Profile cover photo
Profile photo
Alain Lambert
2,119 followers
2,119 followers
About
Posts

Post has attachment
Partageons massivement ce type d'information pour que les "Une" des journaux contiennent, parfois, des nouvelles réconfortantes 😊

Réimplantation des deux bras après un accident, une première en France :

Soyons fiers !

http://sante.lefigaro.fr/article/reimplantation-des-deux-bras-apres-un-accident-une-premiere-en-france/ via @LeFigaro_Sante
Add a comment...

Post has attachment
Add a comment...

Post has attachment
Add a comment...

Post has attachment

Post has attachment
Supprimer le contrôle de légalité, instaurer le rescrit et renforcer le contrôle interne.

http://www.alain-lambert.org/2016/05/supprimer-le-controle-de-legalite-instaurer-le-rescrit-et-renforcer-le-controle-interne/ 
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Festival Lik’Orne à l’Hôtel du Département, demain 2 avril 2016, de 10h à 20h… Venez kiffer l’#Orne !

http://tinyurl.com/gvuwat9
Add a comment...

Post has attachment
Une imprimante 3D pour les élèves de StarTech61school

Délicieux moment ce mercredi pour la remise officielle de l’imprimante 3D aux élèves de StarTech61 school. A quelques semaines du lancement des nouvelles candidatures pour intégrer la seconde promotion de la starTech61school ‘‘l’école des geeks de l’Orne’’, nous nous sommes réjouis de l’intérêt que nous porte un groupe comme Orange qui a offert une imprimante 3D à nos étudiants.

Créer, innover, échanger sont les maîtres mots de cette nouvelle économie créative dans laquelle l’expérimentation joue un rôle fondamental. Nos étudiants vont pouvoir expérimenter leurs idées avec ce nouvel outil. A travers cet exemple, je ne peux m’empêcher de voir plus loin. Si l’Orne veut préparer le futur et passionner les jeunes générations, notre département doit se doter d’outils exceptionnels, voire uniques permettant à la créativité de se libérer au sein de lieux d’expérimentation et d’échanges.

Cette imprimante 3D, hightech, permettra aux élèves de réaliser les prototypes des pièces inventées sur des logiciels de modélisation 3D, tout en étant parallèlement un outil de recherche faisant évoluer les projets suivant les principes du Design Thinking, étudiés durant la formation et qui s’appuient sur un processus de co-créativité constant entre créateurs et utilisateurs finaux.

Il a y un an, avec Luc Van Ryssel, président de l’UIMM Normandie Sud et du CFAI, nous lancions l’ambitieux projet de la starTech61school, une école alternative destinée à des décrocheurs post-bac férus de nouvelles technologies. A l’heure, où tous les économistes constatent que nous sommes passés d’une économie productive à une économie créative dans laquelle Internet et les nouvelles technologies jouent un rôle fondamental dans tous les secteurs d’activité, il était important que notre Département se positionne pour apporter aux entreprises de notre territoire des solutions adaptées.

L’objectif est donc double pour la starTech61school : cet outil va faciliter le prototypage rapide et d’essai mais aussi permettre à nos étudiants de se familiariser avec une imprimante révolutionnaire pour l’industrie. Celle offerte par Orange et choisie avec les professeurs, est un modèle à construire en open source, intégré à une communauté mondiale en constante évolution. A ce titre, la mise en service de cette imprimante 3D a été à elle seule un vrai challenge pour les étudiants leur permettant d’appréhender et de maîtriser les enjeux de l’innovation notamment communautaire.

Le numérique fait son nid dans l’Orne.

http://www.alain-lambert.org/2016/03/une-imprimante-3d-pour-les-eleves-de-startech61school/
Add a comment...

Post has attachment
Supprimer le contrôle de légalité – instaurer un rescrit administratif.

Simplifier, simplifier, simplifier, nous n’avons que ce mot à la bouche, et chaque pas en avant que nous tentons de faire, en ce sens, se conclut en géante marche arrière.

Nous n’y parviendrons que si, précisément, nous osons accomplir un pas de géant… en avant ! La suppression du contrôle de légalité en serait un. Il s’inscrit dans l’évolution naturelle de la vie publique comme de la vie privée. Les personnes physiques sont majeures à 18 ans. Les collectivités locales, 35 ans après les lois de décentralisation, ne le seraient pas encore ? A moins qu’on ne les considère comme des incapables majeures. Et qu’une tutelle rampante subsisterait, en contraction absolue avec les grands principes universels de décentralisation. En outre, chacun s’accorde à reconnaitre que cette procédure est devenue source de lenteur, de coûts, sans la moindre contrepartie de sécurité juridique.

La sécurité juridique est le seul objectif que nous devons poursuivre. L’idée consistant à substituer à ce contrôle de légalité un rescrit administratif pour les opérations complexes justifiant un regard croisé entre l’Etat et les collectivités serait beaucoup plus féconde. Ainsi les actes à véritables enjeux vrais seraient sécurisés, et ceux relevant du quotidien pourraient enfin bénéficier d’un circuit plus rapide.

Quel est le risque ? Que les collectivités violent la loi ? Le contrôle de légalité n’est qu’un symbolique rempart de papier face au risque d’évitement de la loi. La collectivité qui a cette intention peut utiliser bien d’autres moyens. Ce que, à quelques exceptions près aucune ne fait.

Dans la période dangereuse que nous traversons, il serait symbolique que l’Etat consacre ses emplois à surveiller les supposés délinquantes collectivités plutôt qu’à traquer les terroristes.

Merci à la « Gazette des communes » d’avoir bien voulu publier cette Tribune et merci à tous par avance de réagir.
 
Alain Lambert
Add a comment...

Post has attachment

Post has attachment
#Normes : « La démocratie risque de rendre son dernier souffle »

Le timing ne pouvait être meilleur pour la publication de l’interview que Jean-Marc Joannès, rédacteur en chef de la Gazette des Communes m’a accordée au sujet des #normes.

Le temps est vraiment venu, pour le pouvoir politique, de reprendre enfin en main ses administrations. De mettre un terme au « coup d’Etat rampant » qu’elles organisent au quotidien, sans bien s’en rendre compte, par l’édiction massive de #normes. Des #normes qui mettent notre croissance en panne. Et qui annihilent tous nos efforts en matière de compétitivité.

C’est la lourde mission qui incombera, pour l’année 2016, aux ministres des collectivités territoriales tout juste désignés, Jean-Michel Baylet et Estelle Grelier. La fin de l’année sera l’occasion de dresser un bilan de l’efficacité des mesures mises en oeuvre. Un bilan objectif et sans concessions. Aux nouveaux ministres de le rendre positif.

Notre démocratie en dépend !
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded