Profile cover photo
Profile photo
AmputationDelEsprit Deviens qui tu es
90 followers
90 followers
About
AmputationDelEsprit's posts

Post has shared content
Quand N.#Hulot félicite #Royal pour ses actions en faveur du climat, ça laisse perplexe ...
"L’Initiative africaine pour les Ă©nergies renouvelables, lancĂ©e lors de la #COP21, devait ĂȘtre un projet exemplaire portĂ© par les Africains pour les Africains, permettant d’assurer l’accĂšs de tous Ă  l’électricitĂ© sur le continent tout en prĂ©servant le climat. Mais la Commission europĂ©enne et la France cherchent aujourd’hui Ă  s’approprier l’Initiative pour lui faire financer des projets Ă©nergĂ©tiques douteux, qui rĂ©pondent davantage aux intĂ©rĂȘts de leurs entreprises qu’aux besoins des populations. Responsables africains et sociĂ©tĂ© civile dĂ©noncent un passage en force.". ..ï»ż

Post has shared content
L'utilisation des animaux sauvages dans les cirques ne se fait jamais sans souffrance. Ces animaux passent leur vie attachĂ©s ou enfermĂ©s dans des cages de transport, une prison Ă  vie exposĂ©e au froid, au soleil ou dans les coulisses des spectacles oĂč ils sont forcĂ©s de divertir les spectateurs.

Il n'est pas dans la nature de l'animal de faire des numĂ©ros pour distraire et le public est encore loin de s'imaginer les techniques qui sont utilisĂ©es pour amener un animal Ă  exĂ©cuter un ordre demandĂ©. Les mĂ©thodes de "dressage" s'appuient non sur la douceur mais sur la brutalitĂ©, un rĂ©gime barbare de punitions physiques et psychologiques : ils peuvent ĂȘtre battus, fouettĂ©s, Ă©lectrocutĂ©s et mĂȘme privĂ©s de nourriture afin de les forcer Ă  obĂ©ir.

Les animaux ont des Ă©motions et ressentent la joie, la peur, la douleur et la tristesse. Leurs souffrances et leur privation de libertĂ© ne doivent pas ĂȘtre des moyens de rĂ©jouissance pour les spectateurs adultes et enfants.

De plus en plus de personnes se dressent contre l'utilisation d'animaux dans les cirques, et à ce jour, plus de 46 Maires de communes ont déjà refusé l'installation de tels spectacles dans leur ville. Nous souhaitons qu'Albi fasse partie de ces villes.

En France, 24 cirques n'utilisent plus d'animaux, Ă  l'image du cirque du soleil qui n'a aucun besoin d'exposer des animaux sauvages pour prĂ©senter un spectacle de qualitĂ©.ï»ż

Post has shared content
Dans une lettre ouverte à Anne Hidalgo, maire de Paris, dix éthologues, philosophes et scientifiques dénoncent les méthodes de dressage et de captivité dans les cirques.
Dans les cirques, les animaux sont dĂ©tenus en captivitĂ©, dressĂ©s de façon violente, comme l’attestent d’ailleurs les tĂ©moignages de dresseurs repentis, pour les forcer Ă  exĂ©cuter des actes Ă©thologiquement aberrants ou douloureux. De nombreux spĂ©cialistes du comportement ont observĂ© ces animaux. Leur constat est sans appel : les animaux se rĂ©fugient dans la folie pour Ă©chapper Ă  leur quotidien d’esclave.
En effet, les stĂ©rĂ©otypies (un mĂȘme mouvement rĂ©pĂ©tĂ© inlassablement), uniquement observĂ©es en situation de captivitĂ©, sont des marqueurs forts d’une trĂšs grande souffrance psychique chronique. Qui n’a jamais vu des Ă©lĂ©phants dans leur petit enclos se balancer de droite Ă  gauche continuellement ? Qui n’a pas observĂ© des fauves en cage tourner en rond sans cesse ? Les animaux dans les cirques prĂ©sentent indĂ©niablement des troubles du comportement. ....

