Quand la réglementation devient un but en soi.

Pour sa part avouable (non protectionniste), la réglementation des activités commerciales a pour but de protéger le consommateur individuel qui, à défaut, n'aurait ni l'information adéquate ni la possibilité de négocier véritablement: il faut donc standardiser pour que le marché traditionnel puisse fonctionner.

Le marché numérique, lui, ne souffre pas de ces défauts, il permet la transparence, et les offres ou demandes inhabituelles ne sont pas un problème, le tout sous un contrôle social bien plus efficace que les sanctions administratives: le feedback des clients et la réponse que lui donnent (ou non) les offrants.

Ce qu'il faut, c'est une clause déliant de la réglementation traditionnelle les activités qui passent au marché entièrement numérique...
Shared publiclyView activity