Profile

Cover photo
Dakichia Dqaqcha
28 followers|46,491 views
AboutPostsPhotosYouTubeReviews

Stream

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 
L'activité médiatique et ce qu'elle produit  qu'elle soit journalistique, analytique, culturelle, est une arme d'une autre sorte pour le combat contre la partie équivalente alliée avec le terrorisme. C'est le contenu qui a été débattu en Congres réunissant des journalistes, des analystes politiques, des écrivains, des penseurs de différentes nationalités, durant deux jours à Damas sous l'égide du Ministère de l'Information syrien. Ainsi, j'ajoute ma parole à celles de tous les syriens, d'autant plus que l'état syrien a été et continue d'être l'un des seuls pays du monde qui sont restés debout combattant cette offensive destructrice menée par des mercenaires et des  terroristes de tous les bords à qui l'on a donné ordre de démolir et de détruire le monde arabe dans sa totalité, pour le compte de l'entité sioniste. La république Arabe Syrienne est restée debout et continue de le rester, et à partir de ce constat, il est du devoir de chaque individu syrien, en Syrie et hors de Syrie, arabe en général, s'il possède un degré de dignité, de conscience patriotique et humaniste, d'adopter la détermination résistante de l'état syrien, de son peuple, de son armée, et de sa direction politique. Organiser un tel Congres, transformé en une célébration de victoire et de réussite dans le domaine de l'information, rien qu'à observer ce nombre énorme d'arabes et de non arabes de journalistes, de reporteurs de guerre, de spécialistes en analyses politiques et géostratégiques, de penseurs, d'écrivains, de religieux de différentes tendances cultuelles, qui continuent d'arriver dans cette capitale syrienne résistante. C'est déjà en soi une réussite et un succès incontestable dans le domaine de l'information, de cette information produite par la Syrie et les pays amis, avec de si peu de moyens, pour affronter des complexes d'industries médiatiques du monde occidental, et de leurs laquais du CC du Golfe comme El-Jazzera, el An, el 3arabia, Radio Monte-Carlo, Radio Orient et Radio Soleil,  disposant de finances sans limites, de moyens  techniques les plus développées, de chaines de télévisions par satellites, de réseaux par internet innombrables. Résultat l'information résistante est sortie vainqueur de cet affrontement sans merci, préparant une nouvelle étape, un nouveau bond qualitatif, ce qui fait que des masses médias qui s'étaient rangées du côtés des adversaires de la résistance, se décident de rejoindre la résistance contre l'impérialisme et le sionisme.

The media activity and what it produces that it is journalistic, analytical, cultural, is a weapon of another kind for the fight against the equivalent party allied with terrorism. This is content that has been debated in Congress bringing together journalists, political analysts, writers, and thinkers of different nationalities, for two days in Damascus under the aegis of the Syrian Information Ministry. Thus, I add my word to all Syrians, as the Syrian State was and continues to be one of the only countries in the world that remained upright fighting this destructive offensive by mercenaries and terrorists on all sides who are ordered to demolish and destroy the Arab world in its entirety , on behalf of the Zionist entity. The Syrian Arab Republic remained standing and continues to remain so, and from this observation, it is the duty of every Syrian individual, in Syria and outside Syria, Arab in general, whether it has a degree of dignity, conscience patriotic and humanist, to adopt the determination of the resistance of the Syrian State, its people, its army, and its management policy. Organizing such a Congress, turned into a celebration of victory and success in the field of information, nothing to observe this huge number of Arabs and non-Arabs of journalists, reporters of war, specialists in political and geostrategic, thinkers, writers, analyses of religious of different religious trends, who continue to arrive in the Syrian capital resistant. It already is in itself a success and a definite success in the field of information, this information produced by the Syria and friendly countries, with so little means to confront complexes of media industries in the Western world, and their minions of the CC of the Gulf as El-Jazzera, el year, el 3arabia, Radio Monte Carlo, Radio Orient and Radio Sun with finance without limits, technical means developed, television by satellite, countless networks by internet. Result resistant information emerged winner of this battle without mercy, preparing a new phase, a new qualitative leap, making that media masses which were arranged on the sides of the opponents of the resistance, decided to join the resistance against imperialism and Zionism.
 ·  Translate
1
1
INES QUEEN11's profile photo
Add a comment...

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
1
Add a comment...

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 
Les revenus émanant de la vente des hydrocarbures, pétrole et gaz par les pétromonarchies du Golfe, comptés par milliards de dollars chaque jour, donc l’on peut être certain qu’ils ne veulent en aucun cas interrompre ce flux de revenus partagés strictement entre membres de ces  familles royales. Grâce à ces ressources quasi illimitées, les ibn saouds, les hamads, les khalifats ont les moyens de supprimer toutes les informations qui peuvent leur être préjudiciables à leur réputation. Ainsi plus de 90% des masses médias dans le monde sont détenus par des magnas américains et sionistes ; seulement 10% sont aux mains des pétro-monarques  arabes, qui eux détiennent plus de 80% des masses médias arabes qu’ils financent presque directement. D’où l’hécatombe des voies et opinions révolutionnaires, réduites au silence par faute de support médiatique pour les amplifier vers les masses populaires. Même si durant ce « Printemps hébreux » imposé aux états arabes, un nombre croissant d’intellectuels progressistes commencent à réagir contre cette catastrophe, cette masse média avec une idéologie wahhabite, sioniste, états-unienne continue de s’exprimer dans nos pays comme si rien n’était, comme en Algérie, qui devrait être consciente de ses dangers. La république arabe syrienne par des moyens modestes protège son peuple de cette invasion intellectuelle malsaine. Il faut boycotter cette presse au service des ennemis de l’Algérie, repousser ses analyses et sa propagande ;  pour que leurs financiers sionistes et pétro-monarques  démoniaques reçoivent le message.  Il faut une APS, (Algérie, presse service), plus active, comme source de toute information brute, à diffuser par les masses médias du pays, qui la commenteront selon leur point de vue, et non par une  reprise automatique par ces masses médias du pays  d’articles ou de nouvelles entendus ou lus dans les masses médias de l’Occident et du Golfe arabe. Le Ministère de l’information de l’Algérie  se doit d’analyser cette situation grave, et  de décider une contre action, imposant de nouvelles méthodes, qui doivent être mis, face à l’agressivité des moyens ennemis déjà en action qui ne cherchent qu’à disloquer la résistance l’unité nationale et le front populaire acquis par notre guerre de libération nationale.
 ·  Translate
1
1
INES QUEEN11's profile photo
Add a comment...

