Profile cover photo
Profile photo
Dominique Leroy
56 followers -
Passionné de musique classique
Passionné de musique classique

56 followers
About
Posts

Post has attachment
Bonjour,
Johann Strauss, Valse de l'Empereur. La plupart d'entre vous êtes en congé donc, poussez les tables, les fauteuils ne sera pas un problème pour cette très belle valse. Si Johann Strauss père compose la valse en s'inspirant de tableaux de la campagne viennoise, le fils lui va véritablement apporter à la valse une certaine sophistication non pas forcément en changeant le tempo ou d'autres éléments techniques, une valse reste une valse mais dans une valse, il va en mettre 3,4,5 c'est ainsi que nous avons ces sonorités, ces tempi qui ne cessent de changer mais c'est toujours une valse. Une introduction qui est typique à la famille Strauss, 5 valses, on rallonge chacune et nous y sommes. Cela ne suffira pas, Johann Strauss a toujours pensé qu'une valse est une pièce musicale et il va en faire une pièce de concert, ainsi l'oeuvre étant considérablement allongée, on écoute tout cela religieusement.
Je serai absent demain pour préparer avec l'association de mon village la nuit des musées donc si vous le voulez bien, je vous dit à lundi et bon weekend à vous.

Post has attachment
Bonjour, Schubert, Symphonie N°9 'La Grande', Discographie comparée. Pour ceux d'entre vous qui découvrent ce site, une discographie comparée est une même oeuvre, mais par divers interprètes et aujourd'hui, ils sont 5: Eugen Jochum, Klaus Tennstedt, Herbert Blomstedt, Günter Wand, Istvan Kertesz. Pour vous présenter cette discographie comparée, j'ai choisi le 1er mouvement, Andante, Allegro ma non troppo.Pourquoi? Schubert construit cette symphonie comme Beethoven l'aurait composée: L'utilisation maximale de l'orchestre, un premier mouvement divisé on ne peut plus classiquement et puis, plus le mouvement avance et se dessine un fil conducteur quasi mathématique voir brucknerien tout en annonçant Mahler. Cette partition est difficile, mélanger Rossini, Beethoven, Bruckner, Mahler, un défi qui dure environ 53 minutes.On trouvera Herbert Blomstedt, sérieux, appliqué, beaucoup de précision dans les entrées des pupitres prenez un peu de temps...Quant à Klaus Tennstedt, c'est tout et son contraire chez ce chef d'orchestre. Ici, il est nerveux, c'est sec un peu comme s'il n'avait pas eu le temps de répéter. Mais si il y a un chef d'orchestre qui vous racontera Malher tout comme Eugen Jochum pour Bruckner, c'est lui. Et Eugen Jochum? Il se saisit de ce 1er mouvement pour poser sa relation amoureuse avec la musique. Certains d'entre-vous pourront le trouver lent, on respire après l'orage de Klaus Tennstedt. Et puis Istvan Kertesz? J'ai eu un sentiment d'une oeuvre baroque, même si dans cette symphonie de Schubert, Mozart n'est pas loi, quand même et puis non, tout est contrôlé, les cordes sont aux anges, Istvan Kertesz choisit une voie difficile, Mahler, Mozart compliqué tout cela mais il ira au bout et finira avec Rossini. Et nous terminons avec Günter Wand. Peu, avec peu arrive cette direction de Günter Wand mais cela vous touche le coeur mais tout y est. tout ce qui est massif dans la symphonie, devient une douceur.
A demain mais vous avez bien sûr votre choix, vous pouvez le partager mais pas moi...

Post has attachment
Bonjour, Bach, Préludes du clavier tempéré...Bon manifestement, l'introduction et rondo capriccisoso d'hier ne vous à pas inspiré, ma fois...Est-ce que je suis déçu? oui...mais est-ce que je vais en faire un caprice? non, je laisse cela à Paganini. Un peu de sérieux. Ce prélude du clavier bien tempéré, Mauranne repris ce thème musical d'une assez belle manière. Mais savez-vous que ce prélude est un vrai sujet de brèves de comptoir. la raison est: Tempo ou pas tempo? Certains disent que oui malgré le fait que Bach ne l'ai pas annoté. Alors? Pour avoir souvent joué ce prélude, je dis que c'est celui qui joue qui le fait et vous allez l'entendre par un pianiste mais un pianiste de jazz: Keith Jarrett. Vous auriez pu vous attendre à ce que cela soit Sviatoslav Richter et bien non. Pour ceux qui aiment le clavier bien tempéré dont il nous reste 3 épisodes, croyez bien que ce que nous propose Keith Jarrett autant dans ces préludes que dans les variations Golberg par exemple est très beau et ses interprétations me plaisent beaucoup et j'espère que ce premier prélude du 1er live du Clavier tempéré vous séduira quelque peu.
Nos soyez pas surpris du nom du site que vous allez voir, c'est toujours Classicae mais rebaptisé musiqueclassique, je vous expliquerai cela demain un un billet à part et à une heure un peu plus décente...
Merci à tous d'être présent, ce site est là grâce à vous, merci...

Post has attachment
Bonjour, Saint-Saëns, Introduction, rondo et capriccioso. Un violoniste de talent qui ne fait ni vague ni bruit et pourtant doté d'un très grand talent, une présence scénique à faire pâlir les plus grands acteurs tel est Tedi Papavrami. Il est vrai que lorsque j'ai découvert cette oeuvre, je ne connaissais que la version avec Itzhak Perlman, certes très belle, jusqu'au jour ou j'ai entendu ce violon et dans la discographie je suis tombé et je ne m'en suis toujours pas relevé sur ce rondo plein de charme, d'humour, langoureux. J'espère que vous partagerez mon avis. Il va vite, ce rondo, n'oublions pas que Saint-Saëns a composé cette pièce pour un violoniste virtuose lui aussi Pablo de Sarasate. Des accents bohémiens, tziganes qui vont comme un gant au violoniste albanais et on ne peut rester insensible.
A demain.

Post has attachment
Bonjour, Bruch, Fantaisie écossaise pour violon, harpe, orchestre. Pour ceux d'entre vous qui aiment le violon, voici une très belle partition. Cette oeuvre porte le nom de fantaisie parce que Max Bruch et malgré qu'elle soit en 4 mouvements a expliqué à son éditeur que les 4 mouvements n'étant pas liés, on ne pouvait dire qu'il s'agissait d'un concerto. Bruch nous parle de fantaisie écossaise mais au moment ou il compose cette oeuvre, il n'a jamais vu l'Angleterre et encore moins l'Ecosse mais ce sont des tableaux, peintures, écrits, thèmes folkloriques qui vont l'inspirer. En effet, les 4 mouvements sont inspirés de 4 airs du folklore écossais. Nous ne sommes pas loin du concerto pour violon dans l'humeur. La richesse de cette partition réside sans doute dans l'accompagnement de la harpe. Elle instaure un dialogue constant soit avec le violon, soit avec l'orchestre et les sonorités de l'instrument ne font que par exemple dans le premier mouvement ajouter à l'atmosphère générale. Cette fantaisie est redoutable dans son exécution peut-être pas dans dans le premier mouvement mais si vous cliquez dans la colonne de droite et allez écouter l'oeuvre dans son intégralité vous pourrez vous en apercevoir. J'ai choisi pour l'interprétation de mettre en exergue le violon, c'est David Oistrakh qui est le violoniste mais il existe aussi une très belle version avec Julia Fischer.
Désolé pour les soucis de connexion d'hier...Je vous dit à demain pour le quatuor de Mozart, Le quatuor Hoffmeister...

Post has attachment
Bonjour, Palestrina, Missa Papae Marcelli,. Il en a connu des papes ce compositeur italien dont le nom Palestrina est le nom de sa ville de naissance. Nous sommes à la sortie du Concile de Trente dont une des tâches était de donner des règles aux chants et musiques joués durant les offices. En effet, l'Eglise estimait que le message biblique se perdait au travers de l'utilisation de mélodies profanes (Cantus firmus, L'Homme armé...) d'ornementations musicales issues de musiciens qui pensaient plus à leur personne qu'aux rites liturgiques. Ont-ils réussis? Pas vraiment mais ce n'est pas le débat du jour. Cette messe de Palestrina qui fut un compositeur qui ne révolutionna pas la technique de composition mais apporta un développement de la polyphonie. Cette très belle messe composée en remerciement pour le Pape Marcel de l'avoir rappelé au Vatican est composée pour 6 voix. Toute la messe et notamment le Gloria que vous pourrez entendre repose sur un travail vocal certes qui s'exécute sur chaque syllabe de chaque mots ce qui donne beaucoup de clarté et de profondeur au texte et ce n'est pas sans rappeler non plus les chants grégoriens. Ce long travail de composition de Palestrina laisse aux historiens et musicologues cette impression que le compositeur italien aurait sauvé la musique d'église.ce qui n'est pas faux car quand on lit les tribulations par lesquelles celle-ci est passée et lorsqu'on écoute les oeuvres de Palestrina comme cette Messe, les lamentations de Jérémie ou son Stabat Mater, on ne peut que penser que la voix est un véritable instrument
A demain

Post has attachment
Bonjour, Chopin Polonaise brillante précédée d'un andante spianato. Spianato veut tout simplement dire ''lissée'' ''coulée'' et dans cette partition de Chopin, l'andante évoque une tristesse et ce n'est rien de le dire, un brin de mélancolie, sans doute Chopin pense t-il à son pays et puis arrive cette polonaise brillante. Beaucoup plus militaire, héroïque, elle n'est pas sans rappeler la polonaise du même nom et tout change...Nous sommes dans les paillettes, la gaieté du moins dans la première partie, la seconde est beaucoup plus douce sans pour autant verser dans la mélancolie de l'andante et ce n'est pas sans nous remettre (pour ceux qui le connaisse), le 1er concerto pour piano. Cette polonaise vous est proposée dans 2 versions: Une dans une intégrale au piano par Krystian Zimmerman et la seconde version toujours au piano avec Alexis Weissenberg avec un orchestre. Cette version pour orchestre est rarement enregistrée et donc par défaut moins connue mais vous le savez peut-être mais cette page vous propose des version d'oeuvres ou des oeuvres moins connues cela peut être enrichissant après qu'on aime ou pas, c'est votre oreille, votre propre sensibilité qui parlera pour vous...
http://www.classicae.com/extrait-13h/chopin-polonaise-brillante-andante-spianato

Post has attachment
Bonjour, Mozart, Trio pour piano, alto,violoncelle: ''Trio Kegelstatt''. Ce trio s'appelle aussi le trio des quilles car selon la légende, il aurait été composé lors d'une partie de quilles. Mais l'intérêt de vous présenter ce trio réside dans le choix de la tonalité utilisée par Mozart, le mi bémol. En effet, c'est la dernière oeuvre qu'il composera dans cette tonalité. Même si la majorité des oeuvres composées en lien avec la franc maçonnerie par Mozart se trouvent en mi bémol majeur et la tonalité trouvera son apogée dans la 39ème symphonie. Cette tonalité avec cette gaieté si particulière présente un Mozart heureux dans son esprit. Mozart mélange à la fois la tendresse personnelle et celle qu'il a envie de proposer au monde, une amitié fraternelle, une amitié jute, pleine et entière. L'andante du trio présente quelques contrariétés certes mais c'est le menuet qui nous conduira vers le scherzo beethovénien et si vous suivez cette page, vous verrez tout ce que Beethoven a pris chez Mozart. Dans cette tonalité de mi bémol majeur, il nous reste 2 oeuvres à écouter: Le quatuor Hoffmeister et la 39ème symphonie. Un trio pour piano, alto, violoncelle qui joue tout seul et au vu de l'atmosphère, il doit faire beau là, à Vienne lorsque Mozart joue cette partie de quilles.
A demain

Post has attachment
Bonjour, Vaughan Williams, Fantaise sur un thème de Thomas Tallis. Un compositeur anglais qui n'a pas hésité à rompre avec un idée disant que seuls les compositeurs allemands et autres existaient. En reprenant un  thème de Thomas Tallis, qui fut l'un  des 2 premiers compositeurs avec William Byrd a avoir eu le droit, à l'époque de composer pour le rite anglican, Vaughan Williams va venir bousculer cette idée préconçue. Une rare dimension musicale, une orchestration empruntée à Ravel. On part de l'orchestre, on descend au quatuor, à l'instrument soliste et on repart. En écoutant cette oeuvre je ne sais si vous aurez la même impression que moi mais on  croirait une musique de film. Tout s'échange, tout se mélange soit juste au travers d'un chant d'un instrument soliste ou au travers d'accords massifs qui ne cessent de répéter ce thème emprunté à Thomas Tallis. De la puissance mais un rare soucis du détail, rien de dépasse, c'est beau, naturel...Un thème baroque voire médiéval avec l'empreinte de Ravel, la précision de la mélodie que lui a enseigné Max Bruch, imaginez cela quelques instants... Pour bien apprivoiser l'oeuvre, je vous dira de prendre le temps de la réécouter plusieurs fois, en passant, comme cela.
Je vous laisse en compagnie de Sir Neville Marriner pour cette fantaisie sur un thème de Thomas Tallis. Dans quelques temps viendra une autre oeuvre de ce compositeur que nous allons découvrir au fil du temps qui passe...
A demain...

Post has attachment
Bonjour, Liszt Les années de pèlerinage la Suisse, Eglogue. Nous nous retrouvons dans cette très belle suite de partitions que sont les Années de pèlerinage que dont nous avons entrepris la découverte dans son intégralité. Après ''la vallée d'Obermann'' on entre dans un contraste assez fabuleux avec Eglogue. Cette partition pleine de légèreté et comme le dit Byron inspire un matin de rosée dont l'haleine tout encens la jour toute fraîcheur''. Nous sommes en pleine introspection chez Liszt qui est dans une recherche de l'absolu au travers de la nature, des sentiments humains, de la religion. Tout pourrait être extase et ici, nous sommes dans une prairie suisse avec un pâtre qui nous chante une douce mélodie, celle de la rosée du matin...
Je vais en profiter pour vous glisser 2 mots sur le lecteur de musique. En effet, il vous suffit sur la page de renvoi du billet, de cliquer sur écouter, vous verrez une série de photo et un endroit ou il est écrit ''pour écouter''. Si vous laissez la musique défiler, vous entendrez l'intégralité des oeuvres enregistrées concernant cette 1ère année de pèlerinage. Sinon, en bas de votre écran, vous verrez un petit carré ou il est ''écrit musique''. Apparaîtront alors les titres que vous avez déjà pu écouter sur le site et les oeuvres de cette année de pèlerinage et vous choisissez ce que vous voulez écouter. Je serai chez moi, en cas de soucis, envoyez-moi un message, je vous répondrai, je me suis mis en disposition cette après midi à cet effet.
A demain pour une légende...
Wait while more posts are being loaded