Profile cover photo
Profile photo
gilles gauthier
31 followers
31 followers
About
Posts

Post has attachment
Me voilà reparti à travers les grandes plaines et superbes paysages de l’ouest américain pour suivre ce qui reste de la tribu de Little Wolf. Ils partent rejoindre le plus grand rassemblement d’indiens en vu d’une grande bataille.

Une fois encore Jim Fergus se sert de la rédaction de journaux intimes pour nous raconter cette histoire. Cette fois, ce sera un trio de rédactrices tout d’abord les jumelles Margaret et Susan Kelly, rescapées du massacre de « mille femmes blanches » et de Molly McGill faisant partie du nouveau contingent de femmes participant au programme F.B.I..
Les anciennes vont se préparer à venger leurs enfants et amis disparus lors du premier tome. Les nouvelles vont embrasser la cause et soutenir leur nouveau peuple. Ne jamais mettre des mères en colère, les tuniques bleues vont s’en rendre compte.

A partir de certains faits réels, Jim Fergus grâce à ses recherches et sa documentation nous fait vivre de l’intérieur les préparatifs et la bataille de Rosebud Creek. Comment les différentes tribus indiennes vont se fédérer autour de Sitting Bull pour défendre leur territoire et leur honneur et infliger une défaite à l’armée américaine.

En ayant enchainé « Mille femmes blanches » et « La vengeance des mères » j’ai trouvé certains passages répétitifs. Cela ne doit pas être gênant si vous lu bien avant le premier tome. Jim Fergus est un bon conteur et le roman est plaisant à lire, on se laisse embarquer dans cette nouvelle aventure.
Il parait qu’un tome 3 est prévu et bien je repartirai avec joie pour connaitre la fin de cette histoire et voir ce que sont devenues ces héroïnes si courageuses. #lecture
http://www.babelio.com/livres/Fergus-La-Vengeance-des-meres/862325
Add a comment...

Post has attachment
Les différents articles et l'entretien de Jim Fergus avec les lecteurs de Babelio m'ont donné envie de lire son nouveau roman. Avant de commencer « La vengeance des mères », je me suis procuré « Mille femmes blanches » pour ne rien rater du déroulement.

Jim Fergus, nous narre la conquête de l'ouest par les blancs catholiques au détriment des peuples originels de ce territoire. Il nous fait suivre la vie de femmes volontaires au programme gouvernementale F.B.I. (Femmes Blanches pour Indiens) par l'intermédiaire du journal de May Dodd.

Elles vont découvrir et adhérer, non sans difficultés, à la philosophie de la vie cheyenne. Mode de vie faisant un bien fou dans notre mode individualiste. Cette aventure démontre aussi que si l'on essayait de comprendre les autres au lieu d'imposer notre modèle beaucoup de catastrophes seraient évitées.

Tellement pris par l'histoire et me doutant un peu de la fin, je me suis surpris à ralentir ma lecture pour retarder le moment fatidique.

Encore un roman, où des femmes sont les moteurs d'un changement. Un très bon moment de lecture, enrichissant. J'ai tout de suite commencé « la vengeance des mères » pour rester en compagnie des cheyennes de Little Wolf. #lecture
http://www.babelio.com/livres/Fergus-Mille-Femmes-blanches--Les-Carnets-de-May-Dodd/16951
Add a comment...

Post has attachment
En montant en haut du Rockefeller building, nous passons devant la photo mondialement connue de ces ouvriers déjeunant sur une poutre métallique. J’ai eu à la fois un sentiment de peur et d’envie mais surtout du respect pour ces hommes défiant l’altitude pour construire ces bâtiments gigantesques.

Le roman de Michel Moutot grâce à un travail important de recherches historiques et architecturales m’a permis d’en savoir un peu plus sur les ironworker.
J’ai aimé ressentir la fierté des indiens Mohawks qui génération après génération construisent ces ponts et buildings en faisant partie des hommes qui bâtissent l’Amérique.
J’ai été impressionné par l’empressement qu’ils ont déployé pour se porter volontaire et tenter, en découpant des tonnes de poutres, de sauver quelques vies après le 11 septembre.

Michel Moutot a écrit un docu-roman historique plaisant à lire mettant en valeur ces ouvriers de l’acier fier de leur métier et de leur place dans la société. #lecture
http://www.babelio.com/livres/Moutot-Ciel-dacier/675053
Add a comment...

Post has attachment
En partant d'un fait réel, l'incendie du Bazard de la Charité en 1897 que je ne connaissais pas, Gaëlle Nohant nous raconte l'histoire de femmes du 19ème siècle.
Ces femmes prises dans les carcans de cette société patriarcale et répondant aux codes de cette aristocratie qui voit son pouvoir diminuée.
Certaines sortent du lot et s'émancipent de cette vie toute tracée. La duchesse d'Alençon va être le dénominateur commun du début d'une amitié impossible.

Le roman se situe au moment du déclin de l'aristocratie au profit de la bourgeoisie et de la période du progrès social et économique avec l'arrivée de l'électricité, du gaz, du cinématographe et des expositions universelles.
Gaëlle Nohant nous décrit de manière bien documentée la société de la fin du 19ème siècle. Elle nous raconte la vie des nantis et du peuple et surtout le parcours de Violaine de Raezal et de Constance d'Estingel dans leur combat pour plus de liberté et leur souhait d'améliorer leur condition féminine.
Peut être un peu trop romanesque pour moi mais une lecture agréable et instructive. #lecture
http://www.babelio.com/livres/Nohant-La-part-des-flammes/657910
Add a comment...

Post has attachment
J’aime beaucoup la bande dessinée et j’attends avec envie la sortie des nouveaux albums des séries que je suis et retrouver les personnages de ces histoires.
Mon libraire m’a proposé le roman de Marie-Sabine Roger en disant que cela devrait me plaire.
Effectivement, j’ai apprécié partager la vie d’un artiste du 9ème art. Suivre le cheminement de la création d’un album, la place prise par les personnages de la BD dans la vie intime de leur auteur.

L’écriture de Marie-Sabine Roger fait que je me suis attaché à tous les acteurs réels ou fictifs de ce roman. Lorsque j’ouvrirai ma prochaine BD, je penserai à Merlin et à l’investissement des créateurs de cet album.
En tout cas j’ai refermé ce roman heureux de l’avoir lu mais avec plein de questions en suspend comme dans une BD en plusieurs tomes :
-    Comment se passe l’histoire d’amour entre l’oncle Albert et Edmée ?
-    Monsieur Bombala a-t-il remis l’eau chaude ?
-    Jim Oregon arrive t’il à avoir une vie de couple ?
-    Prune a-t-elle fini ses travaux et son potager est-il luxuriant ? #lecture  
Add a comment...

Post has attachment
Voilà quelques jours que j’ai terminé « La route étroite vers le nord lointain ». Le souvenir des descriptions des sévices subit par les prisonniers se sont estompés et le malaise qui va avec.
Voilà un roman sur un épisode de la seconde guerre mondiale que je ne connaissais pas. Comment des hommes ont été réduits à l’esclavage pour satisfaire le désir de l’empereur du Japon : la construction de la « Voie ferrée de la mort ».
La description détaillée, de Richard Flanagan, des conditions de vie de ces soldats australiens est révoltante. Mais il nous dresse le portrait d’hommes à la résistance et la solidarité exemplaire pour demeurer en vie malgré la maltraitance, la maladie, les brimades et la famine.

Ce n’est pas contrairement à ce que laisse suggérer la couverture, une romance. Mais plutôt une histoire sur les tourments et la force que donne une passion.