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 
Le monde aujourd'hui est conscient de la résistance du peuple syrien et croit en sa victoire prochaine contre les comploteurs et leurs hommes de main sur le terrain qui n'ont cessé de détruire, de massacrer, de piller, d’assassiner sans parvenir à faire plier la volonté des syriens de rester debout. Les déclarations du secrétaire général actuel de la ligue arabe de vouloir rencontrer le ministre des affaires étrangères de la Syrie, ne concernent ni de prêt ni de loin les autorités syriennes, ni Mr Walid El-Mou3alem, qui voient en la personne de Nabil Al-Arabi Nabil, une parfaite marionnette aux mais des qataris,  un laquais, du même degré que son prédécesseur 3ammar Moussa des laquais qui les ont employé et qui continuent de le faire. Cet ennemi au service du sionisme et des impérialistes américains, par des sommets de chefs d’états arabes, par des réunions et ses décisions non unanimes, puisque l’Algérie, l’Irak ont systématiquement opposé leurs vétos à toutes les décisions néfastes aux arabes ; cette ligue malgré cela a accompli les premières mesures essentielles, agressives dans  tout s'acharne contre la république arabe syrienne, comme encore aujourd’hui contre le peuple yéménites. Maintenant après tout ce qui s'était passé durant ces presque cinq années en Syrie, les propos de ce secrétaire de la ligue arabe sont du bruit sans écho, sans signification, puisque cette ligue arabe avait été effectivement depuis 2011 la tête de pont d'une guerre sans merci contre le peuple syrien, elle ne peut aujourd'hui se présenter et offrir de parler à un représentant de l'état syrien, alors  que la victoire du peuple syrien est en vue. Trop tard, de surcroit, cette ligue arabe, même aux temps des ses soi-disant bonnes heures, n'a pas été une ligue qui représentait ou qui appliquait ce qui avait été convenu par ses membres qui voulaient d'elle des prises de positions effectives au bénéfice des arabes. En 2011 cette ligue arabe a été non seulement le chef de file de la guerre contre l’état syrien, mais elle est allée jusqu’à même suspendre la qualité de membre de cette ligue, la Syrie qui pourtant est le véritable membre fondateur de cet ligue ;  sans pouvoir cependant accorder son fauteuil sous la pression des qataris et des saoudiens à la dite opposition syrienne armée, du fait de véto algérien et irakien, laissant ainsi ce fauteuil syrien vide jusqu’à présent, fauteuil que la république arabe syrienne n’est pas disposée à reprendre, tant que les fondements mêmes de cette ligue ne soient totalement et radicalement corrigés. Aujourd'hui encore les prises de positions de certains pays arabes sont en concordance avec les positions sionistes et celle de cette entité sioniste installée en Palestine, qu'en plus l'Arabie Saoudite, du fait d'achats de la plus part des masses médias arabe, impose son point de vue par ce moyen sur l'opinion des masses arabes. Quatre-vingt dix pour cent des masses médias dans le monde sont la propriété de sociétés américano-sionistes, et quatre vingt pour cent des masses médias arabe sont financés par les saoudiens, et contre cet état de fait la résistance arabe des patriotes arabes qui tendent vers une véritable indépendance, ne peuvent que rencontrer des difficultés et des malaises face à la presse et aux masses médias propagandiste au bénéfice du sionisme et de l'impérialisme. Cet accord sur le nucléaire iranien, et les commentaires et articles des masses médias arabes, donnent à être triste en tant qu'arabe résistant. Ces masses médias arabes ne font que répéter les mêmes propos des pires sionistes, des pires néoconservateurs américains, du sanguinaire Netanyahou, Ne disposant pas d'une agence de presse propre qui produit l'information, comme en Algérie l'APS, Algérie, presse, service, qui produit l'information brute qui doit être reprise et commentée par les différentes masses médias du pays, ces masses médias arabes ne font que traduire et diffuser les intoxications telles quelles, sans gène ni retenu, sans même y mettre le point de vue arabe.


 
The world today is aware of the resistance of the Syrian people and believes in his victory next against the conspirators and their henchmen in the field who have ceased to destroy, kill, plunder, murder without managing to bend the will of the Syrians to remain standing. The statements of the current Secretary general of the Arab League to meet the Foreign Minister of the Syria, concern loan nor later the Syrian authorities, neither Mr Walid El-Mou3alem, who see in the person of Nabil Al-Arabi Nabil, a perfect puppet to the but for Qatari, a lackey, the same degree its predecessor Marjorie Moussa lackeys who used them and who continue to do so. This enemy in the service of Zionism and the American imperialists, by summits of Heads of Arab States, through meetings and its non-unanimous decisions, since the Algeria, the Iraq systematically opposed their vetoes to all adverse decisions to the Arabs; This League despite this has done the first steps essential, aggressive in everything is desperately against the Syrian Arab Republic, as even today against the Yemeni people. Now after all that had happened during these almost five years in Syria, the words of the Secretary of the Arab League are the noise without echo, meaningless, since the Arab League was actually since 2011 the beachhead of a war without mercy against the Syrian people, it cannot now come forward and offer to speak to a representative of the Syrian State While the Syrian people's victory is in sight. Too late, of Moreover, the Arab League, even at the time of its so-called good hours, has not been a League that represented or who applied this which had been agreed by its members who wanted her actual positions taken for the benefit of the Arabs. In 2011 this Arab League was not only the leader of the war against the Syrian State, but she went up to even suspend membership of this League, the Syria which yet is the real founder of this League; without being able to grant his chair under the pressure of the Qatari and Saudi Arabia to the so-called Syrian army, due to veto Iraqi and Algerian opposition, leaving this empty far Syrian armchair, armchair that the Syrian Arab Republic is not however prepared to resume, as long as the very foundations of this League not be totally and radically corrected. Even today the positions of some Arab countries are in concordance with the Zionist positions and this installed Zionist entity in Palestine, only in more Saudi Arabia, on the basis of purchases of most hand masses Arab media, imposes his point of view in this way on the opinion of the Arab masses. Ninety percent of the media masses in the world are the property of Zionist societies, and ninety percent of the Arab media masses are financed by the Saudi, and against this state of affairs resistance Arab Arab patriots who tend towards true independence can only meet difficulties and discomfort against the press and mass media propaganda for the benefit of Zionism and imperialism. This Iranian nuclear agreement, and reviews and articles of the Arab media masses, give to be sad as resistant Arabic. These Arab media masses are just repeating the same words of the worst Zionist, the worst American the bloodthirsty Netanyahu neoconservatives, not an agency of own press which produces information, such as in Algeria the APS, Algeria, press, service, which produces the raw information that must be taken and commented on by various mass media of the country, having these Arab media masses are that translate and disseminate such poisoning what without embarrassment or retained, without even the point of Arab view.
 ·  Translate
1
Add a comment...
In his circles
2 people
Have him in circles
28 people
Sha1nix' stunt's profile photo
Ali Mesloub's profile photo
MANBEYREM's profile photo
Esma Ozbek's profile photo
Kassambre's profile photo
Bronxelles's profile photo
INES QUEEN11's profile photo
Xantar Amone's profile photo
maxwinax's profile photo

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 
Il faut un effort coordonné régional, continental et international de tous les états, au niveau sécuritaire, politique, militaire, et faire face à ces organisations terroristes. Ceci n'est pas impossible, au contraire c'est ce qu'il faut mettre sur pied en toute hâte. Déjà au niveau de l'information, des masses médias, lorsque l'on parle du terrorisme et des anathèmes qu'il décrète diffusés par de véritables machines continentales et internationales, par des supports internet fb, twitter, et plusieurs autres, ce sont déjà une organisation terroriste à ce niveau. Il faut dont affronter cette organisation et combattre cette pensée venimeuse quelle diffuse. La plus terrible des guerres, c'est celle de la désinformation. Sous forme d'un flux énorme de concepts  diffusés, de définitions nouvelles mises sur le marché, de postulas  qui engendrent une sorte de fièvre politique, de dogme mystique, d'incitation au combat militarisé, de désordre économique, qui s'applique et s'adapte selon les sociétés d'une manière ou de l’autre, qui attire de nouveaux adeptes.Si l'on veut confronter ce genre de discours médiatique, il faut avoir pour lui faire face un discours adéquat, structuré et le plus large possible pour le contrer. C'est donc aux états qui croient à la liberté, qui sont souverains, résistants contre l'impérialisme et le sionisme, de construire un tel bouclier inter actif. Pour combattre la pensée takfiriste, l'idéologie wahhabite produite par ce camp ennemi composé de laquais du CC, du Golfe, de la Jordanie, du Maroc, de la Turquie dirigée par le Parti de l'AKP de Tayyip Erdogan, des états-uniens et leurs alliés occidentaux, comme la France, la Grande-Bretagne, la Belgique, l'Allemagne, et bien d’autres états de l'UE. Comment  faire face à ces tribunes offertes par les chaines arabes d'information, comme el-Jaazira, el-An, el 3arabia, Radio Monte-Carlo, Radio Soleil et leurs nombreux relais des chaines occidentales telles que CNN, BBC, Radio France international, France 24, à ces  représentants médiatiques de ces terroristes en costume et cravate. Est-il possible de poursuivre juridiquement ces chaines, qui participent directement à cette intoxication, à cette incitation au crime,   qui appellent au terrorisme ;  mais pas seulement, il faut leur faire face sur le même terrain et les discréditer par un effort intellectuel,  les pousser dans leurs contradictions jusqu'à leur pourrissement total.
 ·  Translate
1
Add a comment...

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 
Les revenus émanant de la vente des hydrocarbures, pétrole et gaz, par les pétromonarchies du Golfe, comptés par milliards de dollars chaque jour, donc l’on peut être certain qu’ils ne veulent en aucun cas interrompre ce flux de revenus partagés strictement entre membres de leurs  familles royales. Grâce à ces ressources quasi illimitées, les ibn Saouds, les Hamads, les Khalifats ont les moyens d’empêche ou de supprimer, ou de contrecarrer toutes les informations qui peuvent être préjudiciables à leur semblant de majesté. Si plus de 90% des masses médias dans le monde sont détenus par des magnats industriels et financiers sionistes américains ; seulement 10% de ces masses médias sont aux mains des pétro-monarques  arabes du Golfe qui représentent plus de 80% de toutes les masses médias couvrant le monde arabes, qu’ils financent presque directement ou en partiellement. Un certain nombre de quotidiens algériens sont dans ces cas. Maintenant pour l’opinion publique, le respect de la volonté populaire lorsqu’elle n’est pas manipulée est sacré. Je  respecte personnellement la volonté du peuple, la vraie volonté capable de réaliser l’irréalisable, comme la libération nationale des algériens de leur patrie colonisée depuis plus d’un siècle et d’un tiers de siècle. Cette volonté n’était pas façonnée par de la propagande ou de la manipulation ; c’est le résultat d’une réaction unanime suite à une patience qui a atteint ses limites face à la colonisation française. Il fallait juste une étincelle provoquée par un groupe secret de patriotes algériens (l’OS), pour déclencher la lutte de libération nationale. Pour illustrer l’axiome que j’utilise ici,  rappelons ce qui s’était passé il y a peu de temps, sous l’influence de la chaine d’information qatari el-Jazzera qui était si puissante, avec plus de 60 % de téléspectateurs du monde arabe, et 100 % d’arabes dans le monde,  qu’elle a pu façonner une opinion publique de presque la plus part des pays arabes, des intellectuels arabes. Ainsi des slogans entendus, dès le début  durant  des manifestations de rues en Tunisie,  et ailleurs, comme  ‘’le peuple réclame la chute du pouvoir ‘’, quelques fois entendu également en Algérie, en Egypte, en Syrie tout au début des troubles de ce ‘’Printemps hébreux’’. Ainsi c’est cette chaine, relayée par el-3arabiya saoudienne, el An, et d’autres chaines d’informations libanaises propriété des Hariri, comme Radio Monaco, Radio Orient, Radio Soleil orientée vers l’immigration maghrébine en France, qui ont amené à la prise du pouvoir en Egypte par les frères musulmans, de même en Tunisie, par Rachad el Ghanouchi de la confrérie des frères musulmans,  de même leur participation au gouvernement marocain, suite aux troubles dans ce royaume. Cette société El-Jazzera, malgré sa perte d’audience notoire, appelée ‘’El Khanzira’’ pour la dénigrer,  continue d’utiliser le même nombre d’employés avec les mêmes programmes qui lui coutent beaucoup plus qu’ils ne lui rapportent. Combien peut-elle aujourd’hui influencer encore l’opinion arabe, son maintien ne signifie point qu’elle est en succès, mais les moyens financiers à sa disposition lui permettent de continuer, malgré qu’elle soit discréditée. Ce sont donc les causes de l’hécatombe des voies et opinions des patriotes arabes, des nationalistes et des  révolutionnaires ;  réduites au silence par faute de support médiatique adéquate  pour les amplifier vers les masses populaires sous l’emprise de ces chaines ennemis. Même si durant ce « Printemps hébreux » imposé aux états arabes, un nombre croissant d’intellectuels progressistes commencent à réagir lentement contre cette catastrophe, ces masses médias avec une idéologie wahhabite, sioniste, états-unienne continuent de s’exprimer dans nos pays comme si rien n’était, comme en Algérie, par une série de quotidiens ouvertement sioniste, wahhabite, sans que le ministère de l’information algérien n’ait pu les stopper par crainte de toucher au droit de l’homme, au droit d’exprimer son opinion, alors que ces entreprises représentent un danger réel pour la survie de la nation algérienne. La république arabe syrienne par des moyens modestes protège son peuple de cette invasion intellectuelle malsaine. Il faut boycotter cette presse au service des ennemis de l’Algérie, repousser ses analyses et sa propagande ;  pour que leurs financiers sionistes et pétro-monarques  démoniaques reçoivent le message. Il faut une APS, (Algérie, presse service), plus active, comme seule source de toute information brute, à diffuser par les masses médias du pays, qui la commenteront selon leur point de vue, leur angle de perception, et non par une  reprise automatique par ces masses médias du pays  d’articles ou de nouvelles entendus ou lus dans les masses médias de l’Occident et du Golfe arabe tels quels.  Le Ministère de l’information de l’Algérie  se doit d’analyser cette situation grave, et de décider une contre action, imposant de nouvelles méthodes, qui doivent être mis en œuvre le plus vite possible,  face à l’agressivité des moyens ennemis, déjà en action et qui ne cherchent qu’à disloquer la résistance et l’unité nationale,  le front populaire et le patriotisme capital acquis durant notre guerre de libération nationale et doit être transmis aux jeunes générations montantes. Comment reprendre notre  peuple sous l'emprise d'une telle propagande. Le bon  vouloir existe de dévoiler la vérité. Lorsque la clarification est en marche, et la séparation du vrai de livrai se fait jour, lorsque la majorité de notre peuple comprend le danger de ces terroristes, et le danger directe de ces terroristes, qui peut frapper à tout moment là où l’on s’y attend pas, à 3ain el Dafla, à Ghardaïa, et donc sur elle-même, à la place de croire et d’entendre  parler du terrorisme qui sévit au loin dans d'autres pays, se croyant à l’abri. Mais maintenant que le feu s'approche de leurs maisons, en Arabie Saoudite, au Koweït, en Egypte, au Maroc, et plusieurs endroits encore. Ce qui a rendu plus lisible l'image de ce qu'est le danger du terrorisme, pour nous algériens mieux encore.
 ·  Translate
1
Add a comment...

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 
Income from the sale of hydrocarbons, oil and gas by the Gulf petromonarchies, counted in billions of dollars every day, so you can be certain that they don't want any interrupt this flow of revenues shared strictly between members of these Royal families. With these almost unlimited resources, ibn Sa'ud, the hamads, the Caliphs have the means to remove any information that may be harmful to their reputation. Thus over 90% of the mass media in the world are held by the magnas Americans and Zionists; only 10% are in the hands of Arab petro-monarchies, holding them more than 80% of the Arab media masses they fund almost directly. Where the slaughter of the tract and revolutionary opinions, reduced to silence by fault of media to amplify them to the masses. Although during this 'Hebrew spring' imposed on Arab States, a growing number of progressive intellectuals begin to react against this catastrophe, this mass media with an ideology Wahhabi, Zionist, American continues to speak in our countries as if nothing was, as in Algeria, who should be aware of its dangers. The Syrian Arab Republic by modest means protects his people from this unhealthy intellectual invasion. Should boycott this press in the service of the enemies of the Algeria, pushing its analyses and its propaganda. so their demonic Zionist financial and petro-monarchs get the message. It takes an APS, Algeria, press service, more active, as a source of raw information, broadcast by the mass media of the country, which the comment according to their point of view, and not by a failover by these mass media of the country of blogs or news heard or read in the mass media of the West and the Arabian Gulf. The Ministry of information of the Algeria must analyze this serious situation, and decide a against action, imposing new methods, which must be facing the aggressiveness of the means enemy already in action that only seek to dislocate resistance national unity and the popular front collected by our war of national liberation.
1
Add a comment...

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 
By an expression fast on long regional and global perspectives arising from the agreement after negotiations on a virtual nuclear weapon that the Iran does not, and does not intend to possess, according to Muslim ethics that prohibited as a means of mass destruction, which is not properly appreciated by French Western culture, English, American and German, because of ethical differences , but well understood by the Chinese and the Russians. but ultimately the agreement with suspicion just be signed on this activity in Iran around the nuclear technology for civilian purposes, without any relationship with other political and military issues affecting the Middle East. The Iran in a decade would be able to provide nuclear power to the entire region of the Middle East, which will make her an indisputable power. Also the method to analyze this situation must not consider statements whether they are American or from their allies and lackeys of the Council Gulf Cooperation Arab and Persian, but the closer social and political sciences and non-explanations of presses, official releases of responsible Americans articles, or English, or french. Which means that policy makers political will may be readable by their public statements. Therefore, adventurous to take as cash that declare these politicians, but to address the reality of the situation as only some reference. Now American or Iranian statements have their reasons to be. The reality is that the Americans are in a step to leave this region of the world — Afghanistan, Iraq, Arabian peninsula, to the South seas, in the Pacific. Since the lesson learned of their occupation by American troops of the Afghanistan and the Iraq confirmed that it is not their military, economic means to finance a new war by traditional methods of the same importance. In Afghanistan and Iraq, it was the defeat of the American troops, where employment now, decided by Barak Obama, a war of low intensity through terrorist and mercenary, using differences in regional, religious, ethnic populations of the Middle East and North Africa, they exacerbated to the extreme, that they developed to perfection, according to the results applied studies anthropological and sociological research of academicians Zionists such as Bernard Lewis and his pupil Samuel Huntington on the clash of civilizations which advised Brezinski to the national security of the USA under the direction of President Jimmy Carter, made his doctrine against the Soviet Union and then against the Arab world and nation States in this world. Without that these disorders, this chaos, these wars civil do cost no dollar to Americans, since everything is funded by the Council of Cooperation of the Gulf petromonarchies. It is noted that there is only a single human civilization, to meet Bernard Lewis and his pupil Samuel Huntington, than that of the human race, distinct from other animals, civilization enriched by specific cultures arising from ecologies, climates, different geographies, largely already explained by the historian, sociologist, Ibn Khaldun. In principle the Americans cannot safeguard their interests in the world, without war, it is their means of production, and because they can no longer finance these conventional wars, the use of jihadists, local militia mercenaries became a necessary substitute. Side Iranian facing relative military power of the Gulf Cooperation Council countries, and their arrogance, its policy is characterised by one openness with other responding them by religious extremism by anathema, by the takfirisme as Wahhabism and support without limit to fundamentalism, to Zionism. There is also the world financial crisis which dragged yet since several years by these famous "stock options", real US and selling worldwide forms of obligations and actions empty of content, by accomplices in European investor banks and the world, flying ruining them without discomfort. Since these imbued American households cannot be reimbursed by these same households US without work, all the manufacturing industry were moved in China where cheap labor is more profitable for American capitalists, which caused by reaction chained a deadweight loss of these millions of savers in the world, in Europe, in Portugal, in Spain , in Greece, in Italy. The huge debts of most European States exceeding even their respective GDP each, exposing it to not be able to repay their debts that cancellation by a third world war. What are the factors that led to this agreement on Iran's nuclear. First attempts almost five years to overthrow the Syrian Government, therefore the resistance of the Syrian people in the first place, with camp's resistance to the Lebanon which gave the long breath to the Iranians to negotiate without losing any of their sovereign rights. Then industrial development Iranian despite the various measures taken by Western States to prevent it, and the emergence of the States of the group now known as the BRICS, which Russia is part and its military, political and economic development, which was against weight to the hegemony of the Americans since the breakup of the Soviet Union. This group closer to the Iran so it advantage, and even in Eurasia by the safe group by the name of Shanghai which is favourable to integrate the Iran to him also, which decided the Americans to accept this agreement with the Iran, and to abandon economic sanctions for more than thirty years, so as to allow the improvement of the level of life of the Iranian people to not see too much away of the Western world, with the hope that these same Iranian populations gradually choose the Western camp by the formation of a new policy, a small Iranian liberal current direction today, but which exists and which is rather more favourable to the West unlike that which is integrated to the Syrian Government, and seeking its role within the new world of the BRICS in construction. This will give more power to run this Iranian liberal, what wave politics internal to the Iran, and will add several degrees to the overall confrontation in the world. With this agreement on nuclear power, and immediately the release of $ billion currently frozen in American and Western banks, Americans think that this Iranian liberal current which is favourable will take importance and impose little by little a new policy towards liberalism and the facility for a birth of a new bourgeoisie, with the slogan the Iran first rather than continue to support Syria, Iraq, Yemen, Bahrain, Hezbollah, and the Palestinian resistance except Hamas against Israel, and to belong to the camp of global resistance against American imperialism, which says you it - the Iranian bourgeoisie -, we has cost billions of dollars and will continue to we listen again and again billions of dollars, while we are of Indo-European and non-semites. It is therefore a clear willingness of the Americans by this strategic decision, to rise to political tensions in Iran by this means which in appearance is peaceful, that the Israelis fail to grasp, and that Barak Obama will attempt by his Minister of defence Mr Carter Aston, to explain the long term of the result of these agreements on Iran's nuclear simply asking them to keep quiet, guaranteeing them to prevent the Iranians towards the nuclear bomb, pending the expected results, of a political upheaval for the West. The opposite is thought by the guide of the Iranian revolution, the nuclear bomb is a means of mass destruction banned in the Muslim ethics, and it is not US who the Iranians wanted to have this atomic bomb; that these new financial resources, more than $ 120 billion frozen in banks American, and more than $ billion sale of hydrocarbon that must be paid to Iranian banks, in addition to the gold accumulated in the Iranian Treasury reserves. This openness to the world on the contrary will give more opportunities to help the camp of resistance against American imperialism and its allies and lackeys, according to the leader of the Iranian revolution. This is what will cause internal tensions in Iran, tensions dormant but that are likely to grow. In fact the American embargo against the Iran measures have never concerned Iranian nuclear activity, but its willingness to act as independent nation State, while it is strictly forbidden for a State of its scale, in this geographical area to be sovereign in these political decisions. More than seven million Iranians to the Americans with dual nationality, are United with their homeland. The same prohibition to sovereign act is imposed against the Syria ceasing to fight. What of the Algeria and its sovereignty. It is therefore no relationship islam policy of the Islamic Republic of Iran, but the reality of political independence that it has attracted any imperialist aggression, as with the Syria, and to a certain extent against the Algeria. In the end this agreement, recognition of the Americans that the Iran is an independent nation, but by releasing billions of dollars into the Iranian economy, they hope to strengthen the Iranian liberal current to take power in Iran and closer to US to use this weak link in the chain that Americans have built and which encircles the federation of Russia. In fact Iranian development date of though long, first administrative reforms have been taken at the beginning in 1908, and industrialization in the time of the Shah of Iran was already running aided by the USA and especially by the Councils of Mac Ahmed sound PBBS; Similarly the beginnings of research and nuclear facilities were also with the France that needed Iranian money to develop its own nuclear time Shah research in Shah of Iran. The Islamic revolution did that continue the process. The Iran is a great country which completed major projects in different areas, not only during the establishment of the Islamic Republic, but by accumulation since the beginning of the twentieth century, then during the reign of the Shah of Iran, as the Islamic revolution did that take over, continue and even larger. It is therefore an intellectual company, without breaking with its millennial history still more alive than Arab societies, more connected with the West, indelible mark left during the reign of the Shah in Shah, which is a provision to develop according to the Americans, as soon as this agreement on nuclear energy, and the surge of billion of dollars, and opportunities for a large part of the Iranian society for jobs , for of new scientific research, for studies abroad, in the USA, in Europe, will make that a change of policy in favour of the West occurs against the will of the Conservatives currently, without shock or smooth naturally, according to the Iranian customs. For the present, what say Iranian officials, the nuclear deal is limited to nuclear and nothing else, and that the contradictions between the Americans and the Iran remain whole, that the liberation of Palestine, with Al-Quds, is not to haggle, nor the sovereignty of the Syrian State, which the rest concerns more the Russia than Iran, because the port of Tartous and sole access to the Mediterranean for the Russian war ships. How even this agreement has opened a new political process, as this official declaration German, like what the Iran must recognize Israel, as soon as the Iranian response, that it is not question of recognition any of this Zionist entity. Or even statements of Obama, like what Syrian and Iraqi files are now in the hands of the Iranians, and that Americans will not oppose Iranian initiatives in these matters. A way of showing the countries of the Cooperation Council of the Sunni Arab Gulf, as they rely more on them in the process for a political solution in Iraq, the Lebanon, and perhaps even to the Yemen. Alternatively, Laurent Fabius, Minister of Foreign Affairs french, with the claim to a folder more than an economic record, during his next visit in Iran, political since he represented during the negotiations on the Iranian nuclear, the Israeli part, trying to derail these negotiations that resulted despite efforts to fail. Will it require the Iranians to recognize the Zionist entity as its German counterpart, it may in these cases to see an Iranian refusal to let the French companies doing business in Iran, which is not desirable given the State's economic decay in France. Saudi Arabia is a market of lesser importance of what will be the Iranian market. They are including a series of initiatives that can be taken without misunderstanding by Iranians on issues affecting their region, such as Iraq, the Yemen, perhaps the Lebanon, but not for the Syria where the Russia is much more relevant than the Iran. To compare Iran with Saudi Arabia, all two Muslim countries, which apply the Muslim Chari3a relatively. In Iran, there is no repression of citizens in public life, for his political views; the woman works, drove his car, science are expanding, and political decision making is reasonable, pragmatic, for the interests of the country, without neglecting the interests of others. While the appearance of social screws in Saudi Arabia, Saudi human beings can no longer support Wahhabism, anathema, or support for terrorism, beheadings in the public square, or the lashes for journalists, poets, or imams who transgress the line drawn by the King. Most of the terrorists are Saudi, those who finance them are Saudi majority, the dominant ideology is a Da3ach culture. All institutions, ministries of education, of training have the same ideology, the refusal of the other, the extremism which creates terror. Well certainly the terror and terrorism cannot be used permanently, they serve to achieve some limited goals in time. But for the case of Da3ach, shaped by the Americans with the Saudi, qatari financing, exemptions and Turkish, to be used for a coup d'etat in Syria, and the cutting of the Iraq has seemingly become self sufficient, independent of the Turkey and Saudi Arabia and Qatar; and moreover constitute a real threat to Saudi Arabia itself. The reality of Da3ach is as follows: it has a popular base where it is installed, partly in Syrian and Iraqi land, between Aleppo and Mosul towards the Jordanian border. It is a conglomerate composed by tributes Bedouin which have been cut to the East of the Syria and Northern Iraq in their geographical area, by the Treaty of colonial of Sykes-Picot, while they were a system of tribal economic production which included between Aleppo Mosul through Jordan, which the products were processed in Aleppo the industrialist to be exported to Europe through the Turkey. Added to this the Salafi jihadis from all sides, mercenaries of the world whole joined Da3ach, as well as the coaching of former officers soldiers of the former army of Saddam Hussein, counted among the most expert of the third world are the military of this entity called Islamic Syria and Iraq State major State. It is therefore an entity composed of competent technicians, competent military, active fundamentalist clerics and businessmen in the traffic of hydrocarbons, first, agricultural, plant and animal materials. Da3ach is therefore a danger of some for the Royal family Saudi Arabia since his legitimacy as the Caliphate, as he claims will be when it will take hold of the Holy places of Islam, that is, Mecca and el Madina elMounawara.
1
Add a comment...

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 
Cette ligue arabe, même aux temps des ses soi-disant bonnes
heures, n'a pas été une ligue qui représentait ou qui appliquait ce qui avait été
convenu par ses membres qui voulaient d'elle des prises de positions effectives
au bénéfice des arabes. En 2011 cette ligue arabe a été le chef de file de la
guerre contre l’état syrien, allant même à exclure la Syrie qui pourtant est le
membre fondateur de cet ligue, sans pouvoir cependant accorder son fauteuil à
la dite opposition syrienne armée, du fait de véto algérien et irakien,
laissant ainsi ce fauteuil syrien vide jusqu’à présent, fauteuil que la
république arabe syrienne n’est pas disposée à reprendre, tant que les
fondements mêmes de cette ligue ne soient totalement et radicalement corrigés.
Aujourd'hui encore les prises de positions de certains pays arabes sont en
concordance avec les positions sionistes et celle de cette entité sioniste
installée en Palestine, qu'en plus l'Arabie Saoudite, du fait d'achats de la
plus part des masses médias arabe, impose son point de vue par ce moyen sur
l'opinion des masses arabes. Quatre-vingt dix pour cent des masses médias dans
le monde sont la propriété de sociétés américano-sionistes, et quatre vingt
pour cent des masses médias arabe sont financés par les saoudiens, et contre
cet état de fait la résistance arabe des patriotes arabes qui tendent vers une
véritable indépendance, ne peuvent que rencontrer des difficultés et des
malaises face à la presse et aux masses médias propagandiste au bénéfice du
sionisme et de l'impérialisme. Cet accord sur le nucléaire iranien, et les
commentaires et articles des masses médias arabes, donnent à être triste en tant
qu'arabe résistant. Ces masses médias arabes ne font que répéter les mêmes
propos des pires sionistes, des pires néoconservateurs américains, du
sanguinaire Netanyahou, Ne disposant pas d'une agence de presse propre qui
produit l'information, comme en Algérie l'APS, Algérie, presse, service, qui
produit l'information brute qui doit être reprise et commentée par les
différentes masses médias du pays, ces masses médias arabes ne font que
traduire et diffuser les intoxications telles quelles, sans gène ni retenu,
sans même y mettre le point de vue arabe.

 

The Arab League,
even at the time of its so-called good hours, has not been a League that
represented or who applied this which had been agreed by its members who wanted
her actual positions taken for the benefit of the Arabs. In 2011 this Arab
League was the leader of the war against the Syrian State, going even to
exclude the Syria that yet is the founding member of this League, without
however granting her wheelchair to the so-called Syrian army, due to veto Iraqi
and Algerian opposition, leaving this empty far Syrian armchair, armchair that
the Syrian Arab Republic is not prepared to resume , as long as the very
foundations of this League not be totally and radically corrected. Even today
the positions of some Arab countries are in concordance with the Zionist
positions and this installed Zionist entity in Palestine,
only in more Saudi Arabia,
on the basis of purchases of most hand masses Arab media, imposes his point of
view in this way on the opinion of the Arab masses. Ninety percent of the media
masses in the world are the property of Zionist societies, and ninety percent
of the Arab media masses are financed by the Saudi, and against this state of
affairs resistance Arab Arab patriots who tend towards true independence can
only meet difficulties and discomfort against the press and mass media
propaganda for the benefit of Zionism and imperialism. This Iranian nuclear
agreement, and reviews and articles of the Arab media masses, give to be sad as
resistant Arabic. These Arab media masses are just repeating the same words of
the worst Zionist, the worst American the bloodthirsty Netanyahu
neoconservatives, not an agency of own press which produces information, such
as in Algeria the APS, Algeria, press, service, which produces the raw
information that must be taken and commented on by various mass media of the
country, having these Arab media masses are that translate and disseminate such
poisoning what without embarrassment or retained, without even the point of
Arab view.
 ·  Translate
1
2
INES QUEEN11's profile photoAissa Betka's profile photo
Add a comment...

Dakichia Dqaqcha

commented on a video on YouTube.
Shared publicly  - 
 
L'accord sur le nucléaire iranien.
22 juillet 2015, 11:16

 

Par une expression rapide sur les longues perspectives régionales et globale résultant de l'accord après d’âpres négociations sur une arme nucléaire virtuelle que l’Iran ne possède pas, et n’a pas l’intention de posséder, selon l’éthique musulmane qui l’interdit en tant que moyen de destruction massive, qui n’est pas correctement appréciée par la culture occidentale  française, les anglaise, américaine et allemande, à cause des différences éthiques, mais bien comprise par les chinois et les russes ; mais qui au bout du compte l’accord avec méfiance vient d'être signé sur cette activité en Iran autour des techniques nucléaires à des fins civiles, sans aucune relation avec les autres questions politiques et militaires qui concernent le Moyen-Orient. L’Iran dans une dizaine d’années serait capable de fournir l’électricité nucléaire à toute la région du Moyen-Orient, ce qui fera d’elle une puissance incontestable. Aussi la méthode pour analyser cette situation ne doit pas tenir compte des déclarations qu'elles soient américaines ou venant de leurs alliés et laquais du Conseil de Coopération du Golfe arabe et persique, mais la plus proche des sciences sociales et politiques et non d'explications d'articles de presses, de communiqués officiels de responsables états-uniens, ou anglais, ou français. Ce qui veut dire que la politique suivie des responsables politique ne peut-être lisible par leurs déclarations publiques. Il est donc aventureux de prendre comme argent comptant ce que déclarent ces responsables politiques, mais d’aborder la réalité de la situation comme seule référence certaine. Maintenant les déclarations américaines ou iraniennes ont leurs raisons d'être. La réalité est que les états-uniens sont dans une étape de quitter cette région du monde - Afghanistan, Irak, Péninsule arabique, vers les mers du sud, dans le Pacific. Puisque la leçon retenue de leurs occupations par des troupes américaines de l’Afghanistan et de l’Irak  a confirmé qu'il n'est pas de leurs moyens militaires, économiques de financer une nouvelle guerre par des méthodes traditionnelles de même importance. En Afghanistan et en  Irak, ce fut la défaite des troupes américains, d'où l'emploi désormais, décidé par Barak Obama, d'une guerre de basse intensité par des moyens terroristes et mercenaires, utilisant les différences régionales, cultuelles, ethniques des populations du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, qu’ils exacerbèrent à l’extrême, qu'ils développèrent à perfection, selon les résultats appliqués d’études anthropologiques et sociologiques des recherches d’académiciens sionistes tels que Bernard Lewis et son élève Samuel Huntington sur le choc des civilisations, dont Brezinski conseillé à la sécurité nationale des USA sous la direction du Président Jimmy Carter, en fit sa doctrine contre l’URSS et ensuite contre le monde arabe et les états nations dans ce monde. Sans que ces troubles, ce chaos, ces guerres civiles  ne coutent aucun dollar aux américains, puisque  le tout est financé par les pétromonarchies du Conseil de Coopération du Golfe. Il est à remarquer qu’il n’existe qu’une seule civilisation humaine, pour répondre à Bernard Lewis et son élève Samuel Huntington, que celle de la race humaine, distincte des autres animaux, civilisation enrichie par les différentes cultures spécifiques nées d’écologies, de climats, de géographies différentes, largement expliqué déjà par l’historien, sociologue, Ibn Khaldoun. En principe les états-uniens ne peuvent sauvegarder leurs intérêts dans le monde, sans guerre, c’est leur moyen de production, et puisqu'ils ne peuvent plus financer ces guerres classiques, le recours à des mercenaires jihadistes, à des milices locales est devenu un substitut nécessaire. Côté iranien face à la puissance militaire toute relative des pays du Conseil de Coopération du Golfe, et à leur arrogance, sa politique se caractérise par une ouverture vis-à-vis des autres qui eux réagissent par l'extrémisme cultuel, par l’anathème, par le takfirisme comme le wahhabisme et le soutien sans limite au fondamentalisme, au sionisme. Il y a aussi la crise financière mondiale qui traine encore depuis déjà quelques années par ces fameux "Stock-options", immobiliers américains et la vente au monde entier sous formes d’obligations et d’actions vide de contenu, par les banques complices aux épargnants européens et du monde, les volant les ruinant sans gène. Puisque ces empreints de ménages américains ne pouvant être remboursés, par ces mêmes ménages américains sans travail, toutes les industrie manufacturières furent déplacée en Chine où la main d’œuvre bon marché est plus rentable pour les capitalistes américains, ce qui a provoqué par réaction enchaine une perte sèche des ces millions d’épargnants dans le monde, en Europe aussi,  au Portugal, en Espagne, en Grèce, en Italie. Les énormes dettes de la plupart des états européens dépassant même leur respectif  produit national brut à chacun, l’exposant à ne pas pouvoir rembourser leurs dettes qu’en l’annulant par une troisième guerre mondiale. Quels sont les facteurs qui ont conduit à cet accord sur le nucléaire iranien. D'abord les tentatives depuis presque cinq années de faire tomber le gouvernement syrien, c'est donc la résistance du peuple syrien en premier lieu, avec celle du camp de la résistance au Liban qui a donné le long souffle aux iraniens de négocier sans rien perdre de leurs droits souverains. Ensuite le développement industriel iranien malgré les différentes mesures prises par les états occidentaux pour l’empêcher, ainsi que l’émergence des états du groupe aujourd'hui appelé le BRICS, dont la Russie fait parti et son développement militaire, politique et économique, ce qui a constitué un contre poids à l'hégémonie des états-uniens depuis la dislocation de l'URSS. Ce groupe rapproche à lui l'Iran pour qu'il en fasse parti, et même en Eurasie par  le groupe sécuritaire du nom de Shanghai qui est favorable à intégrer l'Iran à lui aussi, c’est ce qui a décidé les états-uniens d’accepter cet accord avec l’Iran, et d’abandonner les sanctions économiques imposées depuis plus de trente ans, de manière à permettre l’amélioration du niveau de vie des populations iraniennes, pour ne pas les voir trop s’éloigner du monde occidental, avec l’espoir que ces mêmes  populations iraniennes peu à peu choisissent le camp occidental par la formation d’une nouvelle direction politique, d’un courant libéral iranien faible aujourd’hui, mais qui existe et qui est plutôt plus favorable à l’occident contrairement à celui qui est solidaire au gouvernement syrien, et cherchant son rôle au sein du nouveau monde du BRICS en construction. Ce qui  donnera plus de puissance à ce courent libéral iranien, ce qui agitera la scène politique interne à l’Iran, et ajoutera plusieurs degrés à la confrontation globale dans le monde. Avec cet accord sur le nucléaire, et aussitôt la libération de milliards de dollars actuellement gelés dans les banques américaines et occidentales,  les américains pensent que ce courant libéral iranien qui leur est favorable prendra de l’importance et imposera  peu à peu une nouvelle orientation politique vers le libéralisme et la facilité pour une naissance d’une nouvelle bourgeoisie, avec le slogan l’Iran d’abord, au lieu de continuer à soutenir la Syrie, l’Irak, le Yémen, Bahreïn, le Hezbollah, et la résistance palestinienne excepté Hamas contre Israël, et d’appartenir au camp de la résistance mondiale contre l’impérialisme américain, qui dise t’elle - cette bourgeoisie iranienne - , nous a couté des milliards de dollars et qui continuera à nous couter encore et encore des milliards de dollars, alors que nous sommes des indo-européens et non des sémites. C’est donc une volonté claire des états-uniens par cette décision stratégique, de faire naitre des tensions politiques en Iran par ce moyen qui en apparence est paisible, que les israéliens n’arrivent pas à saisir, et que Barak Obama tentera par son ministre de la défense Mr Carter Aston, de leur expliquer le long terme du résultat de ces accords sur le nucléaire iranien, leur demandant tout simplement de se tenir tranquille, leur garantissant d’empêcher les iraniens de parvenir à la bombe nucléaire, en attendant les résultats attendus, d’un bouleversement politique en faveur de l’Occident. Le contraire est pensé par le guide de la révolution iranienne, que la bombe nucléaire est un moyen de destruction massif interdit dans l’étique musulmane, et ce ne sont pas les USA qui ont les iraniens de l’avoir cette bombe atomique ; que ces nouveaux moyens financiers, plus de 120 milliards de dollars gelés dans les banques américaines, et encore plus de milliards de dollars de vente d’hydrocarbure qui doivent être versé aux banques iraniennes, en plus des réserves d’or accumulées dans le trésor iranien. Cette ouverture sur le monde au contraire donnera  plus de possibilités d’aider le camp de la résistance contre l’impérialisme américain et ses alliés et laquais, selon le guide de la révolution iranienne. Est-ce que cela provoquera des tensions internes en Iran, tensions en veilleuse mais qui risquent de s’amplifier. En faite les mesures d’embargo américain contre l’Iran n’ont jamais concerné l’activité nucléaire iranienne, mais sa volonté d’agir en état nation indépendant, alors qu’il est strictement interdit pour un état de son échelle, dans cette zone géographique d’être souverain dans ces décisions politiques. Plus de sept millions d’Iraniens aux états-uniens avec le double nationalité, sont solidaire avec leur patrie d’origine. La même interdiction d’agir souverainement est imposée contre la Syrie qui ne cesse de la combattre. Qu’en est-il de l’Algérie et sa souveraineté. C’est donc aucune relation l’islam politique de la république islamique d’Iran, mais la réalité de son indépendance politique qui lui a attiré toute cette agressivité impérialiste, comme pour la Syrie, et dans une certaine mesure contre l’Algérie. En final par cet accord, la reconnaissance des américains que l’Iran est une nation indépendante, mais en libérant les milliards de dollars dans l’économie iranienne, ils espèrent renforcer le courant libéral iranien à prendre le pouvoir en Iran et à se rapprocher des USA pour utiliser  ce maillon faible de la chaine que les américains ont construit et qui encercle la fédération de Russie. En fait le développement iranien date de bien longtemps, d'abords les réformes administratives ont été prises tout au début en 1908, et l'industrialisation du temps du Shah d'Iran était déjà en marche aidée par les USA et particulièrement par les conseils de Mac Namana son PBBS; de même les débuts des recherches et des installations nucléaires l'ont été également avec la France qui avait besoin de l'argent iranien pour développer ses propres recherches nucléaires du temps de Shah in Shah d’Iran. La révolution islamique n'a fait que poursuivre le processus. L'Iran est un grand pays qui a réalisé de grands projets dans différents domaines, pas seulement durant l'établissement de la république islamique, mais par accumulation depuis le début du vingtième siècle, puis durant le règne du Shah d'Iran, que la révolution islamique n'a fait que prendre en charge, continuer et encore plus développé. C'est donc une société intellectuelle, sans rupture avec son histoire millénaire, plus vivante encore que les sociétés arabes, plus branchée avec l'Occident, marque indélébile laissée durant le règne du Shah in Shah, ce qui est une disposition à développer  selon les américains, aussitôt cet accord sur le nucléaire, et le déferlement de milliards de dollars, et les nouvelles possibilités pour une grosse partie de la société iranienne pour des emplois, pour de nouvelles recherches scientifiques, pour des études à l’étranger, aux USA, en Europe, vont faire qu'un changement politique en faveur de l'Occident s'opérera contre la volonté des conservateurs au pouvoir actuellement, sans choc ni heurt naturellement, selon les coutumes propres aux iraniens. Pour le présent, ce qu'affirment les officiels iraniens, l'accord sur le nucléaire se limite au nucléaire et rien d'autre, et que les contradictions entre les états-uniens et l'Iran restent entières, que la libération de la Palestine, et d'el-Qods, n'est pas à marchander, non plus la souveraineté de l'état syrien, qui du reste concerne plus la Russie que l'Iran, à cause du port de Tartous et l'accès unique à la Méditerranée pour les bâtiments de guerre russes. Combien même cet accord a ouvert un processus politique nouveau, comme cette déclaration officielle allemande, comme quoi l'Iran doit reconnaître Israël, aussitôt la réponse iranienne, qu'il n'est pas question d'une reconnaissance quelconque de cette entité sioniste. Ou encore  les déclarations d'Obama, comme quoi les dossiers syriens et irakiens sont  désormais entre les mains des iraniens, et que les américains ne s'opposeront pas aux initiatives iraniennes pour ces questions. Une façon de montrer aux pays du Conseil de Coopération du Golfe arabe sunnite, qu'ils ne comptent plus sur eux dans le processus de solution politique en Irak, au Liban, et peut-être même au Yémen. Ou encore Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères français, avec la prétention de porter un dossier politique plus qu'un dossier économique, lors de sa visite prochaine en Iran, puisqu'il a représenté durant les négociations sur le nucléaire iranien, la partie Israélienne, en essayant de faire échouer ces négociations qui ont abouti malgré ses efforts de les faire échouer. Va-t-il exiger des iraniens de reconnaître l’entité sioniste, comme son homologue allemand,  il risque dans ces cas là de voir un refus iranien de laisser les entreprises françaises de faire des affaires en Iran, ce qui n’est pas souhaitable compte tenu de l’état de délabrement économique en France. L’Arabie saoudite est un marché de moindre importance de ce que sera le marché iranien. Ce sont dont une série d'initiatives qui peuvent être prises sans malentendu par les iraniens sur les problèmes qui concernent leur région, comme l'Irak, le Yémen, peut-être le Liban, mais pas pour la Syrie où la Russie est beaucoup plus concernée que l'Iran. A comparer l'Iran avec l'Arabie saoudite, tous deux pays musulmans, qui appliquent la Chari3 amusulmane relativement. En Iran, il n'y a pas de répression du citoyen dans sa vie publique, pour ses opinions politiques; la femme travaille, conduit sa voiture, les sciences sont en plein expansion, et la prise de décision politique est raisonnable, pragmatique, pour les intérêts du pays, sans négliger les intérêts des autres. Tandis que l'aspect de vis sociale en Arabie Saoudite, l'être humain saoudien ne peut plus supporter le wahhabisme, l'anathème, ou le soutien au terrorisme, ou les décapitations sur la place publique, ou les coups de fouets pour les journalistes, les poètes ou les imams qui transgressent la ligne tracée par le roi. La plupart des terroristes sont saoudiens, ceux qui les financent sont en majorité saoudiens, l'idéologie dominance est une culture propre à Da3ach. Toutes les institutions, ministères de l'éducation, de la formation ont la même idéologie, le refus de l'autre, l'extrémisme qui engendre la terreur. Bien certainement la terreur et le terrorisme ne peuvent être utilisés d'une manière permanente, ils ne servent que pour atteindre certains objectifs limités dans le temps. Mais pour le cas de Da3ach, façonné par les américains avec le financement saoudien, qatari, et les facilités turques, pour être utilisé pour un coup d’état en Syrie, et le découpage de l’Irak, est en apparence devenu auto suffisant, indépendant de la Turquie et de l'Arabie Saoudite et du Qatar ;  et de surcroit constituant une réelle menace pour l'Arabie saoudite elle-même. La réalité de Da3ach est la suivante : il dispose d'une base populaire là où il s'est installé, en partie en terre syrienne et irakienne, entre Alep et Mossoul vers la frontière jordanienne.  C'est un congloméra composé par des tributs  bédouines  qui ont été découpés à l'est de la Syrie et au nord de l'Irak dans leur espace géographique, par le traité coloniale de Sykes-Picot, alors qu'elles constituaient un système de production économique tribale qui se comprenait entre Alep à Mossoul, jusqu'en Jordanie, dont les produits étaient transformés à Alep l’industriel pour être exportés vers l'Europe à travers la Turquie. Ajouté à cela des salafistes  jihadistes de tous bords, des mercenaires du monde entiers ont rejoint Da3ach, ainsi que l’encadrement d'anciens officiers militaires de l'ex-armée de Sadam Hussein, comptés parmi les plus experts du tiers-monde sont l’état major militaire de cette entité appelée état islamique de Syrie et d'Irak. C'est donc une entité composée de techniciens compétents, de militaires compétents, de religieux fondamentalistes actifs, et d'hommes d'affaires dans le trafique des hydrocarbures, des matières premières, agricoles, végétales et animales. Da3ach constitue donc un danger certain pour la famille royale saoudienne puisque sa légitimité en tant que Califat, comme il le prétend ne se fera  que lorsqu'il s'emparera des lieux saints de l'Islam, c'est à dire la Mecque et el Madina elMounawara.
 ·  Translate
1
Add a comment...
People
In his circles
2 people
Have him in circles
28 people
Sha1nix' stunt's profile photo
Ali Mesloub's profile photo
MANBEYREM's profile photo
Esma Ozbek's profile photo
Kassambre's profile photo
Bronxelles's profile photo
INES QUEEN11's profile photo
Xantar Amone's profile photo
maxwinax's profile photo
Links
Basic Information
Gender
Male
Je suis toujours agréablement reçu par cette entreprise qui se bat pour préserver le pouvoir d'achat du client et aussi défendre ses possibilités de fonctionner. je reviendrais souvent, je le promet.
Public - 11 months ago
reviewed 11 months ago
1 review
Map
Map
Map