Profile cover photo
Profile photo
Roger Dautais
2,280 followers
2,280 followers
About
Roger Dautais's posts

Post has attachment
Il arrive que les lumières éclairent notre part d'ombre et nous voici réconciliés avec le monde. Hors cadre, la vie nous attend, imprévisible, nous échappe à chaque tournant. Qu'une page blanche survienne dans notre nuit et le vacarme des incertitudes, se remet en mouvement, incessant. Il questionne l'inconscient, la lumière propose, l'objectif fixe, choisit, élude. Restent les mémoires à oublier, une à une. Ainsi va la vie.
L'oubli règle à peu près tout et parfois même, dans notre propre vie, il nous englobe dans sa béance.
Roger Dautais
Sur les routes Bretonnes.

Photo : création land art de Roger Dautais
" Tapis d'estran " Pour Alain Jegou, marin- pêcheur, poète oublié.

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blogspot.com/
Photo

Post has attachment
à Marie-Claude.
...J'emprunterai le chemin creux pour marcher sous la terre, avec mes morts, le temps d'une apnée.. Tu m'apparaîtras en rêve, avec tes yeux bleus 'd'amoureuse. J'élèverai pour toi, des cairns sur les rives de ton pays. J'écrirai ton nom dans les sables mouillés. Je me perdrai dans les grèves jusqu'à te retrouver. Il faudrait rester ici, près de toi, maintenant que notre vie se raccourcit, et chaque matin, je scrute le ciel et je rêve de départ ! Je connais mille chemins qui mènent nulle part et des étoiles filantes pour les rendre accessibles. J'irai, au fond de l'hiver marcher sur le mares glacées, pour que notre vie se conjugue à l’infini.

Roger Dautais 2009
Photo

Post has attachment
Le pluriel des pierres avait fini par amalgamer mes idées en errance. Elles avaient besoin de ce rassemblement éphémère sur l'estran à sec. Passives au soleil, elles avaient accepté d'être choisies, prises, rassemblées, empilées en attendant le la mer ne remonte ici. Au fur et à mesure, elles perdirent leur singularité au profit du cairn. Elles semblaient s'en accommoder. J'avais fini par leur accorder une vie et parler avec elles.
Roger Dautais.

*

Une vie de cairn.

Jour de bruine
personne qu’elle.

Le vent seul
croise les chants d'oiseaux
où dorment les étoiles.
A.B.

Quelques instants d'elle
Éditions Océanes 1998

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blogspot.com/

Photo : création land art de Roger Dautais
Cairn sur l'estran
Ile de Stuhan
Morbihan - Bretagne
Photo

Post has attachment
La pluie, lien naturel entre le ciel et la terre, me prend dans ses filets. Elle m'adopte, me transforme. Je deviens un autre, une sorte de poisson à deux pattes et je me déplace à l'aise dans cet atmosphère semi-liquide . Je regarde les plumes mouillées d'un merle qui s'ébroue et prend son envol. Ne pas désespérer de la pluie, elle est nécessaire. A la première éclaircie, je rejoins le premier pierrier et lui élève un cairn en son honneur.

Roger Dautais
Jours d'automne en Bretagne.


Dilluv'Aven

Pont Aven déverse ses flots, en liberté
sur le bitume de l'homme
aucun sac ne pourra les endiguer
L'oie est en colère
les chaos sont sous-flots
seules quelques tête émergent
A Poch'Menu on ne peut plus sauter
tout coule à la mer
le ciel est en crise
il verse à seaux
Pont-Aven n'est plus que pierre
qui vomit ses eaux.

Lo de Dada

" Mes mers et mes eaux"
Sokrys Editions 2014


LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blogspot.com/

Photo : création land art de Roger Dautais
"Ode à la mer "
Bretagne Sud
Photo

Post has attachment
Je me souviens très bien de cette installation flottante, réalisée dans un champ anonyme de la campagne Alréenne. La marche d'approche avait été dure et pénible à cause des inondations qui me barraient le passage et m'obligeait à les contourner. Des plus incessantes avaient recouvert certaines pa^ture, abandonnées par les troupeaux chassés par ce mauvais temps. Je profitais d'un éclaircie pour parcourir le pays à la recherche d'une idée. Une ornière emplie d'eau de pluie répondit à mes désirs. Elle était bordée d'un champ de fleurs blanche annonçant le printemps. Je cueillis à proximité une poigne de superbes joncs. Ils me rappelaient mon enfance, passée avec mes cousins, où ne fabriquions avec ces même joncs les jeux que nous n'avions pas : bateaux, ponts, chaises, moulins à eau. Nous étions tous, enfants de la guerre, habitués au peu qui excitait nos imaginations et nous incitait à créer de quoi jouer. Délicieux souvenirs.
Il ne m'en faillait pas plus, 70 ans après, pour réaliser une installation flottante, in situ. Ce goût du peu, se trouve maintenant parfaitement adapté à mes créations land art , faisant contre-poids à cette société de consommation débridée.
Roger Dautais

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blogspot. com/
Photo : création land art de Roger Dautais

" Carré de Printemps " à mes cousins.
Sainte Anne d'Auray Morbihan Bretagne
Photo

Post has attachment
Les moments attendus ne sont jamais au rendez-vous. La nature est trop libre pour répondre à de telles injonctions. Il me faut, modestement, se glisser dans le paysage, tel un oiseau dans un couloir de vent. Regarder, admirer, écouter, cueillir, goûter, assembler, toucher, effleurer, porter, déplacer et marcher, surtout marcher pour me débarrasser de toutes mes certitudes, mes habitudes, mon savoir. Il faut revenir à la source des idées, en choisir une, la développer, in situ. Ensuite, le paysage se chargera d'accueillir ou non ma création.
Roger Dautais

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blogspot.com/

Photo : création land art de Roger Dautais
" zen" pour Christian Cottard

Côte de Nacre - Land art in Normandy - années 2000
Photo

Post has attachment
De Kervengu à Carnac ...

Ne vous y trompez pas, personne ne m'aide au land art. J'y passe mon temps, ma vie.
Le temps présent, à peine tu marches dedans qu'il est déjà à remiser au rayon des souvenirs. Autant te dire que, vu leur nombre, il devient vite un objet non identifiable. Une amnésie de plus.
Et pourtant, il sera pris en compte dans la mémoire de l'humanité.
Roger Dautais

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blogspot.com/

Photo : création land art de Roger Dautais
" Cairn à marée haute " Pour Ana Minguez Corellia
Bretagne Sud.

*

Ce chemin est si difficile
Ce chemin est si difficile à se dessiner
et les dieux n'ont aucune hâte
le jeu du feu qu'il faut monter
défaite après défaite
n'est pas pour les faibles.

Patiemment le soleil s'enfonce
à cet horizon sans vagues
qui est beaucoup plus qu'une promesse.

Bruno Sourdin
Extrait de Pondichery, Le témoin et la roue,
Carnet de route,Le Pont de l'épée 1987
Photo

Post has attachment
Après vingt ans de pratique du land art, de 55 à 75 ans( à cinq mois près ) j'entre dans une catégorie humaine dont je n'ai aucune expérience de vie personnelle.
Ce n'est pas que je perde en humanité, maintenant que l'heure est venue d'approcher cet autre âge. Je deviens, jour après jour, plus vieux, moins facile à côtoyer. L'insignifiance me guette et bientôt, la transparence. L'effacement n'est plus une question de style lorsque le corps se dérobe. Je les connais, mes semblables, les courbés, les fatigués, les encombrants. Ils deviennent petit à petit, des invisibles, de ceux qui ne rentrent plus dans les comptes. Il se fait que je le suis, âgé, aujourd'hui, je les rejoins, enfin.

Roger Dautais

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blogspot.com/

Photo : création land art de Roger Dautais
" Question de temps " pour Ase Skar

Côte de Nacre. Land art in Normandy
Photo

Post has attachment
Photo

Post has attachment
Le land art? une nécessité, une urgence...

Il arrive que des lumières éclairent notre part d'ombre et nous voici réconciliés avec le monde. Hors cadre, la vie nous attend, nous échappe à chaque tournant. Qu'une page blanche survienne dans notre nuit et le vacarme des incertitudes recommence, incessant. Il questionne notre inconscient. La lumière propose, l'objectif regarde, fixe, écarte, élude. Restent les mémoire accumulées qu'il faudra oublier au bout du compte. Ainsi va la vie.
L'oubli règle à peu près tout et parfois dans notre propre vie, il nous englobe dans sa béance.

Roger Dautais
" Premiers mois d'oubli "

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS
http://rogerdautais.blogsopt. com/

Photo : création land art de Roger Dautais
" Passion d'estran " à Marie-Claude "
Île de Stuhan

Morbihan Bretagne.

*

Et après tout qu’importe la fin
Tu es venu ici-bas
Pour inscrire ce qui naît

Tu es venu ici-bas
Pour vivre un court instant
Ce qui n’a pas de fin.

Guy Allix
Poèmes en sursis.

Photo
Wait while more posts are being loaded