Post has attachment

Post has attachment
Ère de l'information : derniers jours du Dharma ?

Titre légèrement dramatique, puisqu'on m'a demandé d'écrire dans un style plus "journalistique"… Vous savez : pas trop difficile à lire, éviter les références sérieuses, éviter le besoin de réfléchir par soi-même, titres aguicheurs, etc.

Bref! Cet article est dans la partie « Ère de l'information » du numéro 23 (juillet–août 2017) du premier magazine francophone inspiré du bouddhisme et de sa philosophie de vie, www.regardbouddhiste.com

La prochaine retraite en français à +Dharma.house est « Zen et arts martiaux… ou comment dépasser ses peurs ? » (23–24 septembre), http://fr.dharma.house/retreats/retreat16.htm

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter à http://secret.dharma.house/newsletters/
Add a comment...

Post has attachment
Légalité (variable) n'est pas moralité

Visiblement, la France continue son retour en arrière judiciaire… Délit d'intention, surveillance de masse, procédures supposées "contradictoires" mais avec juge et partie identique, absence pratique de recours en cas d'abus, État policier sans contrôle judiciaire (donc principe de séparation des pouvoirs passé à la trappe), principe de précaution à géométrie variable… tout en prétendant qu' il suffit que ce soit légal (ou même simplement pas explicitement illégal) pour être moral —erreur de base en philosophie ! Une majorité de candidats au bac le sait, mais l'électeur moyen l'a oublié !

Les risques de telles dérives sont compris, et supposément dépassés, depuis l'abolition de la chasse aux sorcières, et la fin de l'inquisition… On est en plein retour au Moyen-Âge, mais tout le monde s'en fout. Tout comme au Moyen-Âge la foule était heureuse de voir des sorcières pendues ou noyées, le peuple actuel tombe dans l'indifférence et le repli sur soi.

Et ce n'est pas simplement par inattention… puisque la presse, la Cour européenne des droits de l’homme, le Défenseur des droits français, le Conseil d'État et le Conseil constitutionnel expriment et vont continuer d'exprimer des réserves, des mises en garde contre les excès, des censures, etc.

Mais non, nouveau président supposément intelligent et brillant, nouveau gouvernement et quelle démarche ? « Soyons de gros bœufs, ça plait au peuple ! »

Impossible politiquement de sortir de la logique, alors même que l'efficacité de toutes ces mesures répressives n'a jamais été démontrée, que vigipirate n'a jamais servi à rien sauf à installer depuis 1995 (!) l'armée dans l'espace public et la confusion entre guerre et paix (ça permet de vendre des armes dans le golf, sans se poser trop de questions ?)… Au moindre incident par une poignée de malades mentaux, certains bien-pensants pousseraient immédiatement des cris, dénonçant le "scandale" de la fin de mesures qui ne servaient pourtant à rien, qui n'auraient en rien empêché ledit incident, et ces cris ne seraient pas pour protéger les français mais simplement par ambition personnelle, tout le monde le sait… Mais le peuple continue malgré tout d'avaler les attaques contre la liberté comme si cela allait de soi ; « France, pays des droits de l'Homme » ? Bonne blague !
Add a comment...

Post has shared content
Comment arrêter de se polluer la vie ?
24–25 juin 2017

La théorie du kamma décrit avant tout comment nos actes présents vont polluer notre avenir. Comment le Bouddha l'a-t-il présentée ?
Add a comment...

Post has attachment
Le piège tendu par l'EI…

L'auto-proclamé "État Islamique" (qui n'est pas un état) tente de manipuler la campagne, grâce à une attaque qui fut —bien sûr— relayée avec des airs alarmistes et des "en direct" !

