Profile cover photo
Profile photo
Alain Faye
20 followers -
Un jeune sénégalais conscient de son passé, soucieux de son avenir et très regardant sur les tares qui freinent notre société vers un développement tant désiré.
Un jeune sénégalais conscient de son passé, soucieux de son avenir et très regardant sur les tares qui freinent notre société vers un développement tant désiré.

20 followers
About
Posts

Post has attachment
Les Lionnes de basketball du Sénégal Reines d'Afrique pour la 11ème Fois en 22 éditions
Ceux sont des lionnes méconnaissables au premier tour et très conquérantes à partir des quart de finales qui ont battu les lionnes indomptables du Cameroun  ce samedi 03 octobre 2015 en marge de la finale de l’Afro-basket féminin organisée à Yaoundé. Elles ...
Add a comment...

Post has attachment
Réception des Lionnes au Palais : Des sachets “ndokh” distribués dans la salle
Macky Sall serait-il fauché, lui qui s’est pourtant engagé, hier, à
construire pour le basket un stadium moderne à coup de milliards. Un
stadium pour lequel il faudra compter forcément un investissement
compris entre 10 et 20 milliards de nos pauvres fra...
Add a comment...

Post has attachment
Célibat des prêtres : la discipline de l’Eglise doit-elle changer ?
14 septembre 2015 Seb, séminariste Le fil rouge d’Ainsi soient-ils est la sexualité des prêtres.
Selon les scénaristes, les prêtres doivent pouvoir se marier – ils
seraient ainsi moins tentés par certaines dérives comme la pédophilie !
(dont il est quest...
Add a comment...

Post has attachment
C'est une découverte incroyable qu'on fait des chercheurs britanniques. La maladie d'Alzheimer pourrait se transmettre entre hommes par des transfusions sanguines et lors d'opérations chirurgicales. Ces conclusions, encore à étayer, ont été publiés mercredi dans la revue Nature. Des lésions cérébrales appelées "angiopathie cérébrale amyloïde" (dépôt de protéines amyloïdes au niveau des vaisseaux, ndlr) qui signent généralement la maladie d'Alzheimer ont été retrouvées de manière surprenante à l'autopsie sur des personnes décédées relativement jeunes (entre 36 et 51 ans) de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ). "Potentiellement transmis via certaines procédure médicales" Ces dernières n'avaient développé de leur vivant aucun symptôme de la maladie d'Alzheimer et ne montraient pas non plus à l'autopsie l'autre grande signature d'Alzheimer, l'accumulation de protéine Tau. Les huit personnes étudiées avaient été contaminées par des prions anormaux, l'agent pathogène de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, à la suite de traitements pour grandir sous forme d'injections d'hormones de croissance issues d'extraits d'hypophyse humaine contaminée (glande située dans le cerveau et récoltée sur des cadavres). Cette étude conduite par un groupe de chercheurs londoniens "suggère que le peptide beta amyloïde (qui s'accumule dans le cerveau des personnes atteintes d'Alzheimer, ndlr) peut potentiellement être transmis via certaines procédure médicales", indique Nature dans un communiqué. "Cette observation de transmission est survenue dans un contexte totalement inhabituel" La préparation d'hormone de croissance injectée à ces personnes alors qu'elles étaient encore enfants, étaient non seulement "contaminée par des prions mais aussi par des 'graines' de peptide beta amyloïde" a expliqué l'un des auteurs de la recherche lors d'une présentation à la presse. Cette observation vient confirmer un mécanisme de propagation pour les "graines" de peptide beta amyloïde déjà décrit dans des expériences sur des animaux, explique à l'AFP spécialiste français d'Alzheimer, Philippe Amouyel (Institut Pasteur Lille/Inserm). "Cette observation de transmission est survenue dans un contexte totalement inhabituel par l'injection de substance extraite de cerveaux humains, ce qui aujourd'hui ne se fait plus. Aucun élément ne permet de conclure que cette situation puisse se produire dans des circonstances de la vie quotidienne", souligne-t-il. Cette étude risque de se traduire en de "nombreux titres trompeurs", met en garde de son côté le Pr David Allsop de l'Université de Lancaster, soulignant qu'on ne sait pas si ces personnes auraient développé la maladie d'Alzheimer s'ils avaient vécu suffisamment longtemps."Cette découverte a été faite sur un tout petit nombre de patients et mérite une recherche plus poussée", souligne pour sa part le spécialiste Eric Karran de la fondation britannique Alzheimer's Research. "Les principaux facteurs de risque pour Alzheimer, c'est l'âge, avec la génétique et le mode de vie. Si le lien était confirmé entre une contamination ancienne par des tissus et la maladie d'Alzheimer, cela ne concernerait qu'une toute petite proportion des personnes contaminées", a-t-il expliqué.
C'est une découverte incroyable
qu'on fait des chercheurs britanniques. La maladie d'Alzheimer pourrait
se transmettre entre hommes par des transfusions sanguines et lors
d'opérations chirurgicales. Ces conclusions, encore à étayer, ont été
publiés merc...
C'est une découverte incroyable qu'on fait des chercheurs britanniques. La maladie d'Alzheimer pourrait se transmettre entre hommes par des transfusions sanguines et lors d'opérations chirurgicales. Ces conclusions, encore à étayer, ont été publiés mercredi dans la revue Nature. Des lésions cérébrales appelées "angiopathie cérébrale amyloïde" (dépôt de protéines amyloïdes au niveau des vaisseaux, ndlr) qui signent généralement la maladie d'Alzheimer ont été retrouvées de manière surprenante à l'autopsie sur des personnes décédées relativement jeunes (entre 36 et 51 ans) de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ). "Potentiellement transmis via certaines procédure médicales" Ces dernières n'avaient développé de leur vivant aucun symptôme de la maladie d'Alzheimer et ne montraient pas non plus à l'autopsie l'autre grande signature d'Alzheimer, l'accumulation de protéine Tau. Les huit personnes étudiées avaient été contaminées par des prions anormaux, l'agent pathogène de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, à la suite de traitements pour grandir sous forme d'injections d'hormones de croissance issues d'extraits d'hypophyse humaine contaminée (glande située dans le cerveau et récoltée sur des cadavres). Cette étude conduite par un groupe de chercheurs londoniens "suggère que le peptide beta amyloïde (qui s'accumule dans le cerveau des personnes atteintes d'Alzheimer, ndlr) peut potentiellement être transmis via certaines procédure médicales", indique Nature dans un communiqué. "Cette observation de transmission est survenue dans un contexte totalement inhabituel" La préparation d'hormone de croissance injectée à ces personnes alors qu'elles étaient encore enfants, étaient non seulement "contaminée par des prions mais aussi par des 'graines' de peptide beta amyloïde" a expliqué l'un des auteurs de la recherche lors d'une présentation à la presse. Cette observation vient confirmer un mécanisme de propagation pour les "graines" de peptide beta amyloïde déjà décrit dans des expériences sur des animaux, explique à l'AFP spécialiste français d'Alzheimer, Philippe Amouyel (Institut Pasteur Lille/Inserm). "Cette observation de transmission est survenue dans un contexte totalement inhabituel par l'injection de substance extraite de cerveaux humains, ce qui aujourd'hui ne se fait plus. Aucun élément ne permet de conclure que cette situation puisse se produire dans des circonstances de la vie quotidienne", souligne-t-il. Cette étude risque de se traduire en de "nombreux titres trompeurs", met en garde de son côté le Pr David Allsop de l'Université de Lancaster, soulignant qu'on ne sait pas si ces personnes auraient développé la maladie d'Alzheimer s'ils avaient vécu suffisamment longtemps."Cette découverte a été faite sur un tout petit nombre de patients et mérite une recherche plus poussée", souligne pour sa part le spécialiste Eric Karran de la fondation britannique Alzheimer's Research. "Les principaux facteurs de risque pour Alzheimer, c'est l'âge, avec la génétique et le mode de vie. Si le lien était confirmé entre une contamination ancienne par des tissus et la maladie d'Alzheimer, cela ne concernerait qu'une toute petite proportion des personnes contaminées", a-t-il expliqué.
C'est une découverte incroyable qu'on fait des chercheurs britanniques. La maladie d'Alzheimer pourrait se transmettre entre hommes par des transfusions sanguines et lors d'opérations chirurgicales. Ces conclusions, encore à étayer, ont été publiés mercredi dans la revue Nature. Des lésions cérébrales appelées "angiopathie cérébrale amyloïde" (dépôt de protéines amyloïdes au niveau des vaisseaux, ndlr) qui signent généralement la maladie d'Alzheimer ont été retrouvées de manière surprenante à l'autopsie sur des personnes décédées relativement jeunes (entre 36 et 51 ans) de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ). "Potentiellement transmis via certaines procédure médicales" Ces dernières n'avaient développé de leur vivant aucun symptôme de la maladie d'Alzheimer et ne montraient pas non plus à l'autopsie l'autre grande signature d'Alzheimer, l'accumulation de protéine Tau. Les huit personnes étudiées avaient été contaminées par des prions anormaux, l'agent pathogène de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, à la suite de traitements pour grandir sous forme d'injections d'hormones de croissance issues d'extraits d'hypophyse humaine contaminée (glande située dans le cerveau et récoltée sur des cadavres). Cette étude conduite par un groupe de chercheurs londoniens "suggère que le peptide beta amyloïde (qui s'accumule dans le cerveau des personnes atteintes d'Alzheimer, ndlr) peut potentiellement être transmis via certaines procédure médicales", indique Nature dans un communiqué. "Cette observation de transmission est survenue dans un contexte totalement inhabituel" La préparation d'hormone de croissance injectée à ces personnes alors qu'elles étaient encore enfants, étaient non seulement "contaminée par des prions mais aussi par des 'graines' de peptide beta amyloïde" a expliqué l'un des auteurs de la recherche lors d'une présentation à la presse. Cette observation vient confirmer un mécanisme de propagation pour les "graines" de peptide beta amyloïde déjà décrit dans des expériences sur des animaux, explique à l'AFP spécialiste français d'Alzheimer, Philippe Amouyel (Institut Pasteur Lille/Inserm). "Cette observation de transmission est survenue dans un contexte totalement inhabituel par l'injection de substance extraite de cerveaux humains, ce qui aujourd'hui ne se fait plus. Aucun élément ne permet de conclure que cette situation puisse se produire dans des circonstances de la vie quotidienne", souligne-t-il. Cette étude risque de se traduire en de "nombreux titres trompeurs", met en garde de son côté le Pr David Allsop de l'Université de Lancaster, soulignant qu'on ne sait pas si ces personnes auraient développé la maladie d'Alzheimer s'ils avaient vécu suffisamment longtemps."Cette découverte a été faite sur un tout petit nombre de patients et mérite une recherche plus poussée", souligne pour sa part le spécialiste Eric Karran de la fondation britannique Alzheimer's Research. "Les principaux facteurs de risque pour Alzheimer, c'est l'âge, avec la génétique et le mode de vie. Si le lien était confirmé entre une contamination ancienne par des tissus et la maladie d'Alzheimer, cela ne concernerait qu'une toute petite proportion des personnes contaminées", a-t-il expliqué.
diogsallan.blogspot.com
Add a comment...

Post has attachment
Les moines musiciens de Keur Moussa
Sur la route de Kayar, à une cinquantaine de
kilomètres au Nord de Dakar, non loin de la route nationale, près de
Ndoyene Peul et de Keur Yakham Ndiaye se niche un paisible village nommé
Keur Moussa. Or, ce n’est pas un village comme les autres. En effet...
Add a comment...

Post has attachment
Hé! les hommes surveillez votre prostate
Image Descriptive La prostate c’est quoi ? C’est une
glande qui fait partie de l’appareil reproducteur masculin. Elle sécrète
un liquide prostatique, qui en se mélangeant aux spermatozoïdes apporte
du volume au sperme et engendre sa fluidité. S’il n’est ...
Add a comment...

Post has attachment
Ce qu'il faut retenir de la transition vers le numérique
Image illustrative Le compte à rebours a déjà démarré.
Dans quelques heures, la télévision analogique cessera d'émettre. Pour
ceux qui n'ont pas encore saisi ce que c'est la transition vers le
numérique, voici quelques explications. A partir de ce
17 ju...
Add a comment...

Post has attachment
Qui est cette personne immortalisée sur nos piéces de 25 F CFA?
J e suis sûre que si vous êtes de l’Afrique de l’Ouest, et de la zone CFA , vous êtes certainement tombée sur cette pièce de 25FCFA sur laquelle une femme est representée.  Eh bien cette femme-là est la
toute première femme chimiste de la Côte d’Ivoire, Mm...
Add a comment...

Post has attachment
Mathématiques : un jeune génie nigérian résout une équation insoluble
Au Japon, un étudiant nigérian de l’université de Tokai accumule les
perfomances académiques et les brevets d’invention. Ufot Ekong vient de
résoudre une vieille équation mathématique. Il
est encore sur les bancs de la faculté et connaît déjà la gloire. ...
Add a comment...

Post has attachment
Le concept amusant de la dette et de l'arnaque des banques
Les temps sont durs, le pays est très endetté, tout le monde vit à crédit. Arrive un riche touriste allemand. Il arrête sa belle grosse voiture devant l'hôtel de la ville et entre. Il pose un billet de 200 euros sur le comptoir et demande à voir les chambre...
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded