Profile

Cover photo
Audrey -Arterelle Bargas
Attended université Victor Segalen
Lives in Toulouse
6,776 followers|21,717,671 views
AboutPostsCollectionsPhotosVideos+1'sReviews

Stream

 
Nouvelle création, nouveau portrait!
N'hésitez pas à me contacter en message privé pour plus de détails, si ça vous intéresse de vous faire Arterelliser! ;D

Sea colors, by Arterelle.
 ·  Translate
29
1
Audrey -Arterelle Bargas's profile photoKa “Misanthrope7-Ding7” Rimelo's profile photo
20 comments
 
Queuuuuuuuuuuuuuuuu cé meugnonnnnnnnn +Audrey Bargas ;) Je n'en doute pas un instant, ton regard, dans ce dessin, le prouve :)
 ·  Translate
Add a comment...
 
Magie? Ha non, juste électricité statique.
 ·  Translate
18
1
Ka “Misanthrope7-Ding7” Rimelo's profile photoStephanie Zen's profile photo
2 comments
 
Au Moyen-Age tu passais au bûchet pour moins que ça ...
 ·  Translate
Add a comment...
 
Triste nouvelle, mais rien ne vaut de bonnes connaissances, même si cela nous attriste... ;)

"S'il a un comportement soumis en général, un chien câliné peut ressentir de l'anxiété et de l'inconfort, détournant le regard, abaissant ses oreilles et se léchant de manière compulsive. Si le chien est plutôt à caractère dominant, il peut voir le câlin comme une agression, montrant les dents, et peut facilement mordre. En cela, les jeunes enfants, qui évaluent souvent difficilement l'humeur d'un chien qu'ils rencontrent, sont susceptibles d'être mordus en tentant d'enlacer, parfois avec force et surprise, l'animal. Mais cette pratique pleine de bonnes volontés, pourtant a priori stressante, n'est pas forcément à proscrire. Certains chiens ne ressentent pas l'amical câlin d'un humain comme un stress, et le reçoivent même plutôt bien. En outre, d'autres tolèrent certaines personnes plus que d'autres : plus le lien d'attachement mutuel entre un chien et son maître est grand, mieux l'étreinte sera appréciée par l'animal. Tout est donc question de connaître son chien et de partager sa confiance."

Via +Pierre Albanès​ .
 ·  Translate
Aussi sympathique soit l'idée d'enlacer amicalement un autre humain pour nous, elle s'avère en réalité très stressante pour les chiens.
124
1
fhadel arnaud adechoubou's profile photoBrigitte BG's profile photoLegrand Jeancharles's profile photo
15 comments
 
Un animal à besoin de compagnie, le maître d un chien doit remplacer l attention d une meute ! 
 ·  Translate
Add a comment...
 
Ben vous pouvez enlever tous les termes marketeux, bidons, qui servent à rien style "eco friendly and co"
Mais l'idée est intéressante, surtout pour les professionnels ! :)
 ·  Translate
À l’habituel pot à semis en plastique brun ou noir, la société Miracle-Gro a trouvé une réponse bien pratique nettement plus « eco-friendly » : des petits pots à planter…
66
3
Fratani Marie-Noelle's profile photoGrégory Fauchille (HDready Graphic)'s profile photoKa “Misanthrope7-Ding7” Rimelo's profile photomah ziva's profile photo
10 comments
 
Super
Add a comment...
 

L'argile, plus écologique que le béton, un "nouveau" matériau à étudier ?!
 ·  Translate
Alors que l’industrie de la construction serait responsable de 20% des gaz à effet de serre, dont 5% pour la seule production du ciment artificiel, une société française basée en Vendée pourr…
119
14
Breezii Pc Guestapo  Castro's profile photodilindi darel's profile photo
10 comments
 
Cool
Add a comment...
 
Bonne soirée! :)

Artistes : Eyebodega, Lazy Mom!
 ·  Translate
13
Thomas R's profile photoKa “Misanthrope7-Ding7” Rimelo's profile photochristelle bouquet's profile photodominique aubert's profile photo
5 comments
 
ça va tu peux les fixer,la peinture est sèche ! ! !
 ·  Translate
Add a comment...
Have her in circles
6,776 people
FreestyleFamily's profile photo
Christophe Arthein's profile photo
martial evina's profile photo
paco 21's profile photo
Jerome Rousset's profile photo
wilfried baropo's profile photo
Youssef Haruspex's profile photo
amit harry's profile photo
philippe cottin's profile photo
 
A défaut de soutien réel... Un soutien virtuel  peut aussi aider !
 ·  Translate
 
Ce matin, j'étais venue en paix, et j'ai été victime de brutalité policière.

Il y a quelques jours, j’avais laissé un numéro de téléphone à un comité de soutien aux migrants. Ce matin, le réveil a sonné à 5H30 pour me dire que la police arrivait pour déloger, évacuer, et déporter les personnes qui se sont réfugiées dans le grand lycée abandonné a côté de chez moi.
Les migrants nous avaient demandé, le cas échéant, de venir les soutenir, juste par notre présence, et ils l’ont répété de manière constante : SANS VIOLENCE.

A 5h45 donc, j’arrive devant le lycée, et je vois quelques centaines de personnes en mode chaîne humaine. Je suis vaguement inquiète, mais l'aspect de la foule me rassure immédiatement : beaucoup de femmes, de jeunes, de personnes âgées, pas de blousons noirs, ni de cagoules, ni de gens armés ou belligérants.
Je m’installe donc dans la chaîne humaine et blague avec mes copains d’un jour sur les emplois du temps pourris de la vie d’activiste.

Les CRS arrivent, et ils sont plus nombreux que nous. Ils se mettent directement en ligne et là je crois que je commence à avoir vraiment peur. Ils font peur. Ils se rapprochent et la foule commence à scander « solidarité avec les réfugiés » et « nous sommes tous des enfants d’immigrés ».

Soudainement, je comprends plus rien à ce qu’il se passe : zéro sommation, les CRS nous écrasent contre le mur. C’est horrible. Je suis tellement serrée entre les boucliers et les manifestants, que j’en ai le souffle coupé. L’étau se resserre, je n’ai aucune sortie possible, je m’apprête à sentir mes côtes craquer. Je ferme les yeux, et pour lutter contre l’angoisse, je me dis « respire, de toute façon tu ne peux rien faire, respire profondément, si ta côté se casse, elle se casse, ça sera douloureux mais tu ne mourras pas ». J’inspire donc profondément, et c’est ce moment qu’un CRS choisit pour me vider une bombe de gel lacrymo sur la figure.
En réalité, je ne m’en souviens pas. On me l’a raconté. Tout ce dont je me souviens, c’est l’impression soudaine que l’on est en train de me faire une anesthésie générale : je suis frigorifiée, j’ai une nausée instantanée, j’ai une fulgurante douleur au visage, et pire que tout... je suis totalement aveugle.
Au début, j’ai cru que je ne voyais plus rien parce que je m’évanouissais, puis j’ai réalisé que ce n’était pas ça, parce que j’avais trop mal.

Tout est flou dans ma mémoire. Je me rappelle m’être mise à supplier « s’il vous plait, s’il vous plait, je n’en peux plus, laissez moi sortir » et avoir cherché à sortir de la foule. Des policiers m’ont rejeté dans la foule et m’ont re-gazée.
J’ai continué à forcer ma sortie : à ce moment là, j’étais prête à me prendre tous les coups de matraque du monde, pour peu que je puisse respirer à nouveau. Je crois que des gens m’ont aidée à m’extirper, et c’est là que j’ai réalisé que le « nuage » de lacrymo n’en était pas un, et que je ne pouvais pas en sortir : le produit était littéralement collé à ma tête.

Je ne sais pas ce qu’il s’est passé ensuite : j’ai vomi plusieurs fois, je me suis plus ou moins évanouie sur le trottoir, j’étais aveugle. Une personne est venue me voir et m’a aspergé un spray sur les yeux, ça a brûlé très fort, j’ai cru que c’était un policier et j’ai crié « ça brûle, ça brûle, qu’est ce que c’est ? » , et une voix masculine m’a répondu « laisse reposer, et ça ira mieux ». Je ne sais toujours pas qui était cette personne qui m’a donné les premiers secours : je ne l’ai jamais vue. Merci à toi d’avoir été là.

Une jeune médecin bénévole m’a conseillé de rentrer chez moi et m’a donné la liste des soins. Premier conseil : ce sont des nouveaux types de gaz, et ils interagissent avec l’eau, donc il ne faut pas rincer tout de suite. D’abord savonner, puis rincer.
Effectivement, sous la douche, j’ai eu l’impression que l’eau était de l’acide, et j’avais beau rincer, ça ne partait pas. En sortant, j’ai mis de la crème, et ma peau a pelé comme après un coup de soleil.


Je suis traumatisée par ce qu’il m’est arrivé ce matin. Je n’ai pas facilement peur, mais là j’ai été terrorisée.
Ma première réaction après la panique en mode survie a été la culpabilité :
- j’ai fait preuve d’une énorme naïveté : le soutien de solidarité ayant été défini comme pacifique a de nombreuses reprises, je ne m’attendais pas du tout à ce déferlement de violence. J’avais des lunettes de piscine dans la poche, et une écharpe « au cas où » et je ne les avais pas mises « pour ne pas paraître menaçante ». Je me suis faite prendre comme une bleue.
- en cassant la ligne, j’ai surement exposé mes copains
- en dépit de toutes mes bonnes intentions, j’ai tenu à peu près 1minute 30 en situation de violence réelle avant de supplier la police de me laisser partir. Un constat d’impuissance dur à avaler.

Et en dépit de mon état physique, mon plus grand choc a clairement été psychologique : je n’ai jamais été particulièrement anti-flics, et je les ai toujours considérés avant tout comme des individus. Je ne porte pas ACAB sur mon t-shirt, et si j’ai souvent participé à des actions à la limite de la légalité, c’est TOUJOURS dans le but de créer des lois plus justes, et de manière pacifique. Et ce matin, je me suis fait défoncer la gueule. Les CRS en face de moi, ces individus, je ne les comprends pas. Comment peut-on se lever le matin, tabasser et gazer des nenettes de 50 kilos pour pouvoir ensuite déloger, mettre à la rue, et déporter des gens qui n’ont plus rien… et puis se regarder dans un miroir ? Comment peut-on être humain lorsqu’on traite des gens comme des cafards ?

Depuis, j’ai essayé de me calmer et rien à faire : je suis en choc. J’ai froid, je claque des dents, impossible de fermer l’œil, je me mets à pleurer par à coups, et quand je pleure j’ai les yeux et les joues qui brûlent.

Ayant du lâcher mes copains pour rentrer me soigner, je suis allée faire un tour sur les médias pour voir si les violences avaient continué. Le parisien et le huff post disaient « les CRS ont du faire face à quelques dizaines de manifestants, dont certains masqués et cagoulés ».
C’est TOTALEMENT FAUX.
Ça me dégoute. Des masques ? Vous voulez dire des lunettes de piscine, cette arme super dangereuse de dissimulation ? Cagoulés ? Y’avait PAS UN mec cagoulé. Quelques écharpes. Pas tout le monde a été aussi con que moi en venant les mains dans les poches et le sourire aux lèvres.
Qu’est ce qu’il faudrait pour que vous arrêtiez de faire passer les citoyens pour les origines des confrontations ? Qu’on vienne à poil ? Pour que vous puissiez nous gazer encore plus facilement ? Et même là, vous trouveriez encore le moyen de dire que y’en avait un ou deux d’agressifs dans le lot, pour justifier votre violence…


Je vais quitter les médias et réseaux sociaux pendant quelques jours. Hier déjà, j’avais reçu pas mal de colère, plus ou moins froide et analytique - d’avantage de mots que de coups de matraque - au sujet de ma tribune sur l’engagement et le mouvement « Nuit Debout ».
Ça fait un peu trop pour moi en deux jours.
Je vais conclure sur ça : on m’a reproché d’être violente, condescendante, et moralisatrice sur la question de l’engagement politique. Sachez que je publie pour témoigner, non pour débattre (aussi étrange que ça puisse paraître à certains qui fonctionnent différemment : je déteste la polémique, et puis j’ai besoin de mon énergie pour d’autres choses).
J’ai essayé d’expliquer en quoi je pensais que la critique constante était une chose délétère et réactionnaire à un niveau politique, car elle favorise l’inertie. Si vous n’avez pas été sensible à cet argument, soyez-le au moins à mes raisons personnelles : ça devient dur, là, de lire tous vos arguments sur la violence quand ils me semblent si théoriques. Si vous restez persuadés que ce sont les « casseurs » qui foutent la merde, ou que ma manière de me lutter est contre-productive, s’il vous plait, mettez votre énergie dans la recherche d’autres voies, et pas contre nous : on a eu notre dose.
 ·  Translate
55 comments on original post
7
1
Add a comment...
 
Adieu agrumes et choux d'hiver.
Bienvenus les fruits rouges anti-oxydants.
Hmm, c' est bon le printemps !
<3
 ·  Translate
Le calendrier illustré des fruits et légumes du mois de Mai est enfin là ! Une idée originale afin d’aider le consommateur dans ses choix responsables.
70
5
Proute Proute's profile photoIbrahima Bah's profile photoAudrey -Arterelle Bargas's profile photoNicolas Albert's profile photo
5 comments
 
Tu as la même chose avec la météo attendue de chaque mois ? :D
Je crois que si c'est le cas, tu peux les jeter :p

Pour les pommes, il existe pas mal d'espèces et c'est toujours la saison de quelques unes, il me semble (pas vérifié).
 ·  Translate
Add a comment...
 
Fun! :)

Artist : Lynton LevenGood
 ·  Translate
Si les super-héros étaient des dragons, une jolie série d'illustrations imaginées par Lynton Levengood, qui s'amuse à transformer Hulk, Wolverine, Iron Ma
11
Anna Taure's profile photo
 
Le Bat-dragon... jolie invention.
 ·  Translate
Add a comment...
 
NouVellE AquareLLe!!!!!! YeaAAaHH!
C'est bien le printemps! :)

Aquarelle, crayons et stylos.

#watercolor #spring #flowers  
 ·  Translate
17
Stephanie Zen's profile photoAudrey -Arterelle Bargas's profile photo
6 comments
 
c'est mon ptit truc rigolo, caser la signature là où on s'y attend le moins! ;) pareil dans le portrait.
 ·  Translate
Add a comment...
 
Une ode aux femmes rondes. Sincère et touchant témoignage d'une jeune femme, qui comme tant d'autres, subit la pression sociale infligée particulièrement aux femmes rondes...
Incompréhension, dédain, voire dégoût, la route est encore longue pour stopper ces discriminations...

« Tu as un joli visage quand même ». Variante acceptée : « C’est dommage, tu as un joli visage. » "Il m’a fallu un paquet d’années pour comprendre pourquoi on ne disait jamais ça qu’aux filles grosses. Eurêka ! C’est facile : si vous êtes mince et avec un joli visage, vous êtes belle, point barre.
Tout le package est bon à être validé par la société : tendez la fesse, le label rouge arrive. Mais si vous êtes grosse et dotée par un joli visage (les raisons de Mère Nature sont impénétrables !), vous avez le droit d’être considérée comme une jolie cerise sur un gâteau moisi : un vrai gâchis, en somme."
« Au moins tu sais que si un type sort avec toi, c’est vraiment parce qu’il t’aime. »
"En effet. Des hommes qui cherchent les filles les plus fragiles pour assouvir leur soif de contrôle, ça n’existe pas, c’est bien connu. Et les filles minces ne tombent jamais que sur des abrutis superficiels, tout le monde sait ça."
 ·  Translate
Comment vit-on le surpoids au quotidien ? Comment gère-t-on les réactions déplacées de notre entourage ? Qu'est-ce que ça fait, vraiment, d'être grosse ? Témoignage.
17
4
Add a comment...
 
Vous ne verrez plus vos objets de la même manière, avec un objectif de #macro   ;)
 ·  Translate
Après sa première série Amazing Worlds, le photographe et artiste Pyanek est de retour avec de nouvelles photographies macro, capturant les détails min
5
Ka “Misanthrope7-Ding7” Rimelo's profile photo
 
Oh bin si quand il y a de la buée, ça fait pareil :p
 ·  Translate
Add a comment...
Audrey -Arterelle's Collections
People
Have her in circles
6,776 people
FreestyleFamily's profile photo
Christophe Arthein's profile photo
martial evina's profile photo
paco 21's profile photo
Jerome Rousset's profile photo
wilfried baropo's profile photo
Youssef Haruspex's profile photo
amit harry's profile photo
philippe cottin's profile photo
Work
Occupation
Psychosociologue/animatrice projets éducatifs, spécialisée en environnement et développement durable
Skills
animation/conception/coordination de projets éducatifs, outils pédagogiques, communication et sensibilisation, diagnostics territoriaux et préconisations.
Employment
  • travaille pour un monde plus durable
Places
Map of the places this user has livedMap of the places this user has livedMap of the places this user has lived
Currently
Toulouse
Previously
Bordeaux - Paris - Périgueux - Rennes
Story
Introduction
Peindre ses murs de ses propres rêves.
Pas une mince affaire...
Surtout lorsque tout ce que l'on touche finit à terre.
Mais L'espoir et l'art feront toujours naître la sève,
Qui, de son énergie vitale,
Inscrira à notre vie quelques formidables vers,
Nous offrant ainsi quelques salvatrices trêves.

Collections Audrey -Arterelle is following
View all
Education
  • université Victor Segalen
    Sciences Humaines, 2005 - 2011
Basic Information
Gender
Female
Audrey -Arterelle Bargas's +1's are the things they like, agree with, or want to recommend.
Monde de merde
www.legorafi.fr

Paris – Interrogée sur une possible réaction face à l'attentat lâche et dramatique contre leur confrère Charlie-Hebdo, la rédaction du Goraf

Smart Launcher 2
market.android.com

SIMPLE, LIGHT, FAST. Smart Launcher 2 is an innovative launcher, featuring minimalist design, low resource requirements and a user-friendly

Google+
market.android.com

特徴: - 友だち、家族、世界中の人気のユーザーがシェアしている投稿をフォローできます - 自分と同じ関心を持つ人たちが集まるコミュニティに参加できます - 写真や動画を解像度を落とさずに自動でバックアップできます - 保存した写真からアニメーションやパノラマなどを自動で作成でき

Temps forts | Jean-Marc Offner, itinéraire d'un urbaniste à la vision mé...
www.aqui.fr

Jean-Marc Offner, itinéraire d'un urbaniste à la vision métropolitaine - Il est le nouveau Directeur général de l'Agence d'Urbanisme Bordeau

Grosse déception. Nous avons commandés deux curry : un korma et un tikka massala, et les sauces étaient à quelques chose prêt les mêmes. Le mien était sensé être composé de pistaches et d'amandes, je n'en ai pas vu une seule. Les sauces étaient fades, avec beaucoup de crème et de gras, et peu d' épices et de saveurs, (du sucre ajouté ?!). Je m'attendais également à de vrais morceaux de poulet (pilon, cuisse, blanc, ou aile) plutôt que du poulet reconstitué, style nuggets... J' ai également trouvé qu' il y' avait beaucoup de bruit, vu le grand nombre de tables. Seul point positif, les serveurs sont accueillants et le service est rapide. En résumé pour moi c'est un bon fast food indien, mais le trop grand choix de plats cache une mauvaise qualité des produits... (J' aurais préféré moins de choix mais de meilleur qualité). J' espère trouvé un autre très bon restaurant indien, contrairement à ce que les autres avis laissent à penser...
• • •
Public - a month ago
reviewed a month ago
Très mauvaise expérience... Accueil froid, beaucoup d'attente, ni pain ni eau servis à table. Les moules étaient moyennes et les frites industrielles a peine cuites au four. Des prix trop cher par rapport a la qualité. Je déconseille!
Public - 9 months ago
reviewed 9 months ago
Très bon restaurant, à mi chemin entre la cuisine gastronomique et la cuise traditionnelle, l'ambiance est chaleureuse et les jeunes cuistots se feront un plaisir de discuter avec vous... en japonais, pour les nostalgiques. Les amateurs de nourriture japonaise authentique et originale seront ravis.
Public - a year ago
reviewed a year ago
5 reviews
Map
Map
Map
Jolie carte, diverses plats. Service agréable, en plein coeur de Tours. Un peu cher pour des plats simples, mais vous serez pas déçus. Je recommande.
Public - 9 months ago
reviewed 9 months ago
Les meilleurs cannelé de Bordeaux selon moi.
Quality: ExcellentAppeal: GoodService: Excellent
Public - 3 years ago
reviewed 3 years ago