Hier, statistiquement, en France, 10 personnes sont mortes dans des accidents de la route… 150 entrepreneurs ont perdu leur emploi / fait faillite… 411 personnes sont mortes d'un cancer… 611 femmes furent victimes d'aggression physique et/ou sexuelle de la part de leur conjoint… 2 millions de tonnes de CO2 et autres gaz à effet de serre ont été émises…
Mais "en direct", attentat, 1 mort, ne parlons plus de projets de société ! Ouvrons les portes de la répression à tout va, de l'état policier, de l'état d'urgence permanent, de la militarisation de la police nationale et de l'armement de la police municipale ! Jouons la peur, la réaction, l'instinct primaire ; oublions les Lumières, notre place dans le monde, la richesse de notre culture… Augmentons la discrimination et l'inégalité, en continuant le mouvement où les quartiers riches des amis de Fillon auront une police municipale riche tandis que les quartiers pauvres seront laissés sans loi… tout en affirmant l'inverse, bien sûr !

La prévision d'une étude pour le forum de Davos reste la même : « Le nombre d'emplois perdus à travers l'automatisation ou la désintermédiation pourrait atteindre 7,1 millions, surtout chez les cols blancs (travail de bureau) et les tâches administratives » d'ici 2020 (donc ce quinquennat-ci) ! « Ces pertes seront partiellement compensées par la création de 2,1 millions d'emplois nouveaux, principalement dans les domaines spécialisés, tels l'informatique, les mathématiques et l'ingénierie. » Au total c'est donc la disparition nette de 5 millions de postes de travail… pas tous en France, mais dès demain !

Qui peut encore croire que Fillon se préoccupe de son prochain ? Lui, qui hier parlait de surveiller le financement des mosquées, est bien le plus mal placé pour parler de probité du financement ! Lui, qui parle de grandes alliances, de grandes réformes, mais qui a activement participé —comme premier ministre, 5 ans, tout le mandat!—aux trahisons et à l'absence de résultats de Sarkozy…
Qui peut encore tomber dans l'empathie sur-jouée de Le Pen ? Oh, elle a trouvé le bon mot avec sa "colère sourde" en conclusion, les français vont s'y retrouver dans ce sentiment, ils vont penser que la candidate les comprend… mais le programme de Le Pen est exactement ce que l'EI souhaite, parce que ça n'affaiblirait pas l'EI, ça le renforcerait !
Qui a trouvé un point de programme de Macron, un point sur lequel il n'a pas dit à la fois une chose et son contraire?

Discriminations contre les immigrés en général, les musulmans en général, guerre de religion (soit au nom d'une laïcité, soit au nom de nos "racines" chrétiennes), un appauvrissement économique, le retour au procès d'intention digne du Moyen-Âge et à l'arrestation préventive… tout cela constituerait un magnifique terreau pour l'EI, multiplierait les possibilités de radicalisation et donc de recrutements !

Votez avec votre tête ! Ou votez avec votre cœur !

Ne votez pas par réflexe reptilien ! Ne laissez pas la peur dicter votre choix (de la seule façon que la peur a de vous priver de liberté : en utilisant l'effet loupe, en ramenant tout à un seul point caricatural, en vous privant d'une vue globale) !
Add a comment...

Post has attachment
Tout le problème, en un mot ? "Rituel".

Un rituel en Bouddhisme ne peut être séparé des conséquences dudit rituel. Par exemple, si une prière (du type développement de la compassion — metta ) aide à s'ouvrir à l'autre, ou à vivre en paix avec notre prochain, alors c'est un rituel utile et constructif… Si "relâcher" dans la nature des animaux qui n'avaient été élevés qu'à fin d'être vendus (contre profit) pour être relâchés ne sauve pas lesdits animaux et entraine au contraire des dégâts, alors c'est un rituel ridicule, néfaste et à éviter, qu'il soit "traditionnel" ou pas…

Il n'y a pas, en Bouddhisme, de "mérite" qui peut être stocké (sur un compte épargne ?) pour une sorte de jugement au moment de la mort. Il y a "mérite" mais "causal", pas "stocké" : les conséquences sont donc critiques !

Et il n'y a pas, en Bouddhisme, de "mérite" obtenu pour "bonne" sottise. L'intention compte, mais elle doit être cultivée pour devenir "juste", "entière" ou "pleine", c-à-d. elle ne peut être sélective, aveugle aux conséquences qui dérangent, etc.

L'intention de libérer des êtres sensibles de la souffrance ou de la mort se fait en protégeant l'environnement, en évitant le gaspillage, etc. et non pas en relâchant des animaux d'élevage dans la nature, sans prendre le soin de vérifier l'adéquation entre espèce relâchée et environnement dans lequel elle l'est, ou sans prendre le soin de voyager pour de facto trouver l'environnement adapté.

Quand l'intention supposée "positive" du rituel est mélangée au négligent "j'en ai rien à faire" et à l'égoïste "je ne vais quand même pas réellement prendre soin de cet animal, et lui trouver un environnement qui va", le rituel a perdu sa valeur voire devient son contraire : une forme d'égoïsme destructeur, au nom du "mérite" individuel, sans souci de l'inter-dépendance des phénomènes !
Add a comment...

De l'éthique, ou de la bouillie pour les chats…

Lecture légère du samedi soir :
«
Disons que Lévinas est le penseur cohérent et inventif d'une donnée qu'aucun exercice académique de voilement ou d'abstraction ne peut faire oublier : (…) l'éthique est une catégorie de discours pieux.
Que peut donc devenir cette catégorie si on prétend supprimer, ou masquer, sa valeur religieuse, tout en conservant le dispositif abstrait de sa constitution apparente ("reconnaissance de l'autre", etc.) ? La réponse est claire : de la bouillie pour les chats. (…)
Un premier soupçon nous gagne quand nous considérons que les apôtres affichés de l'éthique et du "droit à la différence" sont visiblement horrifiés par toute différence un peu soutenue. (…) Il n'y a qu'à voir la hargne obsessionnelle des partisans de l'éthique à l'endroit de tout ce qui ressemble à un musulman "intégriste".
»
— Alain Badiou, « L'éthique: essai sur la conscience du mal »

Un peu plus loin :
«
Même les immigrés de ce pays ne sont, aux yeux du partisan de l'éthique, convenablement différents que s'ils sont "intégrés", s'ils veulent l'intégration (ce qui, à y regarder de près, semble vouloir dire : s'ils désirent supprimer leur différence). Il se pourrait bien que (…) l'idéologie éthique ne soit que le dernier mot du civilisé conquérant : "Deviens comme moi, et je respecterai ta différence."
»
idem
Add a comment...

Post has attachment
Le terme pour « croyance » en Pāḷi est « diṭṭhi. » Malheureusement, le sens semble bien plus riche : ainsi, diṭṭhi renvoie également à des vues, des dogmes, des opinions et des théories —potentiellement justes ou, au moins, utiles ! Dès lors, on trouve dans le Canon non seulement qu'il faut transcender ou déraciner (uttāreti) toute « croyance, » comme dans le Brahmajāla sutta (DN 1)… mais aussi qu'il faut cultiver sammā-diṭṭhi, la « vue juste » de l'octuple chemin ! Même mot diṭṭhi, traduit différemment selon le contexte, pour peut-être désigner un phénomène qu'il faudrait à la fois abandonner et cultiver ? Cela se complique.
Add a comment...

Post has shared content
Cultiver la pleine conscience au quotidien
21–22 janvier 2017

La méditation fait-elle partie de vos bonnes résolutions pour 2017? Pour éviter le sort habituellement réservé à de telles résolutions, mettez toutes les chances de votre côté et assurez-vous un démarrage prometteur!
Add a comment...

Le service des plaintes de « Free » (côté broadband, pas côté mobile) est soit incompétent soit malhonnête… et plus probablement malhonnête.
Un fournisseur à éviter donc !
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded