Post has shared content
Bonjour :-)))
Un étonnant Calao leucomèle (Tockus leucomelas) dans un parc zoologique.
Le calao leucomèle se nourrit essentiellement au sol. Il cherche des insectes, des araignées, des petits rongeurs mais aussi des scorpions et des lézards. Parfois il capture des serpents qu'il tue en les frappant vigoureusement sur une surface dure. Il avale ses proies entières, et rejette les parties indigestes. Il se nourrit également de fruits et de graines. Le calao leucomèle vit dans les steppes épineuses sèches, les zones boisées d'arbres à feuilles caduques et les broussailles d’Afrique, depuis le Sud, d'une côte à l'autre, et jusqu'au Nord-est.
#Tockus-leucomelas #birds #WildlifePhotography #WaterBirdsEurope #Switzerland #WBTPA #birdsgallery #WaterBirdWednesday
#Zoo-Basel-Swizerland #Swizerland
Photo

Post has shared content
Bonjour :-)))
Un patient et magnifique Héron cendré (Ardea cinerea).
Le héron cendré vit près des eaux de toutes sortes, de la mer jusqu’aux petits ruisseaux. L’important pour lui est de trouver des zones d’eaux peu profondes et poissonneuses. Ces zones humides lui sont favorable s’il il peut disposer à proximité, de forêts ou il va y passer de nombreuses heures de repos. Son régime alimentaire est composé essentiellement de poissons. Ce régime piscivore est complété par des insectes, des serpents comme la couleuvre, des oisillons aquatiques, des petits rongeurs et quelques batraciens.
#Ardea-cinerea #birdsEurope #birds #WildlifePhotography #WaterBirdsEurope #Switzerland #WBTPA #birdsgallery #WaterBirdWednesday
Photo

Post has shared content
Bonjour :-)))
Un merveilleux Geai des chênes (Garrulus glandarius) observant le sol depuis une branche basse, en quête de nourriture.
Le Geai des chênes est sédentaire, mais est parfois contraints à migrer s’il y a une pénurie alimentaire. L'amplitude de ces mouvements migratoires est imprévisible et irréguliers. L’importance des effectifs d'oiseaux concernés sont variables. Elles deviennent particulièrement importantes lorsque la pénurie alimentaire intervient après plusieurs mauvaises saisons. Face à un sévère déséquilibre entre le manque de ressources et la taille des bandes de Geais, l'exode peut devenir une nécessité vitale pour leur survie. Certaines années, des bandes atteignant parfois plusieurs centaines de Geais partent ainsi en migration. Les oiseaux se suivent alors en longues colonnes, volant dans la même direction, suivant les lignes de relief, longeant les cours d'eau ou le tracé des lisières de forêt, marquant parfois des hésitations avant de se décider à franchir des espaces découverts. En dépit de leurs trajets quelque peu sinueux, ils maintiennent un cap. Les Geais effectuent de véritables mouvements de retour au printemps suivant. Lors de ces voyages de retour les Geais, contredisant leurs habitudes et sont alors capables de survoler de vastes étendues découvertes ou d'eau. Bien entendu ces migrations concernent essentiellement les populations scandinaves, est-européennes et sibériennes. Ceux d'Europe occidentale et méridionale bénéficient, grâce à un climat plus clément, de sources de nourriture plus stables et accessibles en permanence, sauf temporairement ceux habitant en montagnes qui peuvent parfois faire des petites migrations altitudinales en plaine, si l’hiver perdure.
#Garrulusglandarius #birdsEurope #birds #WildlifePhotography #Switzerland
#WBTPA #birdsgallery #WaterBirdWednesday
Photo

Post has shared content
Bonjour :-)))
Une belle et jeune Loutre cendrée (Aonyx cinereus) d’un parc zoologique.
Les loutres cendrées dans la nature vivent dans les marais de palétuviers et les marais d'eau douce ainsi que le long des régions côtières d’Asie (Inde, Chine, Indonésie, Malaisie, Philippines, Nouvelle-Guinée). Ces animaux passent plus de temps sur la terre que dans l'eau. Les loutres cendrées vivent en groupes composés d’un couple et de leurs progénitures. Après 9 semaines de gestation, la femelle donne naissance de 2 à 4 petits qui resteront avec leurs parents chargés de les élever. La femelle peut avoir 2 portées par an. Malheureusement cette loutre est menacée à cause de la disparition rapide de son habitat, par la pollution, par la chasse pour ses organes utilisés par la médecine traditionnelle asiatique.
#Aonyx-cinereus #Mammal #WildlifePhotography
Photo

Post has shared content
Bonjour :-)))
Une splendide Ouette d'Égypte (Alopochen aegyptiaca) sur le lac de Neuchâtel, en Suisse.
L'Ouette d'Egypte est originaire d'Afrique, au sud du Sahara ainsi que dans la vallée du Nil jusqu'à Assouan. Elle est principalement sédentaire et ne s'éloigne que rarement des lacs et rivières. Elle fréquente tous les types de plans d'eau ainsi que les parcs et les zones agricoles. Cette espèce a été introduite en Europe au 18ème siècle comme oiseau d'ornement. Des individus échappés de captivité n'ont pas tardé à fonder des populations vivant en liberté à partir d'une population s'étant formée dans les années septante aux Pays-Bas en Belgique et en Allemagne. L’Ouette d'Egypte s'est répandue le long du Rhin et de ses affluents. Actuellement elle fréquente quasiment tous les lacs et rivières d’Europe.
#Alopochen-aegyptiaca #birdsEurope #WaterBirdsEurope #birds #wildlifephotography #Switzerland
#WBTPA #birdsgallery #WaterBirdWednesday
Photo

Post has shared content
Bonjour :-)))
Un magnifique et tumultueux Geai des chênes (Garrulus glandarius).
Le Geai des chênes est omnivore, mais essentiellement végétarien. Il aime les Graines les baies et fruits, surtout les glands les noisettes et les faînes. Parfois il se nourrit aussi de céréales (maïs), des fruits des vergers comme les cerises. Il mange également des insectes et autres invertébrés et plus rarement des œufs et oisillons. Il cache des réserves entre les racines, dans les feuilles ou dans le sol. Il récupère la plus grande partie de la nourriture enfouie en hiver et au printemps, même si il le faut sous une couche de neige.
#Garrulusglandarius #birdsEurope #birds #WildlifePhotography #Switzerland #WBTPA #birdsgallery #WaterBirdWednesday
Photo

Post has shared content
Bonjour :-)))
Une admirable madame Castor d’Europe (Castor fiber L.) certainement allaitante.
Au moins deux fois plus longue que large, la queue du castor est recouverte d'un cuir écailleux parsemé de rares poils. Sa queue lui sert de propulseur en cas de démarrage brusque et de nage rapide mais aussi en plongée, il l’utilise comme un gouvernail de profondeur. Ses pattes postérieures peuvent mesurer jusqu'à 20 cm de long et sont palmés, autre adaptation à la vie aquatique; les cinq doigts sont réunis par une palmure de peau sans poils. Si la queue se combine aux pattes pour les déplacements aquatiques, en temps normal, l'essentiel de l'énergie est fourni par les seules pattes arrière. Les curieux ongles des deux premiers doigts sont dédoublés et adaptés au peignage de sa fourrure. Ses pattes antérieures sont munies de cinq doigts se terminant par de longues griffes plates ressemblant à des ongles. Les pattes avant sont préhensiles ; les quatre premiers doigts s’opposent au 5eme doigt pour saisir et maintenir la prise. Des coussinets charnus rendent plus efficace encore cette faculté d'agripper et confèrent une grande dextérité au castor. Il est certainement le rongeur le mieux adapté physiquement et physiologiquement à la vie aquatique. En effet pour que l'eau ne pénètre pas lorsqu'il est en plongée, les narines et les oreilles sont obturées par des valvules et ses lèvres peuvent se fermer derrière ses incisives. De plus, une troisième paupière, la membrane nictitante, lui assure une vision claire sous l'eau, tout en protégeant ses yeux. Enfin, grâce à la disposition particulière de la partie postérieure de la langue et de l'épiglotte, il peut fermer son orifice commun bucco-pharyngé et respirer ainsi normalement par les narines en restant la bouche ouverte. Cette particularité lui est indispensable lorsqu'il construit un barrage, édifie sa hutte, ou stocke ses réserves.
#Castor-fiber-L #MammalEurope #Mammal #WildlifePhotography
#Switzerland #WBTPA
Photo

Post has shared content
Bonjour :-)))
Une belle maman Canard colvert (Anas platyrhynchos) avec un de ses mignons canetons, qui est étonnamment tout jaune.
Les canetons sont très précoces et savent courir, nager et manger tous seuls, deux heures après l’éclosion, dès que leur duvet à séché et s’est assez gonflé pour créer une couche isolante qui les met à l’abri du froid humide.
#Anas-platyrhynchos #birdsEurope #birds #WaterBirdsEurope #WildlifePhotography #Switzerland
#WBTPA #birdsgallery #WaterBirdWednesday
Photo

Post has shared content

Post has shared content
Wait while more posts are being loaded