Profile

Cover photo
Sylvain Pelloquin
Worked at CEA-Leti
Lives in Grenoble
257 followers|225,169 views
AboutPostsPhotosVideosReviews

Stream

Sylvain Pelloquin

Shared publicly  - 
 
Mais bordel, ça va s'arrêter où ?!?
 ·  Translate
 
#Usa
Charles Kinsey a été blessé par balle à la jambe, alors qu'il assurait aux policiers qu'il n'était pas armé. L'homme qui l'accompagnait, autiste, non plus.
2 comments on original post
1
Bertrand Dunogier's profile photoSylvain Pelloquin's profile photo
2 comments
 
À noter : dans le titre j'aurai mis : "un thérapeute noir..." Sa fonction à une importance dans l'histoire...
 ·  Translate

Sylvain Pelloquin

Shared publicly  - 
 
 
Quand l'aide aux jeunes artistes du monde de la musique va aux millionnaires... 
 ·  Translate
4 comments on original post
1

Sylvain Pelloquin

Shared publicly  - 
 
Les valeurs de la France, l'humanisme, toussa toussaaaa...
 ·  Translate
 
Quadruple condamnation de la France par la Cour Européenne des Droits de l'Homme pour violation de l'article 3 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme, sur des enfants en très bas âge.
« Nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines ou traitements inhumains ou dégradants. »
À ceci s'ajoutent trois autres condamnations, toujours aujourd'hui (droit à un procès équitable, liberté d'expression, etc).
 ·  Translate
1 comment on original post
1

Sylvain Pelloquin

Shared publicly  - 
 
Hey geeks-- we've been doing some testing and software stuff this week and it's created a lot of issues with bad ads and RSS feed bugs. We are working to get everything ironed out, but if you see something buggy, please let me know. If something has changed for the worse on your end, ...
1

Sylvain Pelloquin

Shared publicly  - 
 
C'est précisément ÇA qui organise la défiance des peuples envers l'UE... encore une preuve qu'ils n'apprendront rien de rien, pas même d'un Brexit, sur le nécessaire retour à la démocratie dans l'UE...

Tant qu'ils continueront à faire comme si les peuples n'existaient pas, la situation ne pourra qu'empirer...
 ·  Translate
 
Accord de libre-échange UE-Canada, Juncker passe en force. Les mensonges de Hollande s’écroulent. #UE   #Canada   #CETA   #Juncker   #Hollande  
 ·  Translate
Jean-Claude Juncker veut imposer l'accord de libre-échange entre l'UE et le Canada par la force, en contournant les parlements nationaux.
16 comments on original post
1
1

Sylvain Pelloquin

Shared publicly  - 
 
Risible mise en situation des grands journaleux... comme le propose Schneiderman, pourquoi ne pas déguiser le guignol la prochaine fois ? Un bleu de travail, une casquette, un mégot ? Pourquoi pas un litron de rouge dans la poche et un brassard CGT ? Ce serait folklorique, non ?

Un article interessant sur le site arretsurimage.net :
Pujadas, dans l'enfer des jobs pénibles
http://www.arretsurimages.net/chroniques/2016-06-29/Pujadas-dans-l-enfer-des-jobs-penibles-id8905
 ·  Translate
Chaque jour arrêt sur images décrypte pour vous l'actualité des médias
2
Have him in circles
257 people
jean-marc Ruffe-mormand's profile photo
Guillaume Blanchard's profile photo
Melusine Ryan's profile photo
marie france Filosa's profile photo
Pierre-Adrien Gidrol's profile photo
Adeline Chagneau's profile photo
Anet Stephanie's profile photo
Ludo Scred (I funk you)'s profile photo
Nathalie julluette adsonne's profile photo

Sylvain Pelloquin

Shared publicly  - 
 
Nos donnés personnelles sont le nouvel or gris depuis qques années...
 ·  Translate
 
Le chant des sirènes de la bonne conscience est hypnotique, et rares sont ceux qui n'ont jamais cédé à la tentation de signer des pétitions en ligne… Surtout quand il s'agit de ces « bonnes causes » qui font appel à nos réactions citoyennes et humanistes, à nos convictions les mieux ancrées ou bien sûr à notre indignation, notre compassion… Bref, dès qu'il nous semble possible d'avoir une acti ...
View original post
3

Sylvain Pelloquin

Shared publicly  - 
 
 
Lisez cet article. Il clarifie beaucoup de choses, et offre une grille de lecture pertinente de ce qu'est le mouvement djihadiste : une secte. Quelle réponses face aux violences ? Employer les mots appropriés me parait être un bon début pour nous permettre d'adopter des comportements appropriés.
 ·  Translate
Une « radicalisation très rapide », cela s’appelle une conversion
3 comments on original post
1
David Breton's profile photoBenoît Delorme's profile photo
2 comments
 
La radicalisation rapide arrange plus que le pétage de plomb...
 ·  Translate

Sylvain Pelloquin

Shared publicly  - 
 
 
Le #brexit , une catastrophe pour le Royaume Uni?

"Toujours rien en vue à l'horizon mon commandant!"
 ·  Translate
L’annonce du Brexit a suscité le 24 juin un vent de panique : On notera au passage que, la Bourse anglaise a bien mieux résisté que les Bourses grecque, espagnole ou française : Bref, ça y ét…
View original post
1

Sylvain Pelloquin

Shared publicly  - 
 
 
Peuple en cage !
Via +Laurent DUBET

"La réalisatrice Mariana Otero arrêtée pour avoir filmé la « chose publique »

Le 5 juillet, la réalisatrice Mariana Otero a été arrêtée avec son équipe par des CRS en plein tournage de son dernier film, portant sur le mouvement Nuit debout. Elle dénonce l’interdiction qui lui a été faite de filmer la « chose publique », un « droit pour tous les citoyens ».

Je suis réalisatrice (Histoire d’un secret, Entre nos mains, A ciel ouvert etc…). Depuis trois mois avec l’aide d’un collectif « Les yeux de Marianne », je filme quotidiennement un groupe de jeune gens engagés dans le mouvement Nuit debout à République. Leurs réflexions et leurs actions.

Nous avons mis quelques vidéos sur YouTube surtout au début du mouvement : https://www.youtube.com/channel/UCP_YojMRZJ97TR17ubsD1rg

Lors des manifestations, comme tant d’autres journalistes et réalisateurs, nous avons été empêchés de filmer par des violences policières qui s’exerçaient à la fois sur les manifestants et tous ceux qui filmaient, photographiaient, périscopaient… Certains ont été touchés dans leur corps. Parfois gravement.

Mardi 5 juillet, dans un contexte pourtant calme, moi et mon équipe avons été froidement interpellées et arrêtées face à l’Assemblée nationale, dix minutes après notre arrivée pour le simple fait que nous filmions. Voici le récit des faits que vous pourrez constater aussi sur la vidéo périscope filmée par « La Taupe enragée » :

Moi et mon équipe, Sophie Tesson à la perche et Pascal Deux en renfort son, sommes arrivés vers 17h sur le pont de la Concorde. Il y avait plus de CRS que de manifestants, ces derniers étant encore peu nombreux et extrêmement pacifiques. Comme à l’habitude dorénavant, les manifestants ont très vite été nassés. Et les passants, triés : ceux qui semblaient vouloir manifester étaient fouillés puis poussés fermement dans la nasse, les autres, les touristes, pouvaient traverser le pont. Je filmais ces fouilles depuis quelques minutes quand les CRS, entre autres leur commandant, m’ont demandé ma carte de presse. J’ai expliqué que je n’étais pas journaliste mais cinéaste et que je n’avais pas à avoir de carte de presse pour avoir l’autorisation de filmer, que filmer la chose publique est un droit pour tous les citoyens. Mais les CRS ont continué de me demander d’arrêter de filmer arguant que ce jour-là, un arrêté préfectoral exceptionnel avait été émis interdisant les tournages devant l’Assemblée. Nous avons demandé à voir cet arrêté qui ne nous a jamais été fourni. J’ai continué de filmer.

Quelques minutes plus tard, les CRS se sont approchés de moi, décidés cette fois-ci à m’empêcher de filmer par la contrainte. Ils ont essayé de se saisir de la caméra. J’ai résisté en la serrant contre moi et en continuant d’affirmer mon droit haut et fort. Alors un jeune homme a essayé de s’interposer et de me défendre. Dans le même temps, Pascal Deux, par ailleurs réalisateur de fiction à Radio France a tendu sa carte de radio, espérant ainsi pouvoir me permettre de continuer à filmer. Un des CRS s’est saisi de la carte pour aller l’apporter à ses supérieurs hiérarchiques. Nous l’avons suivi. La situation était devenue très confuse, des manifestants nous soutenaient en protestant, les CRS hurlaient et s’agglutinaient. Pendant ce temps - je ne l’avais pas vu dans la confusion -, le jeune homme qui avait tenté de nous défendre, avait été mis à terre par trois CRS. Quand nous avons pris conscience de cette arrestation, Sophie Tesson et moi-même avons fait demi tour pour la filmer en espérant que le fait de filmer empêche et limite la violence policière qui sans regard extérieur peut se déchaîner.

A ce moment-là, alors que je filmais, j’ai été saisie fermement par le bras par un CRS et emmenée avec Sophie Tesson au bout du pont où la carte de Pascal Deux était vérifiée par d’autres CRS. Nous avons reçu alors l’interdiction absolue de filmer. Nous avons rappelé aux CRS la directive 2008-8433, qui dit qu’en aucun cas ils ne peuvent interdire de filmer ni même d’être filmés dans l’exercice de leur fonction. Mais ils en ont eu cure, nous avons été encerclés et isolés. Le commandant nous a alors accusé d’avoir été agressifs : je les aurais frappés de mon coude, bousculés avec la caméra, Sophie Tesson les aurait frappés avec la perche. Ils ont voulu vérifier nos papiers mais je n’avais que mon pass navigo et Sophie Tesson n’en avait pas. Puis ils ont confisqué le matériel caméra ainsi que le matériel son de Pascal Deux. Ils ont affirmé alors qu’en plus des soi-disant violences que nous leur aurions faites, nous aurions aussi arraché l’insigne d’un des CRS et ils nous ont montré la veste d’un des leurs où un insigne manquait. Les quelques CRS qui nous encerclaient, ont affirmé chacun sans la moindre vergogne avoir été témoin de cette scène qui n’avait pourtant jamais eu lieu.

Trois quarts d’heure plus tard, ils nous ont mis dans un fourgon et emmené au commissariat du 15ème. Là, nous avons été reçus rapidement par le Capitaine qui très vite nous a relâchés. Il a reconnu que nous avions été victimes d’une privation de liberté abusive de la part de cette brigade et que les CRS étaient « hors la loi » en nous empêchant de filmer. Il n’a pas pris en considération et n’a pas cru les soi-disant violences que nous aurions exercées contre les CRS.

Par contre, le jeune homme qui s’est interposé entre les CRS et moi - et dont, pour l’instant, sans son autorisation, je préfère taire le nom - ce jeune homme, donc, est quant à lui toujours en garde à vue dans le commissariat du 14ème. Alors qu’en l’occurrence, il est intervenu pour faire respecter la loi."

http://www.politis.fr/articles/2016/07/la-realisatrice-mariana-otero-arretee-pour-avoir-filme-la-chose-publique-35087/?override=b8fde4f6-aebd-4d60-917a-6f941be6fef8
 ·  Translate
Le 5 juillet, la réalisatrice Mariana Otero a été arrêtée avec son équipe par des CRS en plein tournage de son dernier film, portant sur le mouvement Nuit debout. Elle dénonce l’interdiction qui lui a été faite de filmer la « chose publique », un « droit pour tous les citoyens ».
View original post
4
1
People
Have him in circles
257 people
jean-marc Ruffe-mormand's profile photo
Guillaume Blanchard's profile photo
Melusine Ryan's profile photo
marie france Filosa's profile photo
Pierre-Adrien Gidrol's profile photo
Adeline Chagneau's profile photo
Anet Stephanie's profile photo
Ludo Scred (I funk you)'s profile photo
Nathalie julluette adsonne's profile photo
Work
Occupation
Ingénieur-chercheur en sciences des matériaux
Employment
  • CEA-Leti
    Ingénieur-Chercheur, 2012 - 2014
  • Institut des Nanotechnologies de Lyon
    Doctorant, 2008 - 2011
Basic Information
Gender
Male
Apps with Google+ Sign-in
  • MosaLingua
  • Lara Croft GO
Story
Tagline
Nombre d'Erdös : 5 ; Nombre de Bacon : 4 ; Nombre de Sabbath : en cours de recherche...
Collections Sylvain is following
Places
Map of the places this user has livedMap of the places this user has livedMap of the places this user has lived
Currently
Grenoble
Previously
Lyon - Nantes
Links
Très très bons produits ! Un très bon italien !
Public - 5 months ago
reviewed 5 months ago
Public - 7 months ago
reviewed 7 months ago
Très bonne petite adresse, cuisine familiale, et la patronne (Sosso, je présume ?) était très sympathique.
Public - a year ago
reviewed a year ago
4 reviews
Map
Map
Map
Très bon spécialiste, passionné par son métier et à l'écoute.
Public - a year ago
reviewed a year ago