Gare à l'autosatisfaction protestante.

La faute à Voltaire et aux Lumières si les temps sont redevenus favorables à un néoconservatisme teinté de fondamentalisme  du côté réformé  ?
Shared publicly