Profile cover photo
Profile photo
SFNDT
3 followers -
Société Francophone de Néphrologie, Dialyse et Transplantation
Société Francophone de Néphrologie, Dialyse et Transplantation

3 followers
About
Posts

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment
Réforme du 3ème cycle des études médicales

Chers collègues,

Nous tenions à vous apporter ici un état des lieux de la réforme du 3ème cycle (R3C) des études médicales qui devrait rentrer en application au 1er novembre 2017.

Le but de cette réforme est d’organiser chaque DES en 3 phases distinctes : une phase socle d’acquisition des bases de chaque spécialité, une phase intermédiaire d’approfondissement des connaissances et une phase de mise en responsabilité (qui est une année de pseudo-assistanat). Par ailleurs, les actuels diplômes d’étude spécialisée complémentaire (DESC) disparaissent. Les DESC II dit « qualifiant » deviennent des DES et les DESC I deviennent des formations spécialisées transversales (FST) accessibles à certains DES selon leurs thématiques.

En néphrologie, l’actuelle maquette en 4 ans est composée de 3 semestres de néphrologie, 1 semestre de réanimation obligatoire et 4 semestres libres, suivi pour la grande majorité des internes de 2 ans d’assistanat/Clinicat. Ce qui ramène la formation initiale à 6 ans. La nouvelle maquette de la R3C propose un DES de néphrologie en 4 ans (1 année socle, 2 années intermédiaires et 1 année de mise en responsabilité). Le clinicat sera réservé aux profils universitaires et il y a de nombreux doutes quant au maintien des postes d’assistant spécialiste sur le long terme. La formation initiale passe donc de 6 à 4 ans dont 3 d’internat.

De plus, les internes de néphrologie ne pourront plus avoir accès ni au DESC de Réanimation médicale qui disparait pour un co-DES, ni au DES d’immunologie qui est phagocyté par la médecine interne.

Un sondage, qui a recueilli l’avis de 362 néphrologues dont 173 internes, a permis de mettre en avant que seulement une minorité (3%) sont favorables à ce que la maquette reste celle proposée en 4 ans : 57% sont favorables à une maquette en 5 ans et 40% souhaitent l’ajout de FST.

Dans ce contexte, le CUEN (Collège Universitaire des Enseignants en Néphrologie), le CNU (Collège National Universitaire) de Néphrologie, la SFNDT (Société Francophone de Néphrologie Dialyse Transplantation), le CJN (Club des Jeunes néphrologues) et le SNIN (Syndicat National des Internes de Néphrologie) parlent tous d’une même voix pour défendre un DES de néphrologie en 10 semestres (dont 6 de néphrologie, 1 de réanimation et 3 libres). Vous trouverez d’ailleurs en pièce jointe un communiqué de presse commun avec les hépato-gastro-entérologues et les cardiologues reprenant nos revendications.

Par ailleurs, les tensions autour de la réforme du 3ème cycle et les difficultés de communication entre les représentants d’internes et les ministères a conduit l’ISNI a déposer un préavis de grève pour le 18 avril prochain, la validation des maquettes étant prévue le lendemain au ministère.

Vous disposez maintenant de l’ensemble des informations pour prendre position

Post has attachment
Université d'été de la dialyse - Organisation de la dialyse en France
Société Francophone de Néphrologie Dialyse et Transplantation (SFNDT)
15-16 juin 2017
Paris, Hôpital Bichat
Voir l'annonce :
http://www.sfndt.org/sn/enephro/agenda/fiche.php?recordID=772
Voir le programme :
http://www.sfndt.org/sn/PDF/enephro/agenda/2017/06/universite-ete-SFNDT-2017.pdf

Post has attachment
Commenting is disabled for this post.

Post has attachment

Post has attachment
http://www.sfndt.org/sn/esociete/adhesion/cotisation.htm

Appel à cotisation : Année 2017

Cher(e) Collègue,

Le montant de la cotisation à la Société Francophone de Néphrologie Dialyse et Transplantation a été fixé par le Conseil d'administration du 28/01/2017, pour l'année 2017 à :

à 179 € pour les membres résidant en France, en Europe et en Amérique du Nord, se décomposant comme suit :

Cotisation Membre 2017 100 €
Abonnement 2017 à la revue "NEPHROLOGIE et Thérapeutique" 79 €


à 85 € pour les membres résidant dans les Pays du Sud, se décomposant comme suit :

Cotisation Membre 2017 25 €
Abonnement 2017 à la revue "NEPHROLOGIE et Thérapeutique" 60 €


à 85 € pour les Néphrologues en formation (Internes, Chefs de Clinique, Assistants des hôpitaux généraux) se décomposant comme suit (sur justificatif) :

Cotisation Membre 2017 25 €
Abonnement 2017 à la revue "NEPHROLOGIE et Thérapeutique" 60 €


Vous êtes vivement encouragé à régler votre cotisation en ligne :

--> Paiement en ligne

Le chèque bancaire ou postal à l'ordre de la Société Francophone de Néphrologie Dialyse et Transplantation reste une possibilité et il doit être adressé à Madame Isabelle MIONE au secrétariat de la Société Francophone de Néphrologie Dialyse et Transplantation. Si ce versement est effectué par un organisme public ou une association, il est indispensable que votre nom soit mentionné. De même, en cas de changement d'adresse, veuillez préciser l'adresse à laquelle vous désirez recevoir la correspondance de la Société.

Ce règlement vous donne l'assurance de recevoir le Journal N&T en 2017, de bénéficier d'un mot de passe pour accéder aux pages réservées du site de la Société et au Journal, et d'un tarif préférentiel lors de l'inscription aux Journées Annuelles qui auront lieu à Strasbourg.

Rappelons que lorsque vous partez à la retraite vous pouvez rester membre actif de la Société mais si vous le souhaitez, le Conseil sera heureux de vous accueillir comme membre émérite : il suffira pour cela d'exprimer votre demande auprès du Secrétaire général.

Recevez, Cher(e) collègue, avec mes remerciements, mes meilleures salutations.

Philippe GIAIME, Trésorier

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment
La SFNDT réagit à Mediapart
La dialyse et la maladie rénale chronique vues par Mediapart : erreurs et naïveté.
Dans un article publié par Mediapart ce 21 décembre 2016, le traitement de la maladie rénale chronique au stade avancé est analysé de manière biaisée, avec un parti pris naïf et inapproprié au regard des enjeux humains et sanitaires sous-jacents. Cet article témoigne du procès en sorcellerie téléguidé et récurrent qui est systématiquement fait à charge contre la dialyse ces derniers mois, alors que ce traitement permet à 45 000 personnes de vivre en France 1, tout simplement.
Cet article contient quelques vérités, et beaucoup de contre-vérités et d’inexactitudes. En voici quelques exemples :

http://www.sfndt.org/sn/eaccueil/actualites/fiche.php?recordID=129
Wait while more posts are being loaded