Profile cover photo
Profile photo
Francis Besson
3 followers
3 followers
About
Posts

Post has attachment
Boudry où l'Areuse retrouve un calme qui m'enchante tous les vendredis soir.
La vue sur le château est restée telle qu'on la découvrait après les aménagements du XVe siècle.
c.f histoire http://chateaudeboudry.ch/2013/?a=36
(huile sur toile 30X25cm)
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Dans l’ambigu dédale de ce rivage j'ai tenté de pétrifier un peu de mystère breton !
(huile sur toile 30x40)
Photo
Add a comment...

Post has attachment
La Bretagne et ses étapes : Dijon, Loire, Orléans, Angers, Amiens !
PhotoPhotoPhotoPhotoPhoto
29/04/2018
6 Photos - View album
Add a comment...

Post has attachment
Une dernière caresse qui s'éternise sur le sillon Camaret et les hauts de Penhir avec vue sur le bonhomme Pen'hat !
Photo
Photo
10/04/2018
2 Photos - View album
Add a comment...

Post has attachment
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Les accès au port de Serrières sont pleinement ouverts à la mobilité douce et l’un d’eux vient de m’offrir une surprise un jour de fin d’automne 2017. Celle de redécouvrir un monument qui semble avoir été déchargé et oublié là, sur le gravier, près du môle oriental. De style désuet ses couleurs sont pourtant toutes fraiches comme si les trois variétés de pierres dont il est assemblé venaient d’être taillées. Lorsqu’on s’en approche l’usure des caractères gravés et la trace d’un instrument arraché et disparu trahissent un âge beaucoup plus avancé.
L’une des faces de l’hexaèdre irrégulier qui sert de colonne mentionne le mois de janvier 1900 et révèle une déclinaison magnétique négative dans les termes suivants : « DECLINAISON DE L’AIGUILLE AIMANTEE 12° 34’ A L’OUEST ». En découvrir l’angle 117 ans plus tard a de quoi me faire perdre le nord et même ma localisation puisque latitude et longitude à l’est de Greenwich telles que j’arrive à les lire ressemblent à 47°0’1’’ et 6°57’29’’ alors que je suis si proche des coordonnées 46°58’52’’N / 6°54’15’’E ou je situe son emplacement d’origine (photo) et que chaque minute d’écart représente plus d’un kilomètre. Le fait que la véritable position du méridien de Greenwich ait été rectifiée en 1984 de 102.50m suite à l’usage de satellites n’y change rien puisqu’il n'a jamais officiellement été déplacé. Deux méridiens sur un axe excessivement incliné forment un relief sur la sphère qui chapeaute le monument confirmant ainsi sa vocation de repère géodésique, ce d’autant qu’une une autre face mentionne la hauteur des eaux du lac selon les « COTES DU NIVELLEMENT DE PRECISION ». Il faut aujourd’hui également les réinterpréter puisque l'altitude de l'horizon a été abaissée de 3.26m en 1902. Celle-ci était donnée par rapport à la pierre du Niton (RPN), rocher erratique de la rade de Genève qui servit de référence à la carte Dufour.
L’observation la plus glaçante du jour fut de lire la température moyenne qui était alors de 8°8 en 1900. C’est bien ce qu’indique le lissage du graphique WSL ci-dessous qui est une forme d’observation visant à modéliser l’évolution future des prochaines décennies avec toutes ses turbulences. Les prochains scénarios seront publiés en 2018, réjouissons-nous !
PhotoPhotoPhotoPhotoPhoto
15/12/2017
6 Photos - View album
Add a comment...

Post has attachment
Réhabilitation ! Crayon et aquarelle sur papier 21x29
Photo
Add a comment...

Post has attachment
Les taillis du Chablais, refuge pour les hardes de sangliers et autres formes inquiétantes !
PhotoPhotoPhotoPhoto
28/11/2017
4 Photos - View album
Add a comment...

Post has attachment
Cressier !
Photo
Photo
25/11/2017
2 Photos - View album
Add a comment...

Post has attachment
Le Doubs s'est retenu un moment pour former un miroir à multiplier les moindres tonalités que révèle la lumière solaire. L'eau qui parvient à échapper à la paralysie se faufile ensuite prudemment au travers d'un éboulis de roches et de végétaux aux couleurs si froides qu'elles en deviennent surnaturelles. On sait qu'un hameau y est enfoui depuis que la terre a fortement tremblé à Bâle il y a quelques siècles entraînant l'effondrement partiel de la falaise. Ce lieu a hérité du nom peu rassurant de Goule, une créature monstrueuse parfaitement capable de prendre les formes les plus inattendues. Nous n'avons pas souhaité trop nous y attarder !
PhotoPhotoPhoto
11/11/2017
3 Photos - View album
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded