Profile cover photo
Profile photo
Nick Mothra
1 follower -
La plupart des mômes, le soir dans leur chambre, fixent, angoissés, le placard. Moi, je regardais ce même placard dans l’espoir d’en voir surgir des monstres comme ceux que j’avais vus à la télé (espionnant par le trou de la serrure), ou sur les couvertures de fanzines du genre, ou encore sur les grandes affiches de cinéma barrées d’un « interdit au moins de 16 ans ». Rien ne sorti du placard. Savant-fou en herbe, solitaire, dans ma chambre surchargée de posters, figurines, dinosaures, je tentais donc de leur donner vie, transformant poupées, ours en peluche, latex et papier mâché en créatures improbables et masques d’aspect effrayant, remplissant les marges de mes cahiers de croquis et d’esquisses de King Kong et du Dr Zaius. Devenu grand, j’ai plongé dans l’Illustration à Saint-Luc où j’ai fait une de mes plus belles rencontres: Didgé (Didier Chardez). Il m’a entraîné dans plusieurs aventures BD pour le journal de Tintin, puis pour Spirou, en plus de mon travail d’artiste indépendant. Avec la naissance de l’image de synthèse, alors que les dinos de Jurassic Park prennent vie, faisant écho à l’ultime rêve de mon enfance, je me tourne vers le dessin animé : des croquis aux esquisses, du design à la modélisation, mes créatures s’animent. Une autre belle rencontre avec Caroline de Borchgrave et trois ans plus tard, me voilà à un mois de la sortie d’une nouvelle BD… pleine de monstres… à découvrir très bientôt…
La plupart des mômes, le soir dans leur chambre, fixent, angoissés, le placard. Moi, je regardais ce même placard dans l’espoir d’en voir surgir des monstres comme ceux que j’avais vus à la télé (espionnant par le trou de la serrure), ou sur les couvertures de fanzines du genre, ou encore sur les grandes affiches de cinéma barrées d’un « interdit au moins de 16 ans ». Rien ne sorti du placard. Savant-fou en herbe, solitaire, dans ma chambre surchargée de posters, figurines, dinosaures, je tentais donc de leur donner vie, transformant poupées, ours en peluche, latex et papier mâché en créatures improbables et masques d’aspect effrayant, remplissant les marges de mes cahiers de croquis et d’esquisses de King Kong et du Dr Zaius. Devenu grand, j’ai plongé dans l’Illustration à Saint-Luc où j’ai fait une de mes plus belles rencontres: Didgé (Didier Chardez). Il m’a entraîné dans plusieurs aventures BD pour le journal de Tintin, puis pour Spirou, en plus de mon travail d’artiste indépendant. Avec la naissance de l’image de synthèse, alors que les dinos de Jurassic Park prennent vie, faisant écho à l’ultime rêve de mon enfance, je me tourne vers le dessin animé : des croquis aux esquisses, du design à la modélisation, mes créatures s’animent. Une autre belle rencontre avec Caroline de Borchgrave et trois ans plus tard, me voilà à un mois de la sortie d’une nouvelle BD… pleine de monstres… à découvrir très bientôt…

1 follower
About
Posts

Post has attachment
Add a comment...

Post has attachment
Add a comment...

Post has attachment
NICK MOTHRA
NICK MOTHRA
nickmothra.com
Add a comment...
Wait while more posts are being loaded