Shared publicly  - 
 
Why I don't see Diaspora succeed
(and why I will close my diaspora account)

After a few weeks using Google+, I realized that everything currently done with G+ could be decentralized over a protocol using XMPP and HTTP: people in your circles would be people that you add to your roster. People following you are people that add you in their roster (no, it is not a symetric relation).

Want to send a message to a circle ? Each individual XMPP server will receive the message (and it's up to that server implementation to know what to do with it). Someone want to visit your private profile ? The informations are requested by XMPP and only those available to the given user are sent. Pictures could be shared the same way through private HTTP links.

It convinces me that, yes, a decentralized Social Network is possible and badly needed.

But it will not be Diaspora.

A decentralized social network is firstly a protocol. The user interface and the way people interact are a layer above that protocol. Each user interface can be different. GMail, Thunderbird, Roundcube or Evolution are all interfaces above the mail protocol. Pidgin, Empathy or Google Talk are all interfaces above the XMPP protocol.

When XMPP was developed, they ensured that you could exchange instant messages and see the online status of your contacts. Nothing fancy. Really simple. A server was implemented, immediately, a lot of clients started to bring that simple feature to the users.

Gradually, XMPP protocol evolved. Server became more complicated and a lot of innovation happened on the client side. Most of servers and clients developers were not involved in the protocol development.

Diaspora did it the opposite way. They started by developing an user interface (the client), put a server beneath it and then developing the protocol to allow two server to communicate.

They happily mixed the server and client. They reinvented their own protocol and they showed a complete lack of vision. It looks like Diaspora people are wonderful engineers. But they have no visionnary people in the team.

The result is simple: I've not seen yet any independant client for Diaspora. I did not find any competing implementation of their server. Since the first release, they didn't showed any improvement other than minor UI stuffs.

Worst, by adding support for private messages, they basically advertized that they don't even want to do anything else than a basic Facebook ripoff. They want to be to Facebook what status.net is to Twitter.

And if you call status.net a succes, you are living under a free rock, but nevertheless a rock.

Buddycloud and OneSocialWeb seems to be a bit ahead in term of vision. But they lack real implementation and community involvment.

I'm sure that we will have a real decentralized social network. It will be part the services offered by your email provider and, soon, we will take that for granted (just like we take email for granted and we will slowly consider normal for an email address to have support for XMPP).

But I'm also sure that this will not come from Diaspora. It was a great toy for freedom lovers. It teached us a lot of things. But it will fall with status.net and openid into the "never-reach-a-non-gnu-geek-audience" oblivion.

And if I'm not convinced by the long-term success of status.net, I've at least the satisfaction to make it useful now. There are lot of interesting discussions happening on it.

This is not even the case on Diaspora. Not enough people, discussions are mainly about Diaspora itself.

That's why I will close my Diaspora account soon. It is mainly a useless bookmark sitting in my browser.

Related stuffs:
http://ploum.net/post/building-your-web-identity
http://ploum.net/post/odd2011-en
17
10
UrieHl All Over's profile photoAn nunaki's profile photoThomas Wickham's profile photoLio Dricot's profile photo
20 comments
 
I share your thoughts on the clever use of xmpp. Google is really using this protocol everywhere and I wouldn't be surprised if it was behind their social network...
 
Je me permets de répondre en français parce que c'est bien connu, les français, et particulièrement les parigots, sont des sans-gênes indécrottables. :-)

Je me permets d'orienter la discussion sous un autre aspect que celui strictement technique: certes, on peut dire que Diaspora a fait sa sauce dans son coin, et dans le mauvais ordre.
Mais j'arguerais contre cela que si le réseau avait réellement pénétré, ça n'aurait pas empêché la communauté de se créer et les développements annexes de se poursuivre. Oui, ça aurait râlé. Oui, des flame-wars auraient été déclenchées, et oui les pauvres devs qui sont derrière ça auraient étés incapables de gérer la communauté.


Mais la question n'est pas là.

On a de nombreux exemples de projets mal designés, qui ont pourtant été à succès et qui ont connus de nombreux développements. De plus, Diaspora /aurait pu/ accepter des patchs qui l'aurait bonifié. On ne peut pas tout réussir d'un premier jet.

Donc éliminons la technique. Où est-ce que ça foire ? Toujours pareil j'ai envie de dire.
Pour moi, si les projets Diaspora, Status.net, KDE, et compagnie sont des échecs (plus ou moins partiels), ce n'est pour aucune autre raison que d'un manque de visibilité. Pour la même raison que BeOS est mort face à un concurrent qui ne lui arrivait pas à la cheville, je parle bien sur du détesté PC-Dos.

Faites du buzz, faites des vidéos virales, collez des affiches, sortez des applications mobiles, investissez tous les médias 01net, PC Inpact, Numérama, Ecrans.fr, le Monde, les Numériques... Autrement dit, réfléchissez, et mettez en place une campagne de com', une vraie, et je peux vous assurer que ces projets marcheront d'un coup d'un seul bien mieux.

Non Diaspora n'est pas mort. Médiatiquement, il n'a jamais existé. Il n'est même pas encore né.

A quand la naissance de Diaspora ?
 
Thomas > je ne suis pas tout à fait d'accord. Certes, c'est nécessaire, mais dans le cas de Diaspora:

1: il n'y a rien pour soutenir le buzz. Avant de faire de la com, il faut avoir un produit avec une valeur ajoutée quelconque. Diaspora n'en a pas.

2: Diaspora a été la cible de pas mal de buzz médiatique chez les geeks il y a quelques mois. Ils ont réussi à lever des fonds impressionnants, preuve que le besoin est là et que le projet était visible. Ils n'ont pas pu concrétiser leurs promesses, malgré l'importance des fonds levés.

Bref, l'échec de Diaspora est pour moi avant tout un manque de vision. Ils ont été capable de lever des fonds, de communiquer et de produire une belle interface web en AJAX. Ils n'ont juste pas été capable de produire un réseau social décentralisé, ce qui était le cœur de leur promesse.
 
Je suis de ceux qui pensent qu'on peut vendre n'importe quoi.

Le fait de pouvoir héberger chez soi son propre Diaspora c'est pas rien. Et pour ceux qui se méfient de Google, y'a quand même beaucoup plus de fonctionnalités qu'un Facebook.

Tu ne m'a pas contredit sur le fait que Diaspora n'est pas encore né sur le plan médiatique. Un geek n'est pas le coeur de cible de ce genre de produit, et sur des médias un peu moins geek, on n'a pas entendu parler de Diaspora. Pour moi ça veut tout dire.
 
Tout à fait d'accord avec toi +Lionel Dricot. Lorsque j'ai vu le début des développements de Diaspora, je me suis écrié « mais pourquoi ne construisent-ils pas quelque chose autour du pubsub de XMPP qui a déjà toutes les bonnes propriétés ? ».
 
Vu l'engouement au sujet de cette réflexion torchée d'un trait, je sens que je vais faire une traduction et publier ça sur mon blog. Bonne idée ça d'utiliser G+ comme brouillon de blog :-)
 
J'ai beaucoup de mal à voir de la logique dans le propos. Il n'existe pour l'instant qu'une seule alternative libre et décentralisée aux g+ et fb, c'est diaspora. Les features sont assez poussées pour une alpha, et le système est déjà bien fonctionnel.
Ce réseau n'a pas encore été lancé auprès du public, mais Les épisode "l'origine du monde" ainsi que l'épisode "nirvana" ont clairement démontré que ni g+ ni fb ne sont un lieu d'expression libre. Or ce genre de censure est impossible sur un outil décentralisé type diaspora.
Donc, plutôt que de dénigrer un outil de réseau social en naissance parce que xmpp saymieux ^^ je préfère applaudir l'excellent travail effectué par la petite communauté, une poignée d'une dizaine de gamins qui crée ce réseau génial.
Que faire ? Ré-inventer la roue avec un produit xmpp pur-jus qui sera en alpha dans 5 ans ?

Ceci dit, Diaspora a un énorme défaut : il est peu peuplé (60 000 comptes dont beaucoup sont inactifs)

Si seulement les communauté dont les valeurs sont l'égalité, la liberté, l'humanisme, les communauté éducatives, les communauté à forte valeur sociale pouvaient ouvrir les yeux sur ce magnifique outil et en faire une utilisation courante, internet ferait un grand pas en avant.

Diaspora ne vaut pas rien, il est inconnu, et lorsqu'on en parle, il est dénigré.
 
Lolo Grim > Je ne discute pas l'idéal de Diaspora, je discute son implémentation technique. L'énorme défaut que tu cites est, selon moi, justement dû à de grosses erreurs dans la gestion du projet. Le but d'un réseau social étant d'y avoir des contacts, si le seul défaut de Diaspora est qu'il n'y a personne dessus, et bien cela signifie l'échec total du projet. Et, pour le moment, entre conseiller Diaspora ou rien du tout, je préfère rien du tout, ce qui en dit long.
 
Tu as sûrement raison sur le coté technique, mais ça , c'est un truc de geek, donc je m'en fiche un peu. La mécanique derrière l'idée pourra évoluer, changer, repartir de zéro, et je ne m'en rendrai pas compte. Ce n'est qu'un outil dans l'outil. de la programmation, du codage, du développement, peu importe le nom correct.

Ce qui est important, c'est d'une par l'utilisabilité et d'autre part la "philosophie" du projet.
C'est libre ? oui
C'est censurable ? non
Chacun peut y utiliser l'identité de son choix ? Oui
Tout le monde y a accès ? oui
C'est centralisé ? non
Il y a une contre-partie quelconque ? Non
C'est fonctionnel ? oui

Le reste (protocoles, code, etc.) c'est un sujet d'informaticiens, et c'est quelque chose qui pourra sûrement changer totalement, en gardant le même groupe d'utilisateurs.

Je pense qu'il est temps de saisir le meilleur projet de l'heure actuelle et de le porter pour ses qualités en terme de respect de l'Homme.

Friendika n'est plus développé, movim semble totalement mort, diaspora évolue chaque semaine, doucement certes par rapport à g+, mais évolue dans le bon sens.
 
"C'est centralisé ? non

"

En théorie non. En pratique, as-tu un compte sur une autre instance ? Non, pourquoi : parce que techniquement et fonctionnellement, ça n'en vaut pas la peine. Parce que comme le protocole est pourri, personne ne veut jouer avec. Bref, c'est comme identi.ca, en pire.

Donc, c'est bien beau de se dire "ça ne peut pas être censuré". Dans que l'écosystème ne commence pas à croître, la décentralisation n'est qu'un vœu pieu. Et Diaspora a raté le coche.

Tes dires confirment bien ma critique: Diaspora a fait une belle interface web. Du coup, toi, tu te dis que c'est bon. Mais ils ont raté à fournir un véritable réseau social décentralisé. Tu le dis toi-même: il n'y a presque personne dessus et, pire, ce n'est en pratique pas vraiment décentralisé.
 
Je pense que tu n'as pas trop regardé. Il y a beaucoup de personnes sous diasp.org (ou j'ai un compte aussi) ou sur pod.geraspora.de qui a un gros succés en allemagne (50 pod sont bien utilisés au total). Un bon tiers de mes contacts sont sur divers pod. Dès que le projet sera déclaré en production, je pense que je créerai un pod sur mon serveur pro.

Mais pour une raison que ne comprends pas, tu veux que le projet soit mauvais pour une histoire de protocole. Tu as le droit de le penser. Je respecte ça. Je voulais juste apporter un point de vue plus positif.
 
Au temps pour moi, il existe quelques pods. Je ne veux pas que le projet soit mauvais. J'étais super fan au début. Je constate. Et ce n'est pas pour une histoire de protocole, c'est beaucoup plus profond que cela. Diaspora est exactement comme Status.net: un petit succès d'estime chez les geeks, mais en ratant complètement de comprendre ce qui a fait le succès de la version originale (Facebook ou Twitter) et en se fourvoyant complèment.

Le protocole est le cœur même d'un outil décentralisé. Dire que l'utilisateur s'en fout, c'est faux. L'utilisateur ne se rend pas compte de ce qui cloche mais il n'est pas sur diaspora, tout simplement.
 
Juste pour être complet, la question du xmpp (je ne sais pas ce que c'est de plus que du jabber et je m'en tape) a été mis en question là :
https://github.com/diaspora/diaspora/issues/1708

Mais je ne comprends pas du tout en quoi l'utilisateur lambda vient ou non après avoir lu le code pour savoir le protocole utilisé. Je pense que c'est plus simplement un problème de visibilité et de masse critique.
IE est toujours plus utilisé que les navigateurs modernes. Windows est plus utilisé que linux. twitter est plus utilisé que statusnet.
Chaque fois, c'est la grosse pub qui fonctionne alors que les second sont meilleurs.
 
Non, status.net est très loin d'être meilleur que Twitter. C'est là toute la subtilité. Il manque à Status.net l'armée d'experts en usabilité et les visionnaires qui foisonnent chez Twitter.

Diaspora souffre du même syndrome, je t'invite à lire :
https://linuxfr.org/users/ploum/journaux/pourquoi-la-d%C3%A9centralisation-fonctionne-mal-mais-est-in%C3%A9vitable-dans-les-r%C3%A9seaux-sociaux

Je suis d'accord que la pub a une importance considérable. Mais je crois que ça ne fait pas tout.
 
Quand Diaspora va passer en Beta et s'ouvrir au grand public sans restriction, c'est là qu'il ne faudra pas rater la campagne médiatique...
Un réseau social n'est rien s'il n'est pas connu et se restreint à un cercle de geek qui s'auto-congratulent en permanence...
Diaspora n'a pas la puissance financière de Google ou Facebook mais si il sait se positionner habilement (en mettant en avant ses avantages : décentralisé, liberté d'expression...) , il a sa chance.
Sinon, le monopole des réseaux sociaux restera trusté par quelques mastodontes dont le respect de l'utilisateur est le dernier de leur souci...
 
Bienvenidos los aportes de un Genio técnico como tu en Git: github.com/diaspora/diaspora
Es muy Fácil soltar la lengua y menospreciar el trabajo de los proyectos que empiezan sin soporte!
En lugar de tirar piedras comienza a construir con ellas! Demuestra que tu podrías hacer algo mejor!
Supongo que ya viste el código de plus! caso contrario; creo que estas comparando algo que conoces con algo que no conoces salud!
por cierto me interesaría ver el código de plus :) alguien sabe donde lo puedo encontrar?
 
Je ne vois pas l'empressement de déclarer mort Diaspora ou tout autre projet d'autonomie web, ni d'en faire un "succès". En fait, dans mes réseaux, Diaspora a un regain de popularité précisemment par l'arrivée de G+. On remarque qu'au contraire, les concepts de base n'étaient pas un échec, puisque copiés (aspects = cercles) et d'autres "expériences" ont lieu.

La vitesse de développement, le "buzz", le manque de fonctionalité... ça m'est égal. On progresse vers un but, et si c'était un échec total (selon quels critères ?), d'autres projets en tireront des leçons. Chaque petit pas nous mène plus loin.

Franchement déclarer qu'on va "fermer son compte" d'un truc qui en est à sa phase presqu'alpha... j'ai bien ri :)
 
there are a number of problems with this post:

firstly, XMPP is first and foremost a chat protocol, and is optimized as such. social networking has different demands than chat. there are implementations of diaspora that use XMPP (such as https://github.com/bnolan/diaspora-x ), so it's totally not a blocker. speaking of competing server implementations, checkout https://github.com/maxogden/monocles for diaspora written on couchdb!

secondly, diaspora did not "reinvent" any protocols-- they used two established protocols: salmon and webfinger. messages are in the standard activitystrea.ms.

thirdly, you need to develop the client first/alongside the server so that you know what sorts of realistic demands will be placed upon your server. that said, there is no "happy mixing" between the two in diaspora-- it is dead simple to build your own client. just check out https://github.com/diaspora/diaspora-client and https://github.com/diaspora/Diaspora-Client-Sample for sample implementations.

diaspora is still an alpha product, and treating it as finished and complaining about things like this as if they're fatal flaws only hurt the mission. the project is young, and if you have a good idea, it can change the course of the project! if you have issues, come talk to the guys over at the diaspora github-- there's a lot of people there, and i'm sure most complaints are 1) already being addressed, 2) in the roadmap, or 3) were decided against for good reason.