Il faut être deux pour faire la paix.

Un commentaire que j'ai laissé sur un blog dont j'ai du respect pour l'auteur:

Je nuancerais un chouïa cette belle symétrie renvoyant les adversaires dos à dos: la paix est par nature bilatérale, mais la guerre se déclenche unilatéralement... Tout particulièrement quand l'ONU (suivant des décisions antérieures sous l'empire de la SDN) a décidé de la création d'un Etat juif, qui fut refusée par les pays arabes alors même qu'Israël alors en avait accepté les frontières. Depuis lors, il y a bel et bien eu des "occasions manquées" dans lesquelles Israêl était prêt à la paix, mais quand y a-t-il eu un leader palestinien prêt à reconnaître et garantir (et pas seulement à titre transitoire!) l'existence d'Israêl?
Shared publicly