Merci pour votre invitation. 
J'essaierai d'oublier mon métier et les exigences qu'il était censé faire respecter. 
Vous m'y aiderez au besoin. 
J'ai trop de respect envers la langue française pour accepter qu'on la massacre. Qu'on me pardonne cette "lubie" !
Shared publicly