Post has attachment
Photo

Post has attachment
Avec qui Oksa va le mieux ?
-
votes visible to Public
Poll option image
70%
Gus Bellanger
70%
Poll option image
30%
Tugdual Knut
30%

Post has shared content

Post has attachment
Pour que la liberté reste notre liberté.
Photo

Post has attachment
LA SURPRISE DE NOËL, CE SONT LES 3 PREMIÈRES MINUTES DE NOTRE FUTURE SÉRIE.
Mais oui, les Pollocks. Vous ne rêvez pas. Vous êtes prêts ? Alors montez à bord de la machine à remonter le temps, attachez vos ceintures et rendons-nous ensemble à la racine de notre histoire : en l’an 1015. 
(english version of Dragomira's voice over below)
EPISODE 1 : "L’Inespérée"
Des images médiévales viennent illustrer les propos d'une VIEILLE FEMME, tandis que sa VOIX, RAUQUE ET ENVOUTANTE, murmure des paroles teintées de nostalgie et de regret.
DRAGOMIRA (voix-off) :
"Il y a un millier d'années, des alchimistes, des mages et des savants fondèrent une société secrète : ÉDÉFIA. Son but était de permettre à l'Homme de renoncer à sa soif de pouvoir et de profit pour développer ses facultés mentales, spirituelles et magiques. Certains de leurs adeptes furent pourchassés et brûlés vifs pour sorcellerie. Alors, pour se protéger de leurs semblables, les alchimistes d'Édéfia créèrent une frontière infranchissable, un manteau solaire étanche et invisible qui les isola de ceux DU-DEHORS, comme on appela désormais les hommes ordinaires. Un monde parallèle était né. Son administration fut confiée à la plus sage et la plus douée des magiciennes qui prit le nom de GRACIEUSE. Et il en fut ainsi, de mère en fille, pendant mille ans. Ma mère, Malorane, fut la dernière à régner..." 
La serrure d'une lourde porte vole en éclats. Une CENTAINE DE SOLDATS armés jusqu'aux dents, dont certains à cheval, pénètre dans les salles désertes d'un palais en flammes. Ils s'engouffrent dans l'escalier menant aux étages supérieurs. Les PORTRAITS, accrochés aux murs, les suivent du regard. Un mélange de terreur et d'impuissance.
Le magicien Félon qui mène l'assaut, ORTHON, 20 ans, enfonce la dernière porte sans la toucher par la seule force de sa pensée. La pièce, dans laquelle il pénètre, est vide de mobilier. On remarque juste, en son centre, la présence d'un SABLIER GEANT d’une dizaine de mètres de haut. Son ampoule supérieure est remplie de milliers de Fées aussi minuscules que des grains de sable : les SANS-ÂGE. Une femme de 40 ans, MALORANE, médite, agenouillée au pied du clepsydre géant. Elle n'a pas réagi à l'effraction. 
Les soldats se répartissent autour d'Orthon, arcs bandés, prêts à décocher leurs flèches au moindre faux mouvement de celle qu'ils viennent arrêter et qui leur tourne le dos. Ils sont en surnombre pour ce coup d'état mais terrifiés, car ils savent que leur souveraine cumule tous les pouvoirs.
D'une passe magique, Orthon allume à distance les flèches de ses archers d'une pestilence virale. Puis il somme Malorane de présenter ses poignets derrière son dos, en signe de reddition. Elle obéit. Alors Orthon sort, d'une besace, d'étranges menottes dont les bracelets sont constitués de DEUX SERRES VIVANTES DE DRAGON. Et il s'approche de sa souveraine... 
En une fraction de seconde, la paume de Malorane vient fracasser le nez d'Orthon. Des flèches sont décochées. Mais la Gracieuse se déplace bien trop vite pour que l'oeil humain puisse la détecter. Elle court sur les murs, défiant la gravité. Son bâton de magicienne rejoint sa main et, d'un geste, renvoie les flèches décochées contre ceux qui les ont tirées. Les archers s'écroulent, victimes de la pestilence virale de leur propre tir. À les voir se flétrir dans d'atroces convulsions, on comprend ce à quoi Malorane a échappé. Le bâton de la Gracieuse va et vient, assommant les uns, fauchant les autres. 
Un jeune magicien de 20 ans, ABAKOUM, vient prêter main forte à sa souveraine. Tel un ninja, il désarme les soldats et les affronte à mains nues, flottant parfois jusqu'à deux mètres au-dessus du sol. Lorsque l'échange est terminé, Malorane et Abakoum sont les seuls à rester debout. Mais la bataille n'est pas gagnée pour autant car Orthon a disparu et DRAGOMIRA, la fille de Malorane, n'est plus dans sa chambre. 
En débouchant sur le balcon extérieur du Palais, Malorane et Abakoum ne peuvent que constater, impuissants, l'avantage d'Orthon. Dragomira se tient debout en équilibre sur le parapet du balcon au-dessus du vide. Elle porte à ses poignets les étranges MENOTTES-SERRES DE DRAGON qui lui ont ôté toute volonté. À l'instar d'un marionnettiste, Orthon contrôle, par ses pouvoirs, les moindres mouvements de la fillette terrifiée. Il menace de précipiter la future Gracieuse dans le vide si sa souveraine n'abdique pas à son profit. 
