Post has shared content
via +kika Da Silva Une étude mondiale révise complètement la contribution de l'agriculture aux émissions de CO2 émises depuis l'apparition de l'agriculture et ses conclusions montrent qu'elle est bien plus importante que prévue : autant que la déforestation !
En effet, jusqu'ici les scientifiques extrapolaient le cycle du carbone (minéralisation, captage de CO2 par la végétation, fabrication de l'humus, export de matière organique, etc...) de quelques échantillons de sol sur l'ensemble d'un territoire.
Or les sols sont beaucoup plus diversifiés sur la planète dans leurs caractéristiques et donc dans leur contribution au cycle du carbone, de même que dans les types d'agriculture et les conséquences différentes en fonction des caractéristiques de ces sols.
Cette étude d'ampleur a donc adopté une approche beaucoup plus détaillé et est parvenu à la conclusion que l'agriculture a bien plus contribué au réchauffement climatique que modélisé jusqu'ici : " les chercheurs ont constaté que les changements d'utilisation des terres associés à la plantation de cultures et au bétail de pâturage ont entraîné une perte de 133 milliards de tonnes de carbone provenant des sols dans le monde au cours des 12 000 dernières années, soit environ 13 ans d'émissions mondiales à leur niveau actuel . Et au moins la moitié de ces pertes se sont produites probablement au cours des derniers siècles. " Et ce notamment au niveau des régions tropicales.
Cela démontre que la conversion vers une agriculture type permaculture/agroécologie avec réinsertion de l'arbre et du non ou faible travail du sol au cœur du système est d'une urgence et d'une nécessité absolue pour contrer le réchauffement climatique !
Cela n'empêche pas cependant de contrer également au plus vite les émissions de gaz à effet de serre dû à la combustion des énergies fossiles, qui représente encore la majorité des émissions de carbone (malgré la diminution de cette part dû aux résultats de cette étude).
De plus, même sans activité perturbatrice de l'homme sur la matière organique des sols, le réchauffement climatique entraînera une minéralisation massive de la matière organique, notamment dans les régions sub-arctiques (plus de chaleur et d'humidité, propices à l'activité minéralisatrice des bactéries) et donc un relâchement incontrôlable de CO2 dans l'atmosphère : https://robertscribbler.com/2016/12/02/beyond-the-point-of-no-return-imminent-carbon-feedbacks-just-made-the-stakes-for-global-warming-a-hell-of-a-lot-higher/ ce qui accroît d'autant l'urgence d'adopter au plus vite une agriculture qui capte le CO2 de l'atmosphère et de stopper la déforestation et les émissions dû aux énergies fossiles !
Mais au vu des politiques mises en place en France et partout ailleurs dans le monde, nous sommes loin de prendre le chemin d'une conversion massive et rapide vers une agroforesterie couplé à un faible travail du sol...

Et pourtant, de nombreux peuples considérés comme arriérés par notre société soi-disant moderne; appliquent déjà (pour certaines depuis des millénaires) une agriculture à très faible impact sur l'environnement :
http://www.editions.ird.fr/produit/331/9782330031886/Agriculteurs%20a%20lombre%20des%20forets%20du%20monde

http://partage-le.com/2016/02/permaculture-quand-loccident-re-decouvre-des-pratiques-millenaires-lexemple-des-yanomami-par-thierry-sallantin/

Voir la traduction sommaire de cet article à partager absolument autour de vous:

https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.washingtonpost.com%2Fnews%2Fenergy-environment%2Fwp%2F2017%2F08%2F23%2Fthis-is-why-when-you-talk-about-climate-change-you-cant-ignore-agriculture%2F%3Futm_term%3D.21add270f062&edit-text=&act=url

Post has shared content
Un texte fort, immanquable et à partager sur les causes profondes de l'extinction de la biodiversité, la pollution généralisée, le réchauffement climatique et autres conséquences destructrices de notre avenir commun !

Post has shared content
La majorité des études récentes sur les forêts montrent que le développement exponentiel du bois-énergie (granulés, copeaux, bûches agglomérés, etc...) sera une catastrophe pour le climat, et pourtant chaque année les Etats soutiennent de plus en plus massivement cette industrie au nom de la lutte contre le réchauffement climatique et de la transition énergétique !
La vantant au passage comme une énergie propre, zéro carbone, ce qui est un mensonge éhonté mais qui passe encore massivement auprès du grand public...
Un Etat américain, le Masachussets, veut ainsi suivre le train en marche, ce qui est l'occasion pour climate central (web journal de référence sur le climat) de faire un court article résumant les études qui pointent du doigt le danger concernant le développement de cette filière.

