Post has attachment
Photo

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment

Un système de codage occulte

Depuis le 13 octobre 1307 et l’arrestation des templiers sur ordre du roi de France Philippe le Bel, la langue des constructeurs de cathédrales devient interdite car suspecte et entre donc dans la clandestinité. Elle devient un système de cryptage plus ou moins intuitif car basé sur la phonétique et la proximité de sens des mots ; à l’inverse des autres systèmes, davantage mathématiques, mettant en œuvre des clés et des tables de correspondances, comme le célèbre code Enigma de la Seconde Guerre mondiale par exemple. La langue des oiseaux demeure un système de codage dans lequel ne préexiste pas, à proprement parler de méthode écrite, de clé de décryptage en somme.

Il faut ici la distinguer des autres langues secrètes, tribales et ethniques notamment (du domaine de l'ethnologie, comme la langue des Dogons, étudiée par Michel Leiris ou comme le « machaj juyai » qui est encore parlé par quelques familles de médecins herboristes traditionnels, les Kallawaya, qui vivent dans les Andes boliviennes) et des jargons et argots régionaux ou sectoriels (de métiers) comme l'Argot des nomades en Basse-Bretagne ( la langue secrète des couvreurs, chiffonniers et mendiants) ou des langages créés ad hoc, comme le Polari, langue des homosexuels.

La langue des oiseaux demeure un système de codage dans lequel ne préexiste pas, à proprement parler de méthode écrite, de clé de décryptage en somme.

Ce système se forme en définitive sur quelques principes simples, qui peuvent constituer les clés, même si elles ne sont jamais fixées par écrit, ce qui en fait une cryptographie :
les mots et les phrases homonymes. Quand on utilise la langue des oiseaux, on peut découvrir dans certaines expressions anciennes d'autres expressions tout à fait différentes, aux sens différents :

Par exemple les mots : "silence" (= "si lance"), "larme" (= "l'arme"), "mots" (= "maux"), "François" (="franc avec soi"), "mer" (="mère"), "métamorphose" (="mets ta mort et ose"), etc.

Il s’agit là d’un système assez rudimentaire pour faire passer des informations via des textes : poèmes, traités alchimiques etc…, de la même façon que, pendant la Résistance française, les hommes « de l’armée des ombres » ont communiqué les plans de sabotage de l’armée allemande via des poèmes de la littérature française, poèmes codés.
Les images et analogies : certains sens codés ne sont compréhensibles qu'en usant de métaphores et analogies, sans quoi le terme figuré ne peut permettre d'interpréter le message.
La langue des oiseaux fonctionne sur le registre de la spontanéité et de la compréhension.

Aut in visione rubi te voce erunt duo dolores
Soit tu aime* le ton du un dans l’auras la vision du deux sera ta peine. Ecrit souvent tel que : 

Soit toi-même* pour ton* prochain*  et tu auras* la vison de ton avenir sinon tu découvrira deux fois la peine…
(Sois toi-même*= sois tu aime)(Le ton cloche, vibration) (Prochain proche du un voir évangile de st Thomas)  (auras* dans l’aura) la vie (vison de) vie sonde

Ave veut dire bonjour en latin curieux de voir aussi une traduction du latin AVENIR dans le cryptogramme de sator orepo…. On fin par la croix tenet dont seul le N reste seul AVE N IR, AVE=bonjour IR= ALLER et si vous allez sur la traduction de IR en latin sur google vous aurez cela :  ONU « Je vous salue à l'ONU » strange non ?
Mais bien plus simple tous les jours les mots parle de mystère et l’étymologie des mots nous ramène à la réalité analysons les prénoms je vais prendre au hasard le prénom Mathieu  « lame du tarot le mat » est le fou ce prénom voudrait-il dire  Fou de Dieu ? Amusez vous bien vous comprendrez alors que dans certain vieux livre en filigrane on comprendra un autre langage comme certaine iconographie et symbole qui nous emmène à la réalité…  Vous allez en passer des nuits blanches….

http://eso-divina.forumactif.org/t354-langue-des-oiseaux-ou-langage-des-oiseaux?highlight=langue+des+oiseaux

Post has attachment
La langue des oiseaux est un thriller médiéval dont l'action se déroule depuis la fin du XIIe jusqu'à nos jours, entre le vaste territoire occitan et les terres du Nord. Il retrace la douloureuse épopée de ce que les historiens ont appelé : "l'hérésie cathare", combattue d'abord et sur anathème par le pape Innocent III, par la descente massive des armées des barons du Nord que l'on appela : La croisade des albigeois. S'ensuivirent des années de guerre qui ruinèrent et mirent le pays à feu et à sang sans apporter de solution d'éradication réellement concrète. Rome, afin d'inciser sa théocratie et venir à bout de ce "fléau", légiféra et institutionnalisa en droit une police politico religieuse ; le rouleau compresseur de l'Inquisition était né sous la gouvernance des frères prêcheurs dominicains. Elle fut implacable et d'une redoutable efficacité, causa plus de ravages et vint à bout de l'hérésie en moins d'un siècle. Les frontières du pays furent redéfinies, et ce, dès la fin de la guerre fratricide. Que devinrent ces "Purs" chrétiens, pauvres apôtres du Christ, condamnés à errer dans l'ombre de leur lumière doctrinale ? Que devint l'église de ceux qui fuyaient et pardonnaient contre celle qui écorchait et tuait ?

On attribua à l'un des derniers Bons Hommes, Guilhem Bélibaste, en l'an 1309, cette phrase : 
"Dans 700 ans, le laurier reverdira". 
Nous sommes en 2009. Raphaël est le témoin désabusé d'un événement mystique, cruel dont il ne maîtrise ni l'ampleur, ni la portée. C'est à partir de cette prophétie de Bélibaste qu'une problématique fait son apparition. S'ensuit une longue enquête prospective qui nous entraîne et nous ramène aux temps féodaux. Tout ceci pour découvrir quoi ? C'est le but de cette quête du Graal. Raphaël n'aurait jamais dû se trouver, cette nuit là, dans cette nécropole. 
Il a vu et "Ils" le savent.

La langue des oiseaux est un flamboyant thriller médiéval qui place le lecteur face à sa conscience, ses croyances, ses cognitions. S'appuyant sur l'histoire, l'auteur dresse ici un tableau implacable de l'intolérance, de l'obscurantisme et de la cruauté de l'intégrisme religieux face aux précurseurs d'un christianisme humaniste dont la doctrine pastorale remit à plat toute la dogmatique du clergé. Ces "Bons Hommes", comme ils furent appelés, firent de l'ombre et risquèrent de mettre à bas toute la théocratie papale de l'époque. Ils inspirèrent par ailleurs les grands réformistes et le catharisme fut le berceau de ces bouleversements idéologiques qui menèrent le pays vers la Renaissance, amenant progressivement vers son irrémédiable trépas cette période millénaire appelée Moyen Âge. 
La langue des oiseaux est un roman historique avec pour effet miroir, le reflet troublant des événements contemporains sociétaux de notre monde moderne, cruel, superficiel. 
Rien n'a changé. Le pire arrive. Accrochez vos ceintures !
                                                                                        Avec l'Esprit, toujours...
Photo
Wait while more posts are being loaded