Profile cover photo
Profile photo
Bernard Lutun
About
Posts

Post has attachment
C'est la cirque d'été de l'architecte allemand Hittorff, construit sur les Champs-Elysées et non le cirque d'hiver qui subsiste seul (Bouglione).
Add a comment...

Post has attachment
(réponse à Chantal dans son message du 26 septembre 2017).

L' obligation des campagnes dans la Marine concernait depuis Colbert les jeunes gens employés au service de la marine marchande ou qui y étaient destinés. Ils étaient inscrits maritimes (classés). L'obligation s'est étendue à plusieurs professions ouvrières du bois sur les côtes, mais jamais aux professions du fer. L'inscription des ouvriers a pris fin en 1868.

Le service de l'artillerie de la Marine a longtemps été handicapé par l'incapacité des officiers de marine. En 1786 deux corps militaires, l'un de chefs de pièce et servants principaux et l'autre d'officiers tirés au départ de l'artillerie de France, qui était excellente, sont créés pour remplir le service. Les spécialistes en sont donc tirés, les simples servants étant des matelots des Classes affectés à l'artillerie pour la campagne ou pour le combat seulement.

Ces deux corps sont militaires et composés d'officiers de carrière spécialistes et d'engagés. Le préjugé invétéré des officiers de marine contre l'engagement a retardé longtemps une organisation nécessaire qui subsiste pour l'essentiel jusqu'en 1900 et 1909. L'arme de l'artillerie de la Marine (et donc les détachements sur les bords et aux colonies) est alors séparée du service à terre, c'est-à-dire des arsenaux en 1909. Pourtant, dès la Restauration, les officiers de marine ont repris la direction du service de l'artillerie à bord, les officiers d'artillerie de la Marine l'ayant à terre. L'arme est encore coupée en deux en 1909, l'Armée formant des régiments à elle à côté de la partie des troupes rendues à la Marine. Le service par détachements de l'Armée à la Marine, pratiqué de 1900 à 1909, a donc paru impossible.

A l'époque que vous indiquez, le canonnier est engagé, sa batterie doit être plutôt un bataillon de rattachement et l'hôpital maritime de Nouméa le seul hôpital où il pouvait être accueilli. J'ai étudié ces questions dans ma thèse intitulée : "Une autre Marine (1756-1789). Réforme d'une institution" et que je peux fournir.
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded