Profile

Cover photo
Papa Massamba Ndiaye
Works at Sidkhu Wa Sadakha
Attends Université Cheikh Anta Diop
Lived in Dakar
45 followers|2,992 views
AboutPostsPhotosVideos

Stream

Papa Massamba Ndiaye

Shared publicly  - 
 
"Le climat était bon, positif, constructif. (...) Après une crise si longue, il faudra du temps, de la patience, un esprit constructif; beaucoup de choses pour arriver à une solution définitive."  Mario Giro, Porte-parole de Sant'Egidio
 ·  Translate
1
Add a comment...

Papa Massamba Ndiaye

Shared publicly  - 
 
Lettre ouverte: « M. Hollande, hier encore j’étais socialiste… »

Ce n’est pas sans une certaine émotion que je m’adresse à vous, M. le président de la République française. Une émotion moins liée à votre actuelle fonction qu’à votre parcours de militant socialiste, de Secrétaire général du Parti socialiste et, pour finir, de candidat socialiste vainqueur d’une élection présidentielle française que, selon l’usage et la tradition, nous, Africains francophones, avons suivie avec attention. Vous vous êtes engagé à  mettre fin à des relations marquées par la corruption, le paternalisme et des accords économiques qui ne font que favoriser des situations monopolistiques au détriment des intérêts de mon peuple. Louis Massignon disait que la vraie, la seule histoire d’une personne humaine, c’est l’émergence graduelle de son vœu secret à travers sa vie publique.
Alors, si vous avez souhaité pour l’Afrique cette liberté que vous chantez dans vos hymnes, ce respect de la dignité humaine, et le droit des peuples à disposer d’eux même énoncé dans votre constitution, l’occasion vous est donnée aujourd’hui d’opérer les changements qui s’imposent pour enfin joindre la parole et l’action.

Dans quelques heures, en route pour Kinshasa, vous prononcerez chez moi, à Dakar, un discours qui, à n’en pas douter, effacera la désagréable impression laissée par les insinuations maladroites de votre prédécesseur, Nicolas  Sarkozy, qui lors de son unique visite au Sénégal en Juillet 2007, n’a rien fait pour éviter de nous insulter. Cela semble essentiel aux yeux des Français et pas hors de portée intellectuellement, vous allez y arriver, et ce faisant vous donnerez une suite à ce que Martine Aubry déclarait au forum social de Dakar : « Ce que le marché a détruit, ce que l’argent a pourri, ce que la finance a dérobé aux entreprises et aux salariés, ce que le productivisme a abimé sur notre planète, seuls la politique et un autre modèle de société peuvent le restituer. L’heure n’est plus à proposer des adaptations au système, il faut en changer. La crise est totale, la réponse doit être globale. » L’heure n’est plus aux déclarations de principes jamais suivi d’effets, au monde des intentions et des chiffres.

Votre discours aura la double vertu de vous distinguer de Nicolas Sarkozy et de minorer la portée de l’inévitable rencontre avec le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila. Nous savons, nous sommes « connectés », les hésitations et tergiversations qui ont été les vôtres : légitimer ou pas par votre présence une élection congolaise, celle de Joseph Kabila, guère plus convaincante aux yeux du monde libre que celles d’Ali Bongo ou d’Alassane Ouattara.
Il y a si longtemps que, comme vous, nous réduisons l’Afrique à sa seule francophonie, pour ne pas dire à la zone Franc.

Au moment où, suite à l’élection de Mme Zuma à la Présidence de la Commission des affaires étrangères, l’Union devient réellement africaine, et non plus seulement francophone, la plupart de nos ministres et secrétaires d’État célèbrent à Paris, avec M. Moscovici, le quarantième anniversaire d’Accords économiques qui ne font que consacrer la pérennité du franc CFA (Colonies Françaises d’Afrique). Or notre salut passera nécessairement par la création d’une monnaie africaine, car nul pays ne peut prétendre être souverain s’il n’émet pas sa propre monnaie, sans intérêt et sans dette.  Comme le disait si bien Meyer A. Rothschild, le fondateur de la plus grande dynastie bancaire en Europe : « Permettez-moi d’émettre la monnaie d’une nation, et je me fiche de qui fait ses lois. » Dès lors, la France, contrôlant l’émission de notre monnaie, contrôle toutes les politiques de notre nation.

Vous conviendrez qu’il faudra plus qu’un discours pour changer la nature de nos relations. Énoncer les principes d’un nouveau départ fondé sur le respect mutuel entre nos deux peuples et non plus sur la « francophonie », la « coopération » ou tout autres rapports de subordination.

Lorsque vous serez à Dakar, M.Hollande, quittez la grande route et les éternels boulevards à flics, entrez dans le cœur de la ville et allez découvrir l’envers du faste protocolaire à travers le contraste entre la rutilance de nos ministres dans leurs Mercedes neuves et l’état de nos écoles publiques, de nos infrastructures, de nos hôpitaux et notre inexistence industrielle !
Vous comprendrez alors pourquoi tant d’hommes et de femmes sont partis et vous verrez surtout le mal qu’une corruption endémique nous a fait et l’ampleur du divorce, ici, entre l’individu et l’Etat.
Puisqu’il ne manquera évidemment pas de venir à votre rencontre et que je ne doute pas de votre bénéfique influence sur lui, vous serait-il possible, M. le président, de demander à votre camarade de l’Internationale socialiste Ousmane Tanor Dieng, qui se trouve depuis douze ans être le Secrétaire général du Parti socialiste au Sénégal, et qui, depuis douze ans aussi, a perdu rigoureusement toutes les élections auxquelles il a conduit le parti, de bien vouloir vous expliquer pourquoi les membres de « son » bureau politique, réunis « soviétiquement », ont sans aucune explication tangible prononcé mon exclusion du parti. Avec toute la cordialité dont est capable un Sénégalais qui était encore socialiste il y a quelques jours.
Malick Noël SECK

Secrétaire Général de Convergence Socialiste

www.convergence-socialiste.com

malicknoelseck@gmail.com
 ·  Translate
1
Add a comment...

Papa Massamba Ndiaye

Shared publicly  - 
 
Le président français, François Hollande s’adresse aux Sénégalais ce vendredi. Ce sera lors d’une allocation qui sera prononcée devant les députés de l’Assemblée nationale. Contrairement à son prédécesseur qui s’était adressé aux Sénégalais à l’Ucad II, M. Hollande a choisi la représentation nationale pour s’exprimer. Que peuvent espérer les citoyens sénégalais sur le discours ? 
Les députés n’auront pas la possibilité de transmettre les doléances de leurs mandants au président français, mais ils savent manifestement ce que les Sénégalais attendent de la France. Les parents d’élèves veulent que la France facilite la délivrance du visa à leurs enfants qui souhaitent poursuivre leurs études en au pays de Marianne. Nombreux sont les jeunes sénégalais qui voient leurs projets d’études en France tomber à l’eau parce que le visa leur a été refusé. 
Les intellectuels ainsi que les hommes de culture sénégalais veulent aussi plus de respect de la part  du gouvernement français. Les autorités consulaires de l’hexagone ont récemment refusé le visa au Pr Sankaré et à la styliste Mame Fa Guèye. D’autres personnalités sénégalaises ont subi le même sort. Pourtant, il suffit d’une petite enquête pour se rendre compte que ces personnes, une fois arrivées en France, ne prendront pas la poudre d’escampette. 
...
 ·  Translate
1
Add a comment...

Papa Massamba Ndiaye

Shared publicly  - 
 
Obama pour les américains !!!
 
Mitt Romney, le candidat des riches pour les électeurs américains : 
 ·  Translate
1
Add a comment...
Have him in circles
45 people
hawa war's profile photo
dontu nicu's profile photo
Natacha Seck's profile photo
Boubacar Djiba's profile photo
NDAO Momar Diarra's profile photo
Asslaye sène's profile photo

Papa Massamba Ndiaye

Shared publicly  - 
 
INVICTUS

Ce poème fut pour Nelson Mandela un soutien et une source d'inspiration durant sa longue captivité.

Dans les ténèbres qui m'enserrent
Noires comme un puits où l'on se noie
Je rends grâce aux dieux, quels qu'ils soient
Pour mon âme invincible et fière.

Dans de cruelles circonstances
Je n'ai ni gémi ni pleuré
Meurtri par cette existence
Je suis debout, bien que blessé.

En ce lieu de colère et de pleurs
Se profile l'ombre de la Mort
Je ne sais ce que me réserve le sort
Mais je suis, et je resterai sans peur.

Aussi étroit soit le chemin
Nombreux, les châtiments infâmes
Je suis le maître de mon destin
Je suis le capitaine de mon âme.

William Ernest Henley (1843-1903)
 ·  Translate
1
Add a comment...

Papa Massamba Ndiaye

Shared publicly  - 
 
RDC - Ces jeunes de la ville qui retournent cultiver les terres de leurs villages

C'est un phénomène pour le moins surprenant qui touche Beni, une ville du nord-est de la République démocratique du Congo. L’exode urbain se répand comme une traînée de poudre auprès des jeunes, explique le site Syfia Grands Lacs, le 12 octobre.

Avec le retour de la sécurité dans certaines agglomérations des jeunes ruraux qui avaient fui dans les centres urbains notamment à Oicha, Beni et Butembo, retournent dans les villages pour se lancer dans l’agriculture.

Mais la sécurité n'est pas l'unique raison. Une nouvelle politique agricole initiée par les paysans par l’utilisation de techniques agricoles modernes ont facilité ce retour.

Certains villages du territoire de Beni ont d'ailleurs vite grossi durant les deux dernières années.

«C’est une véritable migration de la ville vers les campagnes. C’est intéressant qu’ils soient nombreux à faire les champs», apprécie Bozzi Sindiwako, chef de collectivité de Rwenzori.

Cette localité située sur la frontière entre l’Ouganda et la République démocratique du Congo, voient de nombreux jeunes posséder à présent des champs de papayers, manioc, paddy, bananes…
1
Add a comment...

Papa Massamba Ndiaye

Shared publicly  - 
 
 
Sometimes we need to be reminded to live in the present, and not be worried by what is in the past and what lies ahead in the future. Through its clever design, the Past, Present and Future watch by Daniel Will-Harris only displays the present time thus forcing you to only focus on what is happening in the now, in this very moment.
1
Add a comment...
Story
Tagline
Je suis L'homme de mon Peuple. Un combattant des valeurs républicaines du Sénégal ! Que Dieu bénisse le Sénégal et toute l'Afrique !
Education
  • Université Cheikh Anta Diop
    Sciences Juridiques et Politiques, 2010 - present
  • GSMD
    Sciences Sociales, 2006 - 2010
Basic Information
Gender
Male
Other names
Mass Ndiaye