Photo de couverture du profil
Photo du profil
Diaboloweb Lille
34 abonnés
34 abonnés
Bio
Posts

Ce post a une pièce jointe.

Ce post a une pièce jointe.

Ce post a une pièce jointe.

Ce post a une pièce jointe.

#cookiesweb  

Suite à un changement de la règlementation concernant la gestion des cookies sur les #siteinternet , vous êtes tenus à partir de maintenant d’informer les internautes qui se rendent sur votre site de l’utilisation de cookies, et de leur demander leur consentement. 


Qu’est ce que les cookies ? 
Un cookie est une information déposée sur le disque dur d’un internaute par le serveur du site qu'il visite. Il contient plusieurs données : le nom du serveur qui l'a déposé, un identifiant sous forme de numéro unique, éventuellement une date d'expiration. Ces informations sont parfois stockées sur l’ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations. 

A qui s’impose cette obligation ?
L’obligation de recueil du consentement préalable s’impose notamment : aux éditeurs de sites, de système d’exploitation, et d’applications, aux régies publicitaires, aux réseaux sociaux, aux éditeurs de solutions de mesure d’audience. 

Quels cookies nécessitent le consentement préalable des utilisateurs ? 
• les cookies liés aux opérations relatives à la publicité ciblée ; 
• les cookies des réseaux sociaux générés par les " boutons de partage de réseaux sociaux " dans le cas où ils collectent des données personnelles sans le consentement des personnes concernées ; 
• certains cookies de mesure d'audience 

Comment recueillir le consentement préalable des internautes ?
Afin de permettre aux internautes d'exprimer un consentement libre et éclairé sans ralentir leur navigation, la CNIL recommande que le recueil du consentement de l'internaute intervienne en deux étapes :
• Première étape : le site visité doit comporter un bandeau informant l'internaute que la poursuite de sa navigation vaut accord pour l'installation et la lecture de cookies. Ce bandeau doit mentionner les finalités des cookies utilisés et informer de la possibilité de s'y opposer (via un lien vers une page dédiée du site). Ce bandeau ne doit pas disparaître tant que l'internaute n'a pas poursuivi sa navigation.
• Deuxième étape : l'internaute doit  être informé de manière simple et lisible des moyens mis à sa disposition pour accepter ou refuser tout ou partie des cookies. 
En tout état de cause, les cookies ne peuvent pas être installés ou lus si l'internaute ne poursuit pas sa navigation, ou s'il clique sur le lien présent dans le bandeau pour paramétrer les cookies et, le cas échéant, refuse le dépôt de ceux-ci. 
Pourquoi seulement aujourd'hui?
Depuis un peu plus d'un an, la Cnil était en concertation avec les professionnels concernés comme l'Union des annonceurs (UDA), le Geste (éditeurs de médias en ligne), ou la Fédération de e-commerce (Fevad). La recommandation n'a été finalisée qu'en décembre et commence à s'appliquer fin février. La France a du retard sur le Royaume-Uni, qui s'était exécuté en 2012.

Quelles sont les modifications à apporter sur votre site Internet ?
Compte tenu du fait que votre site utilise :
-  la solution Google Analytics pour les mesures d’audiences
- les fonctionnalités de partage de réseaux sociaux
- la solution publicitaire de Google Remarketing pour la publicité ciblée

Post partagé.
Initialement partagé par ****
Votre site prend de l'ampleur ? Faites vos tests en local !

Je viens de terminer un tutoriel pour vous aider à copier un site WordPress déjà en ligne sur un serveur local. Utile aussi pour travailler hors connexion.
Bonne lecture.

#agenceSEO

Afin de toujours mieux vous servir nous avons relancé vos inscriptions dans #googleplaces.
Ce
Service de Google vous permet de remonter lors de requêtes géolocalisees, de plus en plus présentes et pertinentes avec nos smartphones et autres tablettes.

En cas de questions sur votre #referencement #naturel n hésitez pas à nous contacter.

Post partagé.

#telecom  
Décidément le marché des telecom français est en plein boum chaque jour sa rumeur voir chaque heure. Quelles sont les raisons de cette agitation, la mise en bourse prochaine du deuxième opérateur mobile SFR que la maison mère vivendi est bien décidée à céder. De fait on se retrouve dans un jeu à trois pour ne pas rester sur le bord de la route.
Free qui a cassé le marché du mobile il y a deux ans rêve de pouvoir investir son trésor de guerre construit grâce à ses juteuses freebox et devenir un opérateur mobile + fixe à part entière, et enfin tenir ses engagements en s'évitant un coûteux déploiement de réseau mobile ... lui à qui on reproche d'avoir un réseau en toc essentiellement basé sur les accords d'itinérance avec Orange (amusant pour un opérateur qui portait le nom d'itinéris il n'y a pas si longtemps).
Bouygues Telecom ne veut plus revivre le massacre orchestré par Free il y a deux ans, lui qui a su, coup pouce de l'état sur le DCS 1800, prendre un avantage énorme sur ses concurrents dans le cadre du déploiement de la #4G   et revenir à situation économique saine.
Numéricable souhaite faire parler la poudre via sa qualité technique renforcée par sa fusion avec Completel.
Bref hier numéricable SFR c'était presque fait, ce matin bouygues renvoyait la baffe prise il y a deux en plantant dans le jardin de free un bbox tripleplay à 19,90€ TTC, pour ensuite s'annoncer acquéreur de SFR, vivendi n'étant pas fermé.
De la à dire que c'est highlander dans les telecom ... il n'en restera pas qu'un mais il n'y en aura surement plus 5 fin 2014.

To be continued ... pendant ce temps là grâce aux réseaux et débits nos continuons à créer des #siteweb  pour nos #mobilonautes  toujours plus nombreux ...

Post partagé.
#SEO
Le référencement naturel métier en mouvement perpétuelle où les règles se font et se défont sous l impulsion d un acteur majeur.
N hésitez pas à nous consulter pour vous accompagner
Veuillez patienter pendant le chargement des autres posts.