Profile cover photo
Profile photo
Thresors de cuisine
Patricia Moisan - CONSULTANTE EN PATRIMOINE ALIMENTAIRE -
Patricia Moisan - CONSULTANTE EN PATRIMOINE ALIMENTAIRE -
About
Posts

Post has attachment
Février 2018

Voici la lecture d'un texte qui date de 1804, intitulé " Les trois coups"

Post has attachment
Janvier Bonne année 2019
Photo

Post has attachment
Décembre 2018

Faisons un petit retour au milieu du XVIIIe siècle et voyons ce que l'on pouvait trouver comme denrées alimentaires pour la saison d'hiver .. Connaissons-nous toujours ces mêmes aliments?

Post has attachment
Septembre 2018

Voici la lecture d'un texte qui date des années 1840 ; dans la misère des quartiers pauvres de Paris, la misère exploite sans scrupules une autre misère.

Ce texte est intitulé : A l'azart de la fourchaite

Post has attachment
Août 2018 Proverbe ( XVIIe siècle)

En août et en vendanges, il n'y a festes et dimanches
Photo

Post has attachment
Juillet 2018
Conseils pour passer un bon été au XVIIe siècle

Post has attachment

Juin 2018 Parlons gourmandise


" En considérant le plaisir de la table sous tous ses rapports, j'ai vu, de bonne heure, qu'il y avait là-dessus quelque chose de mieux à faire que des livres de cuisine et qu'il y avait beaucoup à dire sur des fonctions si essentielles, si continues et qui influent, d'une manière si directe, sur la santé, sur le bonheur et même sur les affaires."
Propos du Professeur gastronome Brillat-Savarin en 1825 et qui dévoile également son point de vue sur les rôles stratégiques de la gourmandise, dans une interview.... Fiction
PM

Post has attachment
Mai 2018
Les gâteaux de mariage …à la fin du 19è siècle

Un fameux pâtissier français de ce temps-là expliquait ainsi :

« Les gâteaux de mariage sont peu connus et peu servis en France ni même dans aucune autre contrée du continent. C’est en Angleterre et en Amérique où il s’en fait le plus grand usage. Ceux qui ont habité ces pays connaissent l’importance que les familles mettent à exhiber dans les repas de noce un gâteau plus ou moins luxueux, selon leur fortune, selon le luxe qu’ils visent à déployer ; A New-York on sert souvent des gâteaux de mariage qui coûtent jusqu’à deux mille dollars.
L’ornementation des gâteaux de mariage varie : les plus gros sont généralement ornementés avec grand luxe de sujets, de bonbons fins et de fleurs ; les petits sont simplement ornés avec un vase, une coupe ou tout autre sujet en pastillage. L’ornement indispensable à tous, ce sont des fleurs en sucre blanc ou en pastillage, les fleurs d’orangers et surtout les feuilles argentées.
Les grands comme les petits gâteaux sont toujours cuits dans des moules en fer blanc plus larges que hauts, ayant un cylindre sur la partie centrale ; quand le gâteau est glacé et décoré, on le dresse sur un large plateau dont les bords sont cachés par des bandes de papier dentelé qui en font le tour. On garnit alors le cylindre avec un appui en bois masqué de papier blanc et sur celui-ci, on fixe le sujet ornemental."
Commenting is disabled for this post.

Post has attachment
Thresors de cuisine Juillet 2017

Dossier thématique
Les abricots
Commenting is disabled for this post.

Post has attachment
Thresors de cuisine Juillet 2017

Nouveauté littéraire
Photo
Commenting is disabled for this post.
Wait while more posts are being loaded