Typologie politique.

Laissé ce commentaire (en réponse à un autre):

Manifestement l’auteur entendait justement souligner le contraste entre libertariens et libéraux «moraux» comme Smith et Rawls. On peut même soutenir que le spectre libéral recouvre la totalité de l’axe droite-gauche, comme aussi le spectre étatiste:

–> Le spectre libéral comprend, de droite à gauche, les libertariens (anarcho-capitalistes), les libéraux de droite, les libéraux de gauche (p. ex. la deuxième gauche qu’incarnait un temps un Michel Rocard, ou certains courants de la Troisième Voie clinto-blairiste, ce qui ne constitue qu’un retour aux sources de la gauche pré-marxiste fondée sur l’auto-organisation) et les libertaires (anarchistes); comme il se doit, les extrêmes tendent par ailleurs à se diviser en chapelles…

–> Le spectre étatiste, dans le même sens, recouvre le fascisme, la droite étatiste (la plus grande partie de la droite française, bonapartiste, en Suisse des Furgler ou Delamuraz), la gauche gouvernementale (sociale-démocrate), le totalitarisme de gauche.

Qu’Avenir Suisse (qui n’est pas un groupuscule censé ne représenter que lui-même, comme pouvait l’être Trumpf Buur / L’Atout dans la même veine) s’assume libertarien est une nouveauté historique qui vaut d’être soulignée dans un pays aussi conservateur que la Suisse, de la même manière que la mue du parti agrarien en UDC blochérienne est une rupture quasi-révolutionnaire avec la tradition consensuelle qui avait fini par s’imposer à la culture politique suisse après les débuts fiévreux de 1848.
Shared publiclyView activity