Post has attachment
Nous donnons la définition suivante de la sécurisation : Ensemble des caractéristiques d’un système ou d’une installation qui lui confèrent l'aptitude à satisfaire des besoins exprimés et implicites de suppression ou quasi suppression des risques encourus.

• Premier cas: le besoin du client est identifié et exprimé.
• Deuxième cas: le besoin du client est identifié, mais il ne juge pas nécessaire de le préciser tant il lui parait évident (besoin implicite).
• Troisième cas: le besoin du client est identifié, mais il n’est pas capable de l'exprimer.
• Quatrième cas: il n’a pas conscience de ses besoins.

C’est la réponse à l’ensemble de ses besoins qui donnera au client son jugement de la « Juste Sécurité ».

Ces besoins recouvrent les fonctions assurées par la solution proposée : ses performances, sa fiabilité, sa sécurité d’emploi, son coût d’exploitation et/ou de maintenance, l’efficacité de son service après-vente, etc…
Photo

La « juste Sécurité » …
La Sécurité en entreprise ou en collectivité locale (conseils généraux, mairies, établissements recevant du public…) est devenue, avec la prise de conscience face aux risques, un domaine incontournable.
Cette prise de conscience, qui n'évolue malheureusement qu'au fur et à mesure des accidents industriels (grands incendies, explosions, pollutions etc...), suit par ailleurs les avancées technologiques.

Trois exemples illustrent cette évolution de notre conscience du risque:

• Les matériaux modernes, qui n'existaient pas dans le passé, et qui engendrent désormais des incendies d'une ampleur inégalée dans l'Histoire de l'Homme (ex. : les matières plastiques, la chimie etc...).

• Les "nouvelles" activités technologiques (les installations classées pour la protection de l'environnement), dont la règlementation est apparue dans les années 1970.

• La réglementation relative aux établissements recevant du public (discothèques, maisons de retraite, etc ...)
Wait while more posts are being loaded