Profile cover photo
Profile photo
Patrimoine de France
978 followers -
Les grandes oeuvres se distinguent par leur accessibilité, car elles n'appartiennent pas au patrimoine de quelques élus, mais à celui de tous les hommes doués de bon sens.
Les grandes oeuvres se distinguent par leur accessibilité, car elles n'appartiennent pas au patrimoine de quelques élus, mais à celui de tous les hommes doués de bon sens.

978 followers
About
Patrimoine de France's interests
Patrimoine de France's posts

Post has attachment
Cathédrale Notre Dame à Paris

Les origines de la cathédrale de Paris, malgré les savants travaux déjà publiés, sont encore très obscures. Dans les premiers siècles de notre ère, un temple païen s'élevait sans doute à l'extrémité orientale de l’île, appuyé en partie aux murailles de la cité. Plusieurs autels y étaient dressés aux dieux des Gaulois et à ceux des Romains, à Edus, au Taureau trigaranus, à Cernunnos, ainsi qu'à Jupiter, Vulcain, Mercure, Castor et Pollux ; un autre était consacré à Tibère. Les fouilles exécutées en 1711 pour la construction d'un caveau sous le choeur de la cathédrale ont fait découvrir quelques restes de ces autels.

Il dut s'élever ensuite à cet endroit une église chrétienne, mais jusqu'au VIe siècle, les textes sont muets à son propos. C'est alors, et, sans doute, par les soins du roi Childebert, que fut construit le premier édifice sur lequel nous ayons quelques lumières. Grégoire de Tours nous raconte comment le comte Leudaste, qui s'y était d'abord réfugié pour fuir la colère de Frédégonde, craignant d'y être saisi, chercha à s'échapper en traversant le parvis et en franchissant un pont qui rattachait la cité au bourg de la rive gauche. Cette église était située en partie sur la place actuelle du Parvis en avant de la cathédrale du XIIe siècle ; l'abside se trouvait à l'endroit où s'élèvent les premières travées de la nef de ce monument. Comme les cathédrales de Beauvais, Senlis, Noyon, Soissons, Laon, Chartres, celle-ci s'appuyait sur les remparts de la cité, contre lesquels était aussi bâti le Palais épiscopal. [...]

lire la suite sur :

http://patrimoine-de-france.com/paris/paris-4eme-arrondissement/cathedrale-notre-dame-0.php

Post has attachment
Basilique ND de Pontmain

Basilique construite suite à apparition de la vierge en 1871 (le 17 Janvier),batiment neo gothique. deux grandes flêches sont visibles à 10km de pontmain et abritent 39 cloches.10 grandes verrieres tres lumineuses célèbrent cette apparition.

Post has attachment
Eglise Abbatiale de Auchy les Hesdin

Nous laisserons sans les visiter ces vastes ateliers qui ont été presque entièrerment rebâtis après l'incendie de 1834, car ils ne nous offriraient aucun intérêt archéologique; mais nous nous arrêterons dans l'ancienne église abbatiale, digne sous bien des rapports d'une étude approfondie.

Son portail est imposant ; deux tours octogones, hautes et élégantes, se dressent à chacun de ses angles et lui donnent un aspect plein de grandeur. Elles sont coupées par trois cordons à moulures cylindriques qui la divisent en quatre étages. Les trois premiers n'ont pour ouvertures qu'une meurtrière allongée, le quatrième au contraire offre sur chacune de ses faces une baie longue, étroite et creusée au milieu d'une arcade trilobée sans archivolte. Enfin, un toit plus moderne et contourné en forme de cloche les surmonte et porte les girouettes [...]

Post has attachment
passage du Grand Cerf à Paris

Post has attachment
Passage Véro-Dodat à Paris

Post has attachment

Post has attachment
Hôtel Païva à Paris

elle y rencontre un homme d’une illustre famille, le baron de Païva, ruiné, l’épouse, le quitte, revient à Paris, et à 40 ans, fanée, fiétrie, ridée, peinte, fardée, prend dans ses filets un jeune Silésien immensément riche qui lui achète la terre de Pontchartrain et lui fait bâtir un hôtel dans l’avenue des Champs-Elysées. Dans cet hôtel est un escalier en marbre d’Orient qui doit être une merveille. Mme de Paîva, toute fière de ce luxe inouï, demande à un homme d’esprit une inscription pour cet escalier: c’est bien aisé, répond cet homme qui a bonne mémoire. Il prend une feuille de papier et écrit:

« Ainsi que la vertu, le vice a ses degrés. »

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment
Château-haut à Sedan

Evrard III, qui n'était pas un génie médiocre et qui était passionné pour la guerre, prévoyant toute l'importance que Sedan pouvait acquérir comme place de défense et de sûreté contre les ennemis soit du roi de France, soit du prince évêque de Liège, dont il était l'avoué, conçut, en effet, le dessein d'en faire une forteresse vaste et redoutable. Le rocher de 100 pieds de hauteur qui domine cette ville lui parut très-convenable pour y asseoir une citadelle ; et bientôt il fut revêtu de remparts et de tours, qui le firent, dès ce temps-là, regarder comme imprenable
Wait while more posts are being loaded