Profile cover photo
Profile photo
Jean Yves Bernoux
32 followers -
Pour un suivi du site ChampYves.fr
Pour un suivi du site ChampYves.fr

32 followers
About
Jean Yves's interests
View all
Jean Yves's posts

Post has attachment
Tubaria hiemalis, la Tubaire d'hiver, aux couleurs chaudes ; pour pas mal d'auteurs, juste une variété tardive de la Tubaire commune ou furfuracée, un champignon qui vient sur toutes sortes de débris ligneux. Pour hiemalis, ses apparitions démarrent de la fin de l'automne pour se terminer jusque tard dans l'hiver, le chapeau, environ 4 cm de diamètre, est nettement hygrophane, il va donc s'éclaircir par les bords dès que l'humidité vire au sec !
http://www.champyves.fr/champignon/fichier_htm/lames/Tubaria_hiemalis.html
Photo

Post has attachment
Et un(e) petit(e) coup(e) de champ pour cette nouvelle année 2017
Bonne et heureuse...
Photo

Post has attachment
Joyeux Noël !!!!
Photo

Post has attachment
Daedalea quercina, Dédalée du chêne ou Tramète du chêne, visible toute l'année et bien sûr le plus souvent sur bois morts de chêne, parfois châtaignier, facilement reconnaissable par le labyrinthe formé par ses pores.
http://champyves.pagesperso-orange.fr/champignons/fichier_htm/sur_arbres/tramete_chene.htm

Photo

Post has attachment
Macrolepiota konradii, la Lépiote de Konrad
Une Lépiote au chapeau d'un diamètre rarement supérieur à 100 mm, un stipe de 150, plutôt commune à l'automne, isolée ou en troupe sous couvert de feuillus, en lisières ou parmi les graminées sur clairières, une réplique en plus réduite de la grande coulemelle, sauf que le chapeau se voit orné d'une excoriation en étoile, un champignon commun, de bonne qualité gustative à traiter comme sa grande cousine.
http://www.champyves.fr/champignon/fichier_htm/lames/Macrolepiota-konradii.html
Photo

Post has attachment
La Mycène safran, Mycena crocata, rien de bien compliqué pour la reconnaître, une Mycène qui fréquente les feuilles à terre ou toutes sortes de débris ligneux, le plus souvent de hêtre, avec comme caractère déterminant un lait orangé, safrané, qui s'écoule à la moindre blessure d'une quelconque partie du champignon.
http://champyves.pagesperso-orange.fr/champignons/fichier_htm/lames/mycene_safrane.htm
Photo

Post has attachment
Cystoderma amianthinum, Cystoderme amiantacé ou C. furfuracé, pour certains autres Lépiote amiantacée, entre autre caractérisé par son odeur forte de moisi, parmi les mousses sous conifères, notamment épicéas. Non toxique mais à éviter !
http://champyves.pagesperso-orange.fr/champignons/fichier_htm/lames/Cystoderma_amianthinum.html
Photo

Post has attachment
Clitopilus prunulus, Entoloma sinuatum, une confusion (très) malheureuse, la cueillette des champignons doit toujours être entourée de la plus grande vigilance. D’autant que ce sosie, Entoloma sinuatum, porte un petit nom qui en dit long sur les confusions possibles, la purge du mycologue, ce qui sous-entend que même les plus aguerris un jour ou l’autre se sont laissés piéger ! Attention donc…
http://www.champyves.fr/champignon/fichier_htm/lames/prunulus.htm
Photo

Post has attachment
Le marasme à odeur d'ail, Marasmius alliaceus, un champignon fort en caractères, odeur et taille ! Une odeur d'ail, comme son nom nous le laisse entendre, une odeur forte, puissante, de sorte que parfois, avant de le voir, on l'imagine, le devine. Et la taille, si l'on prend le rapport pied / chapeau, il est aussi assez particulier. 6 Cm pour le diamètre du chapeau, et 15 à 20 cm pour la longueur du pied, finalement, tout en hauteur ce champignon. Toxique ? Non. Mais si fort en ail, que quelques chapeaux suffiront largement à rehausser une petite fricassée d'autres, de vos découvertes.
http://champyves.pagesperso-orange.fr/champignons/fichier_htm/lames/m_alliaceus.htm
Photo

Post has attachment
Il faut bien l'avouer, depuis quelques semaines, pas grand-chose à mettre dans le panier ! Quelques souchettes de tous types tirent leur épingle du jeu en pompant le reste d'humidité de la souche qui les héberge, mais pour le reste, rien, pas même une russule ! Alors, ce matin, vu les quantités d'eau tombées ces derniers jours, on était plus parti pour une petite balade que pour espérer trouver quoi que ce soit. Finalement, 3 superbes places de Boletus edulis, notre fameux cèpe de Bordeaux sous le couvert de feuillus et plus haut, sur les parcs à chevaux, une belle cueillette de rosés des prés !
http://www.champyves.fr/champignon/fichier_htm/boletales/boletus_edulis.htm

Photo
Wait while more posts are being loaded