Profile cover photo
Profile photo
Bertrand Estrangin
233 followers -
Embrace a new challenge & job as Art Advisor, merging a strong passion and a new activity to develop & promote Aboriginal Art here in Europe.
Embrace a new challenge & job as Art Advisor, merging a strong passion and a new activity to develop & promote Aboriginal Art here in Europe.

233 followers
About
Bertrand's posts

Post has attachment
Vue du ciel ou aux creux des dunes de sable du désert rouge, la terre Australienne est comme une immense empreinte dessinée par des milliers de générations d’Aborigènes.

Ils ont modifié le paysage par les feux du bush, par des graines de palmiers plantées dans des oasis propices. Sur des millénaires ils ont entretenu, célébré et cartographié la terre dans toutes les directions en suivant les pistes chantées.

Sur ces chemins, chaque bloc rocheux, chaque sinuosité fait sens et porte la mémoire de leur peuple. Elle est structurée par leurs histoires de la création connues comme le Temps du Rêve.

Les artistes Aborigènes d’Australie, gardiens de la Terre, sont de véritables vigies du territoire. Aujourd’hui ils continuent de chanter ces environnements et de partager leur mémoire millénaire à travers leurs peintures contemporaines. Chaque œuvre porte en elle l’empreinte de leur mythologie associée au Temps du Rêve, qu’ils transmettent par l’entremise de l’art aux jeunes générations.

Dans le cadre de l’exposition «Empreintes Eternelles», la galerie Aboriginal Sigature présente 30 peintures contemporaines d’art Aborigène d’Australie, dont certaines furent finalistes du NATSIAA award et exposées durant trois mois au Musée National de Darwin en 2016. Ces œuvres ont été réalisées par les 15 artistes principaux du centre d’art reputé de Tjungu Palya dans le désert du APY land, récupéré par les Aborigènes en 1981. Dans ces lieux éloignés de l’Australie figurent les plus grands artistes contemporains du pays.

http://www.aboriginalsignature.com/empreintes-eternelles-art-aborigene-aboriginal-art-tjungu-palya-2017
PhotoPhotoPhoto
25/01/2017
3 Photos - View album

Post has attachment
Introduction à l'art Aborigène d'Australie. Merci au magazine en ligne "Avenue Montaigne" pour leur reportage en live.

Post has attachment
Rencontre avec un géant de la parfumerie Française et Russe
Rare photo familiale avec Henri Brocard, parfumeur, à Moscou un peu avant 1900, dans un bureau de l'usine. Plaque de verre - Verascope. © Famille Brocard - Roure - Estrangin. Sur cette photo des archives familiales, tirée d'une plaque de verre d'un Verascop...

Post has attachment
**
Colloque où intervient Nicole Cherpitel dans le cadre de ses recherches partagées sur notre ancêtre Henri Brocard. J'aimerais attirer l'attention du public sur un document de référence, rédigée par Nicole Cherpitel et Olga Okouneva, au sujet des dernières r...

Post has attachment
Ces derniers jours une grande voix de l'art Aborigène vient de s'éteindre aux USA, avec la disparition du grand collectionneur Will Owen.
Au fil des années nous avions eu de multiples occasions d'échanger par correspondance. Nous partagions les mêmes passions pour certains artistes et un engagement réciproque dans l'animation de blogs dédiés à l'art Aborigène.
En 2007 il me proposait de participer au voyage organisé par Austrade pour les collectionneurs Américains... sans que je puisse concrétiser ce périple unique qui fut le dernier dans les communautés.
Lors de son dernier voyage en Europe l'été 2014 nous nous sommes malheureusement manqués, car j'étais à ce moment là en Australie à mon tour.

Will découvrit l'art Aborigène lors d'une exposition remarquable à New York autour de 1990, puis fit de nombreux voyages en Australie et à travers le monde à la recherche d'œuvres singulières qui interpellent. Son œil remarquable ne cédait jamais à la facilité et sa quête s'approfondissait chaque année sur le terrain de l'anthropologie à la rencontre de cette culture nomade unique au monde.

Son métier au sein de l'université lui donnait accès à des fonds singuliers et pointus dont se nourrissaient son érudition, ses analyses et son regard critique.

Son blog remarquable "Aboriginal Art & Culture : an american eye" constitue à travers le monde, un lieu de rencontre virtuel de référence comme ces grands salons de lecture du siècle des lumières.

C'est une grande tristesse de ne plus avoir la chance de lire ses billets, ni de l'entendre partager ses expériences et de vous encourager sur un chemin.

Will a porté haut la flamme de l'art Aborigène à travers les continents, devenant une référence dans son domaine, puisque son blog est aujourd'hui archivé pour la postérité dans le fond PANDORA de la National Gallery of Australia.

De la même façon sa collection privée d'Art Aborigène constituée avec son compagnon Harvey Wagner, de part son intérêt, a été cédée au Hood museum of Art aux USA.

Will Owen et Harvey Wagner signent ainsi le plus beau parcours de collectionneurs : découvreurs, témoins, et passeurs... pour l'éternité. Merci Will !

Post has attachment
Vers une galerie d'art Aborigène : Aboriginal Signature à Bruxelles
Peintures d'art Aborigène. Galerie Aboriginal Signature . Artiste : Ningura Napurulla. © With courtesy of Papunya Tula Artists. Le
blog "Sur les pas d'une collection" a été lancé il y a presque 10 ans.
Engagé depuis 2003 dans une collection d'art Aborigèn...

Post has attachment
Art Aborigène - Aboriginal art - Newsletter Septembre 2015.

A découvrir : la dernière newsletter de la galerie Aboriginal Signature • Brussels.

Au sommaire :
Dans les coulisses de l'exposition Papunya : Big Bang d'un mouvement d'art contemporain • Tour du monde des expos d'art Aborigène • Conjuguer la créativité entre cultures : La galerie choisit Pierre Frey et Marianne Timperman • Focus sur une œuvre d'art de Yinarupa Nangala •
http://www.aboriginalsignature.com/news-aboriginal-signature/2015/10/5/newsletter-septembre-2015-art-aborigne-aboriginal-art

Post has attachment
A DÉCOUVRIR EN LIGNE LA NEWSLETTER DE LA GALERIE - AOÛT 2015.
A découvrir en ligne • Newsletter Août 2015 • Galerie Aboriginal Signature • Art Aborigène.

Au sommaire : Les artistes finalistes du Telstra Award 2015 • Focus sur une œuvre de l'artiste Barbara Moore de Tjala • Conférence de l'aventurier François Giner • Invitation au vernissage de l'exposition "Papunya : Big Bang d'un mouvement d'art contemporain" • Concert de Didgeridoo à la galerie •

Pour lire la newsletter je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous :
http://bit.ly/1KnWn0V

Bonne rentrée à tous !
Photo

Post has attachment

Post has shared content
Une magnifique œuvre d'art Aborigène, de l'artiste Sylvia Ken de Tjala Arts, visible actuellement dans l'exposition "Paysages Aborigènes Abstraits du désert de l'APY land", jusqu'au 25 juillet à Bruxelles.
http://www.aboriginalsignature.com/paysages-aborignes-incarns-apy

Dans le billet ci-dessous je vous invite à un voyage au cœur de cette peinture Aborigène.
Immersion dans une toile d'art Aborigène magistrale de Tjala.
Dans le cadre de l'exposition "Paysages Aborigènes Abstraits du désert de l'APY land" - jusqu'au 25 juillet à Bruxelles - je vous invite à la découverte d'une toile remarquable de l'artiste Aborigène Sylvia Ken. http://www.aboriginalsignature.com/st…/sylvia-kanytjupai-ken

Itinéraire nomade
De trous en trous d'eau, symbolisés par les cercles concentriques, se dessinent étapes après étapes un parcours millénaire à travers le désert.
Les pistes chantées relient ces lieux de vie indispensables pour survivre dans ces espaces immenses et semi-arides. Elles prennent la forme de lignes perlées, avec des points juxtaposés, ondulant sous la chaleur.

Au Temps du rêve • Dreaming Time
Cette peinture Aborigène évoque le mythe du temps du rêve des Sept Sœurs. Elles cheminent à travers le désert suivies par un homme, et tentent de le précéder, sans chercher à entrer en relation avec lui.
Dans ces temps immémoriaux, les Septs Soeurs quittent la terre pour s'évader dans le ciel et former une constellation avec sept étoiles : Les Pléiades.
L'homme qui les suit dans le ciel formera la constellation d'Orion.
Ce mythe contient également des principes associés à la loi sociale Aborigène.

Palette chromatique délicate et multiplicité des signes
Sur la toile, latéralement aux pistes nomades suggérées par les lignes jaunes juxtaposées, se distingue un cheminement nomade de plus en plus bleuté. Celui-ci nous conduit peu à peu dans un autre espace de la peinture apparenté au ciel nocturne.
Les cercles concentriques évoquent sur le territoire les trous d'eau, mais également l'endroit où se trouve le feu, et les lieux de rassemblement propices à de multiples activités nomades.
Puis dans une autre partie de la peinture, bleutée, le même signe souligne alors des étoiles, dont les Sept Sœurs, dans une sorte de graphie différenciée en fonction de l'espace temps.

Vision cartographique du ciel et du territoire
Une œuvre comparable de l'artiste Sylvia Ken a été présentée en France par le musée d'Aquitaine en 2013 lors de leur remarquable exposition "Mémoire Vives : une histoire de l'art Aborigène".
Les commissaires eurent l'idée lumineuse de disposer cette peinture sur une estrade juste au dessus du sol pour suggérer la carte du territoire. En même temps ils disposaient un immense miroir au plafond pour inviter les visiteurs à changer leur vision du monde Aborigène et à appréhender la multiplicité des dimensions présentes dans les peintures des artistes Aborigènes.

A ne pas manquer jusqu'au 25 juillet à Bruxelles. Une rare exposition d'art Aborigène de haut niveau avec des artistes émergents et confirmés, dont certains n'ont jamais encore été présentés dans cette région de l'Europe.
http://www.aboriginalsignature.com/paysages-aborignes-incarns-apy
Photo
Wait while more posts are being loaded