Profile cover photo
Profile photo
Jean-Sébastien Gino-Antomarchi
30 followers -
Journaliste / photographe et rédacteur en chef de Delaculture.com
Journaliste / photographe et rédacteur en chef de Delaculture.com

30 followers
About
Jean-Sébastien's posts

Post has attachment
Après la mort brutale de leur bassiste Paul Gray et du départ du batteur “Général” Joey Jordison, plus personne ne croyait en Slipknot. Mais la bande masquée de l’Iowa est bien de retour avec un nouvel album, .5: The gray chapter et nous rappelle que…

Post has attachment
Beady Eye, c’est fini. Bonjour High Flying Birds. Liam Gallagher enterre le groupe qu’il avait rejoint après avoir été l’un des piliers du groupe de Britrock Oasis avec son frère Noel. Ce dernier en a profité pour annoncer le second album des Noel…

Post has attachment

Post has attachment
Il y a plusieurs catégories de films : il y a le divertissement assumé des blockbusters, les films indépendants aux sorties si confidentielles qu’elles passent presque inaperçues, ou bien souvent des déceptions. Her, le dernier film de Spike Jonze, ne…

Post has attachment
Suite de la chronique sur la double exposition Brassaï à Nice.

Post has attachment
Le quintet finlandais HIM s’apprête à délivrer fin avril leur huitième album, Tears On Tape. Le groupe est formé en 1991 par trois amis d’enfance: Ville Valo, Mikko “Linde” Lindström et Mikko “Migé” Paananen. Depuis 2001, le line-up comprend Janne…

Post has attachment
La 4ème édition du festival la Samain du Cinéma Fantastique, c’est autant de façons d’apprécier frissons et sueurs froides. Horreur, science-fiction, fantastique… Des films en avant-première, des séances rétro, des expositions, des débats, des dédicaces……

Post has attachment
Depuis la b-side Paint The Multitude issue de l’album Woven Material et parue en juillet 2012, plus de nouvelles d’Evaline. Fort du succès de leur LP, le groupe de post-rock californien en avait profité pour jouer en première partie de Placebo, Young Guns…

Post has attachment
Only Lovers Left Alive est une ode romantique à l’amour éternel, une apostrophe à l’Art, à tout ce que l’on laisse derrière soi, ainsi que le récit d’une nostalgie des villes qui partent en déliquescence. Jim Jarmusch délivre une perle contemplative aux…
Wait while more posts are being loaded