Profile cover photo
Profile photo
Serge De La Torre
265 followers -
Juste un homme au "vingt heures" de son existence ....
Juste un homme au "vingt heures" de son existence ....

265 followers
About
Posts

Post has attachment
Mais n’attendez pas,
On ! non ! N’attendez pas
Que je vous parle d’automne :
L’automne ? c’est bien autre chose :
C’est différent, chaque jour, tenez !
....
Add a comment...

Post has attachment
A celles et ceux qui auraient vu déjà ce titre et ce poème, accompagné d'une illustration différente:

1) mes remerciements publics à Charlotte Lepage pour sa vigilance et sa défense scrupuleuse de la probité intellectuelle sur Google +. Elle a attiré mon attention sur le risque où j'étais à avoir "usé" d'une image non libre de droits, (Précision utile: cela n'a été fait qu'à mon corps défendant et en pensant avoir l'accord du peintre).
2) mes remerciements au groupe de poésie (l' Herbier de poésie) et à sa propriétaire-animatrice Adamante Donsimoni qui, comme à son habitude, a proposé au groupe de travailler à partir d'une oeuvre picturale avec l'accord de son auteur; Elle avait, comme à son habitude, fait les démarches nécessaires et joint le peintre Steve Mitchell pour obtenir son accord qui a été enthousiaste et positif.
3) Mes excuses à l'artiste M. Mitchell qui, malgré les efforts de plusieurs, n'avait finalement pas véritablement donné son accord .
En effet, l'accord reçu en 2) était celui d'un autre peintre américain, homonyme pour une oeuvre qui n'était pas la sienne. Contacté par Messenger, il avait donné son accord de bonne grâce en croyant être sollicité pour l'une de ses propres réalisations.
Recontacté, après l'alerte de Charlotte Lepage, il s'est rendu compte de la confusion des noms et des œuvres

." I just went to your blog to look. That is not my work. It must be a different Steve Mitchell."

Aujourd'hui cette regrettable méprise rectifiée, le poème quoi qu'il en soit écrit, peut être lu, ici, illustré de 3 autres images parfaitement libres de droits et gratuites selon le moteur de recherche le plus utilisé.
Add a comment...

Post has attachment
Aujourd'hui sur Public Sénat dans l'Emission "livres et vous", j'ai entendu parler François Bégaudot et surtout Pierre Rosavallon .

Quelles pensées rafraîchissantes, vivifiantes, stimulantes.
Add a comment...

Post has attachment
Oser l' Utopie et construire pierre par pierre les bases plus justes d'un monde à venir
                     Dans le cadre d'un commentaire à un texte - né d'un souvenir vécu de confrontation de classe dans un pays étranger (haut lieu de tourisme)- , s'est entamée un débat sur l'Utopie, et le sens à donner à ce que nos désenchantements actuels...
Add a comment...

Post has attachment
A celles qui portent sur le corps les marques de leurs souffrances, à celles qui ne les ressentent plus que dans leur âme .
Femme en souffrance
Femme en souffrance
instantsdecriture.blogspot.com
Add a comment...

Post has attachment
Femme en souffrance
KRIST DIMO (Oeuvre au nom inconnu) Infini qui attire... Elle aurait dû être éternelle. Et n’aura, pourtant, que si peu de temps été. Femme poseuse ou bien publique ? Simplement femme : femme simplement ! Corps nu allongé, Nu désirable et corps déchiré : Il ...
Femme en souffrance
Femme en souffrance
instantsdecriture.blogspot.com
Add a comment...

Post has attachment
Dans "l'humanitaire" aussi, pour cet homme et d'autres, la peur pouvait, du moins potentiellement, conduire à une confrontation si tendue que la mort à donner était possible.
Là comme ailleurs, j'en ai vu de ces miliciens armés jusqu'aux dents, qui protégeaient les parkings et les richesses montantes tenues dans les grands magasins, contre une pauvreté sans fond rejetée juste de l'autre côté des portes d'entrée: à deux pas de nos luxueux refuges clos pour touristes choyés.
Add a comment...

Post has attachment
Serge De La Torre commented on a post on Blogger.
De si belles images, de si belles lignes, + Robert Nicollet, pour chanter le désespoir !
J'ai aimé par exemple:

les froissures du vague à l'âme
(...)
Le noir de ton rimmel,
Qui s'abandonne aux creux des yeux
Laissant la peine, en sentinelle,
Pour s'habiller d'un triste adieu
(...)
une impasse, une presque rue
(...)
ta vertu pour trois fois rien,
Un verre de plus, au bar machin
Quand le patron quitte le turbin
Aux lueurs de nos petits matins...
(...)
les yeux comme des soupirs,
La tête penchée, sur les épaules,
Tu raccommodes, tes souvenirs,
Tu en rajoutes, et t'en rigoles...
La déchirure.
La déchirure.
chansonprintaniere.blogspot.com
Add a comment...

Post has attachment
Un texte né d'un souvenir véridique, durant un atelier d'écriture animé par Isabelle Pandazopoulos, dans le cadre des Cafés Littéraires de Montélimar.
Add a comment...

Post has attachment
Faire face à la détresse, faire face à la misère
                                         « Chacun
porte sa croix », me disait ma mère. Et elle a porté la sienne avec
courage, c’est entendu . Et tout aurait du être dit. Mais depuis, j’ai goûté la
vie et senti bien des souffrances, et pas que les miennes :...
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded