[Attention, sujet explosivo-politique !] (je sens que ça va gueuler...)

Je suis désolé mais j'en ai un peu marre de la diabolisation de Sarko... Qu'on ne l'aime pas, qu'on vote contre, je comprends tout à fait (on est en démocratie, Dieu merci !). Effectivement c'est pratique : Sarko est l’antéchrist, du coup tout ce qu'il fait est condamnable et néfaste... Ca motive les troupes, c'est sûr. Mais voir ces thèses exhultantes où les "anti" condamnent d'un bloc toute l'action du gouvernement en s’esclaffant me désolé profondément. S'ils regardaient un peu au delà de nos frontières, ils comprendraient, par exemple, que la France était dans le sac de l'Espagne ou l'Italie au début de la crise. Et que ça plaise ou non, ce sont sans doute les décisions de Sarko et de son gouvernement qui nous ont évité leur sort. (Et je ne parle même pas de la question de l'age de la retraite, arraché aux opposants à la réforme, sous les yeux incrédules du reste du monde qui ne comprenait pas comment nous pouvions encore être à 60 ans.)

Je ne comprends pas non plus comment on réussi à transformer en insulte le terme "Merkozy", quand d'une part c'est le couple France-Allemagne est le socle qui a permis à l'Europe de rester solide face à la crise, et quand d'autre part tout le monde constate que l'Allemagne est l'un des pays où les choses se passent mieux qu'ailleurs. Faut-il être borné pour vouloir jeter absolument ce bébé avec l'eau du bain ! Les oeillères sont-elles si solidement ancrées que Merkel et l'Allemagne deviennent des objets de ridicule, simplement parce que Sarkozy les a "fréquentés" ? Ne devrait-on pas plutôt aller chercher là-bas ce qui fonctionne, et essayer de l'adapter chez nous ? Au lieu de ça, on a droit à "Ha ha, Merkozy, c'est fini, hi hi hi, jus d'pipi!"... Désolant. Ce ne sont que quelques exemples, mais ils m'attristent profondément.

Alors je ne dis pas qu'il faut applaudir quand Sarko ouvre la bouche, loin de là. Pas plus que je ne dis qu'il faut se boucher les oreilles quand Hollande fait ses discours. Mais j'ai bien l'impression qu'en ce moment, c'est l'inverse qui se produit : tout ce qu'a touché Sarko est démoniaque, honteux, risible, dangereux... Et je n'en peux plus. Si le contraire se produisait, et qu'on criblait Hollande des mêmes balles, je serais tout aussi épuisé.
Ok, soyons honnêtes, peut-être que je serai un peu moins épuisé, étant de tendance plutôt de droite. Mais ça me désolerait tout de même, et je me fendrait d'un message similaire. Parce que la question n'est pas d'être pour ou contre untel ou untel ; la question est de pouvoir réfléchir un instant avant de porter un jugement, au lieu de sombrer dans la bête répétition qu'on a apprit en n'écoutant que des gens qui sont du même avis que nous.

Bref, si on n'aime pas Sarko parce qu'il "divise" et qu'il est "clivant" (admettons), ça ne veut pas dire qu'on est obligé de se transformer en automate moqueur qui raille d'office tout ce qui vient de la droite. D'ailleurs si vous faites partie du camp Hollande et que vous m'avez fait l'amitié de lire ces lignes, je vous demande de me faire cet immense plaisir : essayez de penser à une action de Sarko que vous approuvez, et notez-là dans les commentaires. Une seule suffira, juste pour le principe, juste pour l'exercice intellectuel...
(Et pour montrer que je ne suis pas non plus renfermé sur moi-même, je citerai simplement cette émission que je produit : dans "The Phileas Club", j'invite chaque mois des gens du monde entier à discuter les sujets d'actualité internationale. Nous n'avons pas toujours les mêmes avis, mais nous réussissons toujours à nous parler et à nous écouter. Avoir cette vision "extérieure" de la France - et du reste du monde - m'a ouvert les yeux sur beaucoup de choses...)

En conclusion de ce petit coup de gueule, je dirai que je sais bien que je ne vais convaincre personne de quoi que ce soit ; mes diverses timelines continueront à être criblées de "Merkozy, tout pourri !", et je continuerai à me tenir la tête dans les mains, affligé. Mais au moins, là, pendant cinq minutes, j'aurai exprimé un peu mes frustrations...

Aller, bonne soirée à tous !
Shared publiclyView activity