Profile cover photo
Profile photo
Louis Pierre Christophe MORIN
138 followers -
Performance systems designs
Performance systems designs

138 followers
About
Louis Pierre Christophe's posts

Post has attachment

Post has shared content
Une chronique inspirée par une surprenante interview proposée par Le Figaro sur son site à la suite d’une information révélée mardi par le Wall Street Journal. Des ingénieurs informatiques français d’une filiale de la société Bull ont aidé des militaires français pour former les services de renseignement lybiens à mettre l’Internet du pays sur écoute.

Dénommé « Eagle, » le pot aux roses a été découvert dans un immeuble de Tripoli auquel le Wall Street Journal a eu accès cette semaine et dont il publie des extraits les photos absolument confondantes d’une war room qui ferait rêver d’envie nombre de community managers.

Mais là où les community managers essaient de savoir si les français aiment telle ou telle marque de soda, et s’acharnent à poster de faux commentaires positifs sur les sites de critiques de films, les espions du web lybiens s’affairaient à recueillir les conversations de leurs opposants – conversations professionnelles, privées voire même amoureuses évidemment.

Cette forme d’espionnage est devenue à la mode au fur et à mesure que l’on a commencé à expliquer combien Internet était devenu un outil essentiel aux activistes de tout bord désireux de fomenter des révolutions partout dans le monde.

Ce que l’on découvre est éclairant sur la réalité de notre anonymat sur Internet.

De la même façon que les émeutes anglaises ont fait comprendre que les prétendues communications cryptées de BlackBerry Messenger étaient parfaitement accessibles aux forces de l’ordre, on apprend que la société française était capable de décrypter les communications envoyées par Skype – pourtant réputées plus sures, de censurer leurs vidéos youtube, de repérer les serveurs proxys intermédiaires qu’ils utilisaient pour accéder aux sites étrangers en contournant la censure de leur pays.

Les français n’étaient naturellement pas les seuls à fournir des moyens d’espionnage au colonel, la Chine et les Etats-Unis sont également cités par le Wall Street Journal, mais sur quelles bases juridiques les autorités françaises ont ainsi autorisé l’exportation de ces outils.

C’est le sujet d’une question parlementaire du député socialiste Christian Paul qui affirme qu’elles devraient « à l’évidence être soumise au contrôle et à l’autorisation des autorités françaises, car ils sont assimilables à des armes technologiques ».

Contrairement à l’image qui est traditionnellement véhiculée par les médias, Internet et les nouvelles technologies ne sont pas forcément un instrument de libération, ni de démocratie. Ils ont déjà été utilisés à de nombreuses reprises pour faciliter la répression contre des populations civiles. Comme le dit Evgeny Morozov, les bases de données du web sont bien plus efficaces que les officiers de la Stasi. Commercialement, elles permettent de faire de la publicité ciblée auprès des internautes. Politiquement, elles assurent une meilleure connaissance des citoyens, permettent de les identifier, de les contraindre, voire de les manipuler – imaginez qu’on commence à leur envoyer des informations qui correspondent précisément à ce qui les feraient changer d’avis au regard des données qu’on possède sur eux.

Théorie du complot ? Exagération ?

Certes la question mérite d’être posée, mais cette affaire lybienne arrive justement au moment où est publié « Sarko m’a tuer, » et où l’on affirme sans sourciller que « les services secrets ont espionné un journaliste du Monde. »

Et ce n’est pas moi qui le dit, c’est le journal Le Monde qui affirme que les conversations téléphoniques de ses journalistes ont été surveillées afin de pouvoir identifier et punir quelques uns de leurs informateurs.

Mais aucun rapport, juste une fameuse bande de paranoïaques sans doute.

Post has attachment

Post has attachment
Je vous laisse découvrir la page facebook du dernier court-métrage Franco-Marocain co-produit par The Makers Entertainment.

Post has attachment
C'est bientôt la rentrée, la fin de l'été mais c'est aussi le début d'une première collaboration numérique avec +Kevin Martin-Spelle créateur de www.blognaute.com un blog universitaire voué à l'analyse et au partage "d'expériences", qui suit doucement sa progression au coeur du web.

Ce sera l'occasion d'écrire seul, ou en duo et de partager nos veilles respectives sur les phénomènes sociaux-numériques, les nouvelles technologies, le business, le marketing, une rubrique sur la philosophie étudiante et même quelques editos politiques.

Ce seront ainsi nos mémoires vives d'étudiants, à découvrir dès le 1 Septembre 2011.
Photo

Post has shared content
The public Google Peace Circle Project, are you in ?
Plus For Peace, the public Google Peace Circle Project

At the last Google Plus Meetup, it was +Ben Parr who said that it is the Google Plus users who will be the ones who will define what Google Plus is all about. So let Google Plus be about spreading the message of peace, independent of what religion or creed you belong to. So I would like to start a public circle project to get a list of Google Plussers who stand for peace. Now that includes both people who post great ideas on promoting peace, but also people who stand for peace and want to follow people who are all about promoting peace. If you want to make Google Plus a Social network that promotes peace, then join this list. This is a list for common people, not necessarily famous people.

If you want to be in this circle, and/or recommend someone, please leave your comment here, re-share or plusone the comment, and I will add your profile to http://www.googlepeacecircle.org. And also, add to your profile that you are a member of this peace circle to show your solidarity for G+ for peace by adding the following:

"*I am a member of the Google Peace Circle*. To show your solidarity for peace on Google Plus, join the peace circle by going to plusforpeace.org and add your name with a plus one"

<fill in your own list of whom you recommend others should add>
"

The www.plusforpeace.org will point back to this comment, but give it about a couple of hours for it to really work, because I have to post this message first.

To see who is all on the list, you can go to googlepeacecircle.org.

I am seeding the list with three great people that I know stand for peace, +Muhammad Yunus whom I just discovered this Morning, +Ryan Schultz who has posted a lot of things that have inspired me, and +Natalie Villalobos whom I had the pleasure to receive a tour of the meditation facilities at the Google offices when I was in one of her hangouts.

+Lucas Johnson is also getting on this list, he was one of the first to jump on the bandwagon and join me on our first online meditation hangout.

Let G+ to be about spreading peace, about connecting in a more meaningful way with others, and about spreading knowledge. The more we are all connected, the less likely it is that we will be likely to hate each other. Google Plus is the first social network that is really capable of that level of connections.

So please, help me find all the Google Plussers for peace, let's get this public circle going.

Question à propos de Google+

Quelqu'un sait comment fonctionne le moteur de recherche des déclics (sparks) dans Google + ?

Post has attachment
Open Data : faire le point sur l'ouverture des données publiques

Post has attachment

Post has attachment
Un long dossier à parcourir sur les citoyens et leur police..
A méditer et à faire suivre dans vos cercles politiques.
Wait while more posts are being loaded