre bande était là à la fin du cours, même Théodule, mais je crois que lui n'a pas été prévenu.
«  Eh ! Écoutez, je chante mieux que Nina !!
Dernière respiration, 
Perte d'inspiration,                                                       
J'ai faillit ma mission, 
Ébahis par la vision, 
D'un amour proche, 
Qui me paraît si lointain, 
Je viderai mes poches pour que tu me reprennes la main !
Yo !!!
Heu...Aller, on se casse... »
Tout le monde avait explosé de rire après sa petite chanson, et ce n'a pas trop plus à Taylor. Ce n'est pas de sa faute si elle est hilarante !!
« Heu...Tu chante pas mieux que Nina... déclara Théodule
-On avait tous remarqué...soupira Émilie »
Un nouveau éclat de rire général fit son apparition. 
Nous somme samedi matin (et oui, le samedi matin aussi on a cours!), et donc après c'est histoire-géo... super !C'est parti pour un nouveau cours de sieste !
La sonnerie retenti pour annoncer la fin de la récréation.
                                          
Notre prof était comme d'habitude à mourir d'ennui, ça n'a pas changé...Dommage !
Alors que je m’ennuyais au plus au point, je vis James me parler, puis Taylor me dévisager... Mais ça ne se passe pas ici...C'est une vision. Je ne comprends pas tout à fait ce qu'il me dit. Juste un murmure s'échappe de sa bouche.
« Nina !!! Réponds à la question !!! hurla mon prof 
-Quelle question ? Lui répondis-je en revenant à moi-même                                                                           
toute la classe explose de rire
-La question que je viens de poser...soupira mon prof
-Ah ! Lançais-je, je sais pas.
-C'est bien ce qui me semblais... soupira t'il de nouveau »
Je passais ma journée dans la lune, ce que James avait remarqué. A la fin des cours, nous étions sur le parking. James Commence à me parler, et je pousse un petit cri sourd. Taylor me dévisage. C'est fou ça !! C'est exactement comme dans ma vision !! 
«  Ça va Nina ? S'inquiète James 
-Oui, oui... lui répondis-je toujours sous le choc
-Je te raccompagne chez toi ?
-Il vaudrai mieux ! Déclara Taylor en me dévisageant »
Le trajet jusqu'à la voiture de James s'effectua en silence, mais une fois les portes verrouillées...
« Il faut vraiment que tu m'expliques certaines choses. Dit-il  
                                           
-J'ai bien l'intention de t'en parler, ne t'inquiètes pas...
-Tu es dans la lune depuis le cours d'histoire-Géo !!
-Je sais, tu verras pourquoi quand nous seront arrivés...
-Et bien vivement ce moment. Siffla t'il avant d’accélérer »
Mon père était tranquillement installé dans le fauteuil quand j'ouvris la porte. Voyant mon expression, il fut à côté de moi en une fraction de seconde
« Tu as vu quelque chose Nina ?
-Oui, mais pas d’inquiétude, elle s'est déjà réalisée.
-Mais de quoi vous parlez bon sang !! cria James       
-En plus de...(il regarda autour de lui) ses dons particuliers, Nina est capable d'avoir des visions, mais rien de décisif sur l'avenir. Elle peut par exemple entendre une phrase, voir un lieu...ou...un visage... dit-il en me regardant 
-Je suis étrangement choquée lorsque je vois pour de bon ce que j'ai vu dans ma vision.
-Et qu'as-tu vus aujourd'hui?m'interrogea James 
-J'ai eus, comme tu te doutes, ma vision en cours d'histoire-Géographie. C'était la discussion de ce soir sur le parking.
-Ah...Je comprends mieux...  
-Bon, tu as eu ta dose de choses pas ordinaire pour aujourd'hui allons dans ma chambre.
-D'accord, mais tu devras répondre quand même à mes questions !! »
Alors que je montais à grande vitesse les escaliers et que
                                           
 lui traînait, j'en profitais pour ranger les quelques affaires qui traînaient par terre avant qu'il n'arrive.
« Elle est bien jolie cette pièce, mais tu dors où ? Plaisanta James 
-Je ne dors pas ici...
-Alors ce n'est pas ta véritable chambre ?
-Si, mais...Je dors dans le laboratoire de mon père.
-Et je pourrais savoir pourquoi ?
-La nuit... Quand je dors... Je me transforme en... Monstre.
Il a eu d'abord un mouvement de recul, puis se repris
-tu n'es pas sérieuse ?                                                   
-Donne moi alors une autre  raison de pourquoi j n'ai pas de lit dans ma chambre !!
-Mais alors...C'est pour ça que tu ne voulais pas rester chez moi tard le soir ?
-Oui...On va dire que... Je m'endors facilement.
-Je ne voudrais pas te paraître trop curieux, mais tu te transforme en vrai montre ? Celui qui mange les petits enfants ?
-D'après mon père, oui. Moi, je n'en sais rien, je n'ai absolument pas conscience de ce que je fais, c'est comme si je partageais mon corps avec ce monstre. Le jour, c'est moi, la nuit, c'est lui.
-Mais comment...enfin, je veux dire...Tu ne peux pas contrôler ?
-Non, mon père ne savait pas que ça allait se produire. Et...la première nuit...
-Que c'est-il passé ?
-Ma mère adoptive n'est pas morte d'une attaque.
Je m'attendais qu'il soit choqué, mais à première vue, non. Il avait même l'air d'éprouver une sorte de pitié envers moi.
-Je suis vraiment désolé... Mais... Ton père a réagit comment ?
-Il ne m'en a pas voulu du tout. En fait, il pense que c'est de sa faute. Nous n'en parlons jamais, sinon ça finit en dispute. Donc évite le sujet en sa présence.
-J'y penserai. Mais je n'en ai pas finit avec mes questions.
-Je t'écoute                                                                   
-Comment tu te transformes ? Je veux dire, pas la nuit, le jour, en étant volontaire.
-Avec le temps, ça devient naturel. Mais pour la première fois, je me rappelle que mon père m'avait dit d'y penser fort. La seconde d'après, j'étais transformée en ce que je désirais.
-Et c'est chouette ?
-Et comment !! Je ne pouvais plus m'en passer !!
-Comment ça «pouvais »
-Je me transformais tout les jours, c'était ma dose de adrénaline. Mais dès que le scandale a explosé, et que tout le monde me suivais partout, je ne pouvais plus faire ça.Et depuis, je n'ai pas eu l'occasion de me transformer.
-Oh.... Je suis désolé... Tu pourrais le faire aujourd'hui !
-Non... Le scandale est encore frai, et en plus tu es là, je
ne vais pas gaspiller mon temps en ta présence !!
-Alors tu n'as qu'à faire autre chose que tu aimes.
-Seul rester près de toi me rend heureuse 
-Alors restes... »
Il se rapprochait de moi, ses bras enlacèrent ma taille et son visage n'était qu'à quelques centimètres du mien. Il continuait à se pencher...
« NINA !!! TELEPHONE !! Cria mon père
-J'arrive !! dis-je en abandonnant James (celui-ci lâcha un soupir quand je quittais la pièce) »

désolée pour le retard !! voici le chapitre 5 !

chapitre 5:


