Connaissez vous la #Bibliomancie  ?

La bibliomancie (du grec : biblion, livre et de manteia: divination), est une pratique divinatoire consistant à ouvrir au hasard un livre et à tirer d'une phrase ou d'une citation, une prédiction.
La phrase ou le paragraphe ainsi indiqué est regardé comme une réponse - ou du moins comme un commentaire relatif à la question posée. 
Pratiquée depuis plus de 3.000 ans, la bibliomancie, également appelée stichomancie, est l'une des plus anciennes formes de divination. 
Cette mancie peut se réaliser via à peu près n'importe quel livre :  recueil de poèmes, annuaire de pensées et maximes, oeuvre littéraire, dictionnaire, roman, etc.
L'usage en était très répandu également en France durant l'époque Carolingienne où la coutume était de consulter la Bible et en particulier le Nouveau Testament. On appelait alors ce mode de divination les "sorts des Apôtres".
Pendant des siècles, la Bible fut le livre privilégié pour cet exercice, pour être finalement concurrencée par les classiques - Homère, Virgil, Shakespeare. 
La bibliomancie semble avoir été fréquemment utilisée sous l'Empire romain.
Elle désignait également une épreuve, une sorte d'ordalie, employée pour reconnaître les sorciers : on plaçait la personne sur un des plateaux d'une balance et une Bible sur l'autre. Si la personne pesait moins que la Bible elle était innocentée, sinon elle était reconnue coupable. Comment pratiquer la bibliomancie ? Il faut tenir le livre choisi fermé, dos vers le bas, et penser à la question posée. 
Dans l’autre main, il faut tenir un objet pointu. 
Les Anciens utilisaient des aiguilles d’or. Soit on enfonce cette aiguille dans le livre fermé, soit on la promène sur la tranche jusqu’à ce qu’elle accroche.
Il faut ensuite ouvrir le livre à la page ainsi désignée, et lire la ligne à hauteur de la pointe de l’objet. 
Le message donné dépend beaucoup de la personne qui l’interprète. Pour le comprendre, il faut savoir « lire entre les lignes ». Pour trouver la ligne oraculaire, il existe d’autres techniques dérivées de celle de l’aiguille d’or :
les yeux fermés, ouvrir le livre au hasard, et poser le doigt sur une ligne... 
avec des dés, déterminer le numéro de la page, de la ligne... 
ou bien imiter les Romains qui mettaient dans une urne des morceaux de parchemin portant chacun un extrait de l’Enéide, et y puisaient au hasard.

Découvrons #Nostradamus  :

Michel de Notre-Dame, auto-rebaptisé Nostradamus, est un astrologue et médecin français né à Saint-Rémy-de-Provence en 1503. 
C’est à partir de 1550 qu’il commence à rédiger des almanachs annuels où figurent bon nombre d’articles et d’observations astrologiques.
Encore aujourd'hui, il reste comme la star des prédictions astrologiques. Ses "centuries", qu’il a écrites à la suite de visions, sont toujours le terrain de bataille favori entre partisans et adversaires de l'astrologie. Les Centuries racontent des événements de l’histoire future jusqu’à l’an 3797.
La première édition des Prophéties est publiée en 1555, bien des années après sa rédaction. Le succès est immédiat. Princes et souverains le consultent et recherchent son amitié. Catherine de Médicis, férue d'astrologie, l'invitait souvent à sa cour, notamment pour qu’il établisse l’horoscope de ses fils. Il aurait même prédit pour l’un d’eux, Henri II, qu’il serait mortellement blessé à l’œil lors d’un tournoi.
Ses prédictions provoquent encore des polémiques. La rédaction des ces prédictions en ancien français et les jeux de mots qui les composent rendent leur interprétation difficile.
Bien que passionné, Nostradamus n'était pas un historien. L'étude des événements passés semble lui avoir apporté des éclaircissements sur le futur comme si les grands événements devaient se répéter selon un cycle prédéfini par les astres qu'il reste à élucider au travers de l'étude de son astrologie. 
Ses écrits contiennent pour moitié des faits historiques, et pour l'autre des prophéties. Nostradamus visionnaire ?
Il aurait toutefois prédit avec précision certains événements politiques très importants, comme l'arrivée de Napoléon, d'Hitler, de Franco, l’avènement de l'ère atomique, avec les bombes lâchées sur Hiroshima et Nagasaki, ainsi que sur l’assassinat des frères Kennedy.
Il aurait également parlé d’un rapprochement par une alliance entre les Etats-Unis et la Russie pour s'opposer à la montée des périls au Moyen-Orient. 
Dans une des centuries, Nostradamus auraient annoncé que des désastres naturels nous guettaient : secousses sismiques, inondations, tornades et raz de marée.
Vers 2250, il est probable que l'humanité connaisse des changements plus profonds, qui sont révélés dans une lettre à Henri II.
Les prophéties de Nostradamus continuent jusqu'en 3797, date à laquelle la Terre doit, selon lui, mourir. La terre sera alors absorbée par le soleil qui deviendra une énorme masse rouge. Auparavant, de grosses météorites provenant en partie de la désintégration de Mercure et de Vénus, s'écraseront sur terre provoquant des inondations et des raz de marée d'une hauteur de trois milles mètres, qui balaieront tout sur leur passage. 
La description de l'extinction de notre planète correspond exactement a ce que prévoient les scientifiques modernes sauf en ce qui concerne la date. Quand il meurt en 1566, sur sa tombe est inscrit : « Ici reposent les ossements du célèbre Michel Nostradamus, respecté parmi tous les mortels, doué d’une faculté presque divine de décrire les événements qui, sous l’influence des astres, se succédèrent dans le monde entier ».
Wait while more posts are being loaded