Profile cover photo
Profile photo
Marc Chartier
384 followers
384 followers
About
Marc's posts

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment

Post has attachment
C'est grâce au faux pas d'un âne qui trébuche qu'est découvert, à Toukh el-Garmous, en août 1905, une "cruche pleine de pièces de monnaies, de quelques bijoux et de vases en or et en argent"… Le service des Antiquités est alors alerté et des fouilles complémentaires sont menées.

Toukh el-Garmous est un village qui se trouve à 20 kilomètres au nord-est de Bubastis. Il était le lieu d'implantation de l'une "des plus grandes forteresses installées le long de la frontière orientale du Delta, et a probablement servi, à de nombreuses reprises, de garnison pour des mercenaires étrangers… Dans le grand mur de fortification se trouvent des traces d'un temple, dont les fondations permettent de le dater de la période tardive. C'est ici, au sein des temenos sacrés, qu'un trésor a été trouvé. Il avait été déposé dans deux chambres d'un bâtiment en briques.”

Lorsque la forteresse, la ville et le temple furent abandonnés, le sébakh s'accumula dans leurs ruines… Le sébakh est cette matière très recherchée par les fellahs car, du fait de sa teneur en azote, elle se révèle être un bon engrais pour leurs champs.

L'âne, à l'origine de la découverte, appartenait justement à l'un de ces chercheurs de sébakh. "Quelle récompense aura le baudet ?" interroge Brugsch avec ironie, dans un courrier du 20 août 1905 adressé à Gaston Maspero.

L'histoire est merveilleuse… les bijoux le sont aussi !

Post has attachment
Wait while more posts are being loaded