« Seulement ami... répéta James
-Quoi ? Lui demandais-je
-Tu veux seulement qu'on soit amis?Tu ne vois pas que je suis fou amoureux de toi, que je multiplie les bonnes intentions, que je fais tout pour que tu me remarques, et...Seulement amis...
-Non, mais...si...Enfin, je veux dire...Je suis aussi amoureuse de toi, mais je croyais que tu ne partageais pas mes sentiment pour toi... »
Nous avons alors éclatés de rire, et avons passé une bonne soirée.
Vers 7h15 je me suis rappelé ce que je devenais la nuit, et j'ai crié :
-Mince !!! Il faut vraiment que je rentre !!!
-Je te raccompagne. Déclara James
-Oui, mais alors on rentre à pied.
-Avec tout ces journalistes?Tu rigoles?Je te ramène en voiture.
Le problème, c'est que j'ai tendance à somnoler en voiture, et quand je m'endors..Je n'ai pas envie que James me voie en Griffon...
-Je n'aime pas trop la voiture le soir...ça...me rend malade...
-Bon, je te raccompagne à pied, mais il faut faire vite, je n'ai pas envie que tu attrapes froid... dit-il »
                                         
Une foule nous attendais toujours dehors, même à      7h20 du soir.
Alors que nous étions arrivés à destination, il m'embrassa le front avant de déclarer :
« On se voit demain ! »
J'essayais alors de me frayer un passage parmi tous ces journalistes, lorsque que mon père ouvrir la porte, et déclara :
« Je vous conseille à tous de partir, sinon j'appelle la police. »
Les journalistes grognèrent et partirent tous.
Je suis alors rentré chez moi, et mon père ajouta :
« Ils étaient capables de rester toute la nuit, je te laisse imaginer la suite...
-Ils y a des micros dans la maison ?
-Sûrement...
-Alors...
-Ils ne captent que les discussions, pas autre chose.
-Je vais aller me coucher
-Tu as raison, tu dois être vraiment fatiguée
-Demain, tu partira comme hier ?
-Je ne sais pas.Si tu ne me vois pas à ton réveil, c'est que oui.
-D'accord.A demain.
-Bonne nuit ma puce. »
Je me suis d'abord demandé si il y avait des caméras cachées, mais de toutes façons, il n'y en aurait pas dans le laboratoire (là où est ma cage ), donc c'est le principal.
                                        
Je me suis donc endormie vite fait, en pensent à James .
Le lendemain, je n'ai pas vu mon père à mon réveil, il était donc parti .J'ai alors aperçus un petit mot sur la table.
Salut Nina, 
Je suis partis, mais pas pour faire semblant de travailler.
Tu comprendras mieux en allumant la télévision.
Je suis désolé, mais ne t'en fais pas, ça ira.

                                                                 Papa .


