Post has attachment
Bienvenue sur cette communauté où vous pouvez vous adonner à votre passion pour les Comics! Et plus sur le blog fantastique de ffginfinity:
http://ffginfinity.unblog.fr/

Photo

Post has attachment
Je viens de relire tous les Crisis de DC et pour tout dire, j’ai trouvé que l’équipe de Grant Morrison a mis la barre très haute avec Final Crisis qui restera à mon humble avis l’une des histoires cosmiques de DC les plus captivantes, avec ses rebondissements multiples, et soutenue par une intrigue profonde et bien élaborée même s’il y a des imperfections. Défiant par endroits Crisis in infinite earths qui reste le best of, Final Crisis a su donner aux divers personnages (héros, vilains et même personnages secondaires) ses lettres de noblesse (ou bassesse), et son meilleur niveau (même un mort est revenu sur la sellette). Si cela nous donne par moment le tournis, tellement l’histoire est complexe, notre plaisir reste entier comme après la traversée du grand huit dans un parc d’attraction. Alors on en redemande (c’est sûr qu’il vaut mieux être « entrainé » avant car ce n’est pas trop conseillé aux néophytes).
IL faut quand même considérer le défi des Crisis DC, à savoir réussir à gérer tous les personnages avec leurS histoireS et leur assigner un rôle  à chacun dans une méga aventure fantastique dans tous les sens du terme. Le premier Crisis était une réussite (surtout l’édition DC/Semic de 2003 avec une meilleure traduction, une meilleure présentation, et une aventure en plus très émouvante) ; réitérer l’exploit deux fois de suite (si on ne compte pas Identity Crisis) tout en variant le menu n’était pas donné. Alors on peut fermer les yeux sur les quelques anomalies ou ratés, ainsi que les manques de sel ou piquant car quand on aime les grands Cross-overs, on est toujours bien servi avec DC (plus qu’avec Marvel qui a l’avantage, lui, dans ses Cross-overs Cosmiques,  d’être plus compréhensible et plus fluide mais à chacun son style).
Merci à tous ses scénaristes comme Grant Morrison et Jim Starlin, ou encore Kurt Busiek, Paul Dini, et d’autres pour les cross-overs et les aventures cosmiques de cette ampleur qui nous transportent. Une note spéciale à Warren Ellis qui a fait un excellent travail avec Stormwatch, The Authority et Planetary (entre autres). C’était profond et à rebondissement mais tellement qu’il ne pouvait pas faire durer dans la longueur. D’où, il ne pouvait qu’inventer sans cesse du nouveau jusqu’à épuiser les possibilités, mais c’était un peu le style de l’univers Image et consort (une équipe nait et meurt dans la même aventure, puis on en invente une autre).
Quel est l’évènement Cosmique qui vous a le plus captivé ? :
- Crisis in infinite earths (DC)
- Identity Crisis (DC)
- Infinite Crisis (DC)
- Final Crisis (DC)
- 52 (DC)
- Le défi de Thanos + La guerre du pouvoir + Croisade Cosmique (Marvel)
- Onslaugh (Marvel)
- Le gouffre d’infini + La fin (Marvel)
- Civil War (Marvel)
- Avengers Vs X-Men (Marvel)
- DC Vs Marvel (DC/Marvel)
- JLA Vs Avengers (DC/Marvel)
- Les séries Wildstorm (Stormwatch, Authority, Planetary)
- Autres
Photo
Photo
2016-02-02
2 Photos - View album

Post has attachment
Notre esprit se nourrit également de tout ce que nous regardons et lisons (beauté des dessins et profondeur de l’histoire). La lecture des Bandes dessinées n’échappe pas à la règle. J’ai toujours dit à mes enfants de veiller à cela et de ne pas acheter de mauvaises productions (pour info, dans l’industrie des Comics par exemple, les Maisons d’édition ne « pondent » qu’une bonne histoire par trimestre au mieux, avec de bons dessinateurs et de grands scénaristes. Le reste du temps, c’est fade à tous les points pour combler le but commercial. Il arrive même qu’ils mettent en version album cartonné une histoire fade pour ce but commercial). Fort heureusement, en matière de lecture, Il est loin le temps des Comics Code Authority (code de censure des Comics entré en vigueur en Octobre 1954). En effet, aujourd’hui, la Bande Dessinée en générale, et les Comics en particulier, ont le vent en poupe et peut mériter sans honte le titre de 9e Art avec des artistes de talent comme Alex Ross, Georges Pérez, ou encore Jim Lee et tant d’autres qui ont le pouvoir de vous transporter dans leur monde par une multitude de petits détails qui montrent leur attention et leur passion; ainsi que des scénaristes de renom qui vous font vibrer jusqu’à la dernière page, comme Grant Morrison, Jim Starlin, Warren Ellis, Mark Millar, ou autre Kurt Busiek pour ne citer qu’eux. 
J’au vu dernièrement dans une librairie chrétienne la bible en bandes dessinée. Dès que j’ai vu la couverture, je me suis dit : « Tiens, on dirait le style Comics ». J’étais dans le vrai car après l’avoir feuilleté, j’ai vu que celui qui l’a dessiné était un ancien dessinateur de Comics DC et Marvel. Il a donc mis son talent pour dessiner « Grandes aventures de la bible ». C’est grandiose et bien réalisé. De la Genèse à l’Apocalypse, et bien plus comme tout Comics qui se respecte (avec un supplément d’un autre dessinateur). 
JLA Vs Avengers: Le plus beau crossover pour moi, de par son histoire (vingt ans d’attente), de par son scénario (mettant en lice les deux plus grandes équipes de deux Univers, avec en prime la plus grande des confrontations entre Superman et Thor), de par les personnes aux commandes qui sont le grand Kurt Busiek et le légendaire Georges Pérez (appelé déjà sur cette histoire il y a vingt ans avant que le projet s’arrête, puis revient de nouveau avec un second souffle vingt ans après), et de par la présence des superhéros des deux Univers en action dans l’histoire. Bien menée et très bien illustrées. Ce sont de telles œuvres qui méritent d’être rassemblées dans un grand volume.
Photo
Wait while more posts are being loaded