Post has attachment
DONNER DE L'ESPACE...

« Le Travail, c'est ce qui est là devant toi, si c'est une émotion négative, c'est ce que tu travailles : demande-toi si ce qui te rend négatif est élevé ou médiocre. La plupart des gens ont une idée fausse d'eux-mêmes. Pour avoir une idée juste de soi, il s'agit de voir partout où on est bloqué physiquement, émotionnellement, intellectuellement. Celui qui a une vraie aspiration spirituelle travaille à cet endroit-là, car le travail se fait d'abord sur soi, là où l'âme peut être libérée. Le Chemin, c'est comment donner de l'espace à des âmes coincées en elles-mêmes pour les libérer.

Il faut toujours travailler les blocages aux endroits les plus médiocres de soi, et aucune histoire ne résiste à un traitement physique intensif : douche froide ou travail. Vous n'avez pas suffisamment de discipline pour entrer avec intensité dans le physique, mais ne pas le faire signifie qu'on reste médiocre, même si on réalise de belles et grandes choses par ailleurs.

Les traitements du négatifs en soi permettent de se recaler dans le mouvement de la vie, ils font circuler l'énergie coincée au niveau des blocages... »

http://ecce-editions.oxatis.com/-les-yeux-de-l-amour-selim-aissel-c2x11054977

Post has attachment
FOCALISÉ SUR UN NUAGE ?
http://www.ecce-editions.fr/le-son-de-soi-selim-aissel-c2x1

« Pendant longtemps, on est sur le Chemin en restant focalisé sur un cailloux juste devant soi, sur les quelques brins d'herbes sur le côté ou sur le nuage qui passe, le chien qui aboie, sur la vache qui meugle parce que cela fait partie de la vie et du Chemin. Tout est le Chemin pour quelqu'un qui est sur le Chemin.

Mais un jour, ce que vous appelez idéalement le Chemin, et qui est le but du Chemin, devient plus essentiel encore et l'on se rend compte que ce n'est pas différent du Chemin. L'amour n'est pas le but du Chemin, c'est le Chemin... et l'on peut dire cela de toute grande idée.

La réalisation de la grande idée n'est pas le but, c'est le Chemin. Certains n'attendent pas que les choses se réalisent : ils les réalisent, tandis que d'autres restent focaliser sur le petit cailloux, ils restent même bloqués sur un petit cailloux ou sur un brin d'herbe.

Être focalisé sur petit cailloux empêche de voir la grandeur du Chemin. Être focalisé sur un brin d'herbe empêche de voir la grandeur des prairies. Être focalisé sur un nuage empêche de voir le ciel dans son immensité. Mais un jour, le regard change et l'on est vraiment sur le Chemin avec une vision large. »

Extrait de Spiritualité pratique - Le Son de Soi
de Selim Aïssel

Info : http://www.ecce-editions.fr/le-son-de-soi-selim-aissel-c2x1…
Photo

Post has attachment
A QUI S'ADRESSE LE YI-KING ?

Le Yi King fait référence à trois types d'individus : le sage, l'homme ordinaire et l'homme noble. Le Yi King renferme la parole du sage. L'homme ordinaire y est imperméable tant qu'il reste exclusivement tourné vers la satisfaction de ses désirs. L'homme noble, lui, cherche à se perfectionner. Il tente de se dégager des motivations primaires de l'homme ordinaire, et aspire à la sagesse. Il cherche des voies qui soient bénéfiques pour lui et pour autrui. C'est à lui que s'adresse le Yi King.

Pourquoi et quand interroger le Yi King ?

L'une des grandes richesses du Yi King est de nous suggérer des solutions (4.096 combinaisons possibles) qui dépassent de loin, en diversité et en sagesse, celles que nos habitudes nous dictent.
Si la créativité de l'homme est sans limite, il faut admettre que nous utilisons souvent les mêmes programmes, ceux que nos expériences passées nous ont permis d'élaborer, et qui sont un frein à la résolution de bien des problèmes.
Ainsi le Yi King fait merveille quand il y a des doutes, des choix difficiles, des situations conflictuelles ou, plus simplement, quand il y a des projets à explorer. Le Yi King indique l'attitude à adopter, ainsi que la méthode et la voie à suivre. Il approfondit notre compréhension des événements, et nous permet de mesurer la portée de nos interventions.

Extrait du livre "Yijing" de C.Javary et P.Faure
Photo

Post has attachment
MAINTENANT, QUEL EST MON TRAIT AGISSANT ?

« Tout au long de la journée, vous êtes sous l'emprise des traits négatifs du caractère (orgueil, vanité, peur, avidité, abus de sexe, mensonge, colère, désir de maitriser, volonté de dominer, inefficience...).

L'exercice consiste à observer de quel trait vous êtes en train de jouer dans votre vie sociale, familiale ou professionnelle.
C'est une manière d'apprendre à se connaitre vraiment : de quel trait joue t-on ? En même temps, on reconnaitra de quel trait joue l'autre...

Quand vous décidez de marcher d'une certaine façon en étant concentré sur vous, vous remarquez que vos jambes ont envie de marcher autrement, que vous êtes en train de changer de posture pour entrer dans votre posture habituelle, qui est soit la posture de la peur ou de l'orgueil, etc...»

Extrait du livre : "Science de l'Éveil Spirituel IV" de Selim Aïssel
http://www.ecce-editions.fr/science-de-l-eveil-spirituel-notions-de-base-iv-selim-aissel-c2x15997362
Photo

Post has attachment
« Un savoir modeste qui agit vaut infiniment plus que beaucoup de savoir inactif»

Khalil Gibran
Photo
Wait while more posts are being loaded