Comment ça mon père était parti?Je ne sais même pas pourquoi, et il me dit de ne pas m’inquiéter... j'ai un peu peur...
Je sors donc de ma cage, et j'allume la télévision .
Revenons à l'histoire Martin.
Le scientifique a été arrêté dans le tout début de la matinée.
Les autres scientifiques voudraient entendre ses explications, et la police sera présente.Sa fille Nina n'est toujours pas sortie de chez elle pour aller en cours, tout le monde se demande comment cette jeune fille peut surmonter autant de représailles.Serait-elle vraiment un monstre ?
Je ne voulais pas en savoir plus.La presse m'attend encore dehors, il faut alors que je parte un peu en avance si je veux pouvoir arriver à l'heure.
Je n'en reviens pas
que mon père se soit fait arrêté par la police.
Le téléphone se mit alors à sonner.Surprise, je suis quand-même aller répondre.Je m'attendais à un           journaliste, ou même à mon père qui m'appelais depuis la prison.Mais c'était James.
« Salut Nina, ça va?
-Je ne sais pas trop. Lui répondis-je
-Je suis désolé pour ton père...
-C'est pas grave, enfin, si mais, il va vite revenir, enfin, quand les scientifiques auront compris qu'il est innocent.
-Je t'appelais pour te demander si tu voulais que je vienne te chercher.
-Ça serait super, si tu arrive à passer les journalistes !
-Ne t'inquiètes pas, ils vont avoir peur dès qu'ils me verront. A tout de suite !
-Oui, à tout de suite. »
Quel numéro quand-même ce James ! Il pouvait faire n'importe quoi pour moi !
Lorsque on sonna à la porte, Je vis James avec une foule de journalistes derrière lui.
« Tu es d'accord pour qu'on prenne la voiture cette fois ?
-Bien sûr !!
une fois dans la voiture de James, il rajouta
-Alors, tu es d'accord pour qu'on s'affiche en couple ?
-Bah..oui...
-Tu parais hésiter.
-Je croyais que ça paraissait évident...
-Je ne faisait que confirmer !
-Bien sûr..
-Et donc ça ne te dérange pas si je fais ça ? Dit-il en passant son bras autour de mon cou
-Tu l'as bien fait hier.                                                   
-C'était pour que tu ne t'inquiètes pas.
-Et parce que tu es amoureux de moi
-En partie !
-Ouais... »
arrivés au lycée, les gens nous dévisageaient.Je ne savais pas si c'était à cause de mon père qui était en prison, ou de nous voir James et moi ensemble.
En tout cas, Jane est venue vers moi pour me parler (grand exploit!!)
« Je suis vraiment désolé pour tout.Pour notre dispute, pour tout le mal que je t'ai infligé, pour toi et ton père, et..Oh !!! Tu sors avec James !!
-Je suis aussi désolée pour t'avoir laissé de côté, pour t'avoir laissé partir...Et, oui, je sors avec James.
-Vous formez vraiment un beau couple !!
-Merci !! Tu m'as vraiment manqué Ptite Jane !!
-Et toi aussi Grand'Nina !!
-Ton humour aussi m'a manqué !!
-Bon, je veux pas gâcher ce moment de retrouvailles, mais j'existe !! cria Taylor
-Toi aussi tu m'a manqué !! lui répondis-je
-C'est ce que je voulais entendre ! Continua Taylor
-Arrête de la soûler Taylor ! On va encore se disputer sinon ! Soupira Jane . »
la journée se passa comme celles d'avant, à part que mon père été sous garde à vue.
Ce qui m'a étonné, c'est que Jane et  Taylor ne m'aient pas questionné d'avantage sur le scandale à part : « Sinon tu n'as pas trop peur ? »
Soit elle se retiennent vraiment pour ne pas me faire  de mal, soit...Non, il n'y pas d'autres solutions.Au bout de la journée, James m'a raccompagné chez moi (où il y avait encore une foule monstrueuse) je me demandais si mon père était rentré.En voyant qu'il n'y avait personne chez moi, j'ai invité James à rentrer.
« Je ne voudrai pas te déranger... dit t-il
-Comment veux-tu me déranger alors que je suis seule ?
-Je sais pas, si tu aimes rester seule...
-Comment veux-tu que j'aime rester seule si je sais que je pouvais être avec toi ?
-Je dois le prendre comme un compliment ? »
il me pris dans ses bras, et j'aurai aimé que ce moment dure une éternité. Malheureusement, quelqu'un est venu sonner à la porte. C'était la police.
« Nina Martin ? Demanda un policier 
-Oui, enfin, je pense que vous m'avez assez déjà vu à la télévision pour me reconnaître.
-Vous êtes en État d’arrestation.
-Et je pourrai savoir pour quel motif ?
-Contre l'utilisation de nouvelles méthodes scientifiques utilisé secrètement.
-Je peux savoir quand cette loi à été votée ?
-Hier.
-(ça ne 'étonnerai pas qu'ils l'ai votée dans une salle de bains...) Et je dois donc vous suivre ?
-Exactement.
-Attendez, elle n'a rien fait, elle ne va pas finir en prison quand même ? Éclata James
-Pas tout de suite. Lui répondit le policier. »               
Je fus donc embarquée dans une voiture de police (comme dans les film!!) Sauf que cette fois, ce ne sera pas pour aider les gentils, je suis censée être la méchante...

Post has attachment
Fiche de James:
Nom: O'Malley
Prénom: James
âge: 16 ans dans le tome 1
taille: environ 1m75
Caractéristiques: gentil, doux, drôle et jaloux.
 
Photo
Wait while more posts are being loaded