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/08/23/non-aux-cirques-detenant-des-animaux_4986843_3232.html#uFmHOOABG2foxxcw.99ï»ż

Post has shared content
Marineland est plus prompt Ă  prĂ©senter ses nouveaux dauphins qu’à honorer la mĂ©moire de ceux qui sont morts dans ses bassins.
Tux le dauphin est donc lĂ  pour remplacer Eclair, et l’on peut supposer que le delphinarium de Malaga oĂč il serait nĂ© est le sinistre Selwo Marina delphinarium.
VĂ©rification faite, c’est en principe Ă  l’Oceanografic de Valence que Tux aurait vu le jour Ă  une date inconnue en 2011 et qu’il aurait Ă©tĂ© ensuite transfĂ©rĂ© Ă  Aquopolis Vilaseca l’annĂ©e mĂȘme de sa naissance, ce qui n’est pas possible.
Une fois encore, Parques Reunidos laisse flotter des zones d’ombre sur l’origine de ses dĂ©tenus


On notera aussi avec quelle facilitĂ© les dauphins nĂ©s captifs, non protĂ©gĂ©s par la CITES, peuvent ĂȘtre dĂ©placĂ©s d’un coin Ă  l’autre de l’Europe comme dans le bon vieux temps : il ne s’agit que de transferts de biens d’une succursale Ă  l’autre.

En Espagne, Parques Reunidos possÚde cinq établissements zoologiques ː le delphinarium Aquópolis Costa Dorada en Catalogne, les parcs Selwo Aventura et Selwo Marina en Andalousie et enfin les deux parcs zoologiques de Madrid, Faunia et le Zoo Aquarium de Madrid.

Le Marineland d’Antibes peut donc faire crever tout à l’aise ses dauphins au rythme qu’il veut.
Il y a aura toujours des petits jeunes pour les remplacer quelques annĂ©es, avant de cĂ©der la place Ă  d’autres. Le public des fans, en extase sur la page #facebook  du Marineland, n’y verra de toutes façons que du feu, abrutis qu’ils sont par la propagande du parc.
Qui se souvient encore de Silver et de sa soeur, la petite delphine Ona, malencontreusement dĂ©cĂ©dĂ©e Ă  Antibes en automne 2004 Ă  l’’ñge de sept ans ? Qui parle encore d’Eclair ou de Mila, tous morts dans la fleur de l’ñge ?
Les fans du #marineland  n’ont pas de mĂ©moire et ils ne pensent pas.

En attendant, voilĂ  notre jeune Tux sĂ©parĂ© de sa mĂšre Ă  l’ñge de 5 ans, qui se retrouve, comme GalĂ©o et tant d’autres, en milieu parfaitement inconnu.
Autour de lui, les trois anciennes capturés à Cuba et en Floride, Lotty, Sharky et Malou, avec les mùles nés-captifs Rocky, Dam, Néo, et Kai et les trÚs jeunes femelles Nala, Ania et Jo.
Une vie de merde qui sera en tous points semblables Ă  celle de ses prĂ©decesseurs, c’est Ă  dire brĂšve, contrainte et sinistre, mais encore extrĂȘmement rentable sur le plan commercial.Et le Marineland d’Antibes n’a pas d’autre logique.
#TuxleDauphin Â ï»ż

Post has shared content

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment

Post has shared content
"80% de la matiĂšre plastique qui est jetĂ©e sur la terre finit dans les ocĂ©ans oĂč elle est consommĂ©e par les animaux sauvages ou tourbillonne pendant des annĂ©es. Le fait que l’humanitĂ© qui est une espĂšce avec un cerveau plus petit que celui d'une baleine soit responsable d’une telle catastrophe est ironique et infiniment triste."ï»ż

Post has attachment
Wait while more posts are being loaded