Profile cover photo
Profile photo
Didier Goux
62 followers -
Écrivain en bâtiment
Écrivain en bâtiment

62 followers
About
Didier Goux's posts

Post has attachment
Pensée bidon
Comme la vie serait simple et tranquille, si on la cantonnait dans l'enfance ! Le matin on va au lait, le soir on va au lit ; entre les deux on fait du vélo.

Post has attachment
Les nuages qui passrnt… là-bas…
L'azur est une sorte de barque renversée. Sur son fond défilent des îles frangées, des continents mouvants, des mammifères marins, des enclumes à demi fondues, des visages malades et patients. Au moment où j'allume la deuxième cigarette, l'Espagne se sépare...

Post has attachment
Perec mis en pièces
La Vie mode d'emploi porte sous son titre la mention : Romans , au pluriel. De fait, le livre grouille littéralement d'histoires, comme la gamelle du chat le fait d'asticots quand vous avez oublié de la vider avant de partir pour les Deux-Sèvres en profitan...

Post has attachment
Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?
Son étagère n'est qu'à une cinquantaine de centimètres du sol, pourtant, l'autre jour, mes yeux sont tombés sur Georges Perec ; je veux dire : sur les trois ou quatre volumes que je possède de lui. L'affaire aurait pu en rester là, mais il se trouve que j'a...

Post has attachment
Foire à rien
J'en veux beaucoup aux différents édiles héberto-plessiens d'avoir dévolu le terrain de football – ou, de mémoire d'homme, onc le moindre match ne fut disputé – à ce qu'il est convenu d'appeler la foire à tout , et qui, l'expérience l'a souventes fois montr...

Post has attachment
Je suis un garçon sensible et délicat
Chaque année, la saison que nous traversons actuellement me voit repartir au combat, le même toujours, perdu d'avance mais obstinément mené. Assis dans le fauteuil du salon, on peut me voir un livre à la main droite et, dans l'autre, un carré de plastique g...

Post has attachment
Rêvons un peu pour faire passer les grosses chaleurs
À la fin du mois de septembre, ou au début du suivant, nous irons probablement passer quelques jours dans cet aimable pavillon de la grande banlieue clermontoise. Pourquoi une telle annonce, ridiculement prématurée ? Deux raisons : la première est que la vu...

Post has attachment
L'info qui ravit
Elle est, dit-on, sortie dans le Canard enchaîné , où je ne l'ai point vue, n'ayant que peu de goût pour les feuilles de ragots. Cependant, elle a été reprise par Atlantico, le journal en ligne aussi doué pour manier la langue française que moi pour être aq...

Post has attachment
Marechal, me voilà
En me réveillant ce matin, je me suis dit que je devrais faire, aujourd'hui, pas séance tenante mais quasi, un billet sur Enrique Vila-Matas , romancier espagnol – et même catalan, ce qui aggrave sensiblement son cas –, dont je viens de lire avec une intens...

Post has attachment
La conjuration du livre
Il est un point dans Solstice , le dernier panneau du triptyque de François Taillandier, vers lequel convergent les lignes de force du premier volume ( L'Écriture du monde ) et du second ( La Croix et le Croissant ) pour s'y rejoindre et s'y fondre en une s...
Wait while more posts are being loaded