Post has attachment
Philippe Morvan nous offre ici un roman, certes, mais pas que cela. Ce livre regroupe presque trois genres littéraires, l’aventure, l’histoire et l’étude de mœurs. Un grand écart difficile pour conserver un semblant d’équilibre ! Gabriel Morange est tout en un seul homme, tour à tour soldat conquérant, prêtre évangéliste puis opprimé. A l’article de la mort, fauché par un tir durant cet ultime combat où s’envoleront ses illusions, il voit son ami, son presque frère baignant dans son sang, déjà parcourant avec ses ancêtres des pairies en paix. Il sent venir sa fin, sa vie déroule son inventaire précédant le grand passage vers un hypothétique au-delà, et Gaby se demande encore une fois où se trouve la valeur de l’homme. Un livre poignant qu’on ne peut lâcher, dont on aurait souhaité qu’il aille encore plus loin. Un roman qui gratte, qui écorne les bons sentiments, dur et tendre, un exercice parfaitement maîtrisé.
Ours, de Philippe Morvan
Ours, de Philippe Morvan
leschroniquesdegoliath.com

Post has attachment

Post has attachment
Nicolas Zeimet signe ici un thriller haletant. Nous entrons avec lui dans un univers glauque démontrant que la folie n’a pas de limite, que l’intelligence peut échafauder les plus improbables des scénarios. La recherche de la fontaine de jouvence est l’apanage des riches, des puissants désirant dominer le monde à l’infini. Pourtant, la vie éternelle n’a pas la même signification pour tous. Les NDE fascinent le monde par l’étrangeté du phénomène, mais aussi par la similitude des faits. Quelque soient les origines ethniques, le degré de culture ou la religion : tous parlent d’une voix unique afin d’expliquer l’expérience qu’ils ont vécu. Des scientifiques, des universités se passionnent pour les NDE, cherchant à les expliquer, démontrer la persistance de la vie par-delà la mort, ou la vie dans la mort. Des chercheurs parmi lesquels peut se cacher un docteur Mabuse dont les visées scientifiques peuvent être très discutables !... Nicolas Zeimet nous plonge dans un tourbillon infernal jusqu’à la dernière ligne. Ne vous fiez pas à son sourire de jeune premier, cet auteur cache un talent fou pour nous surprendre, une imagination qui n’a rien à envier à ce qu’on peut lire dans ce que dénonce la presse régulièrement. Un roman à ne pas mettre dans toutes les mains !

Post has attachment

Post has attachment
C’est un roman débordant de l’amour de l’autre. Un roman souvent drôle, pudique, où les silences s’entendent autant que les rires. Un roman d’espoir qui démontre que l’autre peut vous apporter beaucoup plus qu’il ne vous en coûtera. L’amitié naissant du partage devient vite une forme de communion, une cooptation presque familiale. Avec Emilie de Turckheim ouvrir sa porte c’est ouvrir son cœur, c’est s’enrichir l’un et l’autre. Un roman d’actualité mettant le doigt sur l’un de nos points faibles : l’accueil de l’autre !

Post has attachment
C’est un roman débordant de l’amour de l’autre. Un roman souvent drôle, pudique, où les silences s’entendent autant que les rires. Un roman d’espoir qui démontre que l’autre peut vous apporter beaucoup plus qu’il ne vous en coûtera. L’amitié naissant du partage devient vite une forme de communion, une cooptation presque familiale. Avec Emilie de Turckheim ouvrir sa porte c’est ouvrir son cœur, c’est s’enrichir l’un et l’autre. Un roman d’actualité mettant le doigt sur l’un de nos points faibles : l’accueil de l’autre !

Post has attachment
Do Raze nous offre un thriller époustouflant, ou le crime passe en douceur puisque naturel, enfin presque. Ici, ce n’est pas le sang qui dégouline, mais la déchéance programmée. C’est la faute qui ôte tout crédit, l’erreur fatale détruisant le travail d’une vie. Cela tue professionnellement, socialement, la victime n’est plus rien, tout son pouvoir a disparu. Le capitalisme poussé à l’extrême, où la concurrence doit être évincée au plus vite, quel qu’en soient la méthode. Ce n’est pas jolis, ça pue, mais avec Do Raze cela devient un régal. Peut-être que cela rappellera à certain ces disparitions soudaines de personnages en vue ayant subitement disparu sans explication des radars du CAC 40, ou pas !

Post has attachment
Souvent tendres, ces nouvelles oscillent entre des sentiments contradictoires pour notre plus grand régal. Avec Thierry Covolo on passe du chaud au froid sans transition. Les projets, les certitudes s’envolent et, chaque nouvelle est un nouveau monde. Là encore, l’auteur sort du lot des nouvellistes. Son recueil n’a pas vraiment de fil conducteur, de thème récurrent à décliner sous différentes formes, si ce n’est que rien ne roule comme initialement prévu. Le lecteur va de surprises en surprises. Des nouvelles alternant le côté primitif du mâle et la tendresse toute féminine.

Post has attachment
C’est exactement le genre de roman où l’auteur, volontairement ou malgré lui, laisse un peu de lui dans une écriture pouvant sembler autobiographique. On sent venir un regret de l’insouciance de la jeunesse, parfois tendre et nostalgique, parfois dure et un peu amère. Oui, les trente glorieuses n’avaient pas que de bons côtés, la classe aisée vivait très bien, les autres beaucoup moins ! Notre écrivain, Jacques Perrote est natif d’une famille pauvre et, comble de l’horreur monoparentale à une époque où c’était une honte absolue. Il est très partagé quand il repense à sa jeunesse. Revenir à Troyes est un besoin aigre-doux. Il veut comprendre pourquoi cette jeune femme a disparu et, peut-être savoir comment sa vie a pris le tournant qu’elle est aujourd’hui. Une enquête qui le conduira à s’interroger sur lui-même. Il était lors des faits un proche de la victime. Il avait laissé des traces de sa présence qui émaillent les recherches de la police lors de la mort de son amie : pourquoi n’a-t-il pas été entendu ? Résoudre ce fait divers tragique ne pourra déboucher sur rien car les faits sont prescrits, mais cela peut alléger la conscience !

Post has attachment
C’est toujours une grande joie de découvrir un nouveau roman de Karine Lebert. Elle possède cette faculté de prendre son lecteur par la main et, de l’emmener avec elle dans son univers. Chaque nouvel opus est un voyage ne laissant jamais indifférent. Et ce voyage-ci est si incroyable qui fera l’objet d’un second tome qui, n’en doutons pas, nous conduira encore plus loin dans cette histoire extraordinaire et romanesque. Un roman finissant en point d’interrogation pour piquer encore un peu plus notre curiosité. Vivement la suite !
Wait while more posts are being loaded