Profile

Cover photo
Dakichia Dqaqcha
22 followers|5,878 views
AboutPostsPhotosYouTube

Stream

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 
Le terrorisme mondial est une arme entre les mains de la puissance impérialiste américaine depuis des dizaines d'années.  Arme à double tranchants,  un monstre pour terroriser les autres, mais qui de temps à autre se retourne contre son maitre. Les américaine enrôlèrent des mercenaires issus essentiellement de cas sociaux, de jeunes paumés, avec une origine immigrés ou fils d'immigrés mal intégrés dans les pays d'Europe occidental où des masses de  délinquants, de chômeurs de longue durée stagnent sans perspective; également  des pays sous-développés, ex colonisés comme la Tunisie, le Maroc, la Libye, l'Algérie, l'Egypte, le Yémen,  la Jordanie, le  Liban, et également du Pakistan et des pays du Caucase comme le Daguestan, la Tchétchénie  à qui ils donnèrent  le nom de djihadistes, pour aller combattre l'armée rouge, qui en fait est venue soutenir en toute légalité un gouvernement afghan socialiste qui en avait fait la demande à l'URSS pour l'aider contre des agressions depuis le Pakistan organisées par les saoudiens et la CIA américaine à l'aide de ces terroristes  pour déstabiliser le pays. La puissance nucléaire dissuasive des soviétiques  explique le paravent que les USA utilisèrent pour se dissimuler derrière les croyants musulmans qu'ils motivèrent d'aller délivrer un pays musulman des mains d'incroyants communistes, avec l'aide du royaume des Ibn el Saoud allié des USA néoconservateurs. Mais en fait, cela permettait aux USA  d'éviter de s'en prendre directement à l'URSS, puissance mondiale à qui ils reprochent  de s'être installé en Afghanistan où la culture du pavot à grande échelle, en tant que  source de trafic de drogue pour le monde, qui jusqu'ici renflouait  les caisses de la CIA d'argent noir qui lui est nécessaire sans passer par le Congres américain, pour corrompre des hommes politiques, des chefs d'Etats dans le monde pour qu'ils soient favorables à sa politique capitaliste de libre échange sauvage; comme ce fut le cas avec l'indonésien de Suharto, ou des Philippines de Marcos, ou du Viêt-Nam contre le Nord Viêt-Nam.  Un peu une sorte de continuité  perpétuant la tradition de l'Empire britannique  qui avait utilisé l'opium du Bengale en Inde pour combattre la Chine. Confronter directement l'URSS,  aurait provoqué une troisième guerre mondiale déjà à ce moment là, sans ces djihadistes comme substitut pour réaliser leurs plans de domination du Monde. Depuis cette aventure afghane, le monstre terroriste Ben Laden pouvait servir à d'autres projets criminels impérialiste, comme  exécuter des opérations faux drapeaux, celle du 11 09 2001 à New York en est une  pour offrir un  prétexte d'invasion de l'Afghanistan sans décision du Conseil de Sécurité de l'ONU, puisqu'il s'agit d'un acte de légitime défense. Invasion de l'Irak, du Liban,  de la Somalie dans la même foulée,  ou encore l'assassinat de Rafic El Hariri au Liban pour expulser la Syrie de ce pays  et l'attaquer ensuite chez elle par le terrorisme; ou encore un faux drapeau, comme  l'utilisation du gaz sarin à Khan el 3asel en Syrie par le même montre, pour permettre aux forces aériennes des USA de bombarder la Syrie afin de donner un coup de main aux terroristes sur le terrain  qui n'ont jusqu'ici  donner aucun progrès, sans passer par le Conseil de Sécurité de l'ONU pour leur  faciliter la tache de prendre Damas.  ou encore  ce monstre hargneux  se retourne contre son maître, comme en Libye avec le terroriste Abdelhakim Bel Hadj, et l'assassinat de l'ambassadeur des USA à Benghazi. Si cette utilisation des terroristes par les USA a donné les résultats attendus dans certains pays,  pour le cas syrien, aucun résultat même après trois années d'acharnement, contrées par la réconciliation entre syriens qui est venue faire barrage définitivement à un espoir de réussir une nouvelle tentative. Comme une gifle au visage du Barak Obamma, le souhait de réussir le coup d'Etat en Syrie pour les USA s'est transformé en un cauchemar d'avoir perdu le pouvoir  d'enfermer leurs  victimes dans un spectacle hypnotique  de leur  toute puissance, d'un pouvoir qui a rendu jusqu'ici passif les peuples visés non résistants. A cause de cette  dissuasion américaine  qui a toujours  exercé sur les peuples lâches une sorte de puissance mondiale invincible. Se révolter contre les USA, refuser d'exécuter leurs ordres est semblable à un  suicide pensent certains comme ceux du CCG.  La peur de la mort par cette secte Wahhabite au pouvoir, la pousse à accepter de s'anéantir et donc exécuter sans sourciller tous les ordres US,  même de s'attaquer à un pays frère comme la Libye, comme le Yémen, comme la Syrie qui a osé résister et combattre toutes leurs tentatives de la déstabiliser. L'image d'une Amérique contre ceux du Golfe, a pour fonction de se substituer aux faits de croire le bien fondé d'attaquer des pays frères comme la Libye, l'Egypte, la Syrie;  mais cette image de la toute puissance américaine n'a pas agi sur  les syriens dirigés par Bachar el Asad qui lui a fait perdre son pouvoir virtuel de puissance, en la  démystifiant,  sachant que ce long acharnement terroriste  est dommageable pour le pays et touche les plus modestes parmi la population syrienne et cause des pertes énormes pour le peuple syrien en général, même si cela importe peu pour les agresseurs américains  de continuer encore et encore au risque de perdre toute crédibilité en tant que super puissance mondiale utilisant  des groupes terroristes qui commettent toutes sortes de crimes aussi bien en Syrie qu'en Irak et c'est ce qui est rapporté chaque jour  par  les masses médias du monde . Maintenant, d'où  viennent tous ces moyens militaires énormes, de transmission sans fil des plus sophistiqués, détenus par cette mouvance d'Al-Qaïda. Il y va sans dire que l'Arabie Saoudite et Israël et d'autres puissances organisent contre la République arabe syrienne et les entités qui lui sont proches dans la région, y compris l'Irak et l'Iran qui s'opposent au plan précis, bien planifié, bien  tracé par l'impérialisme pour un nouveau Moyen-Orient et donc ce qui se traduit par toute cette agression ouvertement, sans cachette. Cependant, les américains en tant que puissance militaire n'ont  jamais combattu les terroristes ni en Irak, ni en Syrie, ni nul part, jamais ils ne l'ont fait, s'ils parlent de le faire ou de l'avoir fait, ce n'est que pour de la propagande uniquement, puisque ce sont eux qui ont été à l'origine de la création de la mouvance d'Al-Qaïda, eux également qui ont injecté ces mêmes terroristes en Syrie, en Irak. Aujourd'hui tout est dévoilé. Cette annonce que l'Occident est en lutte contre le terrorisme mondiale n'est qu'une ruse, qui a menée au 11/09/2001, comme faux drapeau fabriqué par une connivence à trois  Saoudienne, israélienne et américaine pour ouvrir de nouvelles perspectives dans le monde, impossible à obtenir  sans ce choc, "choc des civilisations" inventé, même au prix de milliers de vies de citoyens américains  écrasées dans les trois tours de New York. Cette émotion, ce crime produit par le supposé Ben Laden et 11 djihadites saoudiens, palestiniens égyptiens avec lui, ce que disent les journaux, n'est que pour préparer l'opinion américaine d'accepter de financer de nouvelles guerres impérialistes dans le monde qui ont couté des morts syriens, des morts irakiens, des morts afghans, des morts algériens, des morts somaliens, des morts soudanais, des morts yéménites, des morts libyens, des morts libanais. Ce blocage en Syrie par la résistance de son peuple de son armée a mis en déroute cette entreprise criminelle américaine  impérialiste armée de terroristes pour imposer sa volonté à vouloir dominer le Monde qui lui échappe de plus en plus.
 ·  Translate
1
Add a comment...

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 
Une sorte d'Amir pour celui  qui s'auto désigne chef d'un Etat musulman sur une parcelle de terrain en Irak, occupée par la terreur d'une façon éphémère et mouvante. Cet individu commandant des groupes terroristes de la mouvance d'Al-Qaïda,  ose se déclarer sans gène  Amir. Ensuite quelque temps après, l'appétit lui vient en mangeant, il se déclare Amir de la même parcelle de terrain en Irak, à qui il ajouta el Raka en Syrie, qu'il appela  Etat musulman en Irak et en Syrie; ce qui a provoqué aussitôt une lutte entre un autre Amir, présent en Syrie, du nom d'Al-Joulani, syrien comme son nom l'indique, qui ne l'entendait pas de cette oreille. Eimen el-Zawahiri, leur prétendu chef hiérarchique tenta d'arrêter la querelle entre les deux belligérants, leur suggérant que chacun s'occupe de son terrain, sans succès. El Joulani  veut s'en tenir à la Syrie contre Bachar el Asad, tandis que El-Baghdani comme son nom l'indique d'origine irakienne, chercha à dominer sur les deux terrains. Maintenant El-Baghdadi se déclare être El Amir elmouminim  sur l'Etat Islamique tout court, qui peut s'étendre sur l'ensemble du monde arabe à son grès, en une sorte de Califat avec à sa tête toujours lui-même comme Calife. Comme réaction des groupes diverse dès cette annonce lui prêtèrent allégeance des quatres coins de ce monde arabe. Une sorte de coup d'Etat contre la vieille garde d'Al-Qaïda, représentée par Aimen el Zawahiri. Il s'agit toujours de ce  Aboubakri el Baghdadi qui a été détenu par les autorités américaines pour des raisons de terrorisme, depuis 2004, dans une  prison militaire, de Bocca. Comme du reste  Abdelhakim Bel Hadj, libyen, l'actuel commandant militaire de Tripoli en Libye, ex-détenu par les américains au  Camp de Guantánamo pour les mêmes motifs terroristes, et fut remis aux autorités libyennes qui l'emprisonnèrent à leur tour, pour le libérer ensuite sous les pressions des ONG humanitaires américaines, sitôt relâché, aussitôt terroriste encore fois, pour finir enfin d'assassiner comme il lui a été commandé par la CIA, M'3ammar el Kadhafi en Libye. Pareillement Aboubakri El Baghdadi  fut relâché en 2009 par ordre de  Barak Obamma devenu  le président des Etats Unis, et remis aux autorités irakiennes. C'est ce que rapport un enquêteur russe Monsieur André Antikof, spécialiste pour les affaires du Moyen-Orient, dans son  rapport officiel, devenu référence pour un nombre d'autorités, mettant à jour certaines vérités cachées sur le passé de cet individu,  du comment les autorités américaines ont organisé ce nouveau groupe appelé Da3ach, pour le mettre à sa tête,  procédant ainsi de la même stratégie qui fut utiliser contre l'Union soviétique en Afghanistan sous le nom d'Al-Qaïda dirigée par un certain yéménite du nom de  Ben Laden, présenté par le Prince saoudien Bandar Ben Sultan et recruté par Brezinski, juif américain d'origine polonaise ex- conseillé du Président américain Jimmy Carter. Aujourd'hui c'est  Aboubakri el Baghdadi dit -il qui  d'une manière ou d'une autre travaille avec le service de renseignement américain. Selon un autre communiqué, cette fois-ci émanant  du Directeur de la Prison militaire Bocca, Kennett King où été détenu Aboubakri El Baghdadi, disant l'avoir eu comme prisonnier entre 2004 à 2009. Après 2009, il fut remis aux autorités irakiennes, qui le libérèrent peu de temps après, ce qui a été une faute puisque aujourd'hui il est devenu leader en chef  de cette organisation Da3ach. Aussitôt libéré, il se remis à organiser un nouveau groupe terroriste composé  d'éléments issus de la mouvance d'Al-Qaïda, et simulait  combattre la présence américaine en Irak, lorsqu'ils étaient encore en Irak, et ensuite contre le gouvernement de Nourri El-Maliki. pour l'éclatement de l'Irak en trois entités. Ainsi les renseignements américaines sont totalement derrière tous les incidents qui ont court en Syrie et en Irak. Certaines sources américaines  bien informées indiquent avec certitude que les autorités américaines sont revenus aux mêmes méthodes utilisées auparavant contre le  bloc soviétique indirectement  l'Afghanistan par l'intermédiaire de la  mouvance de jihadistes organisée par Brezinski, et le prince saoudien  Bendar Ben Sultan avec comme nom Al-Qaïda,  et maintenant la même procédure avec Da3ach contre la Syrie, l'Irak et l'Iran, et tenter d'anéantir le camp de la  résistance Hisbollah, Syrie, Iran, et plus tard contre les pays du BRICS pour contenir l'avancée de la présence des russes et des chinois au Moyen-Orient et en Afrique, et les attaquer au travers de leurs minorités musulmanes en Chine et en Russie. Aussi sans surprise, dans la même lignée, les USA aident les  terroristes takfiris de Daech par différentes façons, maintenant qu'ils sont sur le terrain.  Selon Presstv, les Américains n'ont cessé de fournir à ces  terroristes des équipements militaires contre les véhicules blindés, les avions et les hélicoptères de guerre utilisés par les deux armées syrienne et irakienne,  mais également des équipements électroniques qui dépassent en précision ceux détenus par les armées adverses, syrienne ou irakienne. Puisque la guerre est dans ces cas là plus intox, plus dans l'invraisemblance, que sur le terrain,  pour  cela des logiciels qui s’avèrent des fois beaucoup plus efficaces, beaucoup plus redoutables que des armes dans la mesure où la bataille de l’EIIL contre l’Irak et la Syrie est en grande partie médiatique. Des occupations de zone qui semblent acquises, mais en réalité éphémère et mouvante, aussitôt l'armée arabe syrienne est proche, ou l'armée irakienne s'approche les voilà qui prennent la fuite en avant, sans avoir préalablement filmé les lieux et insister d'y être encore par le fb, ou Twitter,  sans y être. L'OSOS basé aux USA  est un centre soutenant la  soi-disant opposant arabe  qui n'a d'opposition que le nom. Par de la propagande auprès des crédules immigrés syriens et irakiens, il  arrive  à réunir des moyens financiers important pour  doter les terroristes actifs dans les deux pays précités d’équipements nécessaire à cette bataille dans l’espace virtuelle. Ceci leurs donnent la possibilité de déclencher  des campagnes médiatiques et à agrandir leur action militaire qualifiée par de nombreux experts de " cinéma". Facebook et Twitter contribuent largement à véhiculer l’image d’une milice organisée, performante, capable de s’ériger en pouvoir étatique.  Cette même "OSOS alimente Daech en divers types de logiciel anti -hacking et de moteurs de recherche ultra rapide. En outre le département d’état prodigue aux terroristes de Daech via deux associations " Centre de reportage pour la guerre et la paix" et " Maison de liberté" des stages de cyber-formation. selon les dernières estimations, les terroristes de Daech ont largement recours au Twitter pour étendre leur bataille médiatique, ce qui prouve parfaitement le soutien des responsables de Twitter à cette milice. Twitter sert également de façon très large les muftis de Daech pour qu’ils véhiculent leurs fatwas et leurs messages de haine.
 ·  Translate
1
Add a comment...

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 

  

El Amir as regards called the Moslem State on a piece ground in Iraq, occupied in a transitory and moving way, by a terrorist team leader of the Al-Qaïda mobility which dares to be stated to be of it. Then some time after, the appetite comes to him while eating, it declares Amir of the same piece of ground in Iraq, to which it added el Raka in Syria, that it called  Moslem State in Iraq and Syria; what caused a fight between another Amir, present in Syria, of the Al-Joulani name, which did not hear it this ear. Eimen el-Zawahiri, their alleged senior in rank   tried to stop the quarrel between the two belligerents, suggesting to them that each one deals with its ground, without success. El Joulani of Syrian origin wants to stick to Syria against Bachar el Asad, while El-Baghdani sought to dominate over the two grounds. Now El-Baghdadi declares being El Amir  on  the State Islamique very short, which can extend on the unit from the Arab world to its sandstone,  in a kind of Caliphate with at its head itself as Caliph, and of the groups various as of this advertisement lent allegiance to him. A kind of coup d'etat against the old Al-Qaïda guard, represented by Aimen el Zawahiri.  It is about certain Aboubakri el Baghdadi which was held by the American authorities for reasons of terrorism, since 2004, in one  military prison, of Bocca. Like Beautiful Abdelhakim Hadj, current ordering military of Tripoli in Libya, ex-prisoner by American with  Camp of Guantánamo for the same terrorist reasons, and was given to the Libyan authorities which imprisoned it in their turn, to release it then under the pressures of humane ONG American, as soon as slackened, as soon as terrorist still time, to finish assassinating M'3ammar el Kadhafi in Libya. Pareillement Aboubakri El Baghdadi, It  was slackened in 2009 that Barak Obamma became the president of the United States, and given at once to the Iraqi authorities. It is what report/ratio a Russian investigator Mr André Antikof, specialist for the businesses in the Middle East, in sound  official report/ratio, become reference for a number of authorities, updating certain truths hidden on the past of this individual,  how the American authorities organized this new group called Da3ach, to put it at its head,  thus proceeding of the same strategy which was to use against the Soviet Union in Afghanistan under the Al-Qaïda name directed by a certain Yemeni of the name of  Bin Laden, presented by Saoudi Prince Bandar Ben Sultan, recruited by Brezinski, Jewish American of Polish origin ex- advised of the American President Jimmy Casing. Today it is  Aboubakri el Baghdadi says it which  in a manner or of another works with the service of American information. According to an other official statement, that this time  of the military Head warden Bocca, Kennett King where held Aboubakri El Baghdadi, saying to have had it as prisoner between 2004 to 2009. After 2009, it was given to the Iraqi authorities, which released it little time after, which was a fault since today he became leader in chief  of this Da3ach organization. At once released, it given to organize a new terrorist group made up of elements resulting from Al-Qaïda mobility to simulate to fight  against the American presence in Iraq, when they were still in Iraq, and then against the government of Nourished El-Maliki. Thus the information American is completely behind all the incidents which have runs to Syria and Iraq. Certain American sources  quite informed indicate with certainty that the American authorities returned to the same methods used before against  Soviet block indirectly  Afghanistan via  mobility of jihadists organized by Brezinski, and the Saoudi prince  Bendar Ben Sultan with like name Al-Qaïda,  and maintaining the same procedure with Da3ach against Syria, Iraq and Iran, and to try to destroy the camp  resistance Hisbollah, Syria, Iran, and later against the countries of the BRICS to contain the projection of the presence of Russian and Chinese in the Middle East and in Africa, and to attack them through their Moslem minorities in China and Russia.
1
Add a comment...

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 
El Amir pour ce qui est appelé l'Etat musulman sur une parcelle de terrain en Irak, occupée d'une façon éphémère et mouvante, par un chef de groupes terroristes de la mouvance d'Al-Qaïda qui ose se déclarer en être. Ensuite quelque temps après, l'appétit lui vient en mangeant, il se déclare Amir de la même parcelle de terrain en Irak, à qui il ajouta el Raka en Syrie, qu'il appela  Etat musulman en Irak et en Syrie; ce qui a provoqué une lutte entre un autre Amir, présent en Syrie, du nom d'Al-Joulani, qui ne l'entendait pas de cette oreille. Eimen el-Zawahiri, leur prétendu chef hiérarchique  tenta d'arrêter la querelle entre les deux belligérants, leur suggérant que chacun s'occupe de son terrain, sans succès. El Joulani d'origine syrienne veut s'en tenir à la Syrie contre Bachar el Asad, tandis que El-Baghdani chercha à dominer sur les deux terrains. Maintenant El-Baghdadi se déclare être El Amir  sur  l'Etat Islamique tout court, qui peut s'étendre sur l'ensemble du monde arabe à son grès,  en une sorte de Califat avec à sa tête lui-même comme Calife, et des groupes diverse dès cette annonce lui prêtèrent allégeance. Une sorte de coup d'Etat contre la vieille garde d'Al-Qaïda, représentée par Aimen el Zawahiri.  Il s'agit d'un certain Aboubakri el Baghdadi qui a été détenu par les autorités américaines pour des raisons de terrorisme, depuis 2004, dans une  prison militaire, de Bocca. Comme Abdelhakim Bel Hadj, l'actuel commandant militaire de Tripoli en Libye, ex-détenu par les américains au  Camp de Guantánamo pour les mêmes motifs terroristes, et fut remis aux autorités libyennes qui l'emprisonnèrent à leur tour, pour le libérer ensuite sous les pressions des ONG humanitaires américaines, sitôt relâché, sitôt terroriste encore fois, pour finir d'assassiner M'3ammar el Kadhafi en Libye. Pareillement Aboubakri El Baghdadi, Il  fut relâché en 2009 aussitôt que Barak Obamma devint le président des Etats Unis, et remis aux autorités irakiennes. C'est ce que rapport un enquêteur russe Monsieur André Antikof, spécialiste pour les affaires du Moyen-Orient, dans son  rapport officiel, devenu référence pour un nombre d'autorités, mettant à jour certaines vérités cachées sur le passé de cet individu,  du comment les autorités américaines ont organisé ce nouveau groupe appelé Da3ach, pour le mettre à sa tête,  procédant ainsi de la même stratégie qui fut utiliser contre l'Union soviétique en Afghanistan sous le nom d'Al-Qaïda dirigée par un certain yéménite du nom de  Ben Laden, présenté par le Prince saoudien Bandar Ben Sultan, recruté par Brezinski, juif américain d'origine polonaise ex- conseillé du Président américain Jimmy Carter. Aujourd'hui c'est  Aboubakri el Baghdadi dit -il qui  d'une manière ou d'une autre travaille avec le service de renseignement américain. Selon un autre communiqué, celui cette fois-ci  du Directeur de la Prison militaire Bocca, Kennett King où été détenu Aboubakri El Baghdadi, disant l'avoir eu comme prisonnier entre 2004 à 2009. Après 2009, il fut remis aux autorités irakiennes, qui le libérèrent peu de temps après, ce qui a été une faute puisque aujourd'hui il est devenu leader en chef  de cette organisation Da3ach. Aussitôt libéré, il se remis à organiser un nouveau groupe terroriste composé  d'éléments issus de la mouvance d'Al-Qaïda pour simuler combattre  contre la présence américaine en Irak, lorsqu'ils étaient encore en Irak, et ensuite contre le gouvernement de Nourri El-Maliki. Ainsi les renseignements américaines sont totalement derrière tous les incidents qui ont court en Syrie et en Irak. Certaines sources américaines  bien informées indiquent avec certitude que les autorités américaines sont revenus aux mêmes méthodes utilisées auparavant contre le  bloc soviétique indirectement  l'Afghanistan par l'intermédiaire de la  mouvance de jihadistes organisée par Brezinski, et le prince saoudien  Bendar Ben Sultan avec comme nom Al-Qaïda,  et maintenant la même procédure avec Da3ach contre la Syrie, l'Irak et l'Iran, et tenter d'anéantir le camp  résistance Hisbollah, Syrie, Iran, et plus tard contre les pays du BRICS pour contenir l'avancée de la présence des russes et des chinois au Moyen-Orient et en Afrique, et les attaquer au travers de leurs minorités musulmanes en Chine et en Russie.
 ·  Translate
1
Add a comment...
In his circles
2 people
Have him in circles
22 people

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 
Que la paix et le repos éternel soient pour tous ceux qui tombent sous le feu de cette entité criminelle installée en Palestine avec le soutien à peine voilé d'organisations arabes, d'entités arabes monarchiques issues de ce courant wahhabite historique qui s'ingénient de couvrir tous les crimes que cette entité sionistes  a commis contre les  peuples arabes et particulièrement contre le peuple palestinien qu'elle a  spolié de sa patrie depuis son invasion de la Palestine il y a 66 ans. Aujourd'hui un acharnement contre les civiles à Gaza à l'aide de missiles tirés depuis des bâtiments de guerre de la marine israélienne en rade face à cette enclave, et des bombardements d'avions de combat à haute altitude craignant désormais les systèmes anti aérien détenus par la résistance palestinienne, ce qui explique l'absence d'hélicoptères de combat Apache habituellement utilisés contre les foules, les voitures, les abris, les engins blindés. D'ou l'utilisation de drones en grand nombre 24 heures sur 24, munis de puissants moyens destructeurs. Même la Cisjordanie n'échappe pas à l'acharnement sioniste où des colons israéliens s'empennent  aux enfants palestiniens,  les enlèvent pour les brûler  vivant. Serions-nous en train de revivre les temps de la civilisation des envahisseurs israélites Bédouins en Palestine selon l'Ancien Testament. Pour une blessure, j'ai tué un homme, et un enfant pour une meurtrissure. Si les trois colons israélites enlevés sous faux drapeau par les sionistes eux-mêmes, pour en accuser les palestiniens de l'avoir fait,  doivent être vengé sept fois, Ben Yamine Netanyahou le fera soixante-dix-fois, une sorte de vœu jusqu'à ce qu'il ait exterminé l'ensemble du peuple palestinien. Brûler cent hommes par chaque bombardement est le souhait du Ministre des affaires étrangères sioniste Libermann pour  une  vengeance du sang versé des trois enfants disparus puis retrouvés morts criblés de balles. Cette vengeance  elle-même provoquerait de nouvelles vengeances en chaines par les palestiniens sans fin. Devant ce spectacle effroyable d'enfer que vivent les habitants de Gaza,  l'impression exprimée par certains hommes politiques de mauvaise foi, parmi les hypocrites émettant un point de vue  mal fondée que la République Arabe Syrienne a pris de la distance de tout ce que vivent les palestiniens en Palestine occupée, à cause de ses propres difficultés face au terrorisme qui ravage les acquis du peuple syrien et  qui occupe des parties de son territoire au moyen d'une cette guerre depuis plus de trois années  qui lui a été imposée par des ennemis étrangers divers, américains, européens, turcs, réactionnaires arabes qui ont injecté des centaines de milliers de mercenaires terroristes sur son territoire sur  l'ordre de Tayyib Erdogan  depuis la Turquie, et sur les ordres du Sheikh Hammad du Qatar et du roi Abdallah d'Arabie Saoudite, depuis le Liban et la Jordanie, et sur ordre de Ben Yamine Netanyahou lui-même à partir des terres des hauteurs du Golan occupées par elle. Cependant le denier  communiquée officiel des affaires étrangères de la république arabe syrienne condamne les crimes abjectes que cette entité sioniste commet en Palestine occupée- Cisjordanie et Gaza- et affirme la même  que la question palestinienne reste et demeure la préoccupation première de tous les syriens, peuple, gouvernement et armée, même si la Syrie elle-même est victime de coups portés contre elle dans le dos, par des nombreux  traitres arabes  et ennemis. la Palestine reste dans le cœur du syrien bien plus que dans le  cœur des autres arabes, puisqu'elle est fondamentale. La Palestine, comme la Jordanie, comme le Liban  font partie historiquement de la Grande Syrie. Ce n'est que le Sykes/Picot des deux puissances coloniales, France et Royaume-Uni qui ont divisé la Nation syrienne.  Lorsque la Syrie dit que cette question palestinienne comme celle de toute la résistance en générale contre l'impérialisme, le sionisme et les réactionnaires arabes du CCG est dans son cœur, ce n'est point un  slogan vide de contenu que la plus part des autres arabes émettent, à l'exception de l'Algérie qui reste dans une certaine mesure sous certaines circonstances solidaire aux palestiniens;  mais par des livraisons d'armes, de missiles, de fabrication syrienne,  reconnus dans leur capacité d'atteindre des distances au delà de 120 kilomètres, avec  précision et efficacité, que même les ennemis reconnaissent  pour les avoir subi, et qui ont été livré aux libanais résistants contre le sionisme, ce que Hassan Nasallah  reconnait lui même en disant que les armes les plus efficaces venaient en effet de Syrie et que syriens et hizbollah ne sont qu'un seul et même front contre l'ennemi impérialiste et sioniste. Les mêmes armes ont du parvenir en pièces détachées, puis remontées sur place  par  les groupes armés à Gaza, et qui sont utilisées en ce moment.  Ce qui se déroule en en Palestine occupée n'est différent de ce qui se passe au Liban, en Syrie et en Irak . Les crimes commis par Da3ach en Syrie et en Irak commandés  par l'Arabie Saoudite ne sont pas différents de cette barbarie que Netanyahou a ordonné de commettre en Palestine occupée sur des civiles sans distinction à différentes occasions, comme celle de maintenant. Il est  désormais nécessaire qu'une position commune, bien  coordonnée de résister et de combattre ce groupe d'ennemis communs à la résistance. C'est semble-t-il  vient d'éclore entre membres Libanais, palestiniens, syriens, irakiens et iraniens, de ce front de la résistance. Aussi  en république arabe syrienne, cela s'est concrétisé par le communiqué des Affaires étrangères  de la Syrie, condamnant fermement  les crimes commis  par les sionistes en Palestine. Le Liban de la résistance, ainsi que  l'Iran et même nouvellement de  l'Irak, sont désormais sur la même longueur d'onde, sans oublier  les groupes combattants palestiniens. Ce qui se passe en Palestine en ce moment avec cette intensité, n'est pas sans rappeler ce qui s'était passé en Irak en 2002 jusqu'en 2014 et encore aujourd'hui  souligné par l'attaque fulgurante de Da3ach et son occupation de plusieurs localités,  dont la seconde ville irakienne en grandeur  Mossoul, suivit de  ce début de  concrétisation de cette entité kurde au nord de l'Irak.  Pareil à  ce qui s'était passé en Syrie depuis 2011 jusqu'à aujourd'hui par une tentative de coup d'Etat sous de faux prétextes de guerre civile entre syriens. A présent un aspect parmi d'autres aspects de cette agression contre les arabes, que l'impérialisme applique invariablement pour se donner le prétexte du droit à l'ingérence, se passe en Palestine. L'enlèvement des trois jeunes colons sionistes, dont personne jusqu'ici n'a revendiqué l'avoir fait, et leur assassinat effroyable de sang froid, ressemble sans aucun doute à une opération des services de sécurités américains, ou bien du  Mossad israélien ou encore les deux ensemble.  Une forme de faux drapeau de "false flag", Comme le 11 septembre 2001 à New York aux USA , que les sionistes ont produit  eux-mêmes, contre eux mêmes, pour provoquer l'émotion la plus vive parmi leurs  groupes les plus extrémistes qui aussitôt réclamèrent une réaction contre les auteurs fabriqués de ce crime,  et donc une solution par l'attaque massive de Gaza par les forces israéliennes.
Ce qui a provoqué la sortie des extrémistes sionistes dans les rues de la Cisjordanie occupée,  également dans les villages arabes où vivent les quelques palestiniens de la Palestine de 1948,  envahissant l'esplanade de la  Mosquée d'Al-Aqsa et des parties arabes d'Al-Qods, ce qui  ressemblent à si méprendre à  l'invasion que Da3ach a accompli en Irak, à Mossoul,  et  à el Anbar.  Même la façon dont da3ach a assassiné les civiles innocents en Irak, ressemble  à celle  des sionistes lorsqu'ils ont attaqué le peuple palestinien, entre autre, ce palestinien, M'Hammed Abou Kh'Thir  dés le  matin alors qu'il se dirigeait  vers la mosquée pour la prière du levée du soleil en plein mois de Ramadan. Il fut tué de la même manière que Da3ach procède, brûlé vif jusqu'à la mort. Cette droite extrémiste sioniste, plus à droite que l'actuel premier ministre Ben Yamin Netanyahou qui est poussé à la rejoindre pour sauver son avenir politique, domine désormais toutes les décisions politiques et militaires israéliennes. Rien négocier avec les palestiniens, plutôt les exterminer pour être sur la même longueur d'onde que Da3ach,  et même compléter  ce que Da3ach a accompli en Irak et en Syrie, peut-être bien même en Jordanie et au Liban. Cette extrême droite israélienne  veut avec ou sans l'avis de Netanyahou annuler tous les accords et acquis que  cette autorité palestinienne avec Mahmoud 3abess détient pour justifier sa présence à Ramallah, comme autorité palestinienne. Effacer ces acquis à jamais, c'est comme  effacer toute la question palestinienne. Ce qui veut dire que les palestiniens aujourd'hui sont en face du même danger redoutable que les autres peuples arabes, qui sont sous la menace de se voir leurs pays encore plus divisé territorialement en encore plus petites entités. Les dirigeants actuels de ce peuples ne sont plus à la hauteur de l'enjeux, comme ce Khaled Mech'3el qui surréalistiquement depuis son hôtel 5 étoiles à Doha au Qatar parle contre Israël et les américains à deux doigts d'une base américaine sur les lieux, comme si sa déclaration a quelque poids en ce moment pendant que le peuple palestinien est en ébullition.  Ismaël Haniya non plus ne peut tenir la route. dans ce contexte. 
Pourquoi à ce moment précis une offensive  guerrière  aussi bien sur Gaza que contre la Cisjordanie occupée, graduellement violent, sous un  silence complice de l'opinion mondiale, à part le bouillonnement des réseaux sociaux sur internet favorables à la résistance, sur  fb ou sur twitter,  qui dénoncent ces crimes abjectes commis contre des civiles, des enfants déchiquetés par des missiles envoyés par des quelques avions de guerre israéliens hésitants devant les missiles anti aérien détenus désormais par les groupes armée palestiniens, ainsi que par des bâtiments de guerre au large de Gaza, à l'abri de tout missile  pour le moment. Il faut comprendre que ce terrorisme, qu'il soit de l'intérieur ou de l'extérieur est le même, qu'il soit étatique ou mercenaire il est encore le même, d'autant plus certain qu'Israël constitue la base fondamentale de tout ce terroriste. Tous les scénarios exécutés ne sont que  pour mener la région vers un avenir inconnu,  par le moyen de ce terrorisme, et ses actions ne visent  que de marginaliser la question palestinienne qui est la plus importante pour les arabes. Sauter par dessus  cette question,  la mettre dans les oubliettes, la noyer, la marginaliser  par des luttes intestines entre arabes, sunnites contre shiites, minorités contre minorités, coptes contre musulmans, chrétiens contre musulmans, druzes contre araméens, arméniens contre kurdes, arabes contre amazighs, mozabites contre Ch3anbi etc. Ainsi dés le départ des troubles en Syrie, il devenait très claire que le conflit est entre deux projets, celui de la puissance impérialiste US qui sert complètement les intérêts de cette entité sioniste dans la région , ainsi que le maintien des Etats du Conseil de Coopération du Golfe pour qu'ils demeurent tels qu'ils sont, dirigés par des Golden Boys profitables pour le capitalisme sauvage et la libre échange économique capitaliste.  Contre lui,  le projet de la résistance depuis les groupes combattants palestiniens en Palestine,  en passant par le Hisbollah et le groupe Amal, ainsi que les nationalistes arabes du Liban, allant vers  la Syrie, son armée arabe syrienne,  et continuant vers Irak et finissant en Iran.  Le complot cherchera à provoquer des frictions, des affrontement entre groupes de confessions  différentes qui ont toujours cohabités pacifiquement depuis la nuit des temps. Exacerber certains détails qui distinguent  les sunnites des shiites, les chrétiens entre eux, cela plongerait les peuples arabes de la région dans des conflits interminables entre eux mêmes, ce qui les fera oublier la question palestinienne tant ils seront embourbés les uns contre les autres. Une guerre de cent ans durant laquelle Israël dominera tranquillement l'ensemble de la région. Cette propagande contre l'Iran émise par certains réactionnaires du Golfe de ce Conseil de Coopération mettant en avant une soi disant menace shiite contre les sunnites,  alors que la question est essentiellement politique, stratégique,  soulevée par un tracé des frontières piégé laissé par les ex-puissances coloniales,  montre le côté machiavélique de ces comploteurs.

Pour pouvoir occuper le Liban, les services secrets sionistes ont tenté d'assassiner leur propre ambassadeur à Londres en 1988  pour se donner le prétexte d'accuser le Hizbollah et justifier par ce moyen devant l'opinion mondiale l'invasion du Liban. La même technique utilisée par le moyen de ces enfants israéliens enlevés par eux mêmes,  assassinés  par eux-mêmes  pour justifier la violence contre le peuple palestinien, la destruction de l'autorité palestinienne à Ramallah et une tentative d'envahir la bande de Gaza . Cette offensive par les colons israéliens, qui sont en fait des militaires de l'armée israélienne sous une autre apparence, n'est pas différente de ce  qui s'était passe depuis plus de trois ans contre la Syrie. Elle  est tout a fait lié aux activités agressive de cette entité contre la Syrie. Alors qu'en apparence, ce sont les agissements des USA qui prédominaient en premier;  mais lorsque les chargés de ces missions  de les accomplir ne parvenant  pas à le faire, précisément les USA, leurs alliés, et leurs laquais, ainsi que les mercenaires utilisés,  et bien c'est Israël lui-même qui tente de les atteindre, par des bombardements exécutés par lui même, sur le sol syrien proche de Damas, d'El Kenitra ou Dar3a,  faisant fi  au droit international, aux conventions de l'ONU.  Dans ce tourbillon, Israël veut ainsi exhiber qu'il est aussi présent et qu'il partagera sinon s'accaparera de  tous les acquis que Da3ach aura entre ses mains, entre l'Euphrate et le Nil selon ses prétentions historiques.  Maintenant ce qui est nouveau, ce sont les missiles de 120 kilomètres lancés par la résistance palestinienne qui inquiètent désormais les dirigeants sionistes. La ville de Haïfa, la centrale Nucléaire dans le Néguev, la ville de Jérusalem, les camps militaires. les centrales électriques,  tout est désormais accessible comme objectif de guerre par la résistance palestinienne, par la résistance libanaise,  même au large de la Méditerranée contre les bâtiments de guerre israéliens depuis l'enclave de Gaza ou au large des côtes libanaises. Cette agression contre Gaza était déjà prévisible du fait que la Syrie, l' Egypte et les autres pays arabes eux-mêmes plongés dans des troubles internes occupés à défendre leur intégrité, et donc Israël pouvait  profiter de cette opportunité s'accaparer d'acquis et  créer de nouvelles règles de jeux , par exemple réoccuper Gaza et anéantir le gouvernement de Mahmoud 3abess. Il faut revenir en arrière pour parler de ce mouvement sioniste qui a pris naissance en Europe au début du siècle passé  et qui s'était développé progressivement  en occupant la Palestine en 1948,  parallèlement avec lui, le Wahhabisme dans la Péninsule arabique durant l'empire ottoman, et les agissement de la couronne britannique avec leur espion Emphere et sa relation avec Mohamed ibn 3abdelwahab qui donna  naissance au  premier  Etat Wahhabite à Najd.  Tous deux, sionisme et Wahhabisme ont été confectionné  afin de combattre les mouvements de libérations nationales des masses arabes, avec des tentatives même par les Wahhabites d'occuper l'Irak et la Syrie.  Les débuts de ce  mouvement sioniste étaient  pour contre carrer le courent wahhabite à ces débuts. Ainsi l'état sioniste installé en lieu est place de la palestinien a eu son répondant par la création de l'état wahhabite sous forme d'Arabie Saoudite. Ces deux Etats ainsi crées avaient comme mission d'abattre tout mouvement d'émancipation des arabes, toute tentative de construction d'état Nation, et même des tentatives d'occupation par les sionistes. Maintenant la dernière visée, c'est de disloquer tous les états de la région en petites entités sur des bases cultuelles, confessionnelles, ethniques, et cela a débuté avec l'occupation de l'Irak par les USA en 2003. Les Saoudiens procurés par les sionistes avaient pour mission d'exacerber les différences cultuelles, tribales entre peuples arabes par le "Takfir" des autres écoles juridiques musulmanes,  en échange les israéliens s'occuperont du  soutien logistique en armes, en formations militaires de certains groupes terroristes bien choisis, comme Ai-Qaïda et ses dérivés,  en même temps qu'il s'occupera  de judaïser la Palestine  par un  peuplement exclusivement juifs, et donc d'expulser des restes des palestiniens de 1948 du territoire palestinien, d'interdire tout droit au retour des palestiniens chassés de leurs maisons, de leurs champs, de leurs biens. Compte tenu de la situation actuelle, les leaders présents aux côtés des palestiniens ne sont incapables de réaliser les aspirations du peuple palestinien. Aux palestiniens de se débarrasser de cette vieille garde qui a fait son temps d'échec, de compromission, de trahison, de lâcheté. Ni Hamas n'est à la hauteur de convenir aux aspirations du peuple palestinien, ni même el Fath malgré sa prise de position convenable vis-à-vis des autorités syriennes durant les trois dernières années des  événements en Syrie. Tous ces partis politiques possèdent à leurs bases  des combattants sur le terrain qui combattent convenablement, au contraire de leurs directions politiques qui se sont  avérées incapables de mener vers une quelconque  la victoire.
 Si Da3ach est parvenu à occuper quelques préfectures irakiennes aussi facilement que ca, c'est peut être dû aux fautes commises par la direction politique irakienne de Nourri el Maliki vis-à-vis du peuple sunnite irakien et sa gestion politique pour consolider l'unité du pays.    Pareillement à certaines critiques qui  furent adressées contre la direction politique syrienne, à cause de fautes commises antérieurement sur une  partie du peuple syrien qui devint   perméable au courant takfiriste wahhabite,  d'où la facilité avec laquelle des zones entières en bordure avec le Liban, la Jordanie et la Turquie  furent occupées par ce terrorisme. Est-ce également ce front de la résistance qui n'avait pas de stratégie bien défini pour faire face à cette offensive impérialiste dans la région.  La guerre apprend de faire la guerre, chaque épisode  donne des solutions  pour repousser les avancées impérialistes sur le terrain. L'Irak est resté indécis avant de rejoindre le front de la résistance. Maintenant désormais, il y a front commun contre le terrorisme,  bien qu'il avait effectivement pris des mesures pour protéger la souveraineté syrienne,  il n'avait pas proposé immédiatement  une coordination avec la Syrie pour lutter contre le terrorisme qui sévissait aussi bien en Syrie qu'en Irak qu'au Liban. Maintenant que cette décision est prise, il y a urgence de combattre ce terrorisme sous n'importe quel visage, qu'il soit da3ach,  israélien, qu'il soit frères musulmans ou wahhabite. 
 ·  Translate
2
5
Dakichia Dqaqcha's profile photoOLIVIER POINTEAU's profile photoNoeme DesAnges's profile photoMona Belmando's profile photo
Add a comment...

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 
Le terrorisme mondial est une arme entre les mains de la puissance impérialiste américaine depuis des dizaines d'années.  Arme à double tranchants,  un monstre pour terroriser les autres, mais qui de temps à autre se retourne contre son maitre. Les américaine enrôlèrent des mercenaires issus essentiellement de cas sociaux, de jeunes paumés, avec une origine immigrés ou fils d'immigrés mal intégrés dans les pays d'Europe occidental où des masses de  délinquants, de chômeurs de longue durée stagnent sans perspective; également  des pays sous-développés, ex colonisés comme la Tunisie, le Maroc, la Libye, l'Algérie, l'Egypte, le Yémen,  la Jordanie, le  Liban, et également du Pakistan et des pays du Caucase comme le Daguestan, la Tchétchénie  à qui ils donnèrent  le nom de djihadistes, pour aller combattre l'armée rouge, qui en fait est venue soutenir en toute légalité un gouvernement afghan socialiste qui en avait fait la demande à l'URSS pour l'aider contre des agressions depuis le Pakistan organisées par les saoudiens et la CIA américaine à l'aide de ces terroristes  pour déstabiliser le pays. La puissance nucléaire dissuasive des soviétiques  explique le paravent que les USA utilisèrent pour se dissimuler derrière les croyants musulmans qu'ils motivèrent d'aller délivrer un pays musulman des mains d'incroyants communistes, avec l'aide du royaume des Ibn el Saoud allié des USA néoconservateurs. Mais en fait, cela permettait aux USA  d'éviter de s'en prendre directement à l'URSS, puissance mondiale à qui ils reprochent  de s'être installé en Afghanistan où la culture du pavot à grande échelle, en tant que  source de trafic de drogue pour le monde, qui jusqu'ici renflouait  les caisses de la CIA d'argent noir qui lui est nécessaire sans passer par le Congres américain, pour corrompre des hommes politiques, des chefs d'Etats dans le monde pour qu'ils soient favorables à sa politique capitaliste de libre échange sauvage; comme ce fut le cas avec l'indonésien de Suharto, ou des Philippines de Marcos, ou du Viêt-Nam contre le Nord Viêt-Nam.  Un peu une sorte de continuité  perpétuant la tradition de l'Empire britannique  qui avait utilisé l'opium du Bengale en Inde pour combattre la Chine. Confronter directement l'URSS,  aurait provoqué une troisième guerre mondiale déjà à ce moment là, sans ces djihadistes comme substitut pour réaliser leurs plans de domination du Monde. Depuis cette aventure afghane, le monstre terroriste Ben Laden pouvait servir à d'autres projets criminels impérialiste, comme  exécuter des opérations faux drapeaux, celle du 11 09 2001 à New York en est une  pour offrir un  prétexte d'invasion de l'Afghanistan sans décision du Conseil de Sécurité de l'ONU, puisqu'il s'agit d'un acte de légitime défense. Invasion de l'Irak, du Liban,  de la Somalie dans la même foulée,  ou encore l'assassinat de Rafic El Hariri au Liban pour expulser la Syrie de ce pays  et l'attaquer ensuite chez elle par le terrorisme; ou encore un faux drapeau, comme  l'utilisation du gaz sarin à Khan el 3asel en Syrie par le même montre, pour permettre aux forces aériennes des USA de bombarder la Syrie afin de donner un coup de main aux terroristes sur le terrain  qui n'ont jusqu'ici  donner aucun progrès, sans passer par le Conseil de Sécurité de l'ONU pour leur  faciliter la tache de prendre Damas.  ou encore  ce monstre hargneux  se retourne contre son maître, comme en Libye avec le terroriste Abdelhakim Bel Hadj, et l'assassinat de l'ambassadeur des USA à Benghazi. Si cette utilisation des terroristes par les USA a donné les résultats attendus dans certains pays,  pour le cas syrien, aucun résultat même après trois années d'acharnement, contrées par la réconciliation entre syriens qui est venue faire barrage définitivement à un espoir de réussir une nouvelle tentative. Comme une gifle au visage du Barak Obamma, le souhait de réussir le coup d'Etat en Syrie pour les USA s'est transformé en un cauchemar d'avoir perdu le pouvoir  d'enfermer leurs  victimes dans un spectacle hypnotique  de leur  toute puissance, d'un pouvoir qui a rendu jusqu'ici passif les peuples visés non résistants. A cause de cette  dissuasion américaine  qui a toujours  exercé sur les peuples lâches une sorte de puissance mondiale invincible. Se révolter contre les USA, refuser d'exécuter leurs ordres est semblable à un  suicide pensent certains comme ceux du CCG.  La peur de la mort par cette secte Wahhabite au pouvoir, la pousse à accepter de s'anéantir et donc exécuter sans sourciller tous les ordres US,  même de s'attaquer à un pays frère comme la Libye, comme le Yémen, comme la Syrie qui a osé résister et combattre toutes leurs tentatives de la déstabiliser. L'image d'une Amérique contre ceux du Golfe, a pour fonction de se substituer aux faits de croire le bien fondé d'attaquer des pays frères comme la Libye, l'Egypte, la Syrie;  mais cette image de la toute puissance américaine n'a pas agi sur  les syriens dirigés par Bachar el Asad qui lui a fait perdre son pouvoir virtuel de puissance, en la  démystifiant,  sachant que ce long acharnement terroriste  est dommageable pour le pays et touche les plus modestes parmi la population syrienne et cause des pertes énormes pour le peuple syrien en général, même si cela importe peu pour les agresseurs américains  de continuer encore et encore au risque de perdre toute crédibilité en tant que super puissance mondiale utilisant  des groupes terroristes qui commettent toutes sortes de crimes aussi bien en Syrie qu'en Irak et c'est ce qui est rapporté chaque jour  par  les masses médias du monde . Maintenant, d'où  viennent tous ces moyens militaires énormes, de transmission sans fil des plus sophistiqués, détenus par cette mouvance d'Al-Qaïda. Il y va sans dire que l'Arabie Saoudite et Israël et d'autres puissances organisent contre la République arabe syrienne et les entités qui lui sont proches dans la région, y compris l'Irak et l'Iran qui s'opposent au plan précis, bien planifié, bien  tracé par l'impérialisme pour un nouveau Moyen-Orient et donc ce qui se traduit par toute cette agression ouvertement, sans cachette. Cependant, les américains en tant que puissance militaire n'ont  jamais combattu les terroristes ni en Irak, ni en Syrie, ni nul part, jamais ils ne l'ont fait, s'ils parlent de le faire ou de l'avoir fait, ce n'est que pour de la propagande uniquement, puisque ce sont eux qui ont été à l'origine de la création de la mouvance d'Al-Qaïda, eux également qui ont injecté ces mêmes terroristes en Syrie, en Irak. Aujourd'hui tout est dévoilé. Cette annonce que l'Occident est en lutte contre le terrorisme mondiale n'est qu'une ruse, qui a menée au 11/09/2001, comme faux drapeau fabriqué par une connivence à trois  Saoudienne, israélienne et américaine pour ouvrir de nouvelles perspectives dans le monde, impossible à obtenir  sans ce choc, "choc des civilisations" inventé, même au prix de milliers de vies de citoyens américains  écrasées dans les trois tours de New York. Cette émotion, ce crime produit par le supposé Ben Laden et 11 djihadites saoudiens, palestiniens égyptiens avec lui, ce que disent les journaux, n'est que pour préparer l'opinion américaine d'accepter de financer de nouvelles guerres impérialistes dans le monde qui ont couté des morts syriens, des morts irakiens, des morts afghans, des morts algériens, des morts somaliens, des morts soudanais, des morts yéménites, des morts libyens, des morts libanais. Ce blocage en Syrie par la résistance de son peuple de son armée a mis en déroute cette entreprise criminelle américaine  impérialiste armée de terroristes pour imposer sa volonté à vouloir dominer le Monde qui lui échappe de plus en plus.
 ·  Translate
1
Add a comment...

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 
 El Amir pour ce qui est appelé l'Etat musulman sur une parcelle de terrain en Irak, occupée d'une façon éphémère et mouvante, par un chef de groupes terroristes de la mouvance d'Al-Qaïda qui ose se déclarer en être. Ensuite quelque temps après, l'appétit lui vient en mangeant, il se déclare Amir de la même parcelle de terrain en Irak, à qui il ajouta el Raka en Syrie, qu'il appela  Etat musulman en Irak et en Syrie; ce qui a provoqué une lutte entre un autre Amir, présent en Syrie, du nom d'Al-Joulani, qui ne l'entendait pas de cette oreille. Eimen el-Zawahiri, leur prétendu chef hiérarchique  tenta d'arrêter la querelle entre les deux belligérants, leur suggérant que chacun s'occupe de son terrain, sans succès. El Joulani d'origine syrienne veut s'en tenir à la Syrie contre Bachar el Asad, tandis que El-Baghdani chercha à dominer sur les deux terrains. Maintenant El-Baghdadi se déclare être El Amir  sur  l'Etat Islamique tout court, qui peut s'étendre sur l'ensemble du monde arabe à son grès,  en une sorte de Califat avec à sa tête lui-même comme Calife, et des groupes diverse dès cette annonce lui prêtèrent allégeance. Une sorte de coup d'Etat contre la vieille garde d'Al-Qaïda, représentée par Aimen el Zawahiri.  Il s'agit d'un certain Aboubakri el Baghdadi qui a été détenu par les autorités américaines pour des raisons de terrorisme, depuis 2004, dans une  prison militaire, de Bocca. Comme Abdelhakim Bel Hadj, l'actuel commandant militaire de Tripoli en Libye, ex-détenu par les américains au  Camp de Guantánamo pour les mêmes motifs terroristes, et fut remis aux autorités libyennes qui l'emprisonnèrent à leur tour, pour le libérer ensuite sous les pressions des ONG humanitaires américaines, sitôt relâché, sitôt terroriste encore fois, pour finir d'assassiner M'3ammar el Kadhafi en Libye. Pareillement Aboubakri El Baghdadi, Il  fut relâché en 2009 aussitôt que Barak Obamma devint le président des Etats Unis, et remis aux autorités irakiennes. C'est ce que rapport un enquêteur russe Monsieur André Antikof, spécialiste pour les affaires du Moyen-Orient, dans son  rapport officiel, devenu référence pour un nombre d'autorités, mettant à jour certaines vérités cachées sur le passé de cet individu,  du comment les autorités américaines ont organisé ce nouveau groupe appelé Da3ach, pour le mettre à sa tête,  procédant ainsi de la même stratégie qui fut utiliser contre l'Union soviétique en Afghanistan sous le nom d'Al-Qaïda dirigée par un certain yéménite du nom de  Ben Laden, présenté par le Prince saoudien Bandar Ben Sultan, recruté par Brezinski, juif américain d'origine polonaise ex- conseillé du Président américain Jimmy Carter. Aujourd'hui c'est  Aboubakri el Baghdadi dit -il qui  d'une manière ou d'une autre travaille avec le service de renseignement américain. Selon un autre communiqué, celui cette fois-ci  du Directeur de la Prison militaire Bocca, Kennett King où été détenu Aboubakri El Baghdadi, disant l'avoir eu comme prisonnier entre 2004 à 2009. Après 2009, il fut remis aux autorités irakiennes, qui le libérèrent peu de temps après, ce qui a été une faute puisque aujourd'hui il est devenu leader en chef  de cette organisation Da3ach. Aussitôt libéré, il se remis à organiser un nouveau groupe terroriste composé  d'éléments issus de la mouvance d'Al-Qaïda pour simuler combattre  contre la présence américaine en Irak, lorsqu'ils étaient encore en Irak, et ensuite contre le gouvernement de Nourri El-Maliki. Ainsi les renseignements américaines sont totalement derrière tous les incidents qui ont court en Syrie et en Irak. Certaines sources américaines  bien informées indiquent avec certitude que les autorités américaines sont revenus aux mêmes méthodes utilisées auparavant contre le  bloc soviétique indirectement  l'Afghanistan par l'intermédiaire de la  mouvance de jihadistes organisée par Brezinski, et le prince saoudien  Bendar Ben Sultan avec comme nom Al-Qaïda,  et maintenant la même procédure avec Da3ach contre la Syrie, l'Irak et l'Iran, et tenter d'anéantir le camp  résistance Hisbollah, Syrie, Iran, et plus tard contre les pays du BRICS pour contenir l'avancée de la présence des russes et des chinois au Moyen-Orient et en Afrique, et les attaquer au travers de leurs minorités musulmanes en Chine et en Russie.
 ·  Translate
1
Dakichia Dqaqcha's profile photo
 
Une sorte d'Amir pour celui  qui s'auto désigne chef d'un Etat musulman sur une parcelle de terrain en Irak, occupée par la terreur d'une façon éphémère et mouvante. Cet individu commandant des groupes terroristes de la mouvance d'Al-Qaïda,  ose se déclarer sans gène  Amir. Ensuite quelque temps après, l'appétit lui vient en mangeant, il se déclare Amir de la même parcelle de terrain en Irak, à qui il ajouta el Raka en Syrie, qu'il appela  Etat musulman en Irak et en Syrie; ce qui a provoqué aussitôt une lutte entre un autre Amir, présent en Syrie, du nom d'Al-Joulani, syrien comme son nom l'indique, qui ne l'entendait pas de cette oreille. Eimen el-Zawahiri, leur prétendu chef hiérarchique tenta d'arrêter la querelle entre les deux belligérants, leur suggérant que chacun s'occupe de son terrain, sans succès. El Joulani  veut s'en tenir à la Syrie contre Bachar el Asad, tandis que El-Baghdani comme son nom l'indique d'origine irakienne, chercha à dominer sur les deux terrains. Maintenant El-Baghdadi se déclare être El Amir elmouminim  sur l'Etat Islamique tout court, qui peut s'étendre sur l'ensemble du monde arabe à son grès, en une sorte de Califat avec à sa tête toujours lui-même comme Calife. Comme réaction des groupes diverse dès cette annonce lui prêtèrent allégeance des quatres coins de ce monde arabe. Une sorte de coup d'Etat contre la vieille garde d'Al-Qaïda, représentée par Aimen el Zawahiri. Il s'agit toujours de ce  Aboubakri el Baghdadi qui a été détenu par les autorités américaines pour des raisons de terrorisme, depuis 2004, dans une  prison militaire, de Bocca. Comme du reste  Abdelhakim Bel Hadj, libyen, l'actuel commandant militaire de Tripoli en Libye, ex-détenu par les américains au  Camp de Guantánamo pour les mêmes motifs terroristes, et fut remis aux autorités libyennes qui l'emprisonnèrent à leur tour, pour le libérer ensuite sous les pressions des ONG humanitaires américaines, sitôt relâché, aussitôt terroriste encore fois, pour finir enfin d'assassiner comme il lui a été commandé par la CIA, M'3ammar el Kadhafi en Libye. Pareillement Aboubakri El Baghdadi  fut relâché en 2009 par ordre de  Barak Obamma devenu  le président des Etats Unis, et remis aux autorités irakiennes. C'est ce que rapport un enquêteur russe Monsieur André Antikof, spécialiste pour les affaires du Moyen-Orient, dans son  rapport officiel, devenu référence pour un nombre d'autorités, mettant à jour certaines vérités cachées sur le passé de cet individu,  du comment les autorités américaines ont organisé ce nouveau groupe appelé Da3ach, pour le mettre à sa tête,  procédant ainsi de la même stratégie qui fut utiliser contre l'Union soviétique en Afghanistan sous le nom d'Al-Qaïda dirigée par un certain yéménite du nom de  Ben Laden, présenté par le Prince saoudien Bandar Ben Sultan et recruté par Brezinski, juif américain d'origine polonaise ex- conseillé du Président américain Jimmy Carter. Aujourd'hui c'est  Aboubakri el Baghdadi dit -il qui  d'une manière ou d'une autre travaille avec le service de renseignement américain. Selon un autre communiqué, cette fois-ci émanant  du Directeur de la Prison militaire Bocca, Kennett King où été détenu Aboubakri El Baghdadi, disant l'avoir eu comme prisonnier entre 2004 à 2009. Après 2009, il fut remis aux autorités irakiennes, qui le libérèrent peu de temps après, ce qui a été une faute puisque aujourd'hui il est devenu leader en chef  de cette organisation Da3ach. Aussitôt libéré, il se remis à organiser un nouveau groupe terroriste composé  d'éléments issus de la mouvance d'Al-Qaïda, et simulait  combattre la présence américaine en Irak, lorsqu'ils étaient encore en Irak, et ensuite contre le gouvernement de Nourri El-Maliki. pour l'éclatement de l'Irak en trois entités. Ainsi les renseignements américaines sont totalement derrière tous les incidents qui ont court en Syrie et en Irak. Certaines sources américaines  bien informées indiquent avec certitude que les autorités américaines sont revenus aux mêmes méthodes utilisées auparavant contre le  bloc soviétique indirectement  l'Afghanistan par l'intermédiaire de la  mouvance de jihadistes organisée par Brezinski, et le prince saoudien  Bendar Ben Sultan avec comme nom Al-Qaïda,  et maintenant la même procédure avec Da3ach contre la Syrie, l'Irak et l'Iran, et tenter d'anéantir le camp de la  résistance Hisbollah, Syrie, Iran, et plus tard contre les pays du BRICS pour contenir l'avancée de la présence des russes et des chinois au Moyen-Orient et en Afrique, et les attaquer au travers de leurs minorités musulmanes en Chine et en Russie. Aussi sans surprise, dans la même lignée, les USA aident les  terroristes takfiris de Daech par différentes façons, maintenant qu'ils sont sur le terrain.  Selon Presstv, les Américains n'ont cessé de fournir à ces  terroristes des équipements militaires contre les véhicules blindés, les avions et les hélicoptères de guerre utilisés par les deux armées syrienne et irakienne,  mais également des équipements électroniques qui dépassent en précision ceux détenus par les armées adverses, syrienne ou irakienne. Puisque la guerre est dans ces cas là plus intox, plus dans l'invraisemblance, que sur le terrain,  pour  cela des logiciels qui s’avèrent des fois beaucoup plus efficaces, beaucoup plus redoutables que des armes dans la mesure où la bataille de l’EIIL contre l’Irak et la Syrie est en grande partie médiatique. Des occupations de zone qui semblent acquises, mais en réalité éphémère et mouvante, aussitôt l'armée arabe syrienne est proche, ou l'armée irakienne s'approche les voilà qui prennent la fuite en avant, sans avoir préalablement filmé les lieux et insister d'y être encore par le fb, ou Twitter,  sans y être. L'OSOS basé aux USA  est un centre soutenant la  soi-disant opposant arabe  qui n'a d'opposition que le nom. Par de la propagande auprès des crédules immigrés syriens et irakiens, il  arrive  à réunir des moyens financiers important pour  doter les terroristes actifs dans les deux pays précités d’équipements nécessaire à cette bataille dans l’espace virtuelle. Ceci leurs donnent la possibilité de déclencher  des campagnes médiatiques et à agrandir leur action militaire qualifiée par de nombreux experts de " cinéma". Facebook et Twitter contribuent largement à véhiculer l’image d’une milice organisée, performante, capable de s’ériger en pouvoir étatique.  Cette même "OSOS alimente Daech en divers types de logiciel anti -hacking et de moteurs de recherche ultra rapide. En outre le département d’état prodigue aux terroristes de Daech via deux associations " Centre de reportage pour la guerre et la paix" et " Maison de liberté" des stages de cyber-formation. selon les dernières estimations, les terroristes de Daech ont largement recours au Twitter pour étendre leur bataille médiatique, ce qui prouve parfaitement le soutien des responsables de Twitter à cette milice. Twitter sert également de façon très large les muftis de Daech pour qu’ils véhiculent leurs fatwas et leurs messages de haine.
 ·  Translate
Add a comment...

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 
IRIB- L’aide américaine aux terroristes takfiris de Daech est fort complexe :
Selon Presstv, les Américains procurent aux terroristes des équipements électroniques, des logiciels qui s’avèrent des fois beaucoup plus efficaces, beaucoup plus redoutables que des armes dans la mesure où la bataille de l’EIIL contre l’Irak et la Syrie est en grande partie médiatique. Le centre de soutien aux opposants syriens, dit OSOS, qui est basé aux Etats Unis s’occupent à doter les terroristes actifs dans les deux pays précités d’équipements nécessaire à cette bataille dans l’espace virtuelle.  en effet il est curieux de voir à quel point les mercenaires takfiris baathistes de l’Empire sont habiles à déclencher des campagnes médiatiques et à agrandir leur action militaire qualifiée par de nombreux experts de " cinéma". Facebook et Twitter contribuent largement à véhiculer l’image d’une milice organisée, performante, capable de s’ériger en pouvoir étatique. selon Presstv, OSOS alimente Daech en divers types de logiciel anti -hacking et de moteurs de recherche ultra rapide. En outre le département d’état prodigue aux terroristes de Daech via deux associations " Centre de reportage pour la guerre et la paix" et " Maison de liberté" des stages de cyber-formation. selon les dernières estimations, les terroristes de Daech ont largement recours au Twitter pour étendre leur bataille médiatique, ce qui prouve parfaitement le soutien des responsables de Twitter à cette milice. Twitter sert également de façon très large les muftis de Daech pour qu’ils véhiculent leurs fatwas et leurs messages de haine.
 ·  Translate
1
Add a comment...
People
In his circles
2 people
Have him in circles
22 people
Links
Basic Information
Gender
Male