Entre autres dégâts sur le climat et la biodiversité déjà présents de cette filière et qui iront en augmentant :

- déforestation récente et exponentielle des forêts tempérées et boréales (les forêts boréales étant déjà soumises à des incendies gigantesques au Canada et en Russie, tandis qu'elles représentent le deuxième puits de carbone terrestre...)
- remplacement des forêts anciennes par des forêts en monoculture, à pousse rapide pour assouvir les besoins colossaux de cette industrie
- déstockage de carbone de l'écosystème forestier, par prélèvement des résidus (baisse la MO dans les sols) et par la coupe des vieux arbres, remplacés par des jeunes arbres qui stockent beaucoup moins de CO2
- dégradation des sols, érosion et désertification du fait de l'industrialisation de la forêt; avec engrais et produits chimiques (parasitisme accru)
- le réchauffement climatique accroît le stress et la mortalité des arbres (sécheresse, incendies, parasitisme), notamment des jeunes sujets, ce qui annulera une grande partie du stockage espéré de CO2 des nouvelles plantations
- le carbone relâché par la combustion du bois-énergie (la combustion du bois est plus polluante en terme d'émissions de particules fines et de CO2 que les énergies fossiles!) ne serait restocké qu'au bout de plusieurs décennies par les nouvelles plantations, or c'est maintenant que nous ne devons plus relâcher de CO2 dans l'atmosphère !
- La biodiversité lié au forêts sera encore plus menacée par l'industrialisation du milieu forestier (et la France a ainsi adopté récemment un plan d'exploitation des forêts pour les années à venir qui accroîtra la pression sur les milieux forestiers)

Je n'ai pas besoin de faire dans le détail, nous courons vers un désastre total avec le développement de cette soi-disant énergie propre ! Il nous faut partager les infos la concernant pour que cesse cette escroquerie qui menace notre futur et celui d'une grande partie du vivant !

Un article que j'avais écrit à ce sujet :

https://docuclimat.com/2017/02/23/du-desastre-de-la-filiere-bois-energie-pour-le-climat-et-la-biodiversite-au-nom-de-la-transition-energetique/

Yoann
https://docuclimat.com/

Traduction sommaire de l'article :

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=%20http%3A%2F%2Fwww.climatecentral.org%2Fnews%2Fmassachusetts-climate-impacts-biofuels-21688

Post has shared content
Un rapport sur la déforestation mondiale en 2015 parue cette semaine montre que l'urgence climatique et écologique n'est du tout prise en compte, contrairement aux beaux discours ! *
20 millions d'hectares de forêt ont ainsi disparus à travers le monde en 2015, ou 200 000 km2, soit quasiment la superficie du Royaume-Uni !

Outre la déforestation des forêts tropicales, les forêts boréales et tempérées commencent également à perdre du terrain. Augmentation des sécheresses, des incendies et du parasitisme en sont la cause, mais également l'accroissement important de l'exploitation du bois, et ce notamment pour alimenter la filière bois-énergie (ce que l'article ne mentionne pas cependant).

En effet, en regardant la carte de la déforestation entre 2011 et 2015, vous remarquerez une région du monde particulièrement déforesté et qui peut surprendre au premier abord si on ne connait pas le contexte : le sud-est des Etats-Unis.
Un remarquable documentaire d'investigation avait révélé il y a quelques années que le boom de la filière bois-énergie en Europe (particulièrement en Angleterre, pionnière dans ce domaine) était alimenté par du bois provenant des Etats-Unis et du Canada (et plus récemment de la Russie et des pays de l'est). Or la déforestation pour alimenter cette filière est particulièrement marquée dans les forêts sur tourbières du sud-est des Etats-Unis, écosystème riche en biodiversité et stockant énormément de CO2 dans ses sols.
Or la déforestation entraîne alors une minéralisation prononcée des tourbières, ce qui rajoute beaucoup de CO2 dans l'atmosphère.
Le bois-énergie, une énergie de transition ?
La première cause de déforestation des forêts tempérées et boréales dans les années à venir surtout ! Et un désastre pour le climat et la biodiversité !
Ne manquez pas le documentaire dont je vous ai parlé, et partagez l'article sur la déforestation en 2015 autour de vous.
Nous n'avons plus le temps de tergiverser, la déforestation dans le monde doit être stoppée maintenant !

https://docuclimat.com/2017/01/04/documentaire-menaces-sur-la-foret-francaise-en-streaming/

Traduction sommaire de l'article sur la déforestation en 2015 :

https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=http%3A%2F%2Fwww.climatecentral.org%2Fnews%2Fmississippi-sized-area-of-forest-disappeared-21641&edit-text=&act=url

* Sur l'hypocrisie mondiale sur le climat, cf l'article que j'ai écris il y a peu à ce propos :
https://docuclimat.com/2017/07/24/pendant-que-nous-nous-focalisons-sur-trump-les-politiques-contre-le-climat-et-la-biodiversite-saccelerent-dans-le-monde-etat-des-lieux-dune-hypocrisie-generalisee/

Post has attachment
Un article à lire et partager sur les causes de la sixième extinction du vivant (et sur les menaces futures). Il est temps que nous revenions à une existence réinséré au sein de la nature !

Post has shared content
Ne manquez surtout pas cet article d'une lucidité forte sur notre époque et qui démonte nombre de mythes sur le développement durable !
Un article crucial pour notre avenir à partager massivement autour de vous !
(Il s'agit du premier article d'une série de 4 articles, issu d'un essai)

http://adrastia.org/transition-2017-1-realite/

Post has attachment
Nous avons souvent tendance à oublier dans notre civilisation urbaine que l'agriculture est primordiale, or l'agriculture s'est épanouie durant 10000 ans et les civilisations avec grâce à une stabilité relative du climat, mais plus rien ne sera comme avant avec le réchauffement climatique... :

"Les gouvernements peuvent sous-estimer sérieusement les risques de catastrophes dans les grandes régions agricoles du monde entier, selon une étude menée par des chercheurs britanniques.

La recherche récemment publiée, par les scientifiques de Met Office, a utilisé une modélisation climatique avancée pour montrer que les phénomènes météorologiques extrêmes pourraient dévaster la production alimentaire s'ils se produisaient dans plusieurs zones clés en même temps. Un tel résultat pourrait déclencher une famine généralisée. "

Lire aussi la lettre que j'avais écris à ce propos aux générations présentes :

https://docuclimat.com/2017/01/25/aux-possibles-survivants-de-la-catastrophe-qui-vient-lettre-paysan/

Il est urgent que nous nous réinsérions au sein de la nature et que nous développions une agriculture écologique, sociale et résiliente au réchauffement climatique, et que nous cessions le pillage de la planète !

La traduction sommaire de l'article citant l'étude de l'organisme anglais de climatologie et de météorologie :

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fwww.theguardian.com%2Fenvironment%2F2017%2Fjul%2F15%2Fclimate-change-food-famine-study

Post has attachment
Je sens que cet article va faire grincer des dents, mais il était temps que j'exprime un ras le bol qui montait en moi face au discours croissant sur les villes vertes et leur capacité à accueillir la biodiversité. Il est temps de rétablir les faits : la ville, même la plus verte possible, entraîne inévitablement la disparition d'une partie de la biodiversité !

Post has shared content
La pollution dû au plastique pourrait être aussi dangereuse pour le monde que le changement climatique !

C'est bien ce qui ressort de l'enquête du guardian :
https://www.theguardian.com/environment/2017/jun/28/a-million-a-minute-worlds-plastic-bottle-binge-as-dangerous-as-climate-change?utm_campaign=Twitter&utm_source=Link&utm_medium=AMS

La production de plastique explose littéralement de par le monde et envahit tous les écosystèmes, même l'Arctique et l'Antarctique, encore il y a peu préservés !
La production en plastique devrait ainsi doubler dans les 20 prochaines années et quadrupler d'ici 2050 !

Vous imaginez forcement les millions de bouteilles et autres déchets en plastique flottant dans les océans, or le plus grand danger ne se trouve pas là...
Plus insidieux, il résulte de la macro-fragmentation, puis de la micro-fragmentation et enfin de la nano-fragmentation de ces déchets dans les océans. En effet, pour produire du plastique, en améliorer ses propriétés, diversifier son utilisation, mieux le conserver, etc..., l'industrie utilise des milliers de produits chimiques différents dont des perturbateurs endocriniens et la polymérisation complexe du plastique entraîne une dégradation sans déstructuration de la matière en éléments minéraux simples.

Or, à part une seule espèce de bactérie connue aujourd'hui qui arriverait à digérer une partie du plastique, la majeure partie de des micro et nano-fragments avec tout leur corollaire de produits chimiques se retrouvent à dériver dans les océans et ce surement pour des milliers d'années !
Les organismes océaniques les absorbent ainsi (même le plancton, à la base de toute la vie des océans) au fil du temps et les concentrent dans leur organisme avec des conséquences à moyen-long terme encore peu prévisibles, mais assurément néfastes.
Et devinez qui on retrouve au bout de la chaine alimentaire, poissons, mammifères et l'être humain bien entendu, sachant que tout ces produits chimiques et fragments de plastique auront été concentrés en remontant la chaine alimentaire...

La vie des océans déjà gravement en danger pour les raisons que l'on connait, pourraient finir par être achevée par notre consommation moderne d'un produit qui nous est devenu indispensable et omniprésent (ordinateurs, ustensiles, contenants, électroménager, voitures, etc...etc...).
Mais entre l'extinction de la vie des océans ( et la notre assurement) et un confort tout relatif à court terme, vous choisiriez quoi ?
Il est temps que nous arrêtions notre folie consumériste et réapprenions à vivre sans plastique !
Mais pour cela, le boycott ou les alternatives ne suffiront pas, l'industrie trouvera toujours de nouveaux consommateurs prêt à privilégier leur confort.
Alors on fait quoi ?...

Le graphique que je mets en image (évolution de la production de plastique dans le monde) montre à quel point on fonce littéralement dans le mur...

Voir aussi le documentaire sur le plastique que j'avais mis sur mon blog :
https://docuclimat.com/2017/02/27/documentaire-le-plastique-la-menace-sur-les-oceans-de-la-pollution-la-plus-importante-sur-terre/

Yoann

P.S : et qu'on ne parle pas d'économie circulaire ou de recyclage, c'est du greenwashing pur et simple de l'industrie ! Comment recycler les produits chimiques, où iront-ils ? Et que dire de la dépense d'énergie consacré au recyclage et à la refabrication de plastique ?
En sachant de plus que le plastique est constitué de polymères complexes impossibles à recycler à 100%, ce qui fait qu'il faut continuer à produire du plastique pour finaliser le produit recyclé (et oui on nous berne bel et bien avec le recyclage...).
Et pendant ce temps là, cela permet à l'industrie de continuer à produire du plastique en nous laissant nous concentrer sur cette fausse solution qui ne restera de toute manière qu'à la marge...

La traduction sommaire de l'article du guardian :
https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.theguardian.com%2Fenvironment%2F2017%2Fjun%2F28%2Fa-million-a-minute-worlds-plastic-bottle-binge-as-dangerous-as-climate-change%3Futm_campaign%3DTwitter%26utm_source%3DLink%26utm_medium%3DAMS&edit-text=&act=url
Photo

Post has shared content
via +José Geraldo da Silva Une étude alarmante à partager ! Une étude sur les climats du passé montre qu'une élévation de la température mondiale de quelques degrés en quelques décennies avec un forçage lié à une petite hausse du CO2 s'est déjà produit !
On appelle cela un point de basculement qui entraîne le climat dans un tout autre état en très peu de temps, et cela n'est pas du tout bon signe !

Jack du climatoblogue l'a très bien expliqué dans certains de ces articles :
http://leclimatoblogue.blogspot.fr/

Lire aussi : https://global-climat.com/2016/03/23/des-points-de-basculement-qui-pourraient-couter-cher/

Cela renforce la nécessité de stopper au plus vite les émissions de gaz à effet de serre !
Battons-nous pour la décroissance et le retour à une société relocalisée, solidaire et écologique au + vite !

Et si finalement Sam Carana d'Artic News n'était pas si alarmiste mais plutôt réaliste... :

http://arctic-news.blogspot.fr/

L'étude en question en traduction sommaire :

https://translate.googleusercontent.com/translate_c?act=url&depth=1&hl=fr&ie=UTF8&prev=_t&rurl=translate.google.fr&sl=en&sp=nmt4&tl=fr&u=https://www.sciencedaily.com/releases/2017/06/170623100414.htm&usg=ALkJrhh8p-IzU6UpfRwVzj2LEnVvxlLObg
Wait while more posts are being loaded