Malorane et Abakoum échangent un regard télépathique... Fuis par le Portail avec Dragomira... Sauve la future Gracieuse, coûte que coûte... 
En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, Malorane frappe à l'aide de son bâton sur le sol de la terrasse, soulevant autour d'elle un souffle glacial dément qui gèle instantanément tout ce qui se trouve à proximité, à commencer par Orthon. Abakoum s'élance vers Dragomira et l'attrape en vol, avant que le gel ne l'atteigne. Les murs du Palais se fissurent sous l'effet du froid. Orthon n'est plus qu'une statue de glace. Malorane, elle-même, se couvre de givre. Elle ne parvient plus à contrôler les éléments qu'elle a mis en branle. Une tempête glacée se déchaîne. 
Abakoum s'engouffre dans la salle du Clepsydre, emportant Dragomira dans ses bras. Derrière lui, la vague glaciaire se propage. Il prend place, avec l’héritière, dans l'ampoule inférieure du sablier géant, déclenchant par là même l'ouverture du Portail. Et, tandis que la poudre de fée des Sans-Âge recouvre peu à peu les "passagers" de sa lumière indéfinissable, la salle tout autour d'eux est aspirée par un vortex d'énergie. Ils sont arrachés à Édéfia dans un GRAND CHAOS climatique qui se propage jusqu’à Du-Dehors. 
La VOIX RAUQUE murmure à nouveau son récit, comme on livre un secret : 
DRAGOMIRA (voix-off) :
"Le manteau solaire d'Édéfia s'ouvrit cette nuit-là pour la première fois. Mais... Abakoum et moi ne fument pas les seuls à traverser. D’autres furent aspirés, eux aussi. Des Sauve-Qui-Peut comme nous, mais aussi des Félons. Et ils sont aujourd'hui disséminés quelque part dans le monde Du-Dehors où nous avons échoué, bien décidés à mettre la main sur la seule personne capable de les ramener à Édéfia pour y régner ; celle que les Fées Sans-Âge ont secrètement choisi comme nouvelle Gracieuse, la descendante de Malorane, ma petite fille : OKSA."
YOUR CHRISTMAS SURPRISE, DRAGOMIRA'S VOICE OVER INTRODUCING OUR FUTURE SERIES
That's right, Pollocks.... You're not dreaming. You ready? Get aboard the time machine, fasten your seat belts and let's go together to the root of our story in the year 1015...
EPISODE 1 : "The Last Hope"
Medieval images illustrate the words of an OLD WOMAN as her VOICE, hoarse and haunting, whispers in a tone tinged with nostalgia and regret:
DRAGOMIRA (V.O.)
"A thousand years ago, alchemists, magicians and scientists founded a secret society: EDEFIA. Its goal was to enable Mankind to give up its thirst for power and profit to develop its mental, spiritual and magical skills. Some of their followers were hunted down and burned alive for witchcraft. So, in order to protect themselves from their fellow men, Edefia’s alchemists created an insurmountable barrier, an invisible waterproof solar screen which isolated them from those on THE OUTSIDE, as they now called ordinary men. A parallel world had been born. Its administration was entrusted to the wisest and most talented magician of that world who took the name of GRACIOUS. And so it was, from mother to daughter, for a thousand years. My mother, Malorane, was the last to rule ... I was nine when the Great Chaos occurred. But I remember it as clearly as if it were yesterday. Edefia’s solar screen opened that night for the first time. Abakoum and I were not the only ones to cross. Others were sucked out too. Runaways like us, but Felons too. And now they are scattered somewhere on the Outside where we have landed, determined to capture the only person able to bring them back to Edefia in order to reign there; the one secretly chosen by the Ageless Fairies as the new Gracious, Malorane’s descendant, my granddaughter: OKSA."
Photo

Post has attachment
Photo

Post has attachment
Photo

Post has attachment
Photo

Post has attachment
Coucou tout le monde,
je voulais vous souhaitez de bonnes fêtes :) et pleins de bonnes humeurs. J'espère que chaqu'un de vous va bien et profite à fond de sa vie ! 
N'hésitez pas à publier vos dessins d'Oksa et sa famille, proposer des idées de concours, publier les news des livres, des auteurs, ... AMUSEZ VOUS !!!!!!!!!!!!!
ET BONNES FÊTES !!!
Photo

Post has attachment
12 pages en extrait :)
PhotoPhotoPhotoPhotoPhoto
2014-11-18
12 Photos - View album
Wait while more posts are being loaded