La fin du roman décrit la vie des soldats de tous camps une fois la guerre terminée : comment retrouver une vie normale, comment ne pas sombrer, comment retrouver des relations simples avec un entourage qui n’a pas connu l’atrocité. Une seconde partie de vie encore pleine de galère et d’incompréhension.
Voilà un roman très bien écrit qui ne laisse pas indifférent. #lecture  
Add a comment...

Post has attachment
Nous sommes convaincus que la réduction de nos déchets est importante pour l’avenir de la planète.

Nous avons déjà commencé certains changements.
L’expérience de la « famille presque zéro déchet » nous a donné de nombreuses pistes et idées pour continuer ce cheminement. Les chapitres abordent les différents secteurs grands pourvoyeurs de déchets : courses, cuisine, hygiène, cosmétiques, enfants, maison et offrent des alternatives, recettes testées et approuvées par les auteurs.

Ce guide ne peut être qu’utile à tous. Le style n’est jamais barbant et moralisateur. Les sujets sont souvent traités avec humour et les illustrations rendent la lecture agréable.
A lire, si vous avez envie de vous lancer dans la cure d’amaigrissement de votre poubelle. #lecture  
Add a comment...

Post has attachment
Un siècle d’histoire familiale. Alex George nous raconte le parcours de trois générations de Meisenheimer, du départ d’Hanovre de Jette et Frederik jusqu’à leur installation à Béatrice dans le Missouri.
Ils vont fonder une lignée dans cette ville encore marquée par l’esclavage. Ils vont ouvrir une taverne servant la fameuse choucroute de Jette et où on écoute des musiciens de jazz.
Ils vont vivre l’histoire américaine avec ses drames et ses joies : la grande guerre, la prohibition, la dépression de 1930, la seconde guerre mondiale, l’assassinat de Kennedy. Et l’inévitable implication sur leur existence.
Ils vont s’intégrer pour devenir de bons américains.

Le restaurant et la musique seront les points de ralliement de cette famille attachante. La taverne de Jette et Frederik suivra l’évolution de la société américaine et servira des hamburgers avec la dernière génération des Meisenheimer. La musique et le chant sera le fil conducteur et permettra le rapprochement de la famille.

Nous traversons le xxe siècle avec l’histoire de cette famille en regrettant un peu que cela s’arrête. Le style est fluide, souvent drôle et émouvant. Un bonne « Symphonie américaine ». #lecture  
Add a comment...

Post has attachment
Si vous êtes concernés par votre alimentation, lisez ce livre.
Christophe Brusset démontre par l’exemple qu’il ne faut pas avoir confiance dans les sociétés d’agro-alimentaire et la grande distribution. Les cas expliqués ne doivent représenter qu’une petite partie de ce qu’ils sont prêts à faire pour augmenter leur profit au détriment de notre santé.

Comme le dit l’auteur, nous sommes en grande partie responsables de cette dérive. Nous en voulons toujours plus à un prix de plus en plus bas.
Réfléchissons avant d’acheter tous ces produits manufacturés aux origines inconnues et privilégions plutôt les circuits courts et aidons les agriculteurs bio.

Nous faisions déjà attention à nos achats avec parfois quelques entorses.
Depuis la lecture de ce livre notre vigilance s’est accrue. Pour le bien être de notre famille, enfants, petits enfants nous allons réduire cette part qui nous empoisonne incidemment.
Une fois le livre refermé, on se dit que l’on ne peut plus rien manger. Il faut juste changer ses habitudes d’achat, prendre un peu plus de temps dans la préparation de nos repas et ainsi ne pas aller dans le futur augmenter les profits des laboratoires pharmaceutiques pour soigner tout ce que cette malbouffe nous aura peu être déclenchée. #lecture
http://www.babelio.com/livres/Brusset-Vous-etes-fous-davaler-ca-Un-industriel-de-lag/776066
Add a comment...

gilles gauthier est allé faire de la randonnée. Il a parcouru 15.55 km en 2h:54m:51s.

http://app.endomondo.com/workouts/690306196/26886938
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded