Post has shared content
The Perilous Wilds est reconnu comme un des meilleurs suppléments publiés à ce jour pour Dungeon World. Il vous invite à créer des décors extérieurs pour emmener vos aventuriers à la découverte d'un monde beau, vaste et... dangereux.

J’adore ce supplément parce qu’il allie des consignes simples et souples à des tables aléatoires utiles et inspirantes. Son approche des régions, lieux, découvertes, dangers et habitants est pragmatique et inspirante. Bref, c’est le supplément idéal pour préparer ou improviser des aventures en extérieur. Du haut potentiel ludique comme j’aime, quoi !

Le livre est déjà traduit, la mise en page est prête, les devis sont rentrés, les illustrations sont déjà faites. Bref, il ne manque plus qu'un nombre suffisant d'acheteurs (oui, c'est à vous que je pense !) pour lancer rapidement le produit.

Post has attachment
LE JEU DE ROLE DONJON DE NAHEULBEUK disponible en librairies ! La vidéo/reportage du concert-dédicaces :
https://youtu.be/keCIk6H06PI

Post has attachment

Post has shared content
Ouch, ma chronique pour les Chroniques d'Altaride de juillet est probablement la plus acide que j'ai pu produire !

Je m'attends parfois à recevoir des mails d'insultes pour ces courts articles, mais "joyeusement" ce n'est encore jamais arrivé.
Soit tout le monde comprend le second degré souvent camouflé, soit personne ne me lit :)

Post has attachment
Chers collaborateurs aux Chroniques d'Altaride, chers contributeurs, chers lecteurs,

Laissez-moi vous dire combien j’apprécie de réaliser avec vous ce qui était pour moi un vieux rêve. Boucler, mois après mois, une véritable revue rôliste mensuelle représente un événement récurent d’une profondeur passionnante, qui m’a beaucoup appris au fil du temps, beaucoup apporté. En rencontres, en compétences… Grâce aux Chroniques d’Altaride, je me sens mieux dans ma peau aujourd’hui.
Pour ma part, si l’expérience est foncièrement passionnante, elle est aussi extrêmement chronophage. Réaliser la mise en page des cent pages mensuelles me prend environ vingt-cinq heures de travail. Et collecter, coordonner, relancer, réviser, négocier, développer, communiquer, expliquer… tout cela me monopolise aussi pendant largement plus de temps encore pendant le mois, même si je suis maintenant aidé sur plusieurs de ces aspects par des contributeurs qui s’impliquent d’une manière grandissante, ce qui est assez extraordinaire ! Le résultat, je l’aime beaucoup. Je suis très heureux du travail accompli par tous sur chacun des numéros parus ces trois dernières années.
Simplement, ma vie change, et si ma motivation reste intacte, je me trouve devant des choix à faire.

Concrètement, je partageais jusqu’ici mon temps de jeu entre la réalisation de la revue, l’écriture de mon jeu de rôle et un peu de jeux vidéo. Je ne fais pour ainsi dire plus de jeu de rôle, si ce n’est pour playtester ma création. Il se trouve d’ailleurs que Fils des siècles est en train de passer à la vitesse supérieure : je suis en cours de négociation pour l’édition d’un livre de base, voire une gamme qui s’en suivra. C’est un projet très important pour moi, qui va donc me demander beaucoup plus de temps qu’aujourd’hui. Ces dernières années, je n’hésitais pas à mettre en dormance le projet de jeu de rôle pour quelques semaines quand j’avais besoin d’avancer sur la revue. Ça ne sera bientôt plus possible car je vais avoir des échéances à respecter vis-à-vis de mon futur éditeur. 

Il se trouve également que je vais bientôt être papa, à la fin du mois d’août. Ce n’est pas un jeu, mais c’est évidemment une grande priorité dans ma vie, qui demandera un investissement de temps que je compte faire sans hésiter. Le jeu vidéo sera certainement le premier à subir des coupes franches, mais ça risque de ne pas être suffisant. La revue est donc la prochaine sur la liste. Pour me dégager du temps, je vais devoir lever le pied. Et comme un grand nombre de choses dans la réalisation dépendent de moi, il est fort possible que les Chroniques d’Altaride s’arrêtent prochainement.
Peut-être que d’autres choisiront de reprendre le flambeau. Si c’est le cas, je ferai de mon mieux pour leur fournir les outils et conseils nécessaires. Arrêter n’est vraiment pas mon objectif, je me dis simplement qu’à titre personnel, je ne vais pas pouvoir continuer longtemps dans les conditions actuelles.
J’en suis désolé, en particulier pour les personnes formidables qui se sont impliquées aussi dans la revue et celles qui la soutiennent financièrement ou de quelque autre manière que ce soit. 

Ce message a pour but de les prévenir assez tôt, afin de prendre le temps de gérer au mieux les mois qui vont suivre.
Si la revue s’arrête, l’association La Guilde d’Altaride, elle, continuera d’exister. Elle était là avant, elle sera toujours là après, et restera le collectif d’écriture rôliste qu’elle est depuis 1993 et poursuivra le développement des autres projets qu’elle accueille. 
Précisons également que le podcast Voix d'Altaride, qui est géré de main de maître par le talentueux Julien Pouard, n’est absolument pas concerné par ces changements au niveau de la revue. Peut-être qu’il choisira d’en modifier le titre (pour devenir Cendrones ?), peut-être pas, il en est le seul responsable. En tout cas la guilde d'Altaride le soutiendra toujours du mieux qu’elle le pourra.
Dans l’hypothèse d’un arrêt, il est important de veiller à clôturer les comptes : fermeture des offres d’abonnement, arrangement avec les abonnés actuels (ils sont trois, dont deux arrivent en fin d’abonnement, on devrait donc pouvoir y arriver, au pire, je les rembourserai), clôture du compte Tipeee. Les Chroniques d’Altaride ne disposant d’aucune trésorerie, il n’y aura qu’à placer les dernières liquidités dans l’impression des numéros restants pour solder les maigres bénéfices, s’il en reste d’ici là.

Jusqu’au numéro de septembre, je pense pouvoir sans trop de souci continuer à m’impliquer dans la réalisation des Chroniques d’Altaride et à en assurer la publication en ligne et sur papier. 

Au-delà, plusieurs possibilités, selon ce que les gens autour de moi pourront proposer :

1 - Une autre équipe prend le train en marche et je leur laisse les commandes. La nouvelle rédaction modifie librement ce qu’elle veut faire évoluer.

2 - Une ou plusieurs personnes s’impliquent pour m’aider à la préparation et à la réalisation : la revue continue, avec sans doute de petits changements pour correspondre à l’équilibre des compétences de la rédaction élargie.

3 - Les Chroniques d’Altaride s’arrêtent complètement.
D’ici là, je vous invite à me contacter directement par email pour en parler ou à en discuter publiquement sur le forum des Altariens ou sur la page Facebook des Chroniques d’Altaride. 
Encore un immense merci pour votre participation dans cette grande, belle aventure rôliste !

Benoît Chérel

Le sujet sur le forum des Altariens :
http://altaride.forum2discussions.com/t276-la-fin-des-chroniques-d-altaride

Cette lettre en ligne :
https://docs.google.com/document/d/1SsjNjA1DCJ7-WRNTx1iVqQp0jKPmsoxpY8ID7vNlG1A/edit

Le numéro 36 (mai) est en cours d'impression, le numéro 37 (juin) est en cours de bouclage... il set temps pour vous de commencer à réfléchir au numéro 38 des +Chroniques d'Altaride !
Ce numéro de juillet 2015 sera consacré au thème de la révolution en jeu de rôle.
Si vous avez de l'inspiration, n'hésitez pas à nous rejoindre sur le forum des Altariens pour échanger avec les autres rédacteurs.
Nous préparons une conférence de rédaction en audio par Internet, qui nous aidera à discuter à plusieurs des projets de la revue mensuelle rôliste.
À vos dés !

Post has attachment
Aidez les Chroniques d'Altaride à remonter à 100€/mois pour financer la version papier de la revue rôliste mensuelle !

Post has attachment
Retrouvez la version en ligne du numéro 36 des +Chroniques d'Altaride !
En ce mois de mai, on y parle de la médecine en jeu de rôle.
À commander aussi en version papier : http://bit.ly/abochroalta

Post has attachment

Post has attachment
Les Chroniques d'Altaride n°35 directement dans Google Play...
Que demande le peuple ?
Wait while more posts are being loaded