Profile cover photo
Profile photo
elise “kira” dac
1,744 followers -
Résidente temporaire, je ne suis que de passage sur la Terre. )0(
Résidente temporaire, je ne suis que de passage sur la Terre. )0(

1,744 followers
About
elise's interests
View all
elise's posts

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment
Communiqué de presse d’L2141:

Le 16 mars, à l’Assemblée nationale, la création d’une commission d’enquête sur les abattoirs a été validée en Commission des affaires économiques. Cette commission d’enquête verra le jour à l’initiative du groupe Radical, républicain, démocrate et progressiste (RRDP), sous l’impulsion du député divers gauche Olivier Falorni. Le groupe RRDP fera usage de son droit de tirage, qui autorise chaque formation politique à créer une commission d’enquête par an.

L’action des élus fait suite à l’indignation provoquée par les enquêtes révélées par L214 dans les abattoirs d’Alès et du Vigan, et montrant des violences délibérées, des négligences graves ainsi que des dysfonctionnements entraînant de sévères souffrances animales. Elle aura pour but d’établir “un état des lieux précis de la situation, procéder à l’analyse de l’efficacité des moyens de contrôle des règles sanitaires et des conditions de mises à mort.”

La proposition d’Olivier Falorni fait le constat que “L214 mène régulièrement des enquêtes filmées montrant des vidéos choquantes sur les mises à mort d’animaux dans notre pays. Ces enquêtes prouvent malheureusement qu’il ne s’agirait pas de faits isolés. L’ensemble de ces éléments démontre l’urgence de la création d’une commission d’enquête parlementaire qui devra faire toute la lumière sur ces agissements et être force de propositions […]”

En février dernier, suite à la révélation des pratiques à l’abattoir du Vigan, L214 avait lancé une pétition adressée aux parlementaires demandant la création de cette commission. La pétition a recueilli le soutien de plus de 145 000 citoyens, et L214 a reçu copie de plus de 14 000 mails adressés aux députés.

Pour Brigitte Gothière, porte-parole de L214, “la création d’une commission d’enquête sur les pratiques des abattoirs et leur contrôle reflète l’inquiétude de nombreux citoyens et tient compte de leur indignation. Elle est aussi le signe que la condition des animaux, et notamment ceux tués par millions pour la consommation, commence enfin à trouver une attention dans la sphère politique.”

La validation de cette commission d’enquête survient le même jour que la publication des résultats par la Commission européenne d’un Eurobaromètre sur les attitudes des citoyens vis-à-vis du bien-être des animaux dits d’élevage. Conduite en novembre et décembre 2015, l’enquête révèle que :
► 98 % des Français considèrent le bien-être des animaux dits d’élevage comme important ou très important.
► 88% des Français estiment que le bien-être de ces animaux devrait être mieux protégé.
► 72% des Français souhaiteraient plus d’information sur la façon dont les animaux d’élevage sont traités.

http://www.vegactu.com/actualite/la-commission-denquete-sur-les-abattoirs-validee-a-lassemblee-nationale-22058/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Vegactu+7+novembre

Post has attachment
En Inde, des millions de veuves souffrent encore d’une discrimination et d’une exclusion importante. Leur famille et belle-famille les rejettent souvent, considérant qu’elle porte malheur ou pour récupérer leur part d’héritage. Beaucoup rejoignent donc les villes sacrées du pays, afin d’y terminer leur existence. Là, elles vivent dans des conditions précaires. Mais quelques militants se battent pour leur redonner une dignité.

http://www.rfi.fr/emission/20160403-inde-veuves-benares?ns_mchannel=fidelisation&ns_source=newsletter_rfi_fr_monde&ns_campaign=email&ns_linkname=emission&rfi_member_id=1106100141767&aef_campaign_ref=edition&aef_campaign_date=2016-04-03

Post has attachment
Une semaine après avoir repris Palmyre aux jihadistes du groupe Etat islamique, l'armée du régime de Damas a fait une découverte sinistre dans cette ville du désert syrien. Les soldats ont trouvé des dizaines de corps dans une fosse commune.

Sur les 42 cadavres découverts par l'armée syrienne, on a dénombré 24 civils, dont trois enfants, et 18 militaires. Pour l'armée, il s'agit là des dépouilles d'officiers et de leurs familles exécutés par l'organisation Etat islamique après son entrée dans Palmyre en mai 2015.

L'armée s’attendrait à découvrir d'autres charniers : l’Observatoire syrien des Droits de l’homme estime que le groupe EI aurait exécuté au moins 280 personnes pendant ses dix mois d’occupation de la cité antique.

Le groupe djihadiste a beau s'être retiré, les conséquences de sa présence sont toujours bien visibles. En plus de ces victimes civiles et militaires, la ville s’est vidée d’une large partie de ses 50 à 70 000 habitants. Lorsque l'EI était là, la ville n'en comptait déjà plus que 15 000. Et malgré la déroute des jihadistes, Palmyre reste désertée par la majorité de ses anciens occupants.

Selon Abdel Rahmane, le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), les habitants redoutent de possibles représailles de la part des soldats de Bachar el-Assad, mais aussi les mines disséminées un peu partout dans la ville par l’EI. Les jihadistes ont aussi détruit beaucoup de trésors archéologiques à Palmyre.




http://www.rfi.fr/moyen-orient/20160402-syrie-charnier-ei-decouvert-armee-palmyre-fosse-commune?ns_mchannel=fidelisation&ns_source=newsletter_rfi_fr_monde&ns_campaign=email&ns_linkname=editorial&rfi_member_id=1106100141767&aef_campaign_ref=article&aef_campaign_date=2016-04-03

Post has attachment

Post has attachment
Wait while more posts are being loaded