Profile cover photo
Profile photo
Nom par défaut
2 followers
2 followers
About
Posts

Post has attachment
SCABAL

Le tailleur de James Bond à Genève

Un magasin tout neuf s’ouvre sur le Quai des Bergues. Plus de 200 m2 de surface. De la confection homme exclusivement, d’une très haute qualité.

Les esthètes en matière de beaux tissus et de couture masculine connaissent déjà l’acronyme Scabal.

Son histoire vaut un détour. En 1938, Otto Herz fonde à Bruxelles la Société Commerciale Anglo, Belgo, Allemande, Luxembourgeoise. Son objectif, réaliser des tissus d’une très grande exigence à partir de laines de premier choix et cela grâce à des ouvriers très qualifiés et des métiers à tisser performants. Les dimensions modestes de l’entreprise, qui compte cinq collaborateurs, ne l’empêchent pas de s’imposer rapidement dans le monde de la haute couture. Les grandes marques viennent s’y approvisionner. L’acquisition d’une usine de tissage en Grande-Bretagne, à Huddersfield dans le Yorkshire, permet à la maison d’honorer l’afflux des commandes et de diversifier son offre, notamment avec les tissus superfins (super 100’s, super 120’s et super 250’s en fonction du nombre de fils) dont elle devient leader mondial.

En 1974, Scabal se tourne vers la confection. La maison compte alors des centaines de collaborateurs en Grande-Bretagne, Italie et Allemagne et deux magasins à Bruxelles et à Londres, le succès est au rendez-vous. Pierce Brosnan alias James Bond, Barack Obama, Robert de Niro, Tom Cruise et bien d’autres personnalités, qui soignent leur apparence et leur image, viennent y choisir leur garde-robe. Le nom de Scabal, qui est déjà une référence, se renforce grâce à l’acquisition d’une usine de confection, Tailor Hoff, à Sarrebruck. Dorénavant, la marque propose des costumes sur-mesure (demi-mesure et grande- mesure). Produits d’une synthèse subtile entre des opérations automatisées et le savoir-faire et la main d’artisans couturiers, les pièces d’habillement qui sortent des ateliers sont d’une facture exceptionnelle, tant au niveau des tissus, de la coupe, du montage que des finitions. Leur renommée est telle qu’ils s’implantent dans les magasins d’habillement dans soixante-cinq pays, dont la Suisse. A Genève, un professionnel de la branche, Eric Becker, les remarque et s’enthousiasme.

Mais Scabal n’était pas prêt à ouvrir un magasin dans la cité de Calvin. Qu’à cela ne tienne, en 2011, Eric Becker et son associé Olivier Beti décident d’ouvrir la boutique, « Be for you », rue du Conseil Genéral, un écrin dédié presque exclusivement à Scabal. Entre temps, la marque a ouvert des enseignes à Bruxelles, Pékin et totalement rénové ses boutiques de Londres et Paris. Scabal a continué à étoffer la gamme de ses produits tout en gardant l’esprit traditionnel qui l’anime depuis toujours. De fil en aiguille, leur proposition d’ouvrir une enseigne Scabal à Genève est approuvée tout en gardant la liberté de pouvoir commander des modèles spécifiquement réalisés pour ce magasin. « Depuis plus de vingt-ans, explique Eric Becker, j’ai observé les goûts des Genevois et des personnes qui séjournent dans notre ville. Les tendances ne sont pas les mêmes qu’à Pékin, Londres ou Bruxelles. Je peux donc choisir les tissus, coloris, formes et finitions selon mes intuitions. A l’écoute de mes clients, je suis capable de leur offrir ce qu’ils cherchent et ne trouvent pas ailleurs. De plus, les ateliers ont la capacité de réaliser ces différentes collections ainsi que les costumes, vestes et pantalons sur-mesure, un service tout à fait hors du commun. Nous avons créé, en quelque sorte, un « Scabal Geneva » qui est de surcroît particulièrement bien placé sur le célèbre Quai des Bergues.
Photo
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded