Profile cover photo
Profile photo
christophe leguevaques
148 followers -
Christophe Lèguevaques (né en 2 décembre 1968) est un avocat français du Barreau de Paris, qui exerce en droit des affaires, droit des collectivités et des droit des risques collectifs. Il est le fondateur du cabinet CLE réseau d’avocats depuis 1999, présent à Paris, Toulouse et Marseille. Il a également développé des liens avec l’Inde en créant un INDIAN DESK..
Christophe Lèguevaques (né en 2 décembre 1968) est un avocat français du Barreau de Paris, qui exerce en droit des affaires, droit des collectivités et des droit des risques collectifs. Il est le fondateur du cabinet CLE réseau d’avocats depuis 1999, présent à Paris, Toulouse et Marseille. Il a également développé des liens avec l’Inde en créant un INDIAN DESK..

148 followers
About
christophe's interests
View all
christophe's posts

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment
Clôture des inscriptions
Action collective #1 STOP @Annee_Lombarde
http://www.mysmartcab.fr
#credit #immobilier #banque #legaltech


ET SI VOTRE BANQUIER VOUS DEVAIT DE L’ARGENT ?


La pratique de l'ANNEE LOMBARDE (360 jours au lieu de 365) est strictement interdite en France et sévèrement sanctionnée.

Pour un prêt immobilier souscrit en novembre 2013 pour un capital emprunté de 200.000 € à 3,5 % (hors assurance) sur 240 mois, l’économie d’intérêts à payer peut-être supérieure à 80.000 € ! (le taux d'intérêt légal était de 0,04 % en 2013).

Et vous, cela change quoi ?

Regardez ce tableau et comparez le avec votre taux contractuel…

Tableau de l'évolution
du taux de l'intérêt légal en France:
Période Taux légal
2010 0,65%
2011 0,38%
2012 0,71%
2013 0,04%
2014 0,04%
2015 0,96%
2016 1,01%

Pour en savoir plus
www.mySMARTcab.fr


Photo

Post has attachment

Pour comprendre les enjeux du procès AZF, voici quelques sources documentaires que je partage pour détruire les rumeurs, les thèses confusionnistes et les récits conspirationnistes (sans parler des histoires tirés par les cheveux).

La réalité est plus triviale : pour maximiser les profits, un groupe industriel a fait des économies sur la sécurité. Mal formé, les sous traités ont oublié que le DCCNa et l'ammonitrate ne devaient surtout pas se rencontrer dans une atmosphère gorgée d'eau. L'accident industriel est arrivé le 21 septembre 2001. Plus de 30 morts, des milliers de blessés. Toulouse se souvient encore.

Post has attachment
Et si… votre banque vous devait de l'argent ?

La pratique de l'ANNEE LOMBARDE (360 jours au lieu de 365) est strictement interdite en France et sévèrement sanctionnée.

Pour un prêt immobilier souscrit en novembre 2013 pour un capital emprunté de 200.000 € à 3.4 % (hors assurance) sur 240 mois, l’économie d’intérêts à payer peut-être supérieure à 75.000 € ! (le taux d'intérêt légal était de 0,04% en 2013).

Pour calculer le montant de votre économie potentielle,
utilisez la CALCULATRICE mise GRATUITEMENT à votre disposition.

Vous pouvez également vérifier GRATUITEMENT
si votre prêt immobilier est concerné sur

www.mySMARTcab.fr

Le reportage de FR3 commence à 1'45"

Post has attachment

#megafichier #decret #halloween #TES
Dépôt du mémoire introductif
RECOURS POUR EXCES DE POUVOIR
devant le Conseil d'Etat

pour en savoir plus et ou rejoindre l'action

www.mySMARTcab.fr

Post has attachment
Et si. Votre banque vous devait de l'argent ?
Avec mySMARTcab.fr faites valoir vos droits.
La pratique de l'ANNEE LOMBARDE (360 jours au lieu de 365) est strictement interdite en France et sévèrement sanctionnée.
Pour un prêt immobilier souscrit en novembre 2011 pour un capital emprunté de 200.000 € à 4 % (hors assurance) sur 240 mois, l’économie d’intérêts à payer peut-être supérieure à 80.000 € ! (le taux d'intérêt légal était de 0,39% en 2011).
Et vous, cela change quoi ?
Regardez ce tableau et comparez le avec votre taux contractuel…
Tableau de l'évolution du taux de l'intérêt légal en France:
Période           Taux légal
2010               0,65%
2011               0,38%
2012               0,71%
2013               0,04%
2014               0,04%

Pour calculer le montant de votre économie potentielle, utilisez la CALCULATRICE mise GRATUITEMENT à votre disposition.
Vous pouvez également vérifier GRATUITEMENT si votre prêt immobilier est concerné sur
www.mySMARTcab.fr
N’oubliez pas de liker et de partager pour que le maximum de personnes soient informées.
Vous êtes plus d’un million d’emprunteurs concernés par cette situation paradoxale : les banques ont volontairement profité de cette erreur depuis des années et refusent d’en supporter les conséquences.
L’UNION FAIT LA FORCE : en rejoignant l’action collective, vous ne serez plus seuls isolés et juridiquement démunis face à votre banquier.
Ensemble, vous serez nombreux, vous pouvez devenir une force et vous serez accompagnés et conseillés pour comprendre le langage technique utilisé pour mieux cacher ces intérêts que je ne saurais voir.
 

Post has attachment
@Annee_lombarde: présentation de l'action collective mySMARTcab par Me Alexandre SALVIGNOL ( #Montpellier #Occitanie #Banque )
 

Post has attachment
Ouverture d’une action collective citoyenne contre le décret TES.
60 millions de suspects, et moi, émois
 
Le  décret n° 2016-1460 du 28 octobre 2016 autorisant la création d’un traitement de données à caractère personnel relative aux passeports et aux cartes nationales d’identité a créé un méga-fichier réunissant des informations personnelles sensibles et des données biométriques.
 
Après les inquiétudes formulées par les acteurs du numérique et malgré les vagues promesses exprimées par le Ministère de l’Intérieur, la création de ce « fichier Halloween » remet en cause les libertés des citoyens en les transformant en suspects.
 
Fort de l’émois suscité, il a été décidé d’initier une action collective ouverte à tous les citoyens soucieux de la défense des libertés publiques et ne souhaitant pas la création d’un méga-fichier.
 
Afin d’éviter toute récupération politicienne par un groupe ou par un candidat, elle est expressément réservée aux citoyens personnes physiques. Rien n’empêche les associations, syndicats, partis, collectifs, fondations et autres personnes morales d’agir conjointement et parallèlement à la présente action citoyenne à condition qu’elles démontrent et qualité et intérêt à agir.
 
Les deux premiers requérants sont
 
·         Monsieur Louis-Georges TIN,
·         Monsieur Didier BONIN.
 
Si le premier est une personnalité éminente parmi les combattants des droits de l’homme, le second est un « simple » citoyen qui entend ne pas être considéré comme un suspect permanent.
 
BON A SAVOIR
 
Le recours pour excès de pouvoir (REP pour les intimes) se définit comme un « recours contentieux tendant à l’annulation d’une décision administrative et fondé sur la violation par cette décision d’une règle de droit ». Le REP est une création jurisprudentielle du Conseil d’Etat qui a souhaité soumettre les actes de l’administration au principe de légalité.  Le REP est un élément déterminant de l’Etat de droit car il permet à tout citoyen de contester une décision administrative et d’opposer à l’autorité administrative l’autorité supérieure issue la Constitution, des traités internationaux ou européens et de la Loi. Classiquement, un REP repose sur quatre types de moyens. Deux catégories de moyens relèvent de ce que l’on appelle la légalité externe de la décision :
–                    l’incompétence (l’auteur de la décision n’avait pas compétence pour la prendre) ;
–                    le vice de forme ou de procédure (une formalité importante a été omise ou la procédure n’a pas été suivie).
                                               Les deux autres catégories relèvent de la légalité interne de la décision :
–                    la violation de la loi (l’administration, sous différentes formes, a pu ne pas respecter le texte de loi
                                               applicable),
–                    le détournement de pouvoir ou de procédure (l’administration a utilisé un pouvoir ou une procédure
                                               dont elle ne disposait pas pour prendre la décision contestée).
 
L’objectif final est d’obtenir l’annulation du Décret car il est contraire aux textes européens en matière des fichiers de données sensibles et contrevient au principe de « spécialité » de tels fichiers qui ne peuvent pas servir tout à la fois à l’authentification des données et d’identification du porteur.
Wait while more posts are being loaded