Profile cover photo
Profile photo
Didier Schürch
24,671 followers -
Passionné de géographie, des sciences de la terre, de la faune, de la flore de la culture et de l’architecture médiévale, que j’aime partager avec vous sur Google plus, par le bief de mes propres images, en les illustrant de mes textes, tel est ma devise !
Passionné de géographie, des sciences de la terre, de la faune, de la flore de la culture et de l’architecture médiévale, que j’aime partager avec vous sur Google plus, par le bief de mes propres images, en les illustrant de mes textes, tel est ma devise !

24,671 followers
About
Didier's posts

Post has attachment
Bonjour :-)))
Des Agrions jouvencelles (Coenagrion puella) en pleine accouplement. Ainsi réunies, elles forment très souvent un cœur.
La femelle est en général verte, bleu pâle ou blanche, avec des dessus de segment noir, et le mâle a des segments bleu avec du noirs.
L'accouplement a généralement lieu sur des végétaux à proximité de l'eau. Après le coït, le couple se déplace et pond le plus souvent en tandem, mais la femelle peut aussi parfois pondre seule. Lors de la ponte, les œufs sont insérés dans les végétaux aquatiques, sous ou au-dessus de la surface de l'eau. Ces demoiselles sont présentes dans beaucoup de milieu naturel, mais le plus souvent aux abords des étangs ou ruisseaux, zones d'eau douce à saumâtre, dont elles ont besoin pour se reproduire. Elle est commune dans la majorité des pays Européens.
Photo

Post has attachment
Bonjour :-)))
Un charmant Sarcelle d'hiver mâle (Anas crecca) sifflotant joyeusement.
La Sarcelle d’hiver est le plus petit canard d’eau douce d’Europe. Il vit également en Amérique du Nord et en Asie. C’est un migrateur partiel, très sensible au gel. Ce canard fréquente les marais, les rizières, les étangs mais aussi les petites rivières, les mares et même les lacs de montagne. On le rencontre aussi sur les côtes, les estuaires et les vasières. Cet espèce est très sociable, elle vit toujours en groupe ce qui lui permet d’échapper plus facilement aux prédateurs. La Sarcelle d’hiver quitte les plans d’eau à la tombée de la nuit pour aller se nourrir dans les marais peu profonds. Elle se nourrit en marchant ou en nageant. Elle trie la vase avec son bec. Son régime est omnivore : graines, lentilles d’eau, mollusques, crustacés et petits insectes constituent l’essentiel de son alimentation.

Photo

Post has attachment
Bonjour :-)))
Un splendide Tadorne de Belon (Tadorna tadorna).
Le Tadorne de Belon appartient à la famille des anatidés. Il présente des caractéristiques intermédiaires entre celles des oies et des canards. Il fait figure d'exotique et se caractérise entre autre par la présence d'un tubercule rouge chez le mâle pendant la période de reproduction. Il est inféodé au littoral d’Europe occidentale, où il niche fréquemment dans les terriers des Lapins de garenne, plus rarement ont peux le retrouver sur les lacs et dans les étangs des campagnes d’Europe centrale. Cet oiseau fait des rassemblements spectaculaires dans la mer des Wadden, accueillant quasiment toute les populations européennes pendant la période de mue estivale.
Photo

Post has attachment
Bonjour :-)))
Un adorable Écureuil roux (Sciurus vulgaris) passant d’arbuste en arbuste avec grand habilité.
L’écureuil roux peut présenter différents coloris du roux au noir voir gris ou plus rarement blanc. En effet, sa fourrure change de couleur selon la saison ou la région. Il mue deux fois par an. Au printemps et à l’automne, sa fourrure devient plus sombre surtout en montagne, alors qu’elle est plus rousse en été.
Il est à souligner que la queue et les oreilles n’ont qu’une mue au printemps. Il possède un excellent sens du toucher, en partie grâce aux vibrisses qui sont situées sur la tête, autour des yeux, sous le menton, sur le bout du museau et tout le long du corps. Ces poils sont des sortes d’antennes qui jouent un rôle essentiel dans le sens du toucher et l’équilibre en général.

Photo

Post has attachment
Bonjour :-)))
Un fantastique vol pour ce remarquable Milan noir (Milvus migrans).
Le Milan noir chasse généralement à une altitude moyenne en dessus des champs, le long des rives des lacs ou des fleuves. Il recherche des poissons morts qu'il saisit avec agilité à la surface de l'eau. Le milan noir pêche sans s'enfoncer dans l'eau. Bien entendu il chasse aussi les petits rongeurs dans les prairies. Il est nettement moins habile en chasse et en vol que son cousin le Milan royal, de ce fait il se contente souvent de charognes et ravit fréquemment des proies à d'autres rapaces, voire à des hérons. Espèce sociable, il niche couramment en colonies.

Photo

Post has attachment
Bonjour :-)))
Un majestueux Milan royal (Milvus milvus) entrain de virevolter pour piqué sur sa proie, dans les montagnes Neuchâteloise, en Suisse.
Le Milan royal est un rapace diurne à l’envergure majestueuse, souvent de plus de 1.6 mètre, à la couleur roux-fauve, à la queue clairement en V. Il sillonne le ciel avec lenteur ou avec rapidité tout en profitant au maximum des courants, repérant ses proies de très haut et de loin comme la plupart des rapaces d’ailleurs. Il peut aussi chasser ses proies en volant à 1 mètre du sol avec grande habilitée.

Photo

Post has attachment
Bonjour :-)))
Une belle et élégante chevrette (femelle chevreuil) en pleine chevauchée.
Le chevreuil peut courir à plus de 70km/heure, voir plus de 90km/heure en cas de danger sur une courte distance, ce qui lui permet d’échapper aux loups et aux lynx.
Sa musculature sèche, ses longues pattes fines et légères, ses sabots fins qui sont serrés et très pointus font du chevreuil un animal parfaits pour la course.
Bien entendu ils peuvent également courir en vitesses d'endurance de 30 à 40 km/heure, sur une plus longue distance. La course d’un chevreuil aux sprints, est tout à fait comparable au sprint d’une gazelle de Thomson.

Photo

Post has attachment
Bonjour :-)))
Un magnifique renardeau roux faisant la sieste, à l’entrée de la tanière familial.
Le renard peut creuser sa tanière, mais souvent il occupe et transforme un terrier de blaireau ou d’un autre animal. C’est là qu’il élève ses petits. Tapissée de feuilles et d’herbes, la tanière est située de 1 à 3 mètres sous terre et possède plusieurs issues. Un couple peut utiliser la même tanière pendant plusieurs années. Les petits sont sevrés à environs 4 semaines, qui coïncident avec le changement de fourrure, passant gentiment du noir au roux. Ils s’aventurent alors hors du terrier de plus en plus fréquemment. En régurgitant des aliments à moitié digérés, la renarde acclimate ses renardeaux à un nouveau régime alimentaire. Tout au cours de l’été, les parents initient leurs petits à la chasse et peu à peu les laissent se débrouiller par eux-mêmes.

Photo

Post has attachment
Bonjour :-)))
Un beau Brocard (chevreuil, Capreolus capreolus) dans sa robe d’été, traversant à toute allure une petite route de campagne. Il a certainement été apeuré par des promeneurs et comme il venait dans ma direction, j’en ai profité pour faire ce cliché. 
Photo

Post has attachment
Bonjour :-)))
Un beau vol pour ce Goéland leucophée immature (Larus michahellis) en dessus du lac de Neuchâtel, en Suisse.
Partout en Europe, les populations de goéland leucophée ne cesse de progresser, après une longue période de déclin. Ce qui est étonnant c’est que depuis 3 ans (selon mes observations) ces oiseaux d’origines méditerranéennes commencent même à coloniser le Jura Suisse et Français, à plus de 1000 mètres d’altitude en belle saison. Pour l’hiver ils se contentent d’une migration altitudinale en plaine au pied du massif Jurassien.

Photo
Wait while more